compteur


 

Partagez | .
 

 Event 2 ♜ Alea Jacta Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Administrateur
Feat : Stan Lee
Messages : 309
Autre Identité : Le Créateur

Race : Le Divin
Localisation : Partout
Emploi : Je ne lis pas les MPs, j'ai des sbires pour ça !


Groupe C
Participants : Lilwell Freyson - James B. Barnes - Luke Cage - Jay Donovan - Anna Marie - Phillia Jenkins - Deadpool - Morgan Douglas
Lieu : Utopia


Contexte


• Depuis les évènements de Juin, le monde est en proie à une guerre larvée.

• Sous pression, les gouvernements doivent choisir un camp. Si le monde occidental et le Japon ont choisi la voie des Etats-Unis, se décrétant Monde Libre, la Russie d’Hydra a reçu les soutiens de la Chine et la Corée du Nord. Par un processus d’assimilation sauvage, l’Ukraine, la Biélorussie, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont également rejoint le Monde d’Hydra.

• De nombreux actes terroristes ont provoqué la peur dans le Monde Libre.

• De son côté, le Monde d’Hydra se déclare victime d’attaque sur son sol.

• Les Nations-Unis mettent au point une réunion de la dernière chance : la Conférence pour la Paix.

• Seul lieu véritablement neutre, Utopia est choisi et accepte d’accueillir ce sommet international.

• Magneto voit dans cette opportunité l’occasion de faire de son île pour humains à pouvoirs une place importante de la politique mondiale et ainsi gagner en légitimité afin d’attirer de nouveaux mutants.



Magneto se tenait dans la salle de Conférence. Les journalistes terminaient l’installation des innombrables caméras et micros et le maître des lieux gardaient ses mains croisées dans son dos, l’air songeur. Une silhouette féminine se détacha du décor et se dirigea jusque vers lui. Magneto eut un léger sourire à son approche. « Est-ce que tout est en ordre Psylocke ? » « Vous voulez dire, à part le fait qu’une multitude d’humains se balade sur notre île dans l’espoir futile de régler un conflit mondial inextricable ? Oui, tout est en ordre. » «  Vous ne les croyez pas capables de trouver un terrain d’entente ? » « Je ne sais pas… Je les crois surtout incapables de le vouloir vraiment… » Un nouveau rictus. Il l’invita à le suivre un instant, ce qu’elle accepta.
« Je ne suis pas sûre de comprendre notre rôle et nos intérêts dans tout ça. » « J’ai longuement hésité avant d’accepter mais il m’est finalement apparu que c’était une opportunité pour nous de nous affirmer en tant que nation libre à part entière. » Leurs pas les menaient à travers les couloirs dans une section dès lors privée, interdite aux visiteurs. A travers les vitres on voyait le coucher du soleil sur la ligne d’horizon qui donnait de multiples nuances colorées sur l’océan et dans le ciel. « N’est-ce pas aussi prendre le risque d’endosser une trop grande responsabilité si quelque chose venait à mal tourner ? » « Nous nous battons pour nos propres idéaux mais nous faisons partie de ce monde. Comment ce dernier pourrait-il le comprendre et nous accepter en tant que tel si nous restons sourds et aveugles à leurs appels ? » La mutante garda le silence quelques secondes avant de répondre d’une voix plus douce. « Je crois que je comprends. J’ai une dernière question si vous permettez. » « Je t'en prie. » « Pourquoi moi ? » Ils arrêtèrent leur marche devant la porte des appartements de Magneto qui s’ouvrirent dès son approche. Lui se tourna vers la jeune femme, la regardant dans les yeux. « Avant tout, vous et madame Frost possédez des capacités extraordinaires qui vous permettent de nous protéger d’un acte malveillant prémédité. Je sais que vous saurez réagir comme il se doit en cas d’attaque, j’ai toute confiance en vous pour protéger nos intérêts. » Ces paroles la touchèrent, il le savait, bien qu’elle s’évertua à demeurer stoïque. Puis il prétexta avoir du travail avant que ne débute le sommet et leur conversation prit fin.

Il avait été sincère, mais ne lui avait pas non plus tout avoué. Accueillir cet événement c’était offrir à Utopia un rayonnement mondial supplémentaire, une légitimité politique et l’île aurait toute l’attention tournée sur elle pour un moment et par conséquent, Magneto aussi, ce qui, accessoirement était délectable.  
Pour la sécurité il n’avait pas fait appel aux hommes de la Confrérie. Pour une telle organisation, il lui fallait des personnes assez connues qui ne possédaient pas de réels antécédents judiciaires, des individus qui rendent bien à la caméra et qui ne soulèvent pas trop de questions. Psylocke était donc parfaite pour ce rôle.
Vous voyez l’irascible Pyro dans un sommet consacré à la paix ? Ce ne serait pas moins que de l’hypocrisie. C’était cela aussi, la diplomatie.


***

Le bras tendu, il enfila son second bouton de manchette, puis d’un geste lent mais précis, il rajusta son costume en observant le reflet dans son miroir. Son regard était grave et ses sourcils, malgré tous ses efforts, ne parvenaient pas se débarrasser du léger froissement d’inquiétude qui cernait son cœur.
La porte derrière lui s’ouvrit, un homme aux cheveux blancs, d’une bonne cinquantaine d’année et portant de lourdes lunettes entra. « Il est l’heure monsieur le Président. » David Palmer répondit à son conseiller d’un léger sourire, reconnaissant et amical. « Merci Mike. » Voyant que son chef de cabinet était visiblement tendu, il continua. « Vous pensez toujours que j’ai tort ? » « Je n’aime pas l’idée que ce monstre vous approche de si près et accessoirement, je n’ai pas non plus confiance en cette île. » Un sourire amusé ourla ses lèvres sombres. « Trop de mutants ? » « Trop d’impondérables… » Un silence s’installa tandis que Palmer se dirigea vers lui. « Je comprends vos inquiétudes, et nous en avons déjà parlé. Je ne serai pas ce président qui n’aura rien fait pour éviter à son peuple les affres d’une guerre. Nous avons pris nos dispositions. Alors ayez confiance Myke. » Lui dit-il, portant la main sur son épaule avec bienveillance. Le chef de cabinet opina du chef, vaincu depuis bien longtemps déjà, puis il sortit de la pièce derrière son Président, fermant la porte derrière lui. Toutes les dispositions avaient été prise, en effet… alors pourquoi son ventre était-il noué par un horrible pressentiment ?

***

« Tout est prêt monsieur. » L’Eminence se tenait dans l’ombre, engoncée dans un large fauteuil de cuir, lui tournant le dos. La jeune femme garda les yeux baissés et lorsque son dirigeant se tourna face à elle, n’étaient perceptibles de lui que les contours de son faciès osseux et sinistre. « Excellente nouvelle. On dirait que tout se déroule comme prévu. Assurez-vous que cela ne change pas. » Puis il congédia la subalterne.

Quelques minutes après, la venimeuse créature s’installa à son propre bureau, ses jambes se croisant. D’un geste, un écran holographique s’afficha devant elle et après quelques mouvements où la pulpe de ses doigts glissa sur les arabesques insubstantielles et suprasensibles, le son caractéristique d’une communication en cours se fit entendre sur une liaison sécurisée. La voix qui s’éleva au travers de l’outil technologique semblait lointaine et les lèvres de Vipère s’ourlèrent avec froideur. « Bonjour Baron. Comment vous portez-vous aujourd’hui cher ami ? » Le ton qu’elle employa n’était ni cordial, ni chaleureux mais plutôt espiègle et joueur. Elle savait pertinemment que cela avait le don de l’agacer alors pourquoi se priver ? Strucker ne répliqua pas, allant droit au but. « Comment se déroule le sommet ? » « Très bien pour l’instant. La rencontre aura lieu dans quelques instants. Comment se porte notre ami ? » « Les sédatifs fonctionnent mieux que nous ne l’avions espéré. Il n’est pas prêt de se réveiller… » « Avez-vous la vidéo ? » « Le fichier vous est transmis en ce moment même. » « Parfait. J’espère que vous suivrez les débats en direct, quelque chose me dit que vous devriez apprécier. » « J’ai hélas trop de travail pour regarder la télévision, mais soyez assurée que d’ici nous suivons de très près tout le déroulement des opérations. » C’est là que la communication pris fin tandis que l’un des hommes d’Hydra entrait dans la pièce.
Cette fois, il était temps.

***

Salle de conférence du bâtiment principal d’Utopia – 19H20

La conférence débuta à 19H00. Tous les journalistes étaient réunis, leurs appareils en marche, filmant enregistrant chaque geste et chaque mot, ne voulant pas en perdre une miette. Se tenaient au cœur des attentions les principaux chefs d’Etat représentant les Nations Unies mais encore et surtout le chef du Monde Libre et le chef d’Hydra.

Peu de temps après que la conférence débute, on entra dans le vif du sujet de plein pied. Après un discours du Président des Etats-Unis prônant la paix et le respect mutuel, ce fut au tour du leader d’Hydra de se faire entendre.

« Vous parlez de paix et j’entends bien que cela serait sans nul doute bénéfique pour le monde. Cela dit, j’ai du mal à croire votre volonté sincère lorsqu’on sait que vous ne cessez de lancer des attaques contre mon gouvernement et violez des installations d’Etat sans le moindre respect. »

Outré, Palmer contrattaqua. « Ceci est de la diffamation. Les seules actions qui ont été entreprises à votre encontre sont uniquement d’ordre économique. »

« Vraiment ? Vous pouvez donc jurer n’avoir jamais envoyé ou avoir accepté d’envoyer des Avengers sur notre territoire ? » Cela sentait le piège à plein nez mais c‘était trop tard, il n’avait plus le choix. « Je le maintiens. »  « Alors peut-être allez-vous pouvoir nous expliquer ces images… »

David Palmer n’aimait pas ce genre de surprises et Mike, derrière lui se fit plus inquiet. Il devinait que ce qui allait venir pouvait mettre en péril toute l’initiative, la réduisant au néant.

Les lumières de la salle se firent plus tamisées. Vipère agita donc ses doigts sur le clavier de son ordinateur tactile et soudain des images apparurent à l’écran. Il s’agissait d’images vidéos prises quatre jours plus tôt. Dans les plaines de Sibérie l'on pouvait voir le géant asgardien Thor mettre en charpie un char russe avant d'assommer plusieurs soldats d'Hydra, saisissant toute l'assemblée de stupeur.

Crâne Rouge tourna ses orbites macabres sur Palmer, se repaissant de son désarroi. Le Monde Libre était montré à la face du monde comme agressif et directement acteur dans le déséquilibre politique. Coupable. David savait qu’il était inutile de démentir cet acte, de promettre qu’il ne l’avait pas commandité –ce qui était vrai finalement. Qu’importe que l’asgardien ait pris librement l’initiative d’attaquer, quelles que soient ses raisons, il était, avec les autres Avengers, le symbole du Monde Libre et tous ses actes sans exception y seraient directement associés.  

« Cette action n’a pas été commanditée par les Etats-Unis. » Affirma-t-il en désespoir de cause.

Le Président américain tenta de faire bonne figure mais ce coup porté était fatal. Il tenta de trouver une solution pour que le sommet ne sombre pas irrémédiablement car il voyait le rictus de son ennemi se dessiner. Ceci était dramatique car les autres Etats pouvaient changer radicalement leur politique vis-à-vis du conflit.
Dans les tribunes, derrière eux, monta une rumeur. Celle-ci enflait malgré les appels au calme. Les membres de la sécurité commencèrent à resserrer les rangs.

Psylocke fronça ses sourcils. La situation commençait à mal tourner, d’autant plus qu’elle percevait une menace de plus grande dans son esprit. Quelqu’un ici avait de mauvaises intentions et pire encore : cette personne avait des capacités psychiques incroyables et s’en servait pour exacerber les passions des personnes présentes en leur faisant perdre le contrôle de leur langue et bientôt de leurs actes. La situation pouvait virer à la catastrophe d’une seconde à l’autre. « Faites évacuer le Président Palmer et Crâne Rouge ! » La Mutante sondait la foule alors que les gardes du corps respectifs des deux leaders commençaient à emmener les deux hommes. Luke Cage qui était en charge de la protection du Président des Etats-Unis fit quelque chose à laquelle personne ne s’attendait : il se jeta sur Crâne Rouge dans le but manifeste de le tuer.

Ce fut l’étincelle qui mit le feu aux poudres. Les émissaires du Monde libre se jetèrent sur ceux d’Hydra et ceux-ci firent exactement la même chose. Ceux dont la peur était plus grande que la rage –et ils étaient tout aussi nombreux- furent pris d’une peur panique, hurlèrent et tentèrent de s’échapper. Une véritable débandade incontrôlable. Il était psychiquement impossible de faire face à une attaque mentale d’une telle ampleur et Psylocke se trouva complètement dépassée par les évènements.

La Mutante allait se jeter sur Luke pour l’arrêter lorsqu’un membre de la sécurité d’Hydra la devança. Voilà qui lui laisserait peut-être plus de temps. Elle devait maintenant trouver la source de l’attaque. Il était limpide que Luke Cage, un héros du Monde Libre, ne pouvait avoir attaqué Crâne Rouge de son libre arbitre. Soudain, elle se retourna et vit ce qu’elle crut être la source. Ses sourcils se froncent. « Tu vas payer… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Stan Lee
Messages : 309
Autre Identité : Le Créateur

Race : Le Divin
Localisation : Partout
Emploi : Je ne lis pas les MPs, j'ai des sbires pour ça !


Groupe C
Participants : Lilwell Freyson - James B. Barnes - Luke Cage - Jay Donovan - Anna Marie - Phillia Jenkins - Deadpool - Morgan Douglas
Lieu : Utopia


Situation


Voici vos postes et les raisons de votre présence :

Tour 1
MembresInfo
Lilwell FreysonNouvel arrivant sur Utopia, Lilwell  est naturellement présent lors du sommet. Cela dit, il n’était pas dans la salle de conférence, mais à l’extérieur du bâtiment. Sans vraiment le vouloir, tu te retrouves près des deux X-Men et de Jay.
James B. BarnesBucky fait partie de la délégation russe en tant que garde du corps de Crâne Rouge. Ce qui diffère en revanche, c’est que son identité est inconnue de tous. Personne ne sait que le Soldat de l’Hiver est présent mis à part Crâne Rouge et Vipère.
Morgan DouglasIl est toujours bon d’avoir des pions fiables dans la partie. C’est pour cela que Morgan accompagne la délégation russe en tant que secrétaire sous le couvert d’une fausse identité. Elle était présente dans la salle de conférence.
Luke CageIl accompagne officiellement la délégation américaine et est affilié à la protection du Président Palmer.
Jay DonovanEtant un habitant d’Utopia et sur demande de Magneto, il est affilié à la sécurité aux abords du bâtiment abritant la conférence, et officieusement, est le chaperon des X-Men.
Anna MarieLe professeur Charles Xavier a un mauvais ressenti vis à vis de cette conférence. Il a décidé d'envoyer une équipe sur les lieux et pour cela, il t'a fait une totale confiance. L'heure est venue de prouver ta loyauté et ton talent.
Phillia JenkinsLe Professeur X t'a choisi pour accompagner Rogue dans cette mission. Les relations du Professeur et de Magneto font que ce dernier a accepté de vous confier deux laisser-passer.
DeadpoolMais que fait ce mec ici ? Comment est-il parvenu à entrer sur l’île si bien gardée ? Nous te laissons le soin de nous inventer tout cela pour le plaisir de nous surprendre !


Voici la conférence de paix plongée dans une cacophonie à peine croyable ! C’est la panique, le bordel absolu ! Des gens tombent et les autres leur marchent dessus.
Personne n’est immunisé contre cette influence maléfique.

Pour ceux qui se trouvent à l’intérieur de l’enceinte de la salle de conférence :

Luke Cage > Ton esprit a été manipulé par un mutant ou un surhumain inconnu. Il est parvenu à utiliser tes sentiments et tes émotions pour te convaincre d’arriver à cette finalité : tuer Crâne Rouge, ce monstre infâme, sera la seule façon de sauver, de protéger le monde. Qu’importe que cela gâche ta vie ou même un sommet politique, tu en es arrivé au point où tu penses que ce sacrifice en vaut la peine.
Tu es en train de te battre contre un homme de Crâne Rouge. Celui-ci le protège bec et ongles. Il est puissant, ses coups de poings sont des coups d’enclume, il est rapide agile… Bref, il s’agit du Soldat de l’Hiver. Tu ne le reconnais pas mais cet adversaire est largement à ta hauteur. Très vite, toute ta colère est tournée contre lui.

Bucky > Tu es toi aussi très en colère. Toutes les douleurs et rancunes enfouies sont remontées pendant le discours et plus brutalement encore lorsque le combat contre Luke Cage commence.

Morgan > Comme les autres, tu subis les effets de cet étrange pouvoir mais ce n’est pas tout. Tu viens de te faire remarquer par quelqu’un et pas de la meilleure façon qui soit. Psylocke vient de poser ses yeux sur toi et est convaincue que tu es à l’origine de l’assaut psychique. Pourquoi ? Peut-être est-elle manipulée par le pouvoir même qu’elle recherche. Toujours est-il qu’elle fonce sur toi avec la ferme intention de t’arrêter de nuire et n'hésite pas à t'attaquer (le lancer de dé qui suit et les probas seront pour toi ma chérie ♥️). Psylocke possède les pouvoirs suivants : télépathie et télékinésie. Grâce à son pouvoir elle peut matérialiser un katana d’énergie. Tu connais cette mutante et même si tu peux lui tenir tête un moment, tu sais qu’il va falloir trouver une échappatoire.


Pour ceux qui se trouvent à l’extérieur de la salle de conférence :

A l’extérieur, vous êtes également touchés par le pouvoir qui déferle sur vous comme une vague. La nuit vient de tomber.

Anna Marie > Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un pouvoir exacerbant les émotions vous saisissent. Si dans les premiers instants Anna Marie parvint à faire face, le pouvoir eut très vite raison d’elle, la poussant dans une frénésie terrible. Elle perd ainsi la raison et le contrôle de ses pouvoirs, attaquant tout le monde sans distinction.

Jay, Phillia, Lilwell > Après avoir été « contaminés » par le contrôle psychique d’un mutant inconnu, Anna Marie a pété les plombs et s’en prend également à vous, ses amis ou/et alliés et à n’importe qui ce qui fait redoubler le mouvement de panique dans les rues. Il vous faut la maîtriser au risque qu’elle vous massacre cas échéant (et accessoirement, éviter de vous faire tuer par des mutants paniqués).

Deadpool > A l'instar des autres tu es affecté. Tu perds le contrôle et t'en prends à quelqu'un qui se trouve à l'extérieur.


Les dés

Pour Morgan. Psylocke s'en prend à toi. Le dé 6 servira à montrer à quel point tu dérouilles. Plus le chiffre est élevé, plus la volée est importante. Mais pas d'inquiétude, il n'est pas encore l'heure des blessures. Nous laissons à ton soin le côté imagination.

Pour Anna Marie. Tes personnalités multiples seront mises à rude épreuve. En préambule de ton post, tu devras lancer un dé 6 afin de connaître la personnalité qui prendra le dessus. L'heure de Magneto n'est pas encore venue.

Pour Deadpool. Comme Anna Marie, tu devras lancer un dés de 6 pour savoir à qui tu t'attaques. (Anna Marie, Jay, Lilwell et Phillia feront partie des possibilités ainsi que des utopiens qui passaient par là).

Pour l'ensemble des participants, vous devrez lancer deux dés OUI/NON. Vous obtiendrez quatre probabilités de résultats :

Oui/Oui : Epic Win. Faites vous plaisir, mais pour l'heure, vous ne disposez pas du droit de vie ou de mort.
Oui/Non : Pas mal du tout, votre cible ramasse.
Non/Oui : Bon, vous sauvez les meubles et évitez le ridicule.
Non/Non : Epic Fail pour le plus grand plaisir des amoureux de la comédie.

Enfn, lorsque vous affrontez d'autres membres, les KO sont interdits. Il en va de même avec les PNJ (enfin ça c'est juste un conseil d'ami ♥️).


Règlement général


Un tour est le temps séparant deux posts du Maître du Jeu. Ce temps sera de 4 jours et l'event durera 6 tours.

Pour des raisons d'organisation, nous vous demanderons de poster à 18 heures le dernier jour du tour en dernier délai. Cela est le seul moyen pour nous de vous offrir la suite de l'intrigue dans des heures raisonnables. Après 18h, toute réponse sera refusée.

Les rp durant l'event devront comporter au minimum 400 mots. De la même façon, tout flood ou message autre que vos posts inrp seront strictement prohibés. Pour cela, nous créerons une zone pour vous exprimer entre membres se trouvant ICI !

Si vous avez la moindre question, venez nous la poser dans ce sujet. Aucune question n’est bête et pensez que vos collègues se posent peut-être la même. L’équipe du staff ne répondra à aucune de vos interrogations en dehors de ce sujet (que ce soit par mp, sur la cb ou sur skype).

Il n’y a pas de maximum de mots, néanmoins, faites attention à ne pas pondre des pavés à chaque post. Vos réponses doivent être concises (évitez de reprendre toutes les actions des personnages ayant posté avant vous, cela ne fait pas avancer l’action), cohérentes et doivent répondre à l’action proposée par le MJ.

L'utilisation du code ci-joint est obligatoire, tout comme l’utilisation de gifs ou d’images supplémentaires est interdite, et ce pour une meilleure lisibilité et ne pas alourdir la page.

Code:
<div class="event_bloc"><div class="event_header"><img src="https://dl.dropboxusercontent.com/u/5384099/avengers/event2_cite.gif" class="event_image">
<div class="event_titre">Groupe C</div>Nom du joueur</div>
<span class="first">T</span>exte du rp.</div>

Rater un tour, ça peut arriver à tout le monde. Deux tours, ça devient plus problématique. Au troisième tour raté, vous serez automatiquement exclu de l'event. Si nous ne parvenons pas rapidement à prendre contact avec vous pour scénariser cette disparition, vous devrez prendre en compte le choix du MJ.

Vous n’avez aucun objet particulier sur vous. Ne vous inventez pas des armes spéciales ou bien des trousses de soin et produits chimiques en tous genres.

Et enfin, une règle qui peut sembler évidente mais qu'il est toujours nécessaire de rappeler : vous n'êtes pas seul à jouer. Prenez en compte les actions de vos petits partenaires.


Règlement de combat


Une seule action offensive par tour, qu’elle soit directe ou indirecte.

L'utilisation des dés est obligatoire pour chacune de vos actions. Rendez-vous dans le sujet ci-contre pour comprendre leur utilisation ! Sachant que le MJ vous donne en général les informations nécessaires tour à tour.

Vous devez obligatoirement poster vos probabilités en même temps que vous lancez vos dés. Vous pourrez toujours éditer votre message pour compléter votre rp mais les probabilités doivent apparaître immédiatement et ne pas être modifiées.

La défense est interdite. Si l’un de vos alliés vous touche par erreur en obtenant un mauvais jet de dés, ou bien si le MJ dit que vous êtes touché par un ennemi, vous ne pouvez pas contrer.

Toute action de tricherie (avec les dés notamment) ou de grobillisme ne sera pas tolérée ! Nous n’hésiterons pas à vous demander d’éditer votre post si vos actions nous semblent problématiques, ou même à vous exclure de l’Event si le problème est ou devient plus grave. Soyez fair-play et acceptez la défaite et les blessures car tout le monde est logé à la même enseigne.

N’inventez pas d’ennemis ou des situations ! Si chacun d’entre vous commence à nous sortir Hulk, Diablo ou même des mutants quelconque, on ne va pas s’en sortir. Le MJ est là pour vous dire qui vous affrontez et ce qui arrive, alors même si vous pouvez bien entendu, extrapoler un peu, vous ne devez pas vous écarter de la trame instaurée par votre MJ.

Et pour le mot de la fin... Amusez-vous comme si c'était votre dernier jour. Car ça sera bien le dernier What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Stan Lee' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Groupe C
Lilwell Freyson

Il venait de manquer de se prendre un poing en pleine figure, décidément cette journée de conciliation internationale avait bien démarrée. Son mauvais pressentiment vis à vis de l'événement se confirmait de minute en minute.
Dire qu'il y avait à peine quelques jours il était chez lui à regarder les infos, plus ou moins heureux à l'idée qu'Utopia allait accueillir ce sommet de la paix. D'un côté l'idée était juste géniale et allait associer la nouvelle cité à la paix, d'un autre, il y avait
eu ce pressentiment, ce malaise, celui qui va toujours avec ce genre d'événement foireux qui a une chance sur deux de tomber à l'eau à cause d'un abrutis présent au mauvais moment et au mauvais endroit. Le tout rajouté à une vision incompréhensible de Thor en train de démolir
un char russe à peine deux heures avant la séance et on obtenait quoi en arrivant sur les lieux? Bah un gros bordel! Il ne savait pas encore en quoi sa vision avait pris de l'importance dans la situation actuelle mais quelque que chose lui disait que c'était tout de même important.
Mais revenons un peu plus en arrière. La journée avait tout de même bien commencée! Une très bonne en soit, on aurait même pu rajouter les oiseaux en train de chanter au cliché! Lilwell avait pris son temps pour se préparer, se disant qu'il allait tenir compagnie à son nouveau voisin pendant la réunion internationale. D'où l'intérêt pour la météo puisqu'il s'agissait de rester dehors. Enfin bref, tout se passait bien, il avait même reconnu Philia, qu'il n'aurait pas vraiment penser voir ce jour-ci en ces lieux. Il n'avait pas vraiment eu le temps de passer à l'institut Xavier depuis leur rêve commun, il fallait dire. Mais là n'était pas la question puisque tout avait finit par déraper à peine quelques minutes après qu'il ait saluer tout ce beau monde. Une autre mutante qu'il venait à peine de rencontrer commença à tout simplement perdre la tête. Pas qu'il savait exactement comment elle agissait d'habitude, mais de là à se mettre à attaquer des gens comme ça sans raison... Il y avait une certaine non logique qui planait dans l'air. Mais si ça n'avait été qu'elle! Non le phénomène sembla se diffuser à la foule alentour. Lui même sentit au plus profond de ses tripes une sorte de force étrange lui imposant presque d'aller aider les malheureux qui semblaient totalement pris de paniques, quitte à perdre ses tympans dans l'action. Non parce que c'était bien gentil les jeunes femmes en train de hurler mais les tympans avaient tendance à ne pas trop apprécier, n'importe quel type de tympans... C'est donc dans ce bordel monstre que notre demi elfe-vane tentait de protéger des âmes en détresses lorsque le mystérieux coup de poing manqua de lui arriver dans la figure. Fort heureusement, réflexes elfique oblige, il réussit à esquiver la chose haut la main. L'éclairage publique s'étant mis en route il y avait quelques minutes n'avait juste pas intérêt à lâcher, la nuit ne rendrait la situation que moins évidente pour tous, et même ses yeux avaient des limites. Assommant plus ou moins la personne à qui appartenait le poing, il chercha les mutants du regard, mais une vague de gens paniqués et agressif décida de l'emmener plus loin. Malgré tout il tenta d'éviter les coups donner par-ci par là et de se frayer un chemin vers son collègue le plus proche.




Oui non non Oui:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Lilwell Freyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Chad Michael Murray
Messages : 113
Race : Mutant
Localisation : Appartement à Utopia
Emploi : En recherche d'emplois, et d'aventures


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Jay Donovan

Le soleil déclinait de plus en plus vers l'horizon d'azur. Jay Donovan gardait les yeux braqués sur les immeubles baignés de lumière, un peu plus bas sur l'île. Comme le building où habitait Jay était en centre-ville, tout près du palais de Magnéto, il pouvait avoir une vue sublime sur la côte ouest-nord-ouest du relief perdu dans la baie de San Francisco, cité comprise.

Ce jour-là était un jour important pour le télépathe : il était chargé de garder l'entrée du bâtiment où devait avoir lieu le sommet réunissant les trois principaux acteurs des tensions qui sillonnaient le globe : le "Monde Libre" réunissant les pays occidentaux ainsi que le Japon sous l'égide des Etats-Unis ; l'Europe de l'est, la Chine et la Corée du Nord rassemblés sous la coupe d'HYDRA, possédant désormais la Fédération de Russie comme équivalent de nation souveraine ; et Utopia, la patrie des surhumains, qui se veut neutre dans le conflit entre Monde Libre et HYDRA. C'était donc pour cela que l'île de Magnéto avait été choisie comme théâtre du sommet organisé pour calmer le jeu entre les deux factions, ce que Jay espérait, souhaitant voir le nom de Utopia marqué dans les nouveaux livres d'histoire dans le cadre des "accords d'Utopia" ou du "sommet d'Utopia" de 2015, qui auraient ainsi permit de hisser la nation mutante au niveau des grandes puissances mondiales.

Lorsqu'il entendit un petit bruit de clochette venant de son biper, il vérifia qu'il s'agissait bien du signal et, ce fait vérifié, il sortit de son appartement, puis entra dans l'ascenseur, tout en enfilant ses pièces d'armure. Finalement, il activa la reconnaissance vocale :
- Ordinateur : déploiement du costume.

Une substance semblable à un symbiote sortir des pièces métalliques pour former une sorte de combinaison recouvrant tout son corps, et formant même des semelles épaisses sous ses pieds. Son visage était lui aussi recouvert de cette combinaison qui lui permettait d'obtenir une isolation thermique, de manière à ce que le système de génération d'air sain situé dans ses pièces d'armure soit relié à sa bouche de façon la plus discrète possible. Seuls ses cheveux et ses yeux étaient découverts. Enfin, il enfila un blouson en cuir afin de faire baisser le capital ridicule et kitsch de cette combinaison qui rappelait un peu celle de Spiderman. Enfin prêt, il sortit de l'ascenseur et se dépêcha vers l'entrée du bâtiment qui avait été prévu pour abriter les différents représentants des différents partis. Après s'être entretenu avec le superviseur des équipes d'observation et de sécurité, Jay se posta aux côtés des deux personnes qu'il devait garder à l'oeil, sur ordre de Magnéto.

C'étaient deux X-Men : Malicia et la Femme Sonique. Lors des séances de préparation du sommet, on lui avait prodigué certains conseils, dont : "Ne vous approchez pas de Malicia, sous aucun prétexte." Si il en croyait les rumeurs, cette femme ne pouvait établir aucun contact physique avec des personnes. Il tenait donc ce conseil à la lettre et essayait de tenir la discussion avec la Femme Sonique, qu'il s'amusait à appeler par d'autres surnoms comme Sonicwave, Ultrasonic ou même Sonicboom, espérant le titiller un peu. En parallèle, le télépathe recevait des comptes-rendus en temps réel de la part de Psylocke, une autre télépathe qu'il aimait bien, et avec qui il appréciait partager diverses anecdotes. Il se contentait simplement de commenter le sommet de manière humoristique et sarcastique, espérant décrocher un sourire à la mutante, puis se tournait vers ses camarades forcés. Ce ne fut qu'un peu après que les choses commençaient à s'envenimer. La discussion entre le Président Palmer, Crâne Rouge et Magnéto semblait devenir de plus en plus critique et, finalement, quelque chose changea.

En effet, Jay sentit une sorte de vague remplir l'air, puis il fut submergé. Au même moment, la communication avec Psylocke fut coupée, et les habitants alentours se mirent à paniquer, comme si leur amygdale avait décidé de faire un concert d'hormones dans leur cerveau. Mais le pire fut surtout lorsque Malicia sembla perdre le contrôle, comme les autres, Jay ne faisant pas exception. Une bouffée d'angoisse monta en lui et l'envahit. Sa respiration devint haletante, son coeur s'emballa, et, même s'il tentait de lutter contre cette irrésistible peur, il ne parvenait qu'à contrôler ses pouvoirs. La foule devenait un véritable chaos populaire : les gens courraient, tombaient, se marchaient dessus, ceux qui pouvaient voler formaient comme un essaim humain chaotique. Les enfants hurlaient, pleuraient, et, finalement, les pouvoirs se déchaînaient sous le coup de la terreur, dont la source restait inconnue et parfaitement invisible.

Les torrents de flammes, les ondes télékinétiques, les nuages et les autres pouvoirs se manifestaient dans une cacophonie sans nom. Les métamorphes changeaient de peau à chaque seconde sans logique, certains perdaient le contrôle de leurs pouvoirs télépathiques et hurlaient de douleur tandis que mille voix effrayées retentissaient dans leur tête. Le ciel lui-même se couvrait de nuages et de couleurs diverses, un véritable kaléidoscope surnaturel, qui montrait bien l'ampleur de l'anarchie qui régnait sur la grande place, au centre de l'île. Le pire était sûrement Malicia, qui semblait être en proie à une crise psychiatrique, qui la conduisait à utiliser ses pouvoirs : et elle en avait beaucoup. C'était de loin la plus dangereuse et, qui sait, peut-être était-ce elle la source de cette vague de panique. Jay se décida alors à tourner sa psyché contre la mutante, et tenta de la mettre KO.

ALLEZ, UN EPIC WIIIN, SIOUPLAAAIT:
 

Finalement, ce fut quelque chose d'impossible pour le télépathe. Lorsqu'il tenta quelque chose avec la force de son esprit, il se retrouva submergé de plus belle par la panique. Il fut prit d'un sentiment de peur plus forte, et se retrouva submergé également par la foule, et se retrouva encerclé par diverses personnalités chacune armée de pouvoirs puissants, alors que Malicia restait la proie de ses pouvoirs.
.


Dernière édition par Jay Donovan le Lun 16 Fév - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jay Donovan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Eva Green
Messages : 35
Race : Mutante
Localisation : Quelque part !
Emploi : Emmerdeuse à plein temps ( c'est pas mal payé ! )


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Morgan Douglas

Elle avait reçu ses ordres de mission, et finalement Douglas s’en faisait une joie. Elle qui aimait tant jouer, elle devait s'en tenir à une fausse identité. Et qui dit couverture dit changement de look! D’autant plus qu’elle avait quelques connaissances sur Utopia pour ne pas dire une. Ce sommet était très important, elle allait être en compagnie des plus grands, alors Morgan serait à la hauteur. L’idée de se retrouver en présence du Crâne Rouge ne l’a rassuré pas tellement mais elle ferait avec. Elle se tenait devant son miroir, maquillant ses lèvres pulpeuses d’un rouge écarlate qui s’accordait à merveille avec la perruque blonde platine qu’elle portait. En digne secrétaire, elle avait sorti sa panoplie. À espérer maintenant qu’elle n’aurait pas besoin de courir vu la hauteur de ses escarpins vernis. Un dernier coup d’oeil sur son reflet, et la mutante sourit, plus que satisfaite du résultat. Et l’on frappa à la porte. En piste !

*****

La terreur régné dans la salle, c’était un parfait chaos. Et pire encore, il y avait un mutant là quelque part qui s’amuser à jouer avec leur esprit. Morgan crut reconnaître Barnes dans toute cette agitation alors qu’elle se dirigeait vers lui, ses prunelles croisèrent celles d’une autre mutante. Psylocke. Elle était en quelque sorte le bras droit de Magnéto. Ce que l’agent n’apprécia pas chez cette demoiselle : son regard. Dans de rares cas, la fausse blonde savait bien se tenir et en cet instant de pagaille c’était bien l’un de ses moments, mais la mutante utopienne ne semblait pas de cet avis.

Il était déjà bien assez compliqué de se concentrer. Malgré ses airs assurés, Morgan souffrait énormément, l’individu qui s’amusait ainsi avec ses nerfs allait le payer et cher. Mais avant qu’elle ne puisse reprendre un semblant d’esprit. Psylocke se jetta sur elle, armée d’un katana qu’elle avait matérialisé. L’agent d’Hydra eut juste le temps d’esquiver la première attaque, elle encaissa en revanche un violent coup dans l’estomac. Son adversaire était très rapide. Mais elle l’était plus encore et surtout, elle était plus résistante. Elle devait cependant être très prudente, avec le temps, Douglas avait compris qu’Extremis s’emballait quand elle usait de son gène X et de sa force artificielle. Son pouvoir étant sollicité pour lutter contre l’extérieur, Extremis contrait et le conflit était… difficile à gérer. Ce n’était pas le moment de perdre les pédales.

Combat de boue !:
 

L'attaque psychique combinée à celle de la mutante rendait la tâche plus ardue. Morgan peinait au début à se protéger mais une fois la défense acquise, elle se réveilla. L'utopienne avait tout de suite compris le pouvoir de Douglas, il était facile pour elle de manipuler son esprit pour lui jouer des tours. Et c'est ainsi qu'elle s'attaqua à l'agent étourdie. Mais grâce à son entrainement, la mutante déguisée parvenait à maîtriser son adversaire entre les coups précis et rapide de son katana et les assauts mentaux.

Morgan échappa de justesse à une frappe, transformant ses doigts en glace assez résistante pour s'en servir de bouclier. Mais une nouvelle fois, Psylocke s'introduit dans son esprit et manipula la mutation faisant réchauffer les mains gelées afin de briser ses défenses. "Ca suffit ! " S'en était trop pour Morgan. Non seulement un inconnu joué avec son esprit mais en plus la mutante ennemie brisait sans problème ses barrières mentales. Il serait temps qu'elle apprenne à défendre sa tête.

"Mais c'est quoi ton problème ?" Aussi étonnant que cela puisse l'être, la mutante réagit et donna réponses à l’interrogation de Douglas. "Mais t'es complètement malade ma pauvre fille, plus que moi en tout ças !" Elle n'avait rien à voir avec cette terreur collective, dommage d'ailleurs mais il fallait être lucide, elle n'avait pas ce genre de corde à son arc.

Au milieu d'autres combats, le leur était assez... gracieux. L'agent d'Hydra n'avait que des gestes nets, précis, sans élans inutiles afin de garder le plus d'énergie possible. Se battre à mains nues n'était pas un défi pour elle, même s'il fallait avouer qu'elle avait un certain goût pour les armes à feu. L'utopienne brisa l'espace d'une seconde la défense de Morgan, ce qui toucha son ego alors cette fois-ci elle répliqua sous le coup de la colère et envoya la paume de sa main contre le visage de son ennemie. Au moment même du choc, elle usa de sa force artificielle dans un coup sec et lui cassa le nez, envoyant la mutante valser contre le sol, légèrement sonnée par l'impact.

Ce ne fût pas qu'un simple coup, elle avait usé de beaucoup de puissance et justesse pour avoir un tel résultat. Mais le répit du combat ne la libérait pas de l'emprise psychique, et c'est vraiment à partir delà que les soucis commençaient.

Morgan leva les yeux, la salle de conférences était un ring de combat. Mais elle appréciait moins le faite de ne voir aucun chef dans les parages. En même temps, à terre, la vue était légèrement obstruée. "Mais c'est quoi ce bordel!"



Dernière édition par Morgan Douglas le Mar 17 Fév - 9:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Morgan Douglas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Ryan Reynolds
Messages : 129
Autre Identité : Wade Wilson

Race : Humain
Localisation : New Yorks
Emploi : Mercenaire


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Deadpool

Ce foutu jeu me rendait fou ! Vous avez déjà joué à « Stick of Truth » ? Le jeu inspiré de South Park ? C'est horrible, je n'arrêtais pas de mourir, mais heureusement les tacos de résurrection étaient là pour moi. D'ailleurs, tout ça me donnait envie de bouffe et ça commençait vraiment à me rendre de mauvaise humeur ! Il fallait que je sorte, et vite. Parce que sinon, j'allais tout casser chez moi et j'avais pas vraiment envie de nettoyer après mon propre bordel.

*Tu nettoies jamais, t'appelle la femme de ménage...
*Oui mais aujourd'hui les plus sexy sont pas disponibles.

Je sortis pour me rendre chez mon fournisseur de tacos, un vendeur ambulant qui se posait toujours dans la même rue, à se demander pourquoi il était ambulant. Lorsque j'arrivai, je désespèrai. La queue de fou, au moins vingt personne qui attendaient devant moi. Je me positionnai, prêt à attendre jusqu'à la fin du monde pour mon tacos... Mon ventre se mis à gargouiller, me faisant comprendre que je ne pouvais pas attendre aussi longtemps pour lui offrir ce qu'il voulait. Un homme terminait sa commande, je le vis prendre son repas dans sa main, se bougeant un peu de la file qui se tenait derrière lui. Je sortis moi aussi de la ligne, avançant comme au ralentit vers celui qui avançait cet magnifique nourriture vers sa bouche. Allais-je arriver à temps ? Je n'en savais rien... Le plat n'était plus qu'à quelques centimètre de sa bouche, et moi seulement à deux mètres de lui. Je sautai et l'homme se retourna vers moi d'un air apeuré. Le plaquage fut digne d'un match de foot américain de superbowl et mon ennemi mortel se retrouva au sol. Il lâcha son tacos dans la chute que je rattrapai avec une élégance qu'une danseuse de ballet pourrait m'envier. Je me relevai, m'apprêtant à mordre à pleine dents dans mon butin, quand soudain j'entendis un sifflement suivi d'un cri qui avait tout l'air de l'ordre de ne plus bouger. Trois policiers courrait vers moi. Ils avaient assisté à toute la scène et en voulait sûrement à ma liberté. Hors de question que je les laisse m'avoir !

Je me mis à courir comme un dératé, échappant comme je le pouvais à mes poursuivants qui étaient, dieu seul savait comment, de plus en plus nombreux. À force de traverser les rues, les gardiens de l'ordre croisaient des collègues, qui coururent avec eux, et d'autres et encore d'autres. Je ne savais plus comment les semer. Utiliser mes armes ? Contre de braves bonhommes qui ne faisaient que leur travail ? non... Il y avait d'autres solutions. Je rentrai dans un bâtiment au hasard après avoir pris de l'avance puis croquait dans mon tacos. Toutes les saveurs parcoururent mon corps tel un frétillement de plaisir après une nuit nuptiale. Le bâtiment était une banque... Est-ce normal que tous les clients étaient allongé au sol ? Et puis... c'était qui ces mecs avec des cagoules sur la tête ?


- T'es qui toi ? me fit l'un d'eux.

Les policiers arrivèrent devant la porte de la banque... J'étais bloqué entre deux feux, ou du moins j'allais pas tarder à l'être.

*Tu crois que si on leur dit qu'on voulait juste manger en paix ils vont nous croire ?
*À mon avis, ils vont juste encore nous confondre avec Spider-Man...

Le feu est ouvert et je me baisse comme je peux pour éviter tout ça. Je sors, je vois un camion de livraison pas loin et je rentre à l'intérieur pour me cacher. Des policiers m'ont vu mais le camion démarre et je les perds vite de vue. J'ouvre les conteneurs qui sont dans le véhicule... Des matelas... C'est bon pour moi ça. Je m'allonge sur l'un d'entre eux et m'endort tandis que le couvercle du conteneur se referme sur moi. Lorsque je me réveille, je sens comme un mal dans mon estomac. Ma tête tourne, comme si j'étais ballotté de droite à gauche. Je pousse sur le couvercle et regarde autour de moi : du bleu jusqu'au bout de l'horizon et une sorte de navire à moitié dépravé sur lequel je me trouvai. Évidemment, pas de port au loin. Je me mis debout tandis que les marins me regardèrent avec un air effaré. Je sortis mes flingues et leur dit :

- Ceci est un abordage messieurs ! Je prend ce navire en possession et vous m'appellerais dorénavant Capitaine Croustibat ! Notre cri de guerre ? Quand je crierais Croustibat vous répondrez ?

L'un d'eux répondit sans se faire attendre :

- Qui peut te battre !!
- Je vous aime bien vous ! Je vous nomme second du navire. Nous allons désormais naviguer sous le pavillon noir alors trouvez moi un tissus noir et dessinez moi deux bâton de poisson croisé dessus. ET QUE CA SAUTE !

Je tirais un coup en l'air, comprenant à tout le monde que je n'étais pas un simple joueur d'airsoft perdu dans la mer. Ils s'activèrent et le jolly roger fut bientôt levé jusqu'en haut du mat.

* Pas mal !
*Mais ça guérit pas notre mal de mer.
*On a jamais eu le mal de mer...

Nous naviguâmes toute la journée, je leur sortais des ordres qui sonnaient bien, mais qui ne voulait rien dire. Le pire c'est qu'ils obéissaient à la lettre. Soudain, la vigie cria :

- TERRE EN VUE !
- Branle bas de combat, armez les canons et préparez-vous à débarquer.

Je me positionnai sur la proue, je montais jusqu'à l'extrémité, ayant presque un pied à l'extérieur et m'accrochait simplement à un cordage qui passait par là. J'avais l'impression d'être Jack Sparrow, le monde s'offrait à moi. Tandis que la radio grésillait des mots comme « demi-tour » « missile » ou « utopia », mon discours retentissait dans le cœur de mes hommes tandis que je fixais notre cible des yeux, ne voyant rien d'autre.

- Matelot ! Camarade... Nous sommes des vieux loups de mer et ce ne sont pas quelques menaces qui altéreront notre jugement. Ce qui nous conduit ici c'est l'or qui se trouve sur ces terres et toutes ces femmes qui nous dorloteront. Jamais vous n'aurez connu pareille courbe, pareille cuisse qui s'ouvriront devant votre courage sans faille ! Matelot ! Ce qui nous attend ici, c'est bien plus que la liberté qui nous a fait prendre la mer. Ce qui nous attend ici, ce sont des blondes à forte poitrine ! VIVE LES BOOBS EN AVANT !

*C'est beau... j'en ais envie de pleurer...
*Tout le monde va t'applaudir !

D'ailleurs, pourquoi personne n'applaudit ? Curieux de savoir ce que mes hommes pensaient de mes paroles divines, je me retournai enfin. Ils étaient tous là, mais ils ne semblaient pas vraiment d'accord avec moi. L'un d'eux tenait une barre fine et longue, c'était le second. Le bout me touchait presque la poitrine et sans même que je ne puisse faire quoi que ce soit, il me poussa de la pointe en métal. Je tombai à l'eau tout en criant :

- MUTINERIE !

Le bateau fit demi-tour et je finis tout mouillé. Il allait beaucoup trop vite pour moi et je n'avais d'autres choix que de nager vers la terre. Après des dizaines de minutes à lutter contre le courant, j'atteignis enfin la plage et resta allongé pendant quelques minutes encore. J'avais oublié à quel point c'était épuisant de faire ce genre de chose. Je me relèvai et me balade, j'avais déjà bien avancé au cœur de l'île quand soudain une sorte d'émotion forte remonta en moi.

*QU'EST-CE QUE C'EST ?
*De mauvais souvenirs...

Je revis mon passé... L'annonce de mon cancer, le département K, l'hospice... Le docteur Killbrew et Ajax. Je revoyais les pires moments de ma vie... Tous mes amours ratés, les rejets de Theresa, la mort de Vanessa... S'en était trop pour moi... Quand soudain je vis une silhouette. Elle approchait un tacos de sa bouche, mon ventre gargouilla. Cela me rappellait quelque chose... Je ne réfléchis pas, je foncait vers ma cible, prêt à lui refaire un des plus beaux plaquages que cette île aura jamais vu tout en criant :

- TACOS !

Spoiler:
 


Tandis que je tombai au sol (les dès auront décidé si cela se fait avec ma victime ou non), je relevai les yeux quand soudain je me rendis compte qu'il n'y avait aucun tacos et que ma victime était en fait :

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Deadpool' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Anna Paquin
Messages : 33
Autre Identité : Rogue

Race : Mutant
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Anna "Rogue" Marie

Les dés, avant tout.:
 

La journée avait mal commencé. Il valait mieux le préciser tout de suite. La première réaction de Rogue quand, après avoir parcouru l'intégralité des embouteillages New-Yorkais dans la décapotable de Cyclope d'un air mélancolique, on l'avait emmené directement dans le bureau du Professeur Xavier, avait été un "Quoi ?!" retentissant. Elle n'avait pas manqué de se le répéter, oui, elle était une Avenger. Oui, elle faisait parti des X-Men. Elle était des deux côtés. Elle était le lien entre l'Humanité et les Mutants. Un lien qui avait tendance à tuer l'un et l'autre quand elle se risquait à faire un pont sans paires de gants protectrices. Un lien terrible, dangereux. Une véritable bombe à retardement. Un espèce de missile à géométrie variable, prêt à être braqué vers n'importe quel cible dans le but avoué de le détruire. Elle était Rogue, la renégate, celle qui se cachait dans l'ombre, et celle qui pourtant gagnait tout à agir dans la lumière.
Aujourd'hui, elle était ambassadrice. Une cheftaine des X-Men, et une Avenger. Son statut permettrait de suivre à la fois les discussions, et de suivre les manigances d'Utopia et de Magneto. En un sens, elle était tout autant la seule habilitée que la meilleure à pouvoir accomplir cette tâche : elle était le meilleur élément au meilleur endroit, car il n'était personne qui connaissait mieux Magneto que Magneto lui-même.

A peine au sol, elle rencontra leur chaperon, alors qu'elle était affublée d'une des nouvelles recrues de Xavier : la Femme Sonique. Rogue, elle, ne pouvait mieux porter son nom. De sa tenue d'un vert forêt, doublée d'un très long manteau de la même couleur, aux bordures blanches, qui tombait jusqu'au sol, alors que la capuche venait intégralement couvrir son visage, ne laissant dépasser que quelques mèches blanches vers l'extérieur. Sur cette passerelle, avec une nouvelle recrue et le X-Jet derrière elle, un mutant d'Utopia pour les accueillir, elle se sentait presque dans la Guerre des Etoiles. Oui, affublée comme un Jedi venant inspecter une quelconque installation séparatiste. Toujours des références. Elle se demandait d'où elles sortaient, elle qui n'était pas spécialement la science-fiction. La consigne qu'elle avait donné à la Femme Sonique était simple, faire profil bas. Elle ne la connaissait pas, et, à dire vrai, avait une certaine appréhension à prendre sur des missions aussi importantes des membres avec qui elle n'avait pas collaboré à de nombreuses reprises. Le professeur X devait avoir ses raisons, pourtant, et par respect pour ses convictions et les nombreuses chances qu'elle avait reçu, elle avait accepté cet accompagnement.

La chaperon que Magneto leur avait choisi ? C'était une autre paire de manches, et on pouvait difficilement voir à quel point Anna était crispée, sous sa cape.

" Gardes juste tes distances, Sugah " avait-elle simplement énoncé, " Et nous nous entendrons très bien. "

Cela était avant l'incident. Avant que. Qu'elle ne soit attaquée ? Tout était confus, à vrai dire. Elle ne savait pas trop ce qui se passait. Une seconde, elle était sur Utopia, l'autre, dans le Bureau Ovale. Pas de gants, plus de tenue grandiloquente, juste un tailleur, et une armée de gaillards en costume, tout armes sorties. Elle les reconnaissait : Logan, Bobby, Remy, Kurt ... Depuis quand faisait-ils parti du Secret Service ?

" Brèche de sécurité ! Mettez la Présidente en sûreté ! "

Présidente ? Ah. Rien de moins que ça ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien arriver ? A peine le temps de s'interroger que les vitres du Bureau Ovale volèrent en éclat, projetant Anna contre son bureau. Face à elle, des hommes cagoulés, bien armés, pointant leurs fusils sur elle. Le premier à voler à sa rescousse fut Simon Williams. Il se jeta sur les terroristes et les envoya voler par là où ils étaient venus.

Dans la réalité, la situation était plus confuse, et bien moins tranchée. Trois bonshommes s'étaient jetés sur Rogue, sûrement dérangés par les événements, eux aussi. Elle s'était retourné, le visage empreint d'un profond rictus de haine, se mettant à luire d'une curieuse couleur mauve. Un instant plus tard, on entendit le choc caractéristique d'un poing se connectant à un visage avec violence, et instantanément, les trois assaillants s'envoler au-dessus de la foule, comme libérés de la gravité. Ne restait plus qu'Anna, l'air tout particulièrement remonté.

" Suivez-moi, Madame ! Le bâtiment est compromis ! On doit vous emmener au bunker de l'Aile Ouest ! "

Que pouvait-elle faire, après tout ? Elle était vraisemblablement la Présidente, et des terroristes prenaient d'assaut la Maison Blanche. Pourquoi ? Comment ? Elle n'en savait trop rien. Elle avait peur. Elle constatait juste avec étonnement que Simon arrivait à lui maintenir la tête baissée en pressant sur sa nuque, avec sa main nue. C'était curieux. Depuis quand pouvait-elle toucher et se faire toucher ainsi ?
Là non plus, elle n'eût pas vraiment l'occasion de se rendre compte de ce qu'il se passait : une porte vola en éclat pour laisser apparaître celui qui avait été son "babysitter", lorsqu'elle avait visité Utopia, lors de ce sommet pour la paix ... Mais quand cela avait-il eu lieu ? En quel année étions-nous ? Oh, peu importait, car cela ne pouvait signifier qu'une chose : Magneto avait commandité cet attentat ! C'était la guerre ! Il attaquait la Maison Blanche et tentait d'assassiner la Présidente des Etats-Unis !

" A terre ! " hurla Simon, avant de s'interposer entre ce nouvel agresseur et Rogue. Elle entendit des coups de feu, et put constater que Simon s'effondrait là, sans vie, les yeux vitreux. Elle ne put s'empêcher de crier de terreur. On venait de tuer un homme avec qui elle avait partagé son esprit pendant des années, de sang-froid !

" Manque de pot, bub. " lâcha Wolverine, en tenue de X-Men sous son impeccable costume frappé du badge de la Sécurité Présidentielle, " C'est moi, le plus teigneux. "

Dans la réalité, l'assaut télépathique avait porté ses fruits... En quelques sorte. Entre deux salves de pouvoirs aléatoires, il se révéla que Jay avait neutralisé les pouvoirs de Wonder Man. Manque de bol, il n'avait neutralisé qu'un garde de cette espèce de copie bâtarde de Maison Blanche que le subconscient de la mutante avait créé de lui-même pour la ... "protéger.". A peine fut-il rentré que des hordes de gardes du corps portant des costumes bigarrés par-dessous leurs smokings se mirent à l'agresser, tandis que Gambit défonçait d'un coup de pied une porte voisine en attirant le Présidente à la curieuse condition capillaire en sûreté. Peine perdue que d'essayer de la suivre : le nombre de protecteurs que recelait ce curieux fantasme était proprement fabuleux. Avant de bouger, il se retrouvait déjà plaqué par un Wolverine assez remonté, avant qu'un Captain America à la tête d'une bande de Delta Force ne lui colle un coup de bouclier particulièrement violent à la figure.

" Alors vous voulez la jouer violent ? " claironna la X-Man, le regard virant maintenant au noir d'encre à pupille de rubis, et qu'elle retirait ses gants pour les fourrer dans une pochette de sa ceinture. " Vous voulez vous la jouer violent, hein ? Ok, on va la jouer violent ! "

Dans la tête de Rogue, la situation était un peu plus délicate : un Deadpool en tenue de pirate, avec un tricorne et un perroquet empaillé sur l'épaule, venait de débouler du bureau de la vice-présidente, tenant un détonateur entre ses mains et exigeant de la nourriture mexicaine en échange de la libération du numéro Deux des Etats-Unis. Lui aussi faisait partie de la conspiration de Magneto ?

Une chose était sûre ! Les Etats-Unis ne négociaient pas avec les terroristes !

" Salut, mon sucre " lâcha la mutante du Mississippi après un sourire charmant et aguicheur, après une cabriole prodigieuse et assez prodigieuse de gymnaste aguerrie par-dessus la foule, pour atterrir directement sur Deadpool, " Je suis désolée, mais les Etats-Unis ne négocient pas avec les terroristes ! "

Et, sans crier gare, on put voir son poing gauche se lever, en se chargeant de la lumière surnaturelle que seule les capacités de Gambit pouvaient produire, et elle frappa. Le choc fut rude, mais le fait était que les pouvoirs du cajun n'étaient pas véritablement pensés pour frapper directement avec son corps : il y avait une raison à l'utilisation de cartes, et c'est bien pour cela que le coup fit voler en arrière Anna, la laissant particulièrement sonnée.

Dans son rêve, la situation avait dégénéré : en voyant Gambit lui foncer dessus, le Deadpool fantasmagorique avait fait sauté sa ceinture d'explosifs. Un attentat kamikaze en plein cœur de Washington !


Dernière édition par Anna Marie le Mar 17 Fév - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Anna Marie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Groupe C
James B. Barnes

Dès qu'il avait reçut la convocation pour faire partie de la délégation d'HYDRA, Bucky s'était dit que c'était une mauvaise idée. Faire une conférence avec trois « peuples » complètement différent qui étaient près à se taper dessus n'était pas la meilleure des choses à faire. Il était clair que quelque chose allait déraper un moment ou à un autre. Ils avaient tous l'air de vouloir se taper dessus, même avant de rentrer dans la salle de conférence. Crâne Rouge semblait voiloir fusiller du regard toutes les personnes qui croisait son regard. Le président Palmer semblait calme et Magnéto attendait visiblement que quelque chose se passe. Et il n'avait pas fallut longtemps pour que ça dérape...

James faisait originellement parti de la délégation russe. C'est à dire qu'il protégeait les arrières de Crâne Rouge avec plusieurs autres bonhommes baraqués qui apparemment ne savaient pas qui il était. Ce qui n'était pas plus mal en fait. Ce qui lui évitait d'être épié sur ses moindre faits et gestes…  Il se trouvait donc actuellement dans la salle de Conférence où les débats commençaient à tourner au vinaigre. Du coin de l'oeil, il reconnut Morgan, qui apparement s'était mis sur son trente et un. Ce qui n'était absolument pas son cas. Il était juste tout en noir avec des manches longues pour cacher le membre supérieur mécanique et l'écusson d'HYDRA sur sa veste. Il reporta son attention sur Crâne Rouge qui venait de montrer des images de l'Avengers alien en train de détruire des installations et le président Palmer ne savait plus où se mettre. Il essayait de faire bonne figure sans  vraiment y arriver. C'en était risible d'ailleurs. M'enfin, fallait bien que l'on arrive là.  

Ce que personne n'avait prévu c'était les sentiments exacerbés qui commençaient à  monter dans la foule. Et en lui aussi. Il ne savait pas ce qui lui avait pris. Il avait commencé à serrer les poings. Très fort. Puis sa mâchoire s'était verrouillée et quelqu'un avait donné l'alerte de sortir les dirigeants. Ce qu'il s'était évertué à faire en résistant à l'envie de frapper très fort sur la délégation du monde libre. Il en avait vraiment, vraiment envie. Et comme si quelqu'un avait entendu ses prières, un membre de la sécurité du monde libre, un grand noir baraqué, s'avança vers Crâne Rouge pour lui refaire le portrait. Ni une, ni deux il se jeta sur l'assaillant.

Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait réagit comme ça. Il était plutôt calme depuis qu'il avait reçut la convocation bien que le fait de se trouver au plus près du dirigeant d'HYDRA ne le réjouissait pas plus que ça. Dans les faits, le bonhomme était à l'origine de sa condition donc il était un peu – beaucoup-  en colère. Mais vraiment, il ne l'était pas quand il avait mis les pieds dans la salle de conférence d'Utopia. Mais les sentiments qui avaient enflés venaient bien de quelque part. Et ils avaient enflés vraiment très vite. C'est d'ailleurs pour ça qu'il s'était jeté avec autant de force sur la grand black. Il était vraiment, vraiment en colère. Et quand il était vraiment, vraiment en colère, il tapait vraiment, vraiment très fort. Et comme le bonhomme ne s'attendait pas à le voir s'interposer, il avait un petit peu d'avance. Il en voulait à la terre entière sur le moment et l'homme de la délégation opposée tombait à pics. Et en levant le point pour frapper l'homme, toutes les rancœurs qu'il avait en lui depuis la chute du SHIELD et la résurrection d'HYDRA semblèrent sortir pour soutenir son bras.

Je veux que les dès m'aiment !!! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'James B. Barnes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Acoustique
Feat : Chesca Miles
Messages : 819
Autre Identité : Supersonique

Race : Mutante
Localisation : N'importe où
Emploi : Freelance


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Phillia Jenkins

Nan mais décidément, plus le temps passait et plus Phillia avait l'impression qu'il y avait une puissance supérieur au dessus de tous... Et que celle-ci était très TRÈS en colère contre elle !! Déjà, pourquoi avait-elle acceptée de venir ? Elle rentrait à peine de son voyage et voilà que môsieur Charles Xavier était venu la trouver pour lui demander un service... Et elle, en bonne poire beaucoup trop gentille pour ce monde, elle n'avait pas réussi à refuser... Evidemment... N'apprendrait-elle donc jamais ?!

Mais il faut avouer qu'il avait su trouver le mots pour la motiver. Une réunion au sommet sur l'île de Magneto... Malgré le fait que le refuge pour mutant que celui-ci proposait ne l'avait jamais vraiment intéressé (vivre à l'écart de tout ne faisait qu'accentuer la différence déjà énorme entre les humains et les mutants) Phillia le respectait. Elle comprenait ses valeurs et il s'y consacrait avec une telle dévotion qu'elle ne pouvait qu'approuver. Aussi, avoir l'occasion de venir sur son île pour s'assurer du bon déroulement d'un sommet aux objectifs pacifiques, cela ne semblait pas être une mauvaise idée !! Au contraire... Elle devait le savoir pourtant, depuis le temps, que les choses tournaient toujours mal !! Rien que le mauvais pressentiment du Professeur X aurait dû lui mettre la puce à l'oreille.

Phillia faisait équipe avec Anne Marie, aussi surnommée Malicia. Elle n'avait jamais eu l'occasion de faire connaissance avec la mutante, mais elle en avait eu des échos, et elle était forte. Celle-ci prit aussitôt la tête de l'opération en demandant à Phillia de faire "profil bas", directive auquel se plia Phillia de mauvais grâce, détestant recevoir des ordres. Mais la mutante semblait avoir suffisamment de soucis comme ça, aussi Phillia ne protesta pas, ne serait-ce que pour la forme. Ensuite, une fois sur l'île, les deux mutantes se retrouvèrent rapidement en compagnie d'un Utopien dénommé Jay. La jeune fille n'avait pas été dupe quand à sa présence à leur côté, Magneto n'allait quand même pas les laisser totalement libre de mouvement sur SON île !! Il ne faut pas rêver... Et puis, la salle de conférence se ferma et le sommet commença.

Phillia avait espéré être assez proche pour pouvoir entendre ce qu'il s'y disait, mais les bruits des machines et les voix aux alentours rendaient les phrases qu'elle percevait impossible à déchiffrer. Toutefois, ils ne semblaient pas élever la voix, ce qui semblait être plutôt bon signe... La jeune fille reporta alors son attention sur le mutant à coté d'elle qui s'amusait à déformer son nom d'héroïne. Être aussi proche du chef de l'Hydra et du président des Etats-Unis la mettait mal à l'aise, les deux représentants les organisations criminelles et gouvernementales avec qui elle était et resterait obstinément fâchée. Il y avait des rancunes qui restaient tenaces. Mais on lui avait demandé de ne pas se faire remarquer, aussi l'humour de Jay l'aida à ne pas replonger dans de mauvais souvenirs et à cacher son animosité pour les personnes participants au sommet... au contraire de Malicia qui semblait clairement faire la g*ueule.

Soudain, scrutant discrètement la foule, Phillia y vit un visage qui lui fut familier. Cela lui prit un temps infini avant de vraiment faire le lien, et quand elle se rappela enfin où elle l'avait vu, elle mit du temps à y croire. Lilwell... Mais que faisait-il ici ?!! Sur terre et... Dans un monde physique ?!! La dernière fois qu'elle l'avait vu, c'était dans un rêve, elle avait rêvé d'une personne qu'elle ne connaissait pas et qui était au final parfaitement réelle !! Cela la laissa abasourdie... Était-ce vraiment la même personne ? Avait-elle vraiment fait un simple rêve ?!! Ignorant soudainement Jay à côté d'elle, Phillia voulu s'avancer vers cette personne pour en avoir le cœur net.

Mais c'est à ce moment précis que la vague frappa. Brusquement, Phillia se retrouva prise dans le tourbillon d'émotions qui avait faillit la rendre folle et l'avait convaincu de quitter les Etats-Unis plusieurs mois auparavant... Ce fut comme si tout ses efforts pour tourner la page avaient été vains et elle reçu à nouveau les effets de la mort de son meilleur ami ainsi que la prétendue mort de William... mais en bien plus intense... en bien plus puissant. Le chagrin, l'angoisse de la solitude et une colère noir et aveuglante montèrent en elle. Une part de son esprit s'alarmait de se tourbillon d'émotions, luttait pour le contenir. Ce n'était pas normal, pas naturel, cela ne pouvait pas venir que d'elle. Mais tout cela était encore tellement récent, les cicatrices tellement fraîches, que la lutte semblait perdue d'avance...

Mais alors que son esprit combattait cette mare de sentiments négatifs, un hurlement à ses côtés la ramena brusquement dans le monde extérieur... pour voir un drôle de personnage en costume rouge et noir se jeter sur elle en hurlant "TACOS" comme une cri de guerre. Le choc lui coupa le souffle et l'arracha momentanément à sa lutte interne. Heureusement, l'homme rata en partie son coup et la chute de Phillia fut beaucoup moins violente et brutale qu'elle aurait dû l'être. La jeune fille se dégagea rapidement du fou furieux et se rendit alors compte du chaos qui avait envahit l'environnement tout autour d'elle. Apparemment, elle n'était pas la seule à être soumise à cette vague de colère et d'angoisse.

ça va faire mal :
 

Phillia observa alors la foule paniquée dont la peur devait être accentuée par le "sort" qui semblait les affecter tous. Et quand on savait les horreurs qu'un mouvement de foule pouvait commettre, si en plus tout cela était accentué et que cette foule était remplis de mutants rejetés par la société... Cela laissait rapidement penser à quel point les choses pouvait dégénérer. Déjà, les explosions de pouvoirs semblaient de manifester un peu partout et les cris gagnaient en puissance... Des cris qui vrillaient les tympans de la mutante qui se mit rapidement à grincer des dents. Dans sa main droite, avant même qu'elle ai pu le souhaiter, se matérialisait déjà une charge sonique, histoire que tout ce petit monde se mette réellement à hurler pour quelque chose, ou se taise définitivement.

Mais un tir en direction de l'homme qui s'était jeté sur elle sans aucune raisons un peu plus tôt la fit jeter son dévolu sur le responsable de ses futurs bleus. Depuis qu'elle était ici, on lui redonnait à nouveau des ordres, elle se retenait de cracher son venin sur le monstre et l'incompétents responsables de la mort de son meilleur ami, ses blessures fraîchement refermées s'était cruellement rouvertes et un fou l'avait confondu avec un punching ball pour une raison aussi stupide que des tacos... Ce dernier fit les frais de sa colère et de sa frustration et il se prit une charge sonique en plein dans la tête. Cela fut loin de la calmer mais elle était malgré tout un peu plus lucide. Aussi, se força-t-elle alors immédiatement à respirer normalement. Si elle laissait cette colère artificielle continuer à guider ses actes, elle le regretterait amèrement. Et elle en avait assez des regrets.


Phil' Jenkins ~ Supersonique



Dernière édition par Phillia Jenkins le Mar 17 Fév - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Phillia Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Stan Lee
Messages : 309
Autre Identité : Le Créateur

Race : Le Divin
Localisation : Partout
Emploi : Je ne lis pas les MPs, j'ai des sbires pour ça !


Groupe C
Participants : Lilwell Freyson - James B. Barnes - Luke Cage - Jay Donovan - Anna Marie - Phillia Jenkins - Deadpool - Morgan Douglas
Lieu : Utopia


Tour 2


A l’intérieur.
Le bâtiment ne compte plus grand monde dans son enceinte. Crâne Rouge disparut, accompagné de Vipère, laissant le soin au Soldat de l’Hiver de réparer cette injure qui lui avait été faite, même si un rictus au coin de ce qui lui restait de lèvres indiquait que cela l’avait beaucoup amusé.
Le Président Palmer fut très rapidement mis à l’abri lorsque la situation dégénéra et bien que sa situation demeurait un mystère aux yeux de nos protagonistes, ceux-ci avaient bien d’autres chats à fouetter.  Le Soldat de l’Hiver faisait face à Luke Cage et Morgan Douglas à la Mutante Psylocke, l’une des plus puissantes. Aucun d’eux n’avait remarqué qu’il restait une personne dans cette salle avec eux. Entre deux tribunes, avachi à même le sol, malgré sa mort imminente, un homme gardait encore les yeux ouverts.

Monsieur Barnes loupa son coup et rencontra le sol d’une façon particulièrement violente. Cette fois, l’homme d’Hydra avait somme toute atteint les limites de sa patience. D’un geste brusque, son bras gauche déchira la veste qui le dissimulait avant qu’il ne se débarrasse de ce qui restait du tissu, révélant le métal rutilant de son bras et l’écusson de son organisation. Le Soldat de l’Hiver se révélait enfin aux yeux de son ennemi. Maintenant, les choses sérieuses pouvaient commencer car il n’avait plus aucune couverture à respecter.

De son côté, Morgan s’en sortait plutôt bien face à Psylocke mais cette dernière, après le coup magistral qu’elle venait de se manger, se redressa, une fureur sans borne luisant dans ses yeux. Cette fois, les choses sérieuses allaient commencer.

***

A l’extérieur.
« Continues de filmer ! »
« Arrête c’est de la folie ! Faut s’tirer d’ici Reyns ! »
La journaliste du Monde Libre et plus précisément de CBS, Ariana Reyns et son caméraman Joffrey Saldman étaient parvenus à s’extirper de l’étau mortel qu’était devenue la salle de conférence du Sommet.
« Fais c’que j’te dis ! » Alors Joffrey continuait de faire ce pour quoi il était payé, même si une furieuse envie de se faire dessus ne le quittait plus depuis le début de la débandade. Il fallait dire qu’ils en avaient croisés des trucs terrifiants. Une foule d’humains en proie à la terreur et à la haine c’était déjà flippant mais alors une foule de mutants ou de surhumains et soudain Mad Max devenait un monde de danseuses étoiles et de bisounours en tutus rose qui se battaient pour des chupa chups à coups de polochons.

Les deux journaleux parvinrent enfin à sortir du bâtiment, à moitié débraillés, échevelés, minés par quelques blessures plus ou moins profondes mais malgré la peur et leurs mains tremblantes, ils restèrent debout. Le prix Pulitzer valait bien des sacrifices et Reyns était de ceux qui n’avaient de limites que leur imagination.  

« Ici Ariana Reyns en direct de la Conférence de Paix à Utopia ! C’est un véritable enfer qui a lieu ici ! C’est très difficile de vous expliquer ce qu’il se passe exactement. Luke Cage qui était en charge de la protection du Président Palmer s’est jeté sur Crâne Rouge. A partir de là, tout le monde a perdu le contrôle et moi-même ai bien de la peine à garder le contrôle. Le plus plausible serait qu’il s’agit d’une attaque psychique de grande ampleur ! Est-ce un piège du mutant que l’on appelle Magneto… »
« Couche-toi Reyns !!! »
Une boule de feu de la taille d’un ballon de basket fonça sur la journaliste qui eut, avec son ami, juste le temps d’esquiver en se jetant à terre. La caméra tomba à son tour, rivé sur le visage terrifié d’Ariana qui regarda Joffrey, déglutissant. « Je… je crois que tu as raison finalement… » On vit la camera se redresser dans des soubresauts à en donner la gerbe. « Attend ! Attend ! Putain de merde ! C’est quoi ça ? » Plus loin dans la grande rue, lévitant à plusieurs mètres au-dessus du sol, une silhouette blanche terrifiante de puissance avançait, défonçant par sa simple aura les murs des bâtisses qu’elle approchait. « Oh mon dieu… c’est Emma F… AHHHHGGGGGGGG !!!!! » Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’une sorte de fouet de feu se jeta sur elle, brûlant son dos, sa chevelure blonde s’enflammant tandis qu’elle poussait des hurlements de douleur. Le fouet s’enroula autours de son corps, finissant de la cuire en direct, son corps carbonisé et sans vie tombant lourdement au sol dans une vision d’horreur. On entendait les gémissements ineptes de Saldman derrière sa caméra qui supplia avant qu’une sombre silhouette, feu en main, ne l’achève à son tour.

La Reine Blanche faisait beaucoup de dégâts, exterminant les intrus sans le moindre état d’âme. C’est alors qu’elle se retourna sur un être en particulier : Lilwell Freyson. Dans la confusion, elle parvenait à déceler quelques bribes d’informations : il n’était pas un mutant… pas même humain ! Il ne lui en fallut pas davantage. Cet être ferait partie des boucs-émissaires.


Situation


Ce tour n’est ni plus ni moins que la continuité du tour précédent. Rappelez-vous que vous êtes encore tous sous le joug d’un maelstrom émotionnel.

A l’intérieur :
Morgan > Psylocke attaque de nouveau, comme une furie. Tu as deux dés oui/non pour l’attaquer mais ton but ça va être de te barrer d’ici. Tu lanceras donc 1d6 pour savoir si tu arrives à échapper à Psylocke et à sortir du bâtiment.
1-2-3 >  Oui
4-5-6 >  Non

Luke > Bucky est vraiment furax et t’inflige une sacrée dérouillée. Tu dois faire 1d6 pour savoir comment tu t’en sors.
1-2 > Des droites et surtout, des gauches en cascade, il sent les coups passer
3-4 > Luke se fait encastrer dans un mur
5-6 > Vu la douleur, c’est à se demander si le soldat n'avait pas réussi à lui casser quelque chose…  

Tu as également droit à deux dés oui/non pour contrattaquer, tout en prenant en compte le d6 précédent.

Bucky > Tu as toujours deux dés oui/non pour attaquer.


A l’extérieur :
Les Mutants de la Confrérie sont dans la place et dans leur frénésie pleine de rage –pas très difficile de trouver cela chez eux- ils s’acharnent sur les humains et surhumains qui, dans leur esprit tourmenté, sont sans le moindre doute les responsables de ce fiasco. Par conséquent, ils veulent faire le grand ménage pour protéger les leurs !

Anna Marie > Pryo t’a reconnue et jette son dévolu sur toi. Il carbonise quelques humains qui s’échappaient de-ci de-là mais sa cible c’est toi. Tu dois faire 1d6 pour savoir dans quelles proportions tu es touchée.
1-2 > tu as su esquiver toutes ses attaques, badass powa
3-4 > il parvient à te toucher, ça pique mais tu as connu bien pire
5-6 > le vilain t’a infligé une brûlure qui t’handicapera pour les tours à venir

Tu as droit à 2 dés oui/non avec les mêmes règles que précédemment pour l’attaque. Tu as le choix d’attaquer Pyro ou bien de continuer à attaquer les autres personnages, selon la psychologie de Rogue. En revanche, tu ne changes pas de personnalité pour ce tour.

Jay > Malicia, soit ta dernière cible, se fait attaquer par un mutant portant le nom de Pyro ce qui peut te laisser un peu de répit. Cela dit, cela ne va pas durer étant donné que la Reine Blanche fait une spectaculaire entrée en scène.
Tu as donc le choix d'attaquer qui tu le souhaites.
Tes dés :
Deux dés oui/non comme la première fois + 1d6 car si tu fais un Epic Fail, tu prendras une attaque en retour du mutant que tu as choisis d’attaquer. Les proba seront identiques à celles de Malicia.

Phillia >  Dans la cohue générale tu es blessée en plus de te faire plaquer en sol par un mec en collants. Tu devras donc lancer 1d6 pour déterminer la nature de tes blessures. Comme les autres, tu dois également lancer deux dés oui/non pour contrattaquer la cible de ton choix, ce n’est pas ça qui manque !
1-2 > Des écorchures, des hématomes
3-4 > Un coup sévère mais dont tu te remettras
5-6 > Blessure handicapante

Lilwell > Pas de chance, la Reine Blanche pense que tu es un ennemi de sa nation. Tu subis une attaque mentale de plein fouet et elle parvient à te faire croire - via 1d6- que tu es :
1-2 > un écureuil
3-4 > Lady Sif (mais tu vas vite te rendre compte que tu n’as pas sa force)
5-6 > un enfant
Quel que soit le résultat du dé 6, tu as le droit d’attaquer avec deux dés oui/non. Attention, si tu attaques, cela sera différent selon le résultat que tu auras eu au dé 6 ! (Lady Sif n'attaque pas de la même manière qu'un écureuil par exemple et si tu redeviens un enfant, tu peux attaquer en lançant des cailloux etc.).

Deadpool > Tu possèdes deux dés oui/non pour attaquer qui tu le souhaites. (HRP bravo, le MJ s’est tapé une belle barre grâce à toi ♥ )

HRP :
Luke Cage manque ce premier tour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Luke Cage

Mais je vais lui faire sa fête, à l'autre ! J'ai déjà passé trop de temps à rester planté là, à ronger mon frein, alors qu'on évacuait Son Altesse Sérénissime de la Dictature, alors maintenant ça va chier ! C'est pas ce métalleux à deux balles qui va m'empêcher de massacrer Crâne Rouge et d'éradiquer HYDRA une bonne fois pour toutes ! Ah, je suis en pétards !

La seule chose sympa avec ce type, c'est qu'il s'est vautré comme une loque. Ah, une journée qui commence bien... Il n'y a plus dans la pièce que deux autres filles, monsieur le fan de Metallica et moi. C'est bien, parce qu'il va y avoir pas mal de grabuge ici, et ce serait pas top de blesser des innocents ; par contre, les Ruskovs d'HYDRA, eux, on a le droit de les taper et de les étriper, ils ne méritent que ça, après tout. Mais là, mon hardos commence à se désaper.

- Hé, p'tit gars, on n'est pas dans Dragon Ball Z, tu deviendras pas plus balèze en enlevant tes fringues.

Mais maintenant qu'il finit de déchiqueter son uniforme, révélant ainsi sa véritable identité. Je me tiens en réalité devant celui qu'on appelle le Soldat de l'Hiver.

- Oh chiottes...

Sans que je n'ai le temps d'esquisser le moindre mouvement, le voilà qui passe à l'attaque et me donne une mémorable tornade de coups dont je vais sûrement me souvenir pendant quelques semaines. Bien que je parvienne à me protéger tant bien que mal, je sens une vive douleur me parcourant l'épaule gauche et tout le bras qui va avec. Il a sans doute réussi à me la déboîter, le con ! Oh la vache, qu'est-ce qu'il va prendre, lui !

J'aime les stats ♥:
 

Je m'appuie le bras contre le corps pour éviter qu'il ne soit trop ballant, bien que ça soit sacrément douloureux. Il faut l'arrêter, cette enflure, après ce qu'il a fait lors du fiasco des Héliporteurs. Je m'élance de toutes mes forces, puis cours en direction des bureaux en faisant une courbe, envoyant valser le moindre obstacle contre les murs. Je me sert d'une chaise renversée comme d'un tremplin, saute, puis prends appui sur une autre chaise, bondis en avant, et, en atterrissant sur le gigantesque bureau, saute à nouveau en avant. Une fois en l'air, je me mets en arrière, les pieds en avant.

- Goûte à mes semelles, connard !

Je sens quelque chose de mou sous mes talons, avant de tomber à la renverse. Je me relève, m'essuie la salive au bord des lèvres et m'adosse à un mur, réfléchissant à comment je vais bien pouvoir faire pour me friter avec un bras en moins.





Dernière édition par Luke Cage le Mer 18 Fév - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Luke Cage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Chad Michael Murray
Messages : 113
Race : Mutant
Localisation : Appartement à Utopia
Emploi : En recherche d'emplois, et d'aventures


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Nom du joueur

Tant de peines, de souffrances. Tant de cris, retentissant aussi bien aux oreilles qu'à l'esprit du mutant. Allongé sur le côté, recroquevillé à la manière d'un pauvre foetus gisant sur le pavé de la place, Jay tenait sa tête entre ses mains, les yeux exorbités sous les flux émotionnels qui se mouvaient à travers les airs, passant à travers son corps en n'y laissant qu'une émotion brute, violente. La force de ces flux était si grande qu'il avait l'impression que son esprit pouvait presque les palper. Il avait été idiot de croire que détourner son esprit de ces flux pour pouvoir attaquer Rogue lui permettrait de rester à distance du chaos ambiant. En baissant sa garde, il avait permit aux esprits alentours d'entrer dans le sien, et il ressentait, à présent, des centaines d'émotions, condensées autour de lui, et ce n'était pas son seul problème.

En effet, la foule devenait de plus en plus chaotique, créant une émeute des plus dangereuses, et la position de Jay rendait sa situation extrêmement dangereuse : on lui marchait dessus, parfois des gens trébuchaient contre son corps et, en plus de lui asséner de violents coups avec leurs pieds, avant leur chute, il devait supporter le poids de ceux qui lui tombaient dessus, littéralement. Ce ne fut que lorsqu'il vit l'une des journalistes mourir calcinée qu'il tenta de reprendre ses esprits.  Il se redressa, la majorité de son anatomie meurtrie par les chutes incessantes dont il faisait office de champs d'atterrissage. Se massant le ventre, il tentait de faire fit des voix qui retentissaient, cinglant son propre esprit autant que ses tympans. C'est là qu'il la vit : Emma Frost.

Au risque de surprendre, Jay détestait la Reine Blanche. Peut-être était-ce sa manie de regarder de manière hautaine ses interlocuteurs, ou sa façon de s'habiller, qui rappelait beaucoup le style de vêtements des super-vilaines (qui se promènent quasiment toujours à moitié à poil). Et elle était là, majestueuse dans ses habits blancs (pour changer), attaquant des gens, mais pas n'importe lesquels : seulement les non-mutants. Il le savait, car il pouvait reconnaître ses cibles de là où il se trouvait, à quelques mètres : elle avait déjà fait tombé dans le coma Ana Leonovna, une jeune fille née à l'époque d'un père ayant survécu au désastre de Tchernobyl, qui avait de ce fait hérité de la capacité de voir les différentes énergies autour d'elle et de les manipuler de façon limitée, ou même Paul Dee, un jeune sorcier dont l'appartement était en quasi-vis-à-vis avec celui de Jay, à ceci près que celui du mutant se trouvait quelques mètres au-dessus. Aucune des cibles n'étaient mutantes, et la prochaine victime de la blonde le confirmait à nouveau : Lilwell, le voisin de Jay, venait de subir de plein fouet une rafale psionique de la Reine Blanche, et elle n'allait clairement pas s'arrêter là. Le pauvre : il était venu un peu plus tôt, pour voir Jay et se tenir informé du déroulement du sommet, mais finalement, il allait sûrement avoir le cerveau réduit en bouillie.

Jay commença alors à se précipiter vers Frost, s'arrêtant à deux mètres de la télépathe après avoir contourné la zone d'attaque de Pyro (la Confrérie était-elle donc entièrement déchaînée ?), en espérant qu'elle ne revêterait pas son habit de diamants. Il se concentra alors, tentant de faire le vite dans sa tête.

JAY DONOVAN ! ATTAQUE RAFALE PSY !:
 

Il y parvint, et, avec toute la concentration du monde, il projeta un éclair psychique en direction d'Emma Frost, qu'il tenait (il ne savait si c'était à cause de son ressentiment ordinaire pour elle ou si c'était à cause des vagues surnaturelles d'émotions) pour responsable de ces remous d'émotions. Après tout, Psylocke elle-même semblait avoir perdu le contrôle, d'après ce qu'il avait entendu dans son oreillette avant que les ondes ne soient brouillées, et Emma était sûrement l'une des seules mutantes de l'île à pouvoir causer ce chaos à part... Chaos... Mutante... A peine l'éclair psychique avait atteint sa cible que Jay se demanda si c'était vraiment Emma Frost le responsable, ou bien quelqu'un de plus proche encore de Magnéto... Après tout, où se trouvait la Sorcière Rouge ?


Dernière édition par Jay Donovan le Mer 18 Fév - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jay Donovan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Groupe C
Nom du joueur

La situation commençait vraiment à dégénérer. Du moins plus que ça n'était déjà le cas avant.


Dès:
 


La foule venait de le faire atterrir à côté d'un parfait inconnu dans une tenue rouge et noir. Il refourgua ce qu'il se souvenait de la chanson loin dans son esprit. L'inconnu était à terre se tenait à côté de Phillia. Celle-ci avait semble t-il maîtrisé la situation toute seule. Il lui fit un signe de la tête avant de repartir un peu plus loin, remarquant un groupe de civil en train de fuir un zone incendiée. Il était presque arrivé à destination lorsque un truc blanc passa dans les airs à quelques mètres de lui. Levant la tête il ne pu que reconnaître la femme qui l'avait enjoint à venir sur Utopia quelques mois plus tôt. Emma Frost semblait pourtant de très mauvais poil, apparemment touchée par le même genre de folie que tout le monde. Il fronça les sourcils alors que celle-ci se tournait son regard vers lui. Non ça n'était vraiment pas une bonne chose, il le sentait au fond de ses tripes. Notamment lorsqu'une sensation bizarre suivit d'une douleur très forte s'introduisit dans sa tête. Il lui sembla perdre connaissance.
Puis une irrésistible envie de noisette et autre type de noix vint prendre place dans son esprit. Un truc de fou! Il regarda désespérément autour de lui mais aucun signe de ces petites choses à grignoter! BLASPHEME!!! Ou avaient-ils donc mis les noix! ET LES NOISETTES! ET POURQUOI IL N'Y AVAIT PAS UN ARBRE LA TOUT DE SUITE!!!  CES HUMAINS LES AVAIENT-ILS TOUS COUPES!!! Saleté d'humains!! Un jour les écureuils domineraient le monde et les humains paraient cher pour tout ça! Il le sentait au fond de ses tripes! C'était décidé, il allait amener les écureuils au pouvoir! Et rien ne pourrait l'arrêter! RIEN!!  Son regard coléreux se posa sur la bonne femme toute blanche dans le ciel! ELLE PAIERAIT LA PREMIERE! D'un pas décidé il se jeta sur la bonne femme et lui mordit la jambe. Comment il avait pu sauter aussi haut n'était pas la question du jour, mais d'un point de vu technique le fait d'avoir le corps d'un demi elfe pouvait servir à faire ce genre de chose surhumaine. En tout cas si ça pouvait lui permettre de défendre la cause des écureuils! Ses dents pénétrèrent la peau de la bonne femme qui sembla surprise et se déconcentra de la foule. C'est là qu'une sorte d'éclair blanc bizarre fit son apparition au coin de l'oeil de notre défenseur des écureuils et qu'il chuta sans trop en comprendre la raison, se retrouvant le cul par terre, un mal de crâne commençant à pointer le bout de son nez. Le choc fut tel qu'il mit quelques minutes à reprendre ses esprits, tournant la tête vers l'endroit d'où provenait l'attaque sournoise! Il fronça les sourcils et ni une ni deux il fonça sur sa cible. Non mais il allait pas s'en sortir comme ça! Et puis ça ferait un humain en moins! Une odeur de cramer se fit sentir un peu plus loin et le distrait un moment alors qu'il allait sauter sur sa cible. Si il y avait le feu ça pouvait être plus grave pour la survie de l'espèce que l'autre taré qui se permettait de l'empêcher de s'en prendre à la Reine des neiges là! Le nez en l'air il chercha la provenance de l'odeur.







Dernière édition par Lilwell Freyson le Sam 21 Fév - 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Lilwell Freyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Six faces' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :


--------------------------------

#4 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Ryan Reynolds
Messages : 129
Autre Identité : Wade Wilson

Race : Humain
Localisation : New Yorks
Emploi : Mercenaire


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Groupe C
Deadpool

C'est pas possible... Elle était morte... Vanessa était morte. La mutante que tout le monde connaissait sous le nom de Copycat. La vie l'avait quitté dans mes bras... je... je...

*On sait que tu es paumé, c'est dur pour nous aussi...
*Tu devrais peut-être reprendre votre histoire pour que tout le monde comprenne...

Peut-être... Cela m'aidera à réfléchir. On s'est rencontré un peu après que j'ai quitté l'armée... J'étais déjà mercenaire et elle c'était une péripatéticienne comme on le dit poliment. Mais je m'en fichais, je l'aimais et on avait une belle vie tous les deux. C'était bien avant ma gueule de steack haché, bien avant mon pouvoir régénérant, bien avant mon nom d'emprunt ou mon costume en collant. Tout ça pour vous dire que ça date ! J'étais avec elle quand j'ai appris que j'avais un cancer... alors je l'ai quitté, je voulais pas qu'elle me voit à moitié mort, qu'elle vive une telle horreur dans sa vie. La suite vous la connaissez à peu près : des expériences, un pouvoir, un nom... J'ai revu Vanessa plus tard et j'ai appris que c'était une mutante qui avait le pouvoir de changer d'apparence... Le pire ? Elle aussi elle avait la peau bleue dans sa forme d'origine, mais pas comme mystique, c'était du bleu lisse vous voyez ? On a eu quelques aventures, elle m'en a voulu de m'avoir quitté, elle a pris cinq forme différente et m'a dragué sous les cinq... Au final je savais que c'était elle et on a décidé de se remettre ensemble. Puis elle a fait l'erreur de sa vie : elle a osé frapper Theresa, une autre femme qui était dans mon cœur. Je l'ai quitté après ça... La dernière fois que l'on s'est revu, on travaillait tous les deux de nouveaux pour le projet Arme X. Je savais bien que c'était une connerie, mais ils avaient dit avoir changer ce genre de truc alors j'avais voulu tester. Sauf qu'ils faisaient de nouvelles expériences sur nous et le pouvoir de Vanessa était devenu incontrôlable : elle changeait de forme toutes les deux secondes et ne savait même plus qui elle était en réalité. J'ai voulu l'aider, je l'aimais toujours donc je ne pouvais pas la laisser comme ça, mais au final ils l'ont tué. Je leur en voudrais toute ma vie, j'avais d'ailleurs tout pété après ça... Elle était morte dans mes bras, je m'en souvenais.

*Bah apparemment non puisque tu viens de la plaquer...
*Et pas dans le sens relationnel...

Je l'avais déjà libéré et j'étais debout, un peu ahuri en réalité. Je vis Rogue au loin qui se mit devant moi en me disant qu'elle ne négociait pas avec les terroristes. Je ne comprenais pas vraiment ce que ça voulait dire, mais le choc qu'elle m'envoya avec l'un de ses pouvoirs fut très clair par contre... Tellement clair qu'elle aussi vola un peu plus loin. Pourquoi elle faisait ça ? Elle était jalouse que je ne l'ai choisis ou quoi ? Je me relevai difficilement, laissant mon facteur agir sur les petites plaies que j'avais.

*En parlant de Jalousie... On se souvient tous de comment était Vanessa non ?
*Oh Shit

Je tournai le regard vers la mutante – qu'en réalité je prenais pour mon ex possessive – Elle avait pas l'air très contente. Serait-elle au courant du baiser entre moi et Rogue ? Je ne pensais pas. Quoi que, quand il s'agissait de moi elle arrivait toujours à avoir les informations ! Je mis mes deux mains en avant en lui disant :

- Chéri ! Tu sais je devais le faire pour la sauver tu comprends ? Il n'y a toujours eu que toi dans mon cœur !

*Toi et les dix autres que tu as tenté d'épouser ?

Tais toi la voix !

- En plus je croyais que tu étais morte alors...

*T'aurais pas dû dire ça...

Son regard se durcit encore une fois. Je la vie préparer son attaque et l'onde de choc partis à vitesse grand V.

*MEYDEY MEYDEY ! Jambe à cerveau répondez !! On perd le contrôle de notre corps !

Je voltigeais à quelques mètres de là, retombant lourdement sur le sol. Depuis quand elle avait ce nouveau pouvoir ? Elle l'avait sûrement acquis en ressuscitant... ça arrivait tellement souvent ce genre de chose. En tous cas, sa nouvelle forme était sympa. Elle avait déjà fait plus sexy, mais c'était tout à fait mon style. Je ne pouvais pas répliquer... Même si j'avais déjà gravé mon RIB sur son front après une dispute, lui faire vraiment du mal était trop pour moi, surtout maintenant que je savais qu'elle était en vie. Par contre, le mec en feu qui s'en prenait à Malicia, lui, je pouvais lui péter la gueule facilement ! Je sortis mes flingues et lui tirais dessus :

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Event 2 ♜ Alea Jacta Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Event 2 ♜ Alea Jacta Est
» Alea jacta est [Aetius] [Terminé]
» Actium || "Alea jacta est" qu'ils disent
» Alea jacta est !
» Les caprices de la Fortune (Alea jacta est)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Utopia-