compteur


 

Partagez | .
 

 Event 2 ♜ Alea Jacta Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Deadpool' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Anna Paquin
Messages : 33
Autre Identité : Rogue

Race : Mutant
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Anna "Rogue" Marie

Les dés, avant tout.:
 

La douleur, affreuse, et les oreilles, bourdonnantes ... Quand elle réouvre les yeux, c'est pour constater que sa peau est toute cloquée, défigurée. Elle sent le brûlé, l'affreusement brûlé. Elle a mal, terriblement. Le mur a explosé, et face à elle, c'est le jardin de la Maison Blanche. Rogue ne sent plus sa peau. Elle ne sent plus rien, à vrai dire, au niveau du visage. Juste une rage sourde, aveugle.

A ses côtés, Gambit, haletant, son costume déchiré, et puis incinéré. Lui aussi, avait semblé avoir pris une boule de feu de plein fouet. Il titube, et puis s'effondre, une main sur son oreillette.

" Anna ... An ... La présidente ... La présidente est touché ... Besoin ... Évacuation médicale ... "

Dans les jardins, Pyro, un autre de ces terroristes à la solde de Magneto, en plein combat contre la Police et la sécurité du bâtiment, à qui il semblait mener la vie dure. Considérablement affaiblie, Anna rampa jusqu'au corps de son garde le plus fidèle, les yeux brouillées de larmes. Celui-ci était occupé à tousser du sang, malgré sa tentative de maintenir un air digne face à son employeur.

" C'est ... J'ai mor... morflé, non ? "
" Non, sugah, " sanglotait-elle, le regard particulièrement chargé. Elle voyait ses larmes, et son sang, couler sur son visage, et pourtant, elle ne put s'empêcher de le caresser, avec une infinie tendresse, " Tu ... tu es ... parfait, comme tu es ... "

Il laissa échapper un espèce de curieux rire étouffé.

" Je ... Je crois que ... toi ... tu as perdu la face ...chère. "

" Shhh. " fit la mutante à qui il ne restait guère que trois cheveux blancs sur le crâne, en lui mettant un index squelettique sur le visage, puis de l'embrasser. Ces histoires d'amants, de relations ... Une présidente non-mariée, soupçonnée de relation avec le chef de sa sécurité qu'elle avait elle-même débauché. Un ancien voleur de Louisiane. Voilà. Les rumeurs étaient vraies... Il était temps de mettre fin à cette folie.

" Il payera. " promit-elle, sur le corps sans vie de Rémy, les yeux maintenant rouges, " Ils payeront. Tous. Je te vengerais. "

Elle se releva, tournée vers les jardins. Tournée face à ce grand malade rigolard à l'accent australien. Il allait payer. Lui, Magneto, la Confrérie. Utopia. Tous.

Dans la réalité, Rogue avait dégusté. Réellement. Elle sentait le brûlé, et si sa tenue n'avait pas été en molécules instables, elle se serait probablement retrouvée parfaitement nue... Manque de chance pour Pyro, si il avait réussi à la toucher, et grièvement, à un point tel qu'elle aurait probablement dû rester couchée sous la douleur, voilà qu'il confrontait maintenant une X-Men hors d'elle. Une icône de rage à la chair aussi consumée que son âme. La capuche baissée, le visage parfaitement dévasté, la peau cloquée se déchirant par lambeau ... C'était presque à un deuxième Crâne Rouge, que l'on avait affaire. Elle marchait maintenant vers lui, déterminée, titubant, se tenant un bras, fendant la foule. D'autres attaques partirent dans sa direction, mais à chaque fois, elle trouvait un moyen de s'en défaire, principalement à coups de boucliers humains, en se glissant à travers la foule, jusqu'à ce qu'enfin, elle se glisse face à lui, plongeant son regard affreusement décharné droit dans les yeux du mutant pyromane. Il n'avait plus aucun respect pour la vie humaine. Plus aucun respect pour la dignité humaine. On avait pris son corps. On avait pris son amour... On ne prendrait pas sa vie. Pas sans combattre...

" A mon tour. " grogna-t-elle, en lui attrapant l'épaulette de sa main intacte.

Et elle propulsa un fulgurant coup de genou droit dans les parties génitales du feu de paille de Magneto. Un coup de genou qui provenait d'une combinaison qui, malheureusement pour la virilité de la victime, était pourvue de genouillères.


Dernière édition par Anna Marie le Jeu 19 Fév - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Anna Marie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Eva Green
Messages : 35
Race : Mutante
Localisation : Quelque part !
Emploi : Emmerdeuse à plein temps ( c'est pas mal payé ! )


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Morgan Douglas

Fight:
 

À peine Morgan avait-elle pu récupérer des forces que Pslockes’acharna de nouveau sur sa proie. Un nouveau combat s’ensuit entre les deux mutants mais ni l’une ni l’autre ne vinrent à atteindre son adversaire. Malgré les assauts mentaux que Douglas subissait, elle resta concentrée autant que possible. Elle évita de justesse un coup de katana près du visage, la lame ne manquant pas de couper un brin des cheveux blonds de sa perruque. L’agent arqua un sourcil et regarda la brunette. “ Sérieusement?

Dérangée au plus haut point, Morgan commençait à en avoir assez d’être ainsi agressée, sans raison légitime. Ou alors… avait-elle assassiné quelqu’un de son entourage et l’avait-elle oublier? Avec Douglas, ce scénario n’était pas improbable mais dans ce cas-ci ça l’était. Aussi douée qu’elle pouvait l’être au combat, rien ne semblait être suffisant contre le bras droit de Magneto. Chacun de ses coups était contré. Psylocke avait en revanche le même constat. Le duel se voyait durer une éternité et Morgan sentait son corps la trahir. Il était temps de filer, et vite.

Sortira...ou pas:
 

Ce n’est pas que ta compagnie me dérange mais… j’ai autre chose à faire !” Elle aurait parfaitement pu user de sa pleine puissance pour fuir, mais agir ainsi l’exposerait davantage à sa plus grande fail. La seule chose contre laquelle son corps ne pouvait lutter sans risque pour elle. Alors après une énième esquive, ma mutante tenta une dernière action pour quitter les lieux. Avec une concentration sans pareil, Morgan réchauffa son métabolisme et d’un geste s’empara du poignet armé de son ennemie. Cette dernière lâcha son arme sous l’effet de la brûlure mais d’un coup de pied dans l’estomac, elle envoya l’agent d’Hydra voler un peu plus loin, la faisant s’écraser contre un mur. L’éloignant ainsi de la sortie.

Avant le choc, la fausse blonde eut le temps de muter et de changer la résistance de son corps, évitant ainsi à son organisme d’être trop endommagé. “CA SUFFIT” Mais ces cris n’eurentaucun sens pour l’autre mutante qui chargea à nouveau. Leur affrontement n’en finirait jamais sauf si l’agent se décidait enfin à dégager sa pleine puissance. Le risque en valait-il la chandelle, jouer ainsi avec le feu était un hobbie pour Douglas mais aujourd’hui était un jour des premières, et Morgan se trouvait raisonnée et vigilante. Il était hors de question de réveiller le démon en elle. Elle était déjà d’assez mauvaise humeur. Et c’était peu dire.

Elle avait beau tout tenter, Psylocke, la dégénérée, ne lâchait pas son nonos. À part lutter encore et encore, ou se prendre une sacrée raclée, il n’y avait pas grand-chose à faire. Sauf peut-être lui faire mordre la poussière à elle?! Mais plus maintenant.

Après ce qui semblait être une éternité, les mutantes soufflèrent un instant. Trop têtues et trop fières pour céder devant l’autre.



Dernière édition par Morgan Douglas le Ven 20 Fév - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Morgan Douglas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Acoustique
Feat : Chesca Miles
Messages : 819
Autre Identité : Supersonique

Race : Mutante
Localisation : N'importe où
Emploi : Freelance


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Phillia Jenkins

Phillia n'eut droit à aucun moment de répit. Alors que la population autour d'elle devenait de plus en plus agitée et violente, victime d'une vague émotionnelle dont elle faisait elle-même les frais, elle s'était retrouvée plaquée au sol par un drôle de bonhomme en costume noir et rouge. Elle s'était rapidement dégagée de ce nouveau venu et avait mit fin à son affection beaucoup trop envahissante à l'aide d'une charge sonique en plein dans la figure, mais aussitôt après, elle avait senti une douleur vive dans son dos, résultat de son contact violent avec le sol. Cela n'était pas douloureux au point de la mettre hors course, même s'il était possible de se casser quelque chose de cette manière. Mais ses mouvements des bras étaient plus raides et Phillia était persuadée que demain, le simple fait de respirer la fera grimacer...
Chose qui n'arrangea en rien son humeur... Elle lança alors un nouveau regard noir sur le responsable de son état. Et puis comment l'avait-il appelé tout à l'heure ? "Chéri" ? Qu'est-ce qu'il avait dit d'autre ? Qu'il pensait qu'elle était morte .!! Mais sur quelle planète vivait-il pour se faire des films aussi tordus et se comporter avec elle somme s'ils s'étaient déjà vus ?!! Elle n'était définitivement pas d'humeur à supporter ce genre de jeux...

Tirage 1 :
 

Et puis elle repéra quelqu'un à côté du clown qu'elle avait envoyé balader, quelqu'un dont la présence ici était tout aussi surprenante. Lilwell croisa le regard de Phillia et lui adressa brièvement un signe de tête avant de partir de son côté. La curiosité de la jeune fille prit alors le pas sur sa fureur et elle le suivit du regard, l'esprit pleins de questions... Il était donc bien réel, cela ne faisait aucun doute. Il semblait même la reconnaître, ce qui laissait penser qu'il avait effectivement fait le même "rêve" qu'elle et qu'il s'en souvenait... Et curieusement, toute cette situation ne semblait pas le surprendre le moins du monde ! Ce qui laissait penser qu'il y était habitué.
C'était peut-être lié à ses capacités, après tout, d'après les événements de leur première rencontre, il semblait être relié à des dieux nordiques tel que Loki et Sif... Mais elle finit par se détourner de sa réflexion, ce n'était ni le lieu ni le moment pour y réfléchir ! Toutefois, l'intervention de Lilwell l'aida à refréner son état de colère incontrôlée, sa mentalité de curieuse ayant pris le dessus, même si elle avait toujours envie de taper dans le tas.

C'est alors que débarquèrent deux mutants qui se firent bien plus remarquer que les autres, une blonde habillée en blanc volant au-dessus de la foule dont la puissance était presque palpable et un homme maniant un fouet de feu. Elle vit rapidement du coin de l’œil Lilwell se jeter, littéralement, sur la femme tandis qu'une attaque à distance était lancée dans sa direction, mais son attention fut rapidement tournée vers le pyromancien.
Alors qu'elle venait de se rendre compte de sa présence, il brûla vive une femme sous ses yeux avant de s'attaquer à Rogue. Le cri strident et horrifié de la femme calcinée résonnait encore dans ses oreilles... Comment... Comment osait-il faire subir un tel sort à... à un être VIVANT ?!! Sa colère alors en partie contenue pour le moment revint à la charge et fut entièrement dirigée vers cette seule et unique personne. Et alors qu'il lança une nouvelle attaque en direction de sa partenaire X-men, elle commença à rassembler une charge sonique entre ses mains. Les cris de panique et hurlement de rage étaient omniprésents aux alentours, torturant continuellement ses tympans, rassembler les ondes nécessaires était aussi facile que de respirer.

Tirage 2 :
 

Malheureusement, au moment où Phillia était sur le point de lancer son attaque, Rogue, malgré ses horribles brûlures qui ne rappelèrent que trop bien l'état du bras de la mutante durant une ancienne mission, s'élança vers sa cible. Dans d'autres circonstances, Phillia aurait applaudi le coup de genou en dessous de la ceinture du mutant, mais en faisant cela, Rogue se mettait alors en plein devant la ligne de mire de la mutante. Incapable de contenir plus longtemps sa charge, celle-ci n'eut pas d'autre choix que de la lancer dans une autre direction pour éviter d'aggraver l'état de sa partenaire.
La charge sonique atterrit alors en plein milieu de la foule et envoya valser plusieurs d'entre eux qui hurlèrent de plus belle. Ces nouveaux cris dont elle était la cause vrillèrent une nouvelle fois les tympans de Phillia qui serra les dents et les poings en grimaçant. Sur le coup, elle avait vraiment tout gagné. C'était vraiment une journée pourrie... Soupirant à travers ses dents toujours aussi serrées, elle se tint prête à refaire une tentative qu'elle espérait un peu moins raté cette fois-ci.


Phil' Jenkins ~ Supersonique



Dernière édition par Phillia Jenkins le Sam 21 Fév - 3:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Phillia Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Groupe C
James B. Barnes

James était vraiment énervé. A 95 % contre le monde ( lire par là le grand black qui essayait de réaliser avec lui) et à 5 % contre lui. Parce que se casser la figure comme il venait de le faire, ce n'était vraiment pas professionnel. Se casser la figure à son âge serieusement… Attendez, c'était tout à faire normal de ce casser la figure à son âge. Le bonhomme avait tout de même 98 ans et à cet âge, les petits vieux ça tombe. Bon d'accord, il était plutôt bien conservé pour un petit vieux. Pas une ride, des bonnes articulations et apparemment un sens de l'équilibre qui laissait à désirer… Avec cette chute, le bonhomme s'était ouvert la joue. Rien de bien méchant mais une coupure qui saigne beaucoup. Un peu de rouge qui rajoute au charme du petit homme.

- Hé, p'tit gars, on est pas dans Dragon Ball Z, tu deviendras pas plus balèze en enlevant tes fringues.

Ok. Il se savait pas du tout de quoi il parlait. Mais cela ne fit que rajouter à l'énervement de Bucky qui finit d'enlever le reste de sa veste en l'arrachant avec son bras organique. Pas vraiment un geste d'énervement, juste que cette espèce de vieille veste que le staff lui avait fait mettre pour cacher qui il était et pour montrer de quel camps il venait, n'était vraiment pas pratique pour pouvoir se battre.

Il n'entendit que très peu la deuxième phrase avant qu'il n'attaque à nouveau. Il se sentait tellement en colère qu'il ne prit même pas la peine d'élaborer le moindre plan d'attaque. Il fonça simplement dans le tas de muscle qu'était son adversaire et lui infligeant plusieurs gros coups dont un particulièrement  violent au niveau de son épaule gauche qu'il sentit se déplacer sous l'impact. Espérant pour que se coup là lui soit handicapant, le jeune homme se recula de quelques pas, observant son adversaire.

Il voyait bien que celui-ci l'avait reconnu. Il pouvait le lire dans ses yeux. Et comme il venait du monde libre, il allait avoir droit au coup des Helliporters. Un refrain qu'il en avait marre d'entendre. Que se soit de son « camp » ou des autres.

Il n'eut pas vraiment le temps de penser à la suite des événements que son adversaire n'était plus dans son champs de vision et que des chaussures venaient le percuter en pleine poitrine. Ok. Ca c'était douloureux. Après l'impact, le jeune homme s'était retrouver à terre, le souffle coupé et le sternum et les côtes douloureuses… Mais il venait d'où se mec ?

James mit quelques secondes avant de relever en grognant. Il allait vraiment devoir faire quelque chose. Et vite avant que l'espèce d'oiseau ne lui casse quelque chose.

J'y crois, j'y crois, j'y crois ! :
 

James s'était relevé à l'aide d'une chaise en bois. Cela lui donna d'ailleurs une idée... Il était assez loin de son adversaire mais en agissant vite, Bucky arriverait à le toucher, peut-être mortellement, ce qui serait bien et qui réglerais le problème. C'était sans compter sur sa poitrine douloureuse et sur le fait qu'il avait entre un peu de mal à respirer. Il avait donc arraché une des pattes de la chaise et s'était élancé sur Luke. Avant que celui ci ne réagissent, il avait finit d'achever son épaule gauche. S'il n'était pas sûr d'avoir bien visé la dernière fois, là, il en était sûr.


Dernière édition par James B. Barnes le Sam 21 Fév - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'James B. Barnes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Stan Lee
Messages : 309
Autre Identité : Le Créateur

Race : Le Divin
Localisation : Partout
Emploi : Je ne lis pas les MPs, j'ai des sbires pour ça !


Groupe C
Participants : Lilwell Freyson - James B. Barnes - Luke Cage - Jay Donovan - Anna Marie - Phillia Jenkins - Deadpool - Morgan Douglas
Lieu : Utopia


Tour 3


U ne silhouette se découpait sur la large baie qui s’ouvrait sur une vision des plus idylliques : une sphère bleue saupoudrée de longues traînées d’un blanc lacté avec de larges parcelles tantôt grises et brunes, tantôt vertes. La Terre. Cette fourmilière grouillante lui donnait simplement l’envie de tenir cet orbe dans sa paume pour l’écraser, réduisant ainsi en poussière cette vie qu’il n’estimait pas et plus encore, qu’il répugnait. Mais voilà, ses ordres étaient tout autre et cette fois il n’avait plus le choix, il devait les suivre. « Maître. La base ennemie a été investie. » Ledit Maître se retourna lentement vers son sous fifre, dévoilant la noirceur luisante de son regard cerné par une peau bleue. « Envoyez les vaisseaux. Qu’ils ne reviennent qu’une fois la mission accomplie. »
Ainsi l’assaut pouvait commencer.

***

Psylocke avait mal, tellement mal. Sa rage la dévorait. C’était cela que son esprit préféra ressentir plutôt que la peur. La peur paralyse, empêche d’avancer et Psylocke n’était pas de ceux qui attendent que le destin agisse. Elle combattait pourtant cette influence extérieure et c’est ça qui lui vrillait le cerveau. Et cette femme contre laquelle elle s’acharnait… Pourquoi ressentait-elle autant d’hostilité pour elle ? Cette irrépressible envie de la tuer n’était pas naturelle… La Mutante au nez cassé se redressa, lançant à Morgan un regard assassin et pourtant troublé. « Il y a quelque chose d’autre… » Dit-elle tandis qu’elle tournait, avec toute la difficulté du monde –comme si une force inconnue voulait l’en empêcher- la tête en direction de la salle et plus particulièrement, entre deux rangées. Il n’y avait rien que des dossiers éparpillés au sol et le reste était dissimulé à ses yeux. C’est alors qu’elle reçut une violente décharge qui la fit plier le genou et pousser un cri de douleur. Là ! La source du chaos se trouvait juste là et maintenant elle devait l’atteindre.

***

Luke Cage et le Soldat de l’Hiver échangeaient coups pour coups dans un combat brutal sans pitié. Il était difficile pour un œil extérieur de dire qui pouvait bien avoir le dessus sur l’autre car l’un comme l’autre se relevait indubitablement toujours… jusqu’à maintenant. Le soldat d’Hydra observait son ennemi, l’œil vif cherchant où pouvait se trouver son point faible, celui qui serait nécessaire pour ensuite l’achever. Mais Luke Cage était une cible difficile à abattre. Un combat interminable se dessinait alors, mais il allait prendre fin plus vite qu’ils ne pouvaient l’imaginer.

***

Malgré le fait que la Mutante saignait déjà du nez à cause du coup de Morgan, les saignements redoublèrent, liés à l’effort psychique qu’elle fournissait. Son sabre énergétique fendait les bureaux, les tables et tout ce qui pouvait venir lui barrer la route, elle bondit littéralement, animée par une force nouvelle, une volonté qui ne connaissait plus de failles. Morgan n’était pas obligée de la suivre, mais la curiosité faisant, elle suivit tout de même la scène. Un dernier bond, et la jeune femme se retrouva juste au-dessus de l’allée, arme à la main et c’est alors qu’elle le vit. Un homme dans un état d’absolue souffrance était avachi au sol, le dos reposant contre la rangée derrière lui. Son système nerveux et son organisme entier semblaient en état de mort imminente. De ses yeux, son nez, sa bouche et ses oreilles coulait un liquide sirupeux et rouge et ses globes oculaires donnaient l’impression qu’ils allaient exploser et sa tête était prise de légers soubresauts. C’était lui la source de tout ce désordre. Sa chemise blanche était déchirée à de maints endroits et ses manches étaient en lambeaux. C’est ainsi qu’elle put constater qu’il avait, sur chaque bras, d’étranges mécanismes que la Mutante n’avait jamais avant. Douglas en revanche connait bien ces étranges objets.
Centipède.
En revanche, le produit qui avait normalement une couleur jaune orangée était d’un bleu foncé. Les marques sur sa peau montraient qu’il avait essayé de les arracher, sans succès. Cet homme ne pouvait donc qu’être un monstre créé de toutes pièces dans un seul et unique but : saccager le Sommet. Il était inutile d’avoir de la pitié pour lui. S’il avait été humain, il ne l’était plus à présent et son cœur ne battait plus que grâce au liquide chimique qu’il avait dans le sang. Psylocke n’attendit pas un instant de plus et acheva l’homme d’un coup de lame. C’est là que tout changea. Toutes les tensions retombèrent. La colère, la peur, le chagrin, la douleur, tout s’effaça en une fraction de seconde. Le chef de la sécurité reprenait son souffle en jetant à Morgan un regard à la fois défiant et gêné. Ils avaient tous été manipulé.

Mais alors que la Mutante reprenait enfin ses esprits, reprenant pleine capacité de ses pouvoirs, son souffle se coupa, l’expression de son visage changea et Morgan put y lire deux choses : l’incompréhension et… la peur. Elle leva son regard sur la « secrétaire » avant de hurler pour elle et les deux hommes qui se battait un peu plus loin : « Partez !! Il faut se tirer d’ici !!!! »

***

« Misérables !! Tout est de votre faute ! Je vais vous exterminer ! » Criait la Reine blanche. A peine eu-t-elle terminé qu’elle sentit une douloureuse morsure et obliqua pour frapper l’immonde créature qui avait osée ainsi l’attaquer lorsqu’elle reçut une décharge psychique qui l’arrêta tout net dans sa funeste entreprise. Son regard ne devint alors que deux orbes blanches et son visage su mua en une expression de pure colère. Elle allait contrattaquer lorsque soudain, elle se rendit compte qu’elle n’était plus en colère… sa rage fondit plus vite que neige au soleil et elle se retrouvait là, à léviter, jetant sur ce qui l’entourait un regard nouveau. Tout le monde semblait sortir d’une profonde torpeur et la cité fut soudain plongée dans un silence effrayant. Elle regarda alors Pyro qui se battait contre une X-Men : Rogue. Tandis que le pyromane reprenait ses esprits après la douloureuse attaque que venait de lui infliger la brune décolorée, Emma Frost intervint. « Pyro ! Assez ! » Alors que l’anomalie émotionnelle eut visiblement été vaincue, lui en revanche semblait toujours bouillir d’une haine viscérale et Frost dut se répéter, chose qu’elle détestait faire.
C’est là qu’elle le sentit. Son minois pâlit et ses yeux incrédules se levèrent sur la voûte du ciel étoilé. « Oh mon Dieu… » Soudain, on vit un objet volant arriver à une vitesse folle sur la cité. Il y eu deux sons brefs et le bâtiment où s’était déroulé le Sommet explosa en une seconde, éclairant brutalement toute l’île de ses flammes dans un vacarme assourdissant. Emma attrapa Pyro par l’épaule. « Vite ! Il faut retrouver Erik !! » Les deux Mutants s’évanouirent soudain dans la foule, disparaissant.
Maintenant, ils pouvaient voir des dizaines de vaisseaux aliens traverser le ciel et déjà ils tiraient des salves sur les bâtiments.

***

David Palmer toussa, tentant de se relever mais il avait mal à la poitrine. Les seules lueurs qui restaient encore étaient les lumières vertes de secours – du moins, celles qui n’avaient pas été arrachées pendant l’impact- du fait, il ne savait plus réellement où se trouvait. Avait-il réussi à quitter la salle de conférence ? Oui… Il pensait que oui. « Monsieur le Président… Vous m’entendez ? » David reconnut l’homme qui se tenait face à lui. Aaron Pierce, l’un de ses plus fidèles gardes du corps, saignait un front mais semblait en bonne santé. D’un coup d’œil, il vit que des corps jonchaient le sol, morts sous les décombres. « Aaron… Où est Myke ? » « Nous avons été séparés monsieur le Président. Est-ce que vous pouvez marcher ? » Malgré la douleur et les grimaces, il acquiesça. « Oui je crois que oui. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » « Je l’ignore monsieur. Tout ce que je sais c’est que vous êtes en vie et qu’il ne faut pas traîner là. En avant. » Aaron soutint Palmer et l’emmena avec lui, suivant la partie du couloir qui n’était pas effondrée.

***

Les vaisseaux tiraient sur les infrastructures, lézardant le ciel de leurs salves destructrices. Très vite, certains se posèrent à même les rues mais également sur les toits. Les Mutants courent à travers les rues pour sauver leur vie, se réfugient dans les bâtiments les plus proches. A nouveau, c’est une déferlante de pouvoirs qui se déploie, et souhaitant enfin échapper à toute cette folie, ils se transforment, volent, deviennent invisibles, changent de forme, de couleur, émettent des sons étranges, se battent et d’autres s’enfuient…

Une navette atterrit soudain non loin du groupe. Dans un bruit percutant, elle ouvre son ventre, laissant tomber sur le sol bétonné la porte de son train arrière. Environ deux dizaines de soldats aliens s’en extirpent en courant. Ils sont grands, leur corps semble athlétique et est recouvert d’une combinaison doublée d’une armure et chacun porte une arme large et puissante.
Sans attendre ils ouvrent le feu.


Situation


Merdique ? Non bien entendu vous allez vous en tirer comme des chefs ! Petites précisions.

Vous l’aurez compris, tout rentre à la normale (enfin, niveau émotion j’entends parce que l’arrivée d’E.T ne se situe certainement pas dans le registre de la normalité).

Malicia > Le craquage est terminé ! (Bravo tu es vraiment entrée dedans à fond !) Tu retrouves tes esprits, certainement un peu douloureusement étant donné que Pyro t’as amochée (ne t’en fais pas, je crois qu’il se souviendra aussi longtemps de ton coup de genou).  

Lilwell > Ton passage en mode écureuil était réussi mais il prend fin étant donné que Emma te lâche la grappe dès qu’elle reprend le contrôle d’elle-même. Tu as peut-être encore un petit peu mal au crâne mais rien de bien sérieux.

Morgan, Bucky, Luke > Grâce à l’alerte de Psylocke, vous êtes parvenus à quitter la salle accueillant le Sommet, puis le bâtiment (un peu à la hâte, avouons-le, car c’était moins une !). Par conséquent, vous vous retrouvez en pleine rue au milieu du chaos ambiant, pas très loin de l’autre groupe.

Les aliens ressemblent à l’image qui suit. Ils sont donc armés d’une puissante arme à feu mais possèdent aussi des armes blanches comme des sortes de couteaux. Sachez que si vous êtes touchés par une arme à feu, celle-ci vous fera l’effet d’un tir laser qui consumera vos tissus vivants. Les plaies peuvent être plus ou moins profondes mais toujours très douloureuses.  

La tête des bébêtes:
 


Les dés :

Vous vous retrouvez donc au milieu d’une bataille menée par des extraterrestres pour des raisons que vous ignorez totalement. Tout ce qui est assez évident pour vous, c’est que vous devez sauver vos vies.
Ainsi, pour chacun d’entre vous, vous devrez lancer 1d6 pour savoir si durant le tour vous vous faites blesser par les aliens, sachant que :
1-2 > Même pas une égratignure, vous êtes juste des dieux de l’esquive (ou tout simplement, vous avez de la chance…)
Je vous laisse gérer quant aux autres résultats sachant que 6 fait très bobo (cela dit, soyez vigilants à ne pas vous donner de blessure qui vous empêche de continuer l’aventure genre… une artère touchée toussa…)


Voici vos dés d’attaques selon la catégorie du personnage. Comme d’habitude, vous devrez utiliser les dés oui/non, sachant qu’il suffit de 2 OUI uniquement pour un Epic Win !!

Morgan > 3 dés
Luke > 4 dés
Bucky > 4 dés
Deadpool > 4 dés
Jay > 3 dés
Lilwell > 2 dés
Rogue > 5 dés
Phillia > 3 dés



HRP :

Nouveau code pour ce tour :
Code:
<div class="event_bloc"><div class="event_header"><img src="https://dl.dropboxusercontent.com/u/5384099/avengers/event2_cite_2.gif" class="event_image">
<div class="event_titre">Groupe C</div>Nom du joueur</div>
<span class="first">T</span>exte du rp.</div>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Anna Paquin
Messages : 33
Autre Identité : Rogue

Race : Mutant
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Anna "Rogue" Marie

Les dés, avant tout.:
 

La descente fut dure. En reprenant ses esprits, Anna faisait face à un Pyro qui se tenait l'entrejambe en sautillant piteusement. Ce qui lui attirait la plus pénible sensation, toutefois, était une douleur qui se manifestait progressivement à elle, de plus en plus tenace. Avec elle venait la désagréable sensation d'avoir la peau à vif, et sentir le vent nocturne la fouetter jusqu'au fond de la mâchoire, qu'elle avait pourtant fermée. Déjà choquée de se voir face à l'un des plus fidèles laquais de Magneto, elle ne le fut que plus en découvrant l'état pitoyable de son visage.

Ce n'était pas une rêve, donc. Elle était vraiment brûlée grièvement, et n'était pourtant pas Présidente ... Une fois de plus, elle avait été le dindon d'une farce qui s'avérait particulièrement douloureuse. Une farce qui avait causé sa défiguration totale. Rogue le prit plutôt bien, si on se tenait à sa réaction initiale, celle de relever son col et de remonter sa capuche pour ne faire apparaître que le strict minimum, mais forcément, cela se devait de dégénérer. Le pyromane s'effondra comme un alcoolique trop chargé contre le bitume, avant de voir une pointe lui caresser la pomme d'Adam. Le mutante mimétique s'était accroupi à ses côtés, et cachait sous un air faussement désolé une rage qui restait sourde, comme si tout cet épisode d'hystérie collective n'avait finalement fait qu'exacerber au-delà du raisonnable une animosité latente, qui n'arrivait pas à disparaître totalement.

" Oh, quelle maladroite je fais ... " souffla-t-elle innocemment à Pyro, les mains sur les genoux et une queue pointue agissant comme un troisième organe préhensile disposant d'une étonnante et effrayante dextérité, fouettant l'air de façon distraite, " ... Parfois, j'ai l'impression que cette queue est douée d'une volonté propre ... Mein Fehler ! "

Et, comme pour appuyer son propos, Rogue se releva, tandis que l'excroissance qu'elle tenait de son frère adoptif vint baffer le visage casqué de l'ordure qui l'avait défigurée, sans qu'elle n'y apporte la moindre attention.

Puis, comme un malheur ne venait jamais seul et que la vie de X-Men comme celle d'Avenger semblait faite d'une éternelle série de déconvenues, voilà que des ennemis inconnus venaient à s'en mêler. Des choses qui avaient étonnamment l'air de s'apparenter à des extraterrestres, de ce que son propre imaginaire collectif venait lui hurler à la figure. Un imaginaire collectif qui dut rapidement céder son espace de pensée aux réflexes, car il n'était certainement pas temps d'aller se risquer à se faire blesser grièvement, pas une deuxième fois.
Alors elle disparut devant le premier tir, pour réapparaître en vol plané sur l'agresseur et lui faire ce qui s'apparentait à une violente prise de catch, en attrapant son cou à la volée pour l'attirer la tête contre le sol ... Et la suite appartint à l'histoire. Toujours était-il que la cible que les aliens tentaient d'abattre se déplacer extrêmement vite, et selon des trajectoires parfaitement erratiques : ils avaient beau canarder, il semblait bien qu'il était impossible de tirer vraiment à l'avance de son déplacement, comme si elle-même ne savait pas trop où elle allait. Tantôt, elle courait, tantôt, elle semblait voler, et à chaque fois, les résultats étaient catastrophiques. Une paire d'entre eux se mirent à chuter inexplicablement du haut d'un immeuble, tandis qu'un autre soldat put constater avec terreur que cette diablesse s'était rué en bondissant comme un singe autour du visage de l'un de ses camarade pour disparaître dans une gerbe de fumée mauve, avec la tête et l'arme de celui-ci.  Quand il se retourna, entendant une autre explosion, ce fut pour voir arriver à grande vitesse la crosse de l'arme de son collègue en plein dans la visière de son casque, la brisant au passage. La dernière chose qu'il put apercevoir fut le démon lui sauter dessus, les mains en avant, pour le toucher au visage.

Il était temps d'avoir quelques réponses ...


Dernière édition par Anna Marie le Mar 24 Fév - 0:38, édité 3 fois (Raison : clarification des dés.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Anna Marie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Ryan Reynolds
Messages : 129
Autre Identité : Wade Wilson

Race : Humain
Localisation : New Yorks
Emploi : Mercenaire


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Deadpool

Tout le monde semblait avoir redirigé sa colère commune sur le jeune pyromane qui s'amusait à brûler tout le monde. Cela m'arrangeait fortement, puisque sinon les deux donzelles s'en seraient pris à moi et je n'avais pas envie d'avoir à faire à Rogue ET Copycat à la fois !

*Elles auraient aussi pu se battre en elle...
*Oh oui avec de la boue et tout !

On avait pas les petites tenues qui allaient bien avec le scénario... Mais j'avoue que cela aurait pu être bien marrant de le faire. Pour la beauté de la chose et puis voir leur petites fesses se trémousser pendant qu'elles essaieraient de s'agripper les cheveux. Puis, une chose étrange se passa. Tout le monde semblait se calmer et reprendre ses esprits. Même Emma Frost ne semblait plus si en colère que cela !

*D'ailleurs j'ai l'impression qu'on va mieux aussi !
*Normal, on vient d'imaginer une scène de combat sexy dans de la boue !

De quoi se remettre les idées en place ! Par contre, le pyromane ne semblait pas se remettre de ses émotions et ce malgré les avertissements de la Reine Blanche qui était bien connu pour aimer les petits garçons obéissants. Elle sembla se figer un moment puis regarda vers le ciel d'un air terrifié. Je suivis son regard, un peu bêtement, attendant de voir ce qui allait se passer. Un énorme vaisseau fit son apparition dans le ciel.

*Ça me rappelle Secret Invasion...
*Sérieusement, un truc pareille, personne ne l'a vu arriver ?
* T'as pas vu Thor 2 ou quoi ?
* On est dans le même corps, on voit les mêmes choses !

Vos gueules les voix ! Un truc énorme venait de tirer sur le gros bâtiment où la fiesta avait eu lieu et vous savez ce que ça voulait dire ? Ça voulait dire qu'on aurait pas de Mojito aujourd'hui ! Et c'était pas tout ! Deux de nos poulettes étaient ici : Rogue et Vanessa ! Elles se débrouillaient bien au combat, mais nous il fallait qu'on se débrouille pour qu'elles sortent d'ici en vie.

*Ce que tu vas faire avec brio !

J'avais pas de vaisseau pour rivaliser, eux par contre en avait des dizaines plus petits qui nous fonçaient dessus pour nous zigouiller à coup de canon laser ou de truc dans le genre. J'adorais ce genre d'arme ! Les armes du style énergétique ça me rappelait Borderland, et dieu savait à quel point ce jeu était cool. Bref, un vaisseau se posa près de notre groupe, et la porte s'ouvrit ! S'il vous plaît, faites qu'ils aient pas des oreilles pointus et des sourcils pas droit !

*Comme Spock ? Pourtant on aime bien Star Trek !

On aime bien , oui... Mais penser que Zachary pouvait être à la hauteur de Léonard pour le rôle, c'était relativement un blasphème.

*Tu veux vraiment qu'on parle de ça maintenant ?
Pourquoi pas ?
*Peut-être parce qu'on se fait tirer dessus par des choses qui n'ont rien à voir avec une série téléviser...

Les dès ! :
 

En parlant de se faire tirer dessus, j'avais comme une sensation de brûlure sur le torse ! Rien de plus normal, un des Alien venait de me toucher. Ils venaient de trouer mon beau costume dont j'avais trente exemplaire de rechange chez moi ! Mais chez moi c'était pas ici, et j'allais lui faire payer cet affront ! Je n'avais aucune idée de la façon dont ça se passait pour les filles, mais moi je sortis mes flingues tout en jurant de douleur. Ouai, c'est pas parce que je peux pratiquement pas crever et que je reviens même quand je suis qu'un tas de cendre, que je ressens pas la douleur ! Il n'empêche que je vise le plus proche de moi, je tirer et BIM, les dès avaient décider que je lui en avais mise une dans la tête ! C'est à ce moment-là que je fis une roulade en avant, évitant un tir qui venait dans ma direction. J'arrivai à la hauteur du cadavre et là...

*Loooooooot ! À nous l'arme énergétique !
*Avec ça, aucune raison qu'on ne fasse pas de carnage chez les aliens !

Les aliénés tu veux dire ! Je m'appelle Deadpool, et j'ai une putain d'arme extra-terrestre dans les mains ! Ça va saigner !





Dernière édition par Deadpool le Mar 24 Fév - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Deadpool' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Groupe C
Nom du joueur

L'envie de noisette mis quelques minutes à partir. Malgré ça les événements changèrent tout autour. L'odeur de cramé était toujours présente, et en y regardant de plus près il se rendit compte qu'un gars semble-t-il en colère s'attaquait à la collègue de Jay qu'il avait vu en arrivant, le tout à coup de fouet enflammé. Du moins pas vraiment pour longtemps puisque la mutante ne sembla pas apprécier d'avoir été brûlée de la sorte et s'empressa de le frapper à l'endroit où tous les hommes des neufs mondes ou presque sont sensibles. Il entendit vaguement Emma Frost rappeler le "Pyro" à l'ordre. Il ne se souvenait pas trop de comment il s'était retrouvé à côté de Jay alors qu'il allait à la base protéger un groupe de personne dans l'autre sens. Personnes qui avaient maintenant disparues de toute manière. Le fait que la vague émotionnelle soit partie avait du en faire remuer plus d'un.

Un pré-sentiment le fit pourtant lever la tête alors que la sorcière blanche lâchait un "Oh mon dieu..." pas du tout rassurant. Et pour ne pas être rassurant ça l'était, un vaisseau alien débarquait à l'instant et sans que personne n'ait le temps de dire quand que ce soit, rasa le lieu le plus important de la journée, sans se soucier si quelqu'un était encore à l'intérieur ou non. Du coin de l'oeil, Lilwell remarqua tout de même qu'un petit groupe de personne venait de sortir in extremis. Merci à la foule qui avait eu le temps de se disperser un peu. Du moins avant que la panique ne fasse fuir les civils qui restaient dans la place. Il déglutit, l'engin finit par laisser sortir de plus petits vaisseaux, ainsi que des troupes armées. La journée avait pourtant très bien commencée non? Un peu plus loin il remarqua que la mutante qu'il ne connaissait pas avait commencé à s'en prendre aux troupes au sol, et accessoirement que les cadavres portaient toujours leurs armes, pour la plupart. Son premier objectif était fixé, en récupérer une. En tant normal il aurait chercher un moyen de résoudre le problème pacifiquement, mais il ne voyait aucune trace de chef nulle part et les troupes ne semblaient pas d'humeur à parlementer. Il esquiva quelques tires en se dirigeant vers l'arme en question, pour finalement que le destin le rattrape et qu'il se retrouve à terre, la cuisse gauche en feu. Pourtant il était tellement près de l'arme! Serrant les dents, sa conditions physiques plus résistante qu'un humain lambda oblige, il se traîna vers l'arme, esquivant d'une roulade un autre tire qui aurait pu lui arriver dans la tête.

Maintenant il pouvait tirer. C'est presque naturellement qu'il dégomma l'alien qui avait pris un malin plaisir à lui tirer dessus, ainsi que celui qui le suivait de près. Il se traîna lentement vers un mur à quelques mètres à peine et s'appuya dessus pour se remettre debout, y'avait pas à dire ces armes n'étaient pas de la camelote. Il s'appuya sur le mur pour viser un groupe d'aliens qui s'approchait un peu trop d'un groupe de civils n'ayant pas pu se cacher ailleurs que dans une voiture abandonnée, surement qu'ils avaient cru pouvoir la faire démarrer, mais le véhicule semblait récalcitrant. Son regard se porta ensuite sur le reste de la scène se passant sous ses yeux. Sa jambe était vraiment en feu, mais le point positif c'est qu'elle n'était pas cassée pour autant. Il repéra rapidement ses alliés dans la bataille, notamment le carnage que semblait faire la mutante qu'il ne connaissait pas... Le costume rouge et noir n'était pas non plus très discret dans la masse. Il dégomma quelques aliens s'approchant un peu trop près, évita quelques tirs et finit par remarquer une ouverture vers l'endroit d'où semblaient provenir toute ces troupes. Ni une ni deux, il pris cette direction, mêlant discrétion et vitesse, du moins celle que lui permettait sa jambe blessée. Il du malgré tout utiliser les voitures stationnées en pagailles pour se camoufler dans son périple. Le moment vint pourtant où sa jambe ne lui permis plus d'avancer à la même cadence, le forçant à s'arrêter derrière une auto. Après ça, une dernière ligne droite vers l'entrée du vaisseau. Celle-ci s'annonçait périlleuse, plus de voiture, une traversée à vue. Un vrai challenge avec une jambe dans cet état.

Pour la première fois depuis qu'il avait reçut le tire, il regarda plus amplement les dégâts. C'était pas très joli à voir. Une grimace passa sur son visage alors qu'il déchirait un bout de son T-Shirt pour bander la plaie rapidement. Il serra les dents et respira un bon coup avant de reporter son regard vers le vaisseaux. Il soupira et plia sa jambe blessée avec quelques difficultés. Il faudrait pourtant que ça tienne. Il regarda une nouvelle fois la masse, discrètement caché derrière la voiture, mais ne vit pas grand chose à part la ruée de la masse alien. La plupart faisant à présent dos à leur point de départ, trop occupés surement à répliquer aux tirs ennemis. Une sorte de courant d'ai le fit lever les yeux. Il avait presque oublié les petits vaisseaux. Espérant qu'il n'avait pas été repéré, il se releva le plus vite possible et repris la direction du vaisseau principal le plus rapidement possible.








Des dés des p'tits dés...:
 

.


Dernière édition par Lilwell Freyson le Jeu 26 Fév - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Lilwell Freyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Stan Lee
Messages : 309
Autre Identité : Le Créateur

Race : Le Divin
Localisation : Partout
Emploi : Je ne lis pas les MPs, j'ai des sbires pour ça !


Groupe C
Participants : Lilwell Freyson - James B. Barnes - Luke Cage - Jay Donovan - Anna Marie - Phillia Jenkins - Deadpool - Morgan Douglas
Lieu : Utopia


Tour 4


La bataille faisait rage. Les mutants qui en avaient le pouvoir et le courage se battaient ou se défendaient autant que leur corps éprouvé et leur esprit bouleversé pouvaient leur permettre. La majorité cherchait pourtant une issue à ce cauchemar et beaucoup d’entre eux périrent indubitablement.

Les soldats aliens tiraient sans cesse, sans distinction, sans état d’âme. Malgré la résistance, ils avançaient et n’étaient jamais effrayés par les pouvoirs des Mutants, quels qu’ils soient. Dans l’un des vaisseaux qui s’étaient posés sur l’île, pouvait voir l’un des aliens revenir à l’intérieur du cockpit. L’un d’eux tenait dans sa main une sorte d’émetteur et dans une langue incompréhensible, il déversa un flot de sons. Elle en était certaine, ce sale bâtard faisait son rapport. La Mutante s’était faite discrète et était parvenu à se glisser dans l’engin. Bien entendu, elle ne comprenait pas un traitre mot de ce qu’il baragouinait mais les images qu’elle percevait dans sa tête étaient autrement plus éloquentes. Une autre voix sembla répondre au soldat, sinistre et caverneuse, à l’image de cette créature, inhumaine et les images qu’elle perçue la firent pâlir.
Son cœur s’enflamma d’une rage sans commune mesure. Plus besoin de se cacher. La jeune femme se redressa, quittant l’ombre d’un recoin de la navette pour faire face à l’extraterrestre qui venait de mettre fin à la communication et lui planta sa lame violacée à travers l’abdomen, enfonçant l’épée d’énergie jusque dans le tableau de bord.

Il se passa cependant une chose à laquelle elle ne s’attendait pas. Une vague rouge translucide traversa chaque chose, chaque être, humain, mutant ou autre, comme s’il partait du centre de l’île pour s’étendre encore et encore jusqu’aux limites de la terre. Utopia se retrouva sous un dôme rouge. Les vaisseaux qui voulurent y entrer explosèrent en vole dès le contact et lorsqu’un autre, cherchant à filer, voulu s’enfuir, il connut le même sort funeste. C’était un peu tard mais l’île était désormais protégée mais aussi coupée du monde.

Les yeux levés vers le ciel cinabre, elle sentit l’espoir renaître en elle. Voilà qui leur ferait gagner un peu de temps. Sans perdre une seconde, elle quitta l’engin pour se fondre dans la bataille. Il n’y avait plus une seconde à perdre.


***

L’attaque redoubla de violence. Les aliens poursuivaient leur assaut, acculant leurs ennemis jusque dans les bâtiments alentours. L’un d’eux était sans le moindre doute le chef. Il avait par ailleurs une stature plus imposante et les autres lui obéissaient. Il avait repéré, de son œil dissimulé par son casque, cet homme recouvert d’une tenue rouge qui collait à sa peau. Il avait reçu un tir en pleine poitrine et s’était relevé pour abattre l’un des siens et accessoirement, voler son arme. La créature poussa un cri de colère, attrapa l’arme de son sous-fifre et fonça en sa direction, accompagné de son escouade d’une dizaine d’aliens. Sous ses ordres, ceux-ci firent de petits groupes et arrangèrent leurs armes ensemble, protégés par des carcasses de véhicules ou des blocs écroulés des constructions alentours. Ils assemblaient de nouvelles armes à une vitesse stupéfiante et se mirent en place en quelques secondes. Déjà, des lueurs d’un vert glacial illuminaient les pointes des armes conjuguées. La lumière s’intensifia et un sifflement insoutenable se fit entendre, juste avant qu’une ombre jaillisse et ne tranche quelques aliens avant de crier : « A couvert !!! »

Alors ceux qui le purent entèrent dans le bâtiment derrière eux, parfois poussés par d’autres dans la cohue et la panique tandis que ceux qui restaient à découverts durent se jeter à terre ou se protéger de quelques façons que ça soit de l’onde de choc qui défonça tout sur son passage. Derrière eux, le bâtiment où certains s’étaient réfugiés vit sa façade s’écrouler lourdement, enfermant et écrasant la plupart d’entre eux.


***

La poussière, les décombres, les blocs… Ca faisait beaucoup. Certains mutants ne parvinrent pas à en réchapper ou alors ils étaient trop faibles pour appeler au secours. Une faible lueur rouge baignait l’intérieur de ce qui restait du bâtiment, sans doute étaient-ce les lumières de secours. Les survivants se relevaient, toussaient, se frottaient le visage pour tenter de voir où ils étaient tombés et constatèrent rapidement que la voie menant à la sortie était malheureusement impraticable, obstruée par autant de béton que de ferraille dont les tiges avaient perforé le corps de quelques pauvres Mutants qui avaient espérés sauver leur vie en entrant là. C’était le cas pour un demi-elfe qui n’avait pas eu le temps d’atteindre un vaisseau, une secrétaire un peu échevelée qui avait sans nul doute d’autre talents que de taper sur un clavier, un type qui avait survécu à un tire en pleine poitrine et qui fanfaronnait avec une arme qui n’était pas à lui ainsi que… le fameux –et pourtant si discret- Soldat de l’Hiver. Restait avec eux pas plus de quatre personnes dont on ignorait tout –du moins l’imaginait-on. Sans doute des habitants de l’île.

L’un des survivants anonymes, un homme, fronça les sourcils en reconnaissant l’homme d’Hydra –tout du moins le signe qu’il arborait à l’épaule- et le prit à partie. « C’est votre faute tout ça ! C’est vous qui avez provoqué tout ça ! Vous et votre groupe de nazis fanatiques complètement tarés ! » C’est là qu’un rire guilleret et cristallin se fit entendre juste derrière lui, troublé, il se tourna lentement. « Tu as raison, nous sommes alliés avec les aliens, c’est logique pour des nazis, ton jugement se tient. Vraiment. As-tu pensé à écrire une thèse ? » Dit-elle, persifleuse à souhait, s’extirpant des ombres à son tour. L’autre ne rétorqua pas, blêmissant. Il l’avait reconnue, la femme qui se tenait, lors de la Conférence, aux côtés de Crâne Rouge. Vipère. Impossible de savoir comment elle en était arrivée là. Sans doute affolée à son tour par le pouvoir, elle s’était glissée dans la foule pour s’échapper. Sans doute. Ses yeux pers observaient, vifs et précis, chacun des survivants. Un sourire se glissa sur ses lèvres lorsqu’elle vit Morgan, mais elle ne dit rien. Il serait bien stupide, quelle que soit la situation, de révéler ses cartes. Elle gardait cet avantage sous la main. La belle brune pourrait lui servir. De sa démarche féline, elle contourna le Soldat de l’Hiver, ses doigts délicats courant sur son épaule de métal, posant son regard sulfureux sur Deadpool, l‘agrémentant d’un mystérieux sourire avant de reporter son attention sur son guerrier. « Nous partons. Ceux qui souhaitent survivre sont les bienvenus. » Dit-elle simplement en leur tournant le dos, se dirigeant vers une porte entrouverte dans le fond de la pièce, presque intacte, pour s’y faufiler, suivie par l’Assassin puis par d’autres. Ceux qui hésitèrent furent vite décidés lorsque les parois semblèrent se fragiliser, de la poussière tombant du plafond. Cette pièce ne tiendrait plus très longtemps. Ils n’avaient pas le choix. S’ils voulaient survivre, ils devaient la suivre.

Ils parvinrent à trouver une sortie menant aux souterrains. Ils n’eurent pas le loisir de choisir la direction initiale étant donné qu’un côté du couloir était complètement écroulé. Après plusieurs interminables minutes de marche, le couloir devant eux était lui aussi obstrué. La jeune femme soupira d’agacement pendant que le Soldat de l’Hiver examinait les décombres avant de faire son rapport. « Il est possible de passer par progression tactique. D’ici on ne voit pas jusqu’où le couloir est effondré. » Vipère inclina son minois, sembla réfléchir et se tourna vers l’un des membres du groupe. « Vous ! Passez en premier. » Le ton impérieux qu’elle emprunta ne laissa pas de place au doute sur ce qu’il arriverait à Lilwell si il refusait de suivre son ordre. Certaines voix se firent entendre en signe de protestation mais prirent fin lorsqu’une nouvelle vibration secoua le bâtiment, menaçant d’écraser le groupe à nouveau. Ce n’était décidément pas stable du tout et ils devaient se décider rapidement. Vipère, en bonne âme, mis fin aux débats en sortant une arme à feu de son dos pour en agiter le canon sous le nez de l’utopien. « Je ne me répète jamais. »


***

Dehors, Psylocke et les autres Mutants faisaient face à l’ennemi. La Mutante avait été blessée par l’onde de choc à l’épaule gauche et son visage avait bien des difficultés à masquer la douleur. Malgré tout, elle se releva, dégaina de nouveau l’épée d’énergie et grâce à une contre-attaque à la coordination improvisée avec les survivants, la majorité des ennemis fut éliminée. Le chef en revanche en réchappa et à n’en pas douter, il n’était pas très loin. Se servant d’un pan de mur écroulé du bâtiment derrière eux, les survivants se rejoignirent, et la Mutante en charge de la sécurité lors du Sommet reprit son souffle en essuyant son front, visiblement soulagée d’avoir trouvé des alliés de poids. « Je savais bien que c’était une mauvaise idée… Conférence à la con… » A la remarque sur sa blessure elle ne répondit que par un sourire plein d’ironie. « Mon épaule est bien le cadet de nos soucis. J’ai intercepté une communication entre une navette et sans doute le vaisseau mère ou quelque chose dans le genre. J’ignore pourquoi mais ils ont placé des explosifs à plusieurs endroits et comptent les faire exploser. Nous sommes la dernière ligne de défense d’Utopia… »


Situation


Comme vous l’aurez très certainement compris, vous êtes répartis en deux groupes !

Le groupe 1 est composé de Bucky, Lilwell, Deadpool et Morgan. Vous avez la chance d’être accompagnés par Vipère et votre but est de rester en vie et par conséquent, de vous échapper de ce piège à rats. Vous allez devoir vous faufiler sans vous prendre un bout de mur sur le dos, vous faire entailler par une barre de fer et surtout en espérant ne pas tomber sur un kree. Ce qui, au final arrive en bout de route (ce serait trop facile sinon red ).

Le groupe 2 est composé de Jay, Luke, Malicia et Phillia. Psylocke vous a donné vos ordres mais elle ne vous accompagne pas car elle a rejoint un autre groupe de Mutants.
Elle vous a donc donné vos instructions et a demandé à Jay de diriger le groupe.
Jay elle t’a indiqué la localisation de votre cible. Elle se trouve à 3 rues de votre emplacement actuel, en direction du sud sud/ouest et à environ 120 mètres de distance. Bref il ne vous reste qu’à éviter les krees et trouver les explosifs. Si la route devrait être dégagée, il semble peu probable que les explosifs aient été laissés sans surveillance par l’ennemi.
Ah oui, dans votre groupe se trouve Malicia qui est toute bleue. Toucher un kree c’est risqué. Chère Rogue, tu as désormais l’apparence d’un kree. Tu as également la force d’un simple soldat kree (certes c’est mieux qu’un homme mais ça ne fait pas rêver). Et pour couronner le tout, il t’est impossible désormais de changer de pouvoir, le MJ te dira quand cela redeviendra une possibilité.


La tête des bébêtes:
 


Les dés :

Le groupe 1 > chacun de vous devra faire 1d6 pour savoir comment il s’en sort dans le labyrinthe, sachant que 6 signifie que vous vous en sortez très bien tandis que 1 fera très mal.

Votre attaque sur le groupe kree rencontré à la sortie du dédale (toujours oui/non).
Avec 1 OUI vous tuez 1 ennemi.
Bucky >  4 dés
Lilwell > 2 dés
Deadpool > 4 dés
Morgan > 3 dés


Le groupe 2 > Chacun de vous devra lancer 2 dés oui/non. Au bout de 4 OUI cumulés, vous trouvez le dispositif (donc si 3 OUI sont sortis avant vous, il est inutile de les lancer à votre tour).

En chemin, pour vous y rendre, vous croisez une escouade de kree. Vous lancez chacun 1d6 pour savoir combien de kree vous éliminez. A savoir qu’à la fin du combat il n’en restera plus.

Si vous trouvez le dispositif, vous devez effectuer un lancer de deux dés oui/non. Si vous effectuez un Epic Win, le dispositif est désamorcé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Ryan Reynolds
Messages : 129
Autre Identité : Wade Wilson

Race : Humain
Localisation : New Yorks
Emploi : Mercenaire


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Deadpool

TJe commençai à tirer avec l'arme Alien que j'avais entre les mains... Rien de plus jouissif que ce truc, on se croirait dans Star Wars. Les lasers partaient dans tous les sens. Seulement, mon plaisir n'allait pas durer longtemps. Une jeune femme arriva d'on ne sait où pour nous crier qu'il fallait se mettre à couvert. Sérieusement ? Moi ? À couvert ? Était-elle seulement au courant de mes capacités prodigieuse ? Néanmoins, la foule sembla l'écouter et on me bousculait de toute part... Je me mis alors à chantonner tout en suivant le mouvement :

- Emporter par la foule qui qui s'élance et qui danse, une folle farandole, je suis emporté au loin...

*Tu chantes bien mais... on a une mauvaise nouvelle...
Quoi ? Quel mauvaise nouvelle ?
*Léonard Nimoy... est mort...
Mais... On en parlait justement il y a deux minutes !
*Tu veux pas parler de Justin Bieber ?
* Il a parlé de Zachary Quinto et c'est Léonard qui est mort...

Je m'arrêtai de chanter, me laissant entraîner par le peuple qui se dirigeait vers le bâtiment. Un grand homme venait de mourir. Le Vulcain le plus charismatique de l'histoire venait de s'éteindre. Je mis mon bras gauche sur le cœur et levai mon bras droit en faisait le signe Vulcain ! Ce putain de signe que j'avais mis trois mois à réussir !

*Mais au moins maintenant on peut se la péter...

- Dif tor heh smusma !
*C'est du langage Vulcain... ça veut dire « Longue vie et prospérité ».

Comme si on le savait pas. Et ceux qui ne le savent pas ne sont pas digne d'en entendre la traduction !

*C'est ce que dirais Sheldon Cooper...
*Tu penses qu'ils feront un épisode spécial ?

Je fermai les yeux en adoptant une minute de silence pour le grand, l'UNIQUE, Spock. Lorsque j'ouvrai de nouveau les yeux, j'étais dans une salle totalement coupé de l'extérieur. Des corps étaient plantés par des bouts de métal tout autour de moi. Je baissai les yeux pour voir si tout allait bien et vie une tige métallique sortir de mon abdomen.

*Encore...
*Ca nous rappelle notre propre jeu, on aime bien ça !

Je sortis en forçant un peu, l'effet ventouse m'arrachant un cri de douleur alors qu'il ne voulait pas laisser mes tripes en paix. Je laissais tranquillement mon facteur auto-guérisseur me remettre sur pied pendant que tout le monde se remettait la faute dessus sur les dramatiques événements qui arrivaient et dont je ne savais absolument rien. Puis une blonde au sein voluptueux débarqua et intima tout le monde de la suivre s'ils voulaient rester en vie.

*Elle veut qu'on la suive !
*Je pense que tu te méprends sur ses intentions !

On s'en fout, on la suit quand même. On marche dans une sorte de labyrinthe et on arrive devant un couloir écroulé. Le soldat de l'hiver dit qu'on peut passer chacun son tour et Vipère demande à un type de commencer. Sauf qu'il semblait hésiter... Je décidai de prendre les choses en mains.

*Et puis on se fera remarquer par la bonnasse.

- Beauté ! Laisse moi passer en premier, je serais ravi de perdre un bras ou deux pour tes boobs !

Sans plus attendre, je passais en me faufilant parmi les débris. Et c'est le moment de tirer les dès : Après quelques égratignures et beaucoup de poussière avalé, j'arrivai enfin de l'autre côté. Combien de temps cela avait-il duré ? Aucune idée... Combien de mètres j'avais fait ? On s'en fout ! Je criai à travers les débris :

- Un jeu d'enfant !

Mais en me retournant j'eu une mauvaise surprise ! Un groupe de Kree me faisait face ! Ah non, c'était clairement pas le moment. Léonard Nimoy était mort ! À mon tour de dégommer de l'alien ! Je tirais une rafale avec leur propre arme et arrivai à en dégommer trois. J'espérais néanmoins que les autres ne tarderaient pas à arriver.





Dernière édition par Deadpool le Sam 28 Fév - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Deadpool' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Acoustique
Feat : Chesca Miles
Messages : 819
Autre Identité : Supersonique

Race : Mutante
Localisation : N'importe où
Emploi : Freelance


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Phillia Jenkins

Phillia ferma les yeux l'espace d'un instant. La main sur la poitrine, elle se força à prendre de grandes inspirations pour calmer les battements frénétiques de son cœur. Il fallait bien se l'avouer, elle avait été dépassée par les événements. Elle avait retrouvé ses esprits pile à temps pour observer les effets de sa charges soniques dans la foule paniquée de mutants qui lui faisait face. Phillia avait été plongée très tôt dans la violence. Elle avait tabassé et l'avait été un nombre incalculable de fois dans sa jeunesse, et elle avait retrouvé cet univers en entrant dans le monde des héros et autres êtres à pouvoirs. Mais elle n'avait encore jamais passé à tabac autant de gens dans un laps de temps aussi bref. C'en avait été presque choquant.
Mais la jeune mutante n'avait même pas eu le temps de réaliser pleinement ni d'encaisser les conséquences de la déviation de sa charge sonique en direction de la foule que la situation avait changé une fois de plus du tout au tout. C'était une habitude beaucoup trop tenace aux yeux de Phillia qui commençait à en avoir assez d'être ballottée au gré des catastrophes toujours plus grandes. Et c'est ainsi, lasse et agacée, qu'elle fit face à l'invasion extraterrestre qui suivit la fin de la vague d'émotion qui s'était emparé de toute l'île. Cela devait certainement être lié d'ailleurs !! Quoi de mieux que de créer un environnement chaotique pour ensuite s'emparer d'un endroit ? Mais elle n'avait alors plus eu le temps de réfléchir à ça.

Ce qui suivit fut assez flou dans l'esprit de la jeune fille. Tout ce qu'elle parvint à se souvenir fut qu'au moment où elle courait pour se mettre à l'abris derrière une voiture pour pouvoir s'adonner au tire au pigeon avec les nouveaux venus, elle eu une forte douleur à la tête avant que tout ne devienne noir dans son esprit. Lorsqu'elle avait reprit ses esprits, son dos lui avait fait deux fois plus mal qu'avant et sa tête lui tournait. Elle ignorait qui ou quoi avait bien pu l'assommer, tout c'était déroulé tellement rapidement... Battant un moment des paupières en faisant attention à bouger le moins possible, elle avait préféré évaluer la situation avant de dévoiler le fait qu'elle n'était pas un cadavre en se redressant.
N'ayant entendu aucun danger (au contraire, l'environnement était étrangement silencieux comparé à avant son inconscience), elle avait doucement relevé la tête, par précaution et aussi pour éviter d'être prise de vertige, son mal de tête s'étant soudain intensifié. Elle était allongée sur le sol, à moitié sur le trottoir et sur la rue, ce qui était très inconfortable soit dit en passant. Et après s'être assurée qu'il n'y avait réellement aucune menaces aux alentours, elle s'était complètement redressée pour tenter de comprendre ce qu'il s'était passé, et comme elle pouvait être encore entière alors qu'elle ne distinguait que des cadavres peu importait où son regard se posait.

Les rues autours d'elle étaient complètement dévastées, comme balayée par un souffle impitoyable provenant d'un épicentre spécifique. Une bombe, cela ne pouvait être qu'une bombe incroyablement puissante qui avait fait ça. Passant de la position assise à accroupie pour rester hors de vue, elle avait mentalement reproduit ce qu'il s'était passé en utilisant les éléments que lui offraient la scène macabre qu'elle avait sous les yeux comme indices. Et tout cela était loin d'être glorieux... Phillia n'avait su comment elle avait évité d'être piétinée par la foule en délire qui avait dû s'affoler un peu avant l'explosion avant de se retourner. C'est là qu'elle  avait vu une carcasse de voiture enfoncé dans le bâtiment. Celle-ci avait été soufflée par l'explosion, lui ayant alors servit de rempart avant de passer au dessus d'elle, manquant de peu de l'écraser... Elle avait frôlé la mort de près, de très près...
Rouvrant les yeux le cœur une fois un peu plus calme, la jeune fille se concentra sur le présent et tenta de ne prendre en compte que l'essentiel et ne négliger le reste. C'était une méthode de préservation qu'on lui avait enseigné, indispensable dans des situations de grand stress comme celle-ci. La situation était simple, une explosion avait ravagé la rue mais elle y avait survécu. Elle ignorait où étaient les envahisseurs, beaucoup avaient été neutralisés, mais elle préféra ne pas se voiler la face. D'autre part, une grande partie des mutants avaient fuis dans les bâtiments et s'étaient retrouvés ensevelis à l'intérieur. Elle les entendait beaucoup trop distinctement à son goût... Mais elle n'était pas la seule survivante dans la rue et bientôt elle vit un petit groupe se rassembler, groupe qu'elle s'empressa de rejoindre.

Une fois ensembles elle pu voir avec un certains soulagement que Malicia et Jay étaient avec eux. Elle s'inquiéta légèrement pour Lilwell et même pour le drôle de bonhomme en rouge et noir qui s'était montré aussi familier avec elle, mais elle balaya cette pensée de son esprit au moment m^me où elle prit forme. Ce n'était pas le moment de penser à ce genre de choses, il fallait qu'elle se concentre. Ce qu'était en train de leur révéler la mutante autour de qui ils s'étaient regroupés était très sérieux et cela allait requérir toute son attention. D'autre bombes allaient exploser et c'était à eux de les trouver et de les désamorcer. Et alors qu'elle donnait toutes les directives à Jay pour qu'il les guide jusqu'à l'emplacement de l'une d'entre elle, la jeune fille l'écouta attentivement pour retenir le plus d'informations.
Se retrouver guidée par le mutant qui les avait chaperonné elle et Malicia au début de la journée (cela lui semblait être il y a des mois) ne la dérangeait pas. Il semblait être réglo et efficace, c'était tout ce qui comptait. Et ils partirent en direction de leur cible. Les mots étaient inutiles dans une telle situation, la tension était à son comble. Phillia de son côté était attentive au moindre son que son ouïe pouvait percevoir en plus des gémissements des victimes de l'explosions. Elle avait été inconsciente au moment de la précédente bataille, aussi ne comptait-elle pas être tout aussi inutile pour cette fois-ci... C'est pourquoi, lorsque plusieurs adversaires firent leur apparition, elle fut la première à réagir.

Se laissant guider plus par son ouïe que par ses autres sens, elle lança plusieurs charges soniques dans plusieurs directions à la suite. Lorsqu'elle s'arrêta pour reprendre son souffle, elle en avait neutralisé 6 d'entre eux. Respirant profondément, les mains toujours levée et les sens attentifs, elle ne put empêcher un sourire de satisfaction presque cruelle gagner ses lèvres. Quelques fois, il fallait bien l'avouer, elle se sentait vraiment puissante... Et c'était une sensation grisante dont elle ne se lassait jamais.


Phil' Jenkins ~ Supersonique



Dernière édition par Phillia Jenkins le Dim 1 Mar - 1:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Phillia Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Chad Michael Murray
Messages : 113
Race : Mutant
Localisation : Appartement à Utopia
Emploi : En recherche d'emplois, et d'aventures


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Jay Donovan

Jay se réveilla, la tête aussi lourde qu'une enclume, et aussi douloureuse que si cette fameuse enclume avait été martelée par une escouade de nains d'Erebor. Il se releva difficilement, en marmonnant un "Il me faut un café" tout en se pinçant l'arête du nez, les yeux fermés afin de chasser la migraine qui nichait dans son crâne. Ses oreilles sifflaient si fort qu'il ne pouvait entendre les bruits alentours que comme si plusieurs dizaines de mètres le séparait de leur source. Lorsque son ouïe revint à la normale, il rouvrit les yeux d'un coup, alerté par des dizaines de bruits assourdissants. Frappé de stupeur, il vit alors les vaisseaux alien s'abattre sur la cité mutante, tandis que le bouclier teintait l'atmosphère d'une couleur écarlate. Selon lui, sa perte de connaissance était sûrement due à une ultime vague émotionnelle qui avait frappé lorsqu'il était le plus vulnérable psychiquement, juste après avoir frappé l'autre folle habillée en dominatrice SM. En tout cas, il avait raté beaucoup de trucs durant son dodo.

La foule s'était dispersée petit à petit, mais plusieurs mutants continuaient à affluer vers leur domicile, ou, au moins, vers un abri qui épargnerait leur vie. Non loin, cependant, un groupe d'individus combattait les aliens, qui inspiraient au télépathe un sentiment très étrange, anormal, de déjà-vu. Ces êtres venus d'ailleurs ne ressemblaient pourtant pas aux Chitauris qu'il avait eu à combattre deux ans plus tôt, à New York. Il s'approcha des combattants et distingua finalement Hypersonic (le surnom nouvellement trouvé à la Femme Sonique), Luke Cage, Psylocke et Malicia... bleue. Tentant de passer outre cette anecdote et l'espoir que cet état se prolonge assez pour pouvoir prendre une photo, il parla à Psylocke :
- Betsy, qu'est-ce qu'il se passe bordel de merde ?!
- Je savais bien que c’était une mauvaise idée… Conférence à la con…

Jay remarqua alors sa blessure au bras qui lui arrachait malgré ses efforts apparents une légère grimace.
- Ca va aller avec ta blessure ?
- Mon épaule est bien le cadet de nos soucis. J’ai intercepté une communication entre une navette et sans doute le vaisseau mère ou quelque chose dans le genre. J’ignore pourquoi mais ils ont placé des explosifs à plusieurs endroits et comptent les faire exploser. Nous sommes la dernière ligne de défense d’Utopia…

Jay blêmit en entendant parler d'explosifs. Contrairement à l'attaque sur New York, celle qui ciblait Utopia n'était pas une tentative d'invasion, mais bien d'une attaque à but génocidaire.
- Quels sont tes ordres ?

Elle désigna Jay comme chef du groupe formé par lui-même, Cage, Sonicboom et Malicia, puis précisa la localisation d'une des bombes. Sentant le poids de la responsabilité s'appuyer sur ses épaules, sensation qui n'avait pas eu lieu depuis son évasion de la prison d'HYDRA, il jeta un regard circulaire à la place, observant les diverses artères qui menaient hors du lieu. Psylocke s'engagea dans l'avenue qui menait à Magda Square, tandis que les autres groupes empruntaient d'autres voies, certains s'envolant, d'autres traversant le sol etc. Condamnés à se rendre au lieu qui leur avait été désigné à pied, les membres du groupe de Jay se mirent en mouvement vers Kennedy Avenue, nommée en hommage au président des Etats-Unis assassiné à cause de son Gène-X. L'avenue, d'ordinaire éclatante, abritant divers magasins et de grands panneaux publicitaires, semblait être le Londres d'après-guerre : les immeubles étaient délabrés, certains magasins n'étaient plus qu'un trou béant au pied des grattes-ciels rasés.

Jay avait du mal à soutenir cette vision d'horreur, qui semblait pour lui annoncer, déjà, le glas de la terre promise des mutants. Se déplaçant par bonds successifs, plusieurs détonations retentirent en écho dans l'avenue déserte, et une escouade d'extra-terrestres déboula de l'une des artères liant la Place de la Révolution (un des plus grands espaces découverts, abritant les statues des grands révolutionnaires dans diverses mesures comme sur le plan intellectuel ou culturel) à Kennedy Avenue.

Ce fut Hypersound qui attaqua la première, lâchant une salve de charges soniques assourdissantes, qui forcèrent Jay à se boucher les oreilles :
- La prochaine fois, tu préviens ! lança-t-il avec une once de protestation dans la voix.

Il lâcha une décharge psionique qui sembla faire hurler l'un des aliens, qui tomba inerte sur le sol jonché de gravas de l'avenue. Il laissa les autres répliquer, trop épuisé pour lancer d'autres éclairs psychiques, mais essaya de les encourager :
- Allez, on est à mi-chemin ! Cassez leur la gueule !


Dernière édition par Jay Donovan le Dim 1 Mar - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jay Donovan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Anna Paquin
Messages : 33
Autre Identité : Rogue

Race : Mutant
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Anna "Rogue" Marie

Des bombes ? Des bombes ? Evidemment, qu'il y avait des bombes. Anna n'avait certainement pas besoin du concours d'une pimbêche décolorée pour le savoir : elle avait l'avantage de pouvoir le savoir directement. Un petit cadeau de celui qui s'était enfui, après son contact.

Oui, elle avait touché un responsable. Un responsable Kree, un alien. Elle savait tout, de son nom, de son âge, de sa langue, de ses enfants et de ses idées, mais les motivations derrière une telle invasion lui semblaient encore obscures. Elle ne sentait qu'une rage, un sentiment d'impuissance fou qui avait frappé sa victime au moment du contact, et jusqu'au moment où, pensant qu'il était neutralisé, elle l'avait laissé sans surveillance pour le voir partir. C'était un sentiment de vengeance. Elle voulait faire le mal. Elle voulait voir cette cité détruite. Elle voulait voir périr tout ces terroristes enfermés dans leur paradis artificiel, menés d'une main de fer par un idéologue fou. Oui, elle connaissait l'emplacement des bombes, mais elle n'allait certainement pas le divulguer. Elle ne lâcherait rien, pas même un indice. Il ne serait pas de plus belle vision pour la X-Man que de voir brûler cet "havre de sérénité". Une pensée parasite ? Une pensée qui devrait être inconcevable pour une héroïne ? Peut-être. Sûrement, mais il était quelque chose qui séparait Rogue du commun des mortels, qui la séparait de Captain America, de Tony Stark ou des autres Vengeurs avec leur insatiable volonté de sauver des vies. De sauver toute vie : Rogue était une mutante. Une mutante à même de ressentir mieux que quiconque les rêves et les attentes d'autrui. Plus encore qu'un télépathe qui s'infiltrait dans les pensées d'un étranger, elle pouvait, en le touchant, être cet étranger.

Et elle avait été Magneto. Elle savait ce qui les attendaient, tous, si Utopia restait debout.

Alors elle ne ferait rien. Rien, sinon sauver sa peau, et celle de ceux qui était sur sa juridiction. Cela n'incluait pas la tête de Turc qu'on lui avait infligé comme nounou.

Ce "Jay" devait diriger le groupe ? Sous l'initiative de qui ? Cette bourgeoise britannique née avec une cuillère en argent dans le cul ? Ah, bien du courage à lui ! Vivante, jamais elle ne serait sous les ordres de quelqu'un qu'elle ne reconnaissait pas, et ce nouveau venu avait le double désavantage d'être Utopien et d'être parfaitement inconnu au bataillon avant ce jour. Lui, tout seul, était la dernière ligne de défense d'Utopia. Il était hors de question de sauver quoique ce soit : que les Utopiens se débrouillent tout seul ! Non, il était temps d'exploiter sa nouvelle apparence, et ses nouveaux ... "pouvoirs".

Profitant du chaos des combats, Rogue s'éclipsa dans une rue adjacente. Il ne fallut pas cent mètres pour qu'elle entende les bruits de pas, dans les décombres, d'une équipe de combat se dirigeant au feu. A nouveau, elle joua la ruse, et se jeta, agonisante, au côté des cadavres d'une autre groupe de combat Kree, et, quand les vivants arrivèrent, elle hurla en levant le bras, dans sa nouvelle langue natale, d'une voix profondément prise de douleur et qui n'en était pas moins à l'article de la mort un :

" A l'aide ! Je suis touchée ! Ces ... ces salopards ont massacré mon escouade ! "

Ils furent sur elle en une seconde, et, l'air soupçonneux, braquèrent leurs armes sur la supposée blessée. Ce n'était pas des amateurs, ils seraient difficiles à berner : elle n'avait pas réellement l'équipement standard des envahisseurs. L'un d'eux se pencha sur elle, et tapota sur une console à son poignet, qui fit apparaître un hologramme qui analysa en profondeur la blessée. Le bilan était sans appel : Fa-Ora, officier, contact perdue une dizaine de minutes auparavant, lors des premiers combats, destruction de l'armure probable, que corroboraient les multiples brûlures avancées qui lui couvrait tout le corps.

" Evidemment, bande d'empaffés ! " les souffla-t-elle, alors que ce qui s'apparentait au médecin du groupe lui injecta des produits de soins avancés, et qu'il demandait un vaisseau pour l'évacuation médicale prioritaire d'un officier, " Vous me prenez pour qui ? Une de ces sauvages ? Ramenez cette navette médicale tout de suite avant que je ne vous botte le cul moi-même ! "

L'équipe se sépara, laissant trois soldats pour la garder, en attendant que les secours arrivent.
En attendant, plus précisément, que son billet de sortie n'arrive.

Elle avait bien de la chance d'avoir la génétique d'un ennemi, dans cette situation précise, car c'était bien ce qui la sauvait. Ça, et le fait que, sous une armure, avec tout son attirail, on ne savait pas si son commandant était un homme ou une femme.

Bien, cela lui permit de se relever, en silence, de se saisir de l'arme d'un cadavre, et de tirer dans le dos des trois bidasses qui "assuraient sa sécurité". Pauvres bougres, ils allaient devoir vite s'adapter, si ils voulaient combattre des mutants ... Ne lui restait plus, maintenant, qu'à attendre l'arrivée de ce vaisseau, à descendre les occupants, et à s'enfuir de ce caillou avec la petite nouvelle qui avait dû l'accompagner. Elle lui expliquerait en temps voulu.
Ah, et puis elle sauverait peut-être Luke Cage, si il ne faisait pas trop d'histoires. Il n'avait aucune raison de mourir ici, lui non plus.


Dernière édition par Anna Marie le Dim 1 Mar - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Anna Marie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Event 2 ♜ Alea Jacta Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Event 2 ♜ Alea Jacta Est
» Alea jacta est [Aetius] [Terminé]
» Actium || "Alea jacta est" qu'ils disent
» Alea jacta est !
» Les caprices de la Fortune (Alea jacta est)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Utopia-