compteur


 

Partagez | .
 

 ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe A
- Jane Foster - Rigel Ditfridottir - Luke Cage - Logan J. Howlett - Steve Rogers - Thor Odinson -


Washington - La Maison Blanche – Le Bureau Ovale – 8:30 heure locale


"Monsieur le Président, voici votre discours. La conférence de presse commence dans trente minutes. " Le chef de l’Etat saisit la feuille et remercia d’un mouvement de tête son attachée de presse. Adossé contre son bureau, son regard résolu parcouru quelques lignes, lui rappelant qu’il les connaissait déjà par cœur. " Monsieur le Président, vos invités sont arrivés. Dois-je les faire patienter ? " " Faites-les venir Greg. " Le secrétaire d’Etat parut surpris. " Dans le bureau ovale monsieur ? Ne vaudrait-il pas mieux qu’ils attendent à l’extérieur ? " Ledit Président releva la tête, plantant son regard dans celui de son conseiller et ami. " Si aujourd’hui je me montre méfiant envers eux, alors autant tout abandonner immédiatement. " Le secrétaire acquiesça puis tourna les talons, s’exécutant.

Dans ces heures graves, la Maison Blanche était comparable à une fourmilière. Les travailleuses s’agitaient en tous sens, dans un joyeux chaos organisé. Chacune s’affairait à l’accomplissement de sa tâche sous le regard tendu mais déterminé de leur reine. Ce qui allait se jouer aujourd’hui était d’une importance capitale, et il n’était pas certain que chacun d’entre eux le réalisait véritablement… Lui-même doutait en avoir pleinement conscience. Faisait-il le bon choix ? N’allait-il pas précipiter son pays dans les affres d’un indicible chaos ? Le Président Palmer ferma un instant les yeux.

" En de telles circonstances, le doute est l’apanage des hommes de sagesse. " Le Président rouvrit ses yeux lorsqu’il entendit cette voix qu’il reconnut aussitôt. " Professeur Xavier. " Le Président quitta son assise pour aller à la rencontre de la tête de proue des Mutants. " Monsieur le Président. " C’est avec une certaine chaleur qu’ils se serrèrent la main, témoignant d’un profond respect mutuel. " Merci d’avoir répondu à mon appel. " " C’est à nous de vous remercier pour avoir fait appel à nous monsieur le Président et soyez assuré que nous ferons tout pour que notre collaboration permette à notre pays et au monde de devenir meilleurs. " Le chef de l’Etat lui sourit avec reconnaissance puis il leva la tête et vit alors une image à proprement parler, saisissante.
Se tenaient devant lui le plus célèbres des soldats américains, Captain America, accompagné des représentants des Héros d’un nouveau monde : le dieu asgardien Thor accompagné de la jeune astrophysicienne Jane Foster, mais aussi l’Ambassadrice d’Alfheim –il tenta de ne pas attarder son regard sur ses petites oreilles pointues- nommée Rigel Ditf… Rigel. A côté d’elle se tenait Luke Cage, leader des Thunderbolt et enfin, un peu plus en arrière, un homme à la coiffure étrange et au regard hostile présenté sous le nom de Logan qui le salua d’un " Salut " peu démonstratif.

" Monsieur le Président, la conférence va commencer. " Le professeur Charles Xavier sourit alors en se tournant vers le Chef de l’Etat. " Allons écrire l’histoire. "




Quelque part en vol au-dessus des Etats-Unis – 9:00 heure locale


Les pales des deux hélicoptères généraient un bruit sourd dans le cockpit. Le colonel Richards qui commandait cette mission se tourna vers son équipage alors silencieux, dont chaque visage exhalait une profonde concentration. " Madame " Commença-t-il en saluant Lady Sif d’un mouvement de tête. " Messieurs ! Je sais qu’on vous a déjà briefé sur cette mission mais il est de mon devoir de vous en rappeler les objectifs. Je n’vais pas m’attarder sur des détails, alors pour faire simple, une bande de connards de nazi a investi l’un de nos bâtiments. Il s’agit d’une base où sont entreposées des armes expérimentales surpuissantes et où se baladent des monstres avec des putains de capacités pas normales… Sauf vot’ respect m’ssieurs-dame. Nos objectifs ! On entre, on met tous ces cons hors d’état de nuire et on reprend la base. Des questions ? " Aucune réaction. " Parfait ! " Soudain, l’attention du colonel fut attirée par un son dans sa radio. Il posa sa main gantée contre son oreillette en abaissant sa tête. Une seconde après, il la releva en faisant face aux soldats. " Nous arrivons à destination dans quelques minutes. La conférence de presse du Président va commencer alors j’vous prie de garder votre canal ouvert… on sait jamais, ça peut être intéressant. "




Une base secrète d’Hydra près de Nordvik, Nord de la Sibérie, Russie – 21:00 heure locale


Les doigts crochus tournèrent le bouton du vieux poste de télévision et l’image, très parasitée, ne gagna guère en clarté mais c’était mieux que rien. La voix grave et caverneuse d’un soldat russe à l’accent fort prononcé gronda soudain, faisant sursauter le petit rat de laboratoire. " Pousse-toi de l’écrlan. Je veux voirl le Prlésident amérlicain. Aujourld’hui grland jourl. " Mieux valait ne pas contrarier Sergei. Après tout, c’était un soldat d’élite et si monsieur voulait voir le Président américain à la télévision, alors personne dans cette salle n’allait s’y opposer, pas même l’éminent professeur Vladislav Dazdrapetrak qui arrivait dans la salle de repos.
Tous se tournèrent vers l’écran. Le Président commençait son discours.

La jeep parcourait la lande glacée. Malgré l’heure tardive, le soir semblait ne pas vouloir tomber. A cette période de l’année, lorsque l’on se trouvait au Nord du cercle polaire Arctique, la nuit se dérobait sous un soleil rasant mais constant. Les rayons solaires se reflétaient sur la glace et formaient un halo éblouissant qui rendait plus que pénible les déplacements sans protection solaire. Pour cette mission, il était impossible d’arriver par les airs. Leurs radars étaient bien trop élaborés et le moindre objet volant aurait été pulvérisé sans semonce.
A l’intérieur de la jeep demeurait un silence à peine perturbé par les remarques narquoises d’un petit gringalet qui semblait agacer tout le monde. Ce groupe de mercenaires avaient été engagé par le gouvernement américain pour aller à l’origine d’un signal émis par une ancienne base désaffectée d’Hydra. De multiples rumeurs tournent autour de cet ancien bunker soviétique qui serait un centre de recherches dangereuse et interdites. Au loin, une forme se dessinait sur leur route.



Washington - La Maison Blanche – La salle de presse – 9:00 heure locale


Le Président Palmer entra dans la salle de presse. Toutes les équipes de journalistes se levèrent pour l’accueillir et engagèrent leurs objectifs. L’excitation se lisait sur leur visage. Ils savaient que cette conférence serait historique et pour rien au monde ils ne voudraient laisser une seule miette de ce qui allait se dérouler à cette heure ici même. Tous se rasseyaient, bloc-notes et stylos en main.
Le Chef de l’Etat américain se plaça derrière le pupitre, déposant les feuillets avec calme et soin. Il paraissait serein et déterminé et son regard ne laissait place à aucune faille. Palmer était très doué pour faire illusion. A sa suite, apparurent les Héros. Mutants, aliens et autres se placèrent de part et d’autres du Président, témoignant physiquement de leur soutien et de leur unité. Captain America se tenait sur sa droite et Charles Xavier sur sa gauche. Très vite, le brouhaha s’étouffa dans un silence impatient, les caméras s’allumèrent, les appareils photos commencèrent déjà à irradier la salle de leur flash et le Président des États-Unis leva les yeux sur cette assemblée avide.

"Mes chers compatriotes,

Je viens vers vous aujourd’hui, en cette heure grave de notre histoire. Vous ne l’ignorez pas, les États-Unis d’Amérique ont été attaqués. Cette traîtrise, marquée du sceau de l'infamie, n’est autre que l’oeuvre d’un vieil ennemi que nous croyions, à tort, disparu. Le fascisme s’est insinué dans les pores de nos institutions, patientant telle la bête immonde qu’il est. La tyrannie, l’oppression, la persécution jettent un voile sombre sur le monde.

Hier encore nous vivions les uns face aux autres, nous déchirant au sein de notre beau pays. La folie s’était emparés de nous, les forces de l’ombre louvoyant pour nous mener dans l’opprobre. La barbarie est à nos portes, apportant avec elle la nuit dans laquelle elle plonge l’humanité.

L’humanité, un mot qui devrait prendre un sens nouveau pour nous aujourd’hui. Notre pays chérit depuis toujours la liberté. Et c’est grâce à cette liberté que nous nous unissons désormais. Hommes, Mutants, Aliens, nous sommes réunis ce jour pour signifier au Monde que nous refusons d’entrer dans la nuit sans combattre. Oublions nos querelles, agissons pour notre intérêt commun. Nous sommes tous citoyens de notre belle Amérique, nous sommes tous des résistants face à l’Hydra.

Mes chers compatriotes, soyez assurés de ma force et de mon engagement. Aujourd’hui est un jour à marquer d’une pierre. Un jour où toutes les forces de notre nation se sont unies pour faire face à la menace du despotisme. Hydra le sait désormais, face à elle se tient un peuple fier, un peuple fort, un peuple unis. Face à elle se dresse le peuple libre des Etats-Unis d’Amérique !!
"

Les journalistes s’étaient gavés du speech du Président comme un enfant gourmand d’un gâteau au chocolat. A peine eut-il terminé qu’une nuée de questions l’inonda. Personne ne voyait qu’au coeur même de cette fosse fébrile se trouvait un homme dont le destin allait changer la donne. Un son retentit. Ce n’était pas quelque chose d’évident. Il était impossible de le distinguer ou presque sauf pour le destinataire. C’est alors qu’un journaliste se leva. Il avait, comme la plus part de ses compères, un magnétophone dans sa main tendue. En une seconde, ledit magnétophone se changea en une arme : un pistolet, dirigé vers le Président Palmer. “Heil Hydra!!!!” PAN ! Le coup partit. Personne n’eut le temps de réagir et encore moins de l’arrêter. Ce tir était presque à bout portant et personne ici, malgré leurs capacités ne purent empêcher la trajectoire de la balle de changer.

Fin de la retransmission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe A
- Jane Foster - Rigel Ditfridottir - Luke Cage - Logan J. Howlett - Steve Rogers - Thor Odinson -


Situation


* Depuis quelques mois, les Etats-Unis se déchirent. La cause : la loi sur le recensement. Humains et mutants se méfient. Plus dur encore, les sur-humains entre eux s’opposent. Affiliés au gouvernement ou clandestins, le climat délétère les oblige un à un à faire un choix, celui du camp qu’il pense juste.

* Il y a moins d’une semaine, Hydra s’est révélée au Monde avec le visage d’Alexander Pierce. Ce dernier a détourné le projet Insight visant à installer un nouveau monde. Captain America l’en empêcha dans ce que le monde connait comme le drame des Héliporteurs.

* Suite à ces évènements, le SHIELD est dissout.

* Ces derniers jours et même heures, des manoeuvres militaires ont lieu sur la surface du globe pour lutter contre Hydra qui révèle une ramification incroyable et dominante.

* Politiquement la loi Lewis est abandonnée. Secrètement le Président américain use de diplomatie auprès des sur-humains et mutants. Il prend contact avec les chefs de file des mouvements opposés au recensement : Captain America et le Professeur X.

* Nous sommes maintenant quelques minutes après les évènements. Avant de s'être fait tirer dessus, le Président venait d'annoncer au monde la coalition des forces humaines et mutantes des Etats-Unis dans ce qu’il voulait être “ La Grande Réconciliation”. En secret et pour marquer la création de cette union, des opérations militaires d’envergure se déroulent, association organisation gouvernementale et anciens Clandestins.


Règlement général


Un tour est le temps séparant deux posts du Maître du Jeu. Ce temps sera de 4 jours et l'event durera 7 tours.

Pour des raisons de logistique, nous vous demanderons de poster à 18 heures le dernier jour du tour en dernier délai. Cela est le seul moyen pour nous de vous offrir la suite de l'intrigue dans des délais et des heures raisonnables. Après 18h, toute réponse sera refusée.

Les rp durant l'event devront comporter au minimum 400 mots. De la même façon, tout flood ou message autre que vos posts inrp seront strictement prohibés. Pour cela, nous créerons une zone pour vous exprimer entre membres se trouvant ici ICI pour le groupe A !

Si vous avez la moindre question, venez nous la poser dans ce sujet ICI. Aucune question n’est bête et pensez que vos collègues se posent peut-être la même. L’équipe du staff ne répondra à aucune de vos interrogations en dehors de ce sujet (que ce soit par mp, sur la cb ou sur skype).

Il n’y a pas de maximum de mots, néanmoins, faites attention à ne pas pondre des pavés à chaque post. Vos réponses doivent être concises (évitez de reprendre toutes les actions des personnages ayant posté avant vous, cela ne fait pas avancer l’action), cohérentes et doivent répondre à l’action proposée par le MJ.

L'utilisation du code ci-joint est obligatoire, tout comme l’utilisation de gifs ou d’images supplémentaires est interdite, et ce pour une meilleure lisibilité et ne pas alourdir la page.

Code:
<div class="event_bloc"><div class="event_header"><img src="http://37.media.tumblr.com/9dee9a65598a864afd5ed5bb12816d3a/tumblr_n5jr5yML7w1qlm9fno1_500.gif">
<div class="event_titre">history was changed</div>Nom du joueur</div>
<span class="first">T</span>exte du rp.</div>

Rater un tour, ça peut arriver à tout le monde. Deux tours, ça devient plus problématique. Au troisième tour raté, vous serez automatiquement exclu de l'event. Si nous ne parvenons pas rapidement à prendre contact avec vous pour scénariser cette disparition, vous devrez prendre en compte le choix du MJ.

Pour éviter tout problème de mésentente, vous devez poster ICI pour recenser les objets que vous avez sur vous. Vous devez obligatoirement y poster et attendre l’aval du staff avant de commencer le rp.



Règlement de combat


Une seule action offensive par tour, qu’elle soit directe ou indirecte.

L'utilisation des dés est obligatoire pour chacune de vos actions offensives. Rendez-vous dans le sujet ci-contre pour comprendre leur utilisation !

Vous devez obligatoirement poster vos probabilités en même temps que vous lancez vos dés. Vous pourrez toujours éditer votre message pour compléter votre rp mais les probabilités doivent apparaître immédiatement et ne pas être modifiées.

La défense est interdite. Si l’un de vos alliés vous touche par erreur en obtenant un mauvais jet de dés, ou bien si le MJ dit que vous êtes touché par un ennemi, vous ne pouvez pas contrer.

Toute action de tricherie (avec les dés notamment) ou de grobillisme ne sera pas tolérée ! Nous n’hésiterons pas à vous demander d’éditer votre post si vos actions nous semblent problématiques, ou même à vous exclure de l’Event si le problème est ou devient plus grave. Soyez fair-play et acceptez la défaite et les blessures car tout le monde est logé à la même enseigne.

N’inventez pas d’ennemis ou des situations ! Si chacun d’entre vous commence à nous sortir Hulk, Diablo ou même des mutants quelconque, on ne va pas s’en sortir. Le MJ est là pour vous dire qui vous affrontez et ce qui arrive, alors même si vous pouvez bien entendu, extrapoler un peu, vous ne devez pas vous écarter de la trame instaurée par votre MJ.

Pour terminer : AMUSEZ-VOUS ! Vous avez un mauvais jet de dés ? Et alors ?! Profitez-en pour nous faire rire ! Essayez de vivre l’Event à fond, éclatez-vous et ce sera là notre plus belle récompense.



Dernière édition par Uatu le Gardien le Dim 15 Juin - 21:14, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
GROUPE A - Jane Foster - Rigel Ditfridottir  - Luke Cage - Logan J. Howlett - Steve Rogers - Thor Odinson -

Code bleu, je répète code bleu!  Equipe Alpha et Tango escortez le président et les représentants ! Captain America est touché !  Equipe Delta avec moi” La panique s’est emparée de tout le monde dans la salle de Presse. (Captain, tu devras faire un lancé pour savoir où la balle t’a touché, tu peux choisir l’endroit ) Alors que l’équipe Alpha aide Captain America à se remettre sur pied, l’équipe Tango tente de mettre le chef de l’état en sécurité. Or le journaliste n’était pas le seul agent d’Hydra infiltré dans les rangs. L’Equipe Delta est contre toute attente, essentiellement, constituée d’Hydra. Une rafale de coup de feu éclate, le président est à l’abri derrière son pupitre, les autres, l’équipe de sécurité ainsi que les représentants aident à faire des barricades avec les tables. Les équipes de sécurité ne se font plus confiance. Il y’a-t-il d’autres agents d’Hydra infiltrés?


Situation


Vous êtes divisez en deux groupes. Charles Xavier (il ne doit pas être acteur dans vos posts), l'ambassadrice Rigel et Jane Foster vont surtout rester auprès du président, vous êtes aidés par la sécurité rapprochée du président mais attention cinq agents corrompus sont sur vous. (Rigel et Jane vous pouvez vous servir des vos alliers en tant que pnj avec modération bien évidemment) Thor, Logan, Steve Rogers et Luke Cage vous allez devoir faire face aux membres d’Hydra. Vingt agents ennemis se tiennent entre vous et la sortie. Ce ne sont pas des humains lambda, ils ont en eux le sérum amélioré Extremis* ou bien peuvent avoir des membres cybernétiques (comme Bucky Barnes le Soldat d’hiver). Pour être clair, ils sont plus que forts et ont des techniques de combats très efficaces.

* Le sérum Extremis est à la base celui que l’on découvre dans Iron Man 3, créé par A.I.M. Hydra l’a ensuite amélioré grâce au sérum du super soldat (celui utilisé sur Steve Rogers) et aussi grâce à la technologie des Chitauris. ( Voici une image pour vous permettre de visualiser la chose )
Extremis:
 


Captain, tu viens de te prendre une balle en gage de ta loyauté et de son patriotisme à la place du Président, tu vas t’en remettre mais tu n’es pas au top de ta forme. Ton lancé va te permettre de choisir où tu souhaites être blessé. Tu utiliseras donc le dé à 6 faces, et comme précisé plus haut, tu as le choix, ne te tue pas tout de suite en revanche (comme si c'était possible après tout).

Thor, tu n’as pas ton marteau Mjolnir, bien évidement, on ne va pas laisser un Asgardien avec ses armes en présence du président des Etats-Unis. Tu ne peux pas le faire venir à toi pour l’instant, il te faudra un peu de patience, donc tu devras te servir exclusivement de tes petits bras musclés.

Objectifs :
Essayez de mettre le plus de monde hors d’état de nuire, plutôt que de les tuer. Ce sont des agents d’Hydra, il pourrait être intéressant de les interroger, s’il en reste encore en vie.

Jane - Rigel : Restez en vie et veillez sur le président.
- Vos alliés : Charles Xavier ; Equipe Alpha  > 5 agents (ils sont à votre disposition , n'oubliez pas de vous modérer sur leur utilisation)
- Vos ennemis > 5

Thor - Logan - Steve - Luke : Veillez sur la survie du groupe présidentiel et débarrassez-vous de vos ennemis.
- Vos alliés : Equipe Tango > 5 agents (ils sont à votre disposition en soutien seulement, vous êtes des supers héros après tout.)
- Vos ennemis > 20

Lancé de Dés OUI/NON :
Pour neutralisez UN ennemi, il vous faut un OUI

Jane  > 1 Dé
Rigel > 2 Dés
Steve > 2 Dés + 1 Dé de 6 faces pour ta blessure
Thor > 3 Dés
Logan > 3 Dés
Luke > 3  Dés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VIP
Messages : 266
Emploi : Empêcheur de Loki en rond


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Thor

Thor regardait la salle de presse, étudiant avec un certain amusement l’architecture midgardienne. Le guerrier et protecteur d’Asgard et des Mondes d’Yggdrasil qu’il était ne pouvait s’empêcher de songer à la précarité de ces lieux. Il se trouvait au centre du monde libre, là où le chef que les terriens appelaient Président des Etats-Unis dirigeait son peuple. Une bien petite bâtisse selon le géant blond. Si Odin s’était contenté d’un palais de ce genre, la sécurité d’Asgard en aurait été fort compromise. Déjà en l’état, il n’avait pas suffi à sauver Frigga… Thor secoua la tête, cherchant à chasser ces mélancoliques songes.

Le Président déclamait un discours fédérateur. Le Monde venait subitement de changer. Depuis son installation sur Midgard, l’asgardien avait pu observer les vissicitudes qui tourmentaient l’humanité. Elle faisait face à un changement majeur, l’apparition d’une frange d’entre eux doté de pouvoir. Selon Thor, les hommes découvraient enfin de véritables champions, comme il en avait vu dans chacun des mondes d’Yggdrasil. Cela les amenait à un nouveau stade de l’évolution et surtout leur offrait une plus grande protection. Les combats qu’il avait menés sur Terre allaient, dans son esprit dans le sens de cette démonstration. Mais l’esprit humain était plus craintif que téméraire et l’humanité s’était recroquevillée, refusant la différence. Alors même qu’il prenait ses marques dans sa nouvelle vie auprès de Jane, son ami, le Soldat, l’avait contacté afin qu’il se joigne à lui et son groupe.
Thor ne pouvait comprendre les midgardiens qui refusaient la présence d’être capables de les protéger. Il mit donc son nom et sa présence au crédit de ceux que les autorités nommaient clandestins. En dieu qu’il était, il ne se cachait guère. Quoiqu’il en soit, le gouvernement n’allait sûrement pas le menacer. Et ils n’allaient pas tarder à avoir d’autres chats à fouetter. Le Soldat fut en première ligne pour découvrir cet ennemi dont l’apparition se traduisit par un chaos mondial. Les politiciens, une notion bien étrange pour l’alien, changèrent de discours rapidement, conscients de la nécessité d’unir le peuple certes, mais surtout de pouvoir compter sur les atouts les plus puissants dont ils disposaient. C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent dans cette salle, Thor, qui était venu accompagné de Jane, représentant le Royaume d’Asgard.


Lorsque le Président eut terminé son monologue, tout s’accéléra dans une confusion incroyable. Un homme avait tenté de l’abattre et le Captain avait bondi pour protéger le leader américain. Dans un chaos terrible, les hommes de la sécurité tentèrent de faire évacuer les lieux et en première ligne celui qui venait de s’adresser à la nation. Ce tumulte, l’asgardien le connaissait bien. Sa priorité était simple : protéger Jane. C’est ainsi qu’il la prit dans ses bras et effectua un saut rapide qui le menèrent au côté de l’homme qui se faisait appeler Professeur X. Thor ne quitta pas Jane du regard, il savait que l’homme avait des dons de télépathie et qu’il pouvait comprendre ce que le géant ase attendait de lui.
« Reste près de cet homme Jane, il te protègera. » Sans lui laisser le temps d’en dire plus, Thor l’embrassa avec fougue, profitant d’un léger temps de répit à l’abri derrière des barricades de fortune. « Le devoir m‘appelle. » Ajouta-t’il avec un sourire d’enfant se préparant à retrouver son jeu favori. Son bras droit se tendit légèrement derrière lui, sa main s’entrouvrant doucement. Le Marteau Divin avait été appelé. Il avait dû le laisser aux services de sécurité lorsqu’il avait pénétré au cœur de la Maison Blanche. Il serait rapidement là. Quoique… Mjolnir n’arrivait pas.



J'emmerde les dés!!:
 


Sûr de son fait, l’asgardien s’avança vers le groupe d’ennemi. De sa main, il continuait à appeler son arme magique qui ne venait toujours pas. Quatre soldats qui l’avaient probablement reconnu vinrent à sa rencontre. Un combat âpre s’engagea alors. Pensant prendre un avantage facile sur les humains, le géant blond fut surpris en constatant l’efficacité et la force physique de ses opposants. Pire encore, il ne vit pas un nouvel ennemi venir dans son dos doté d’une arme spécialement conçu pour les surhumains. Sans comprendre, il reçut une décharge électrique dans le dos, se retrouvant étourdi quelques instants, suffisant pour que ses assaillants se ruent sur lui pour le rouer de coup. Le dernier, effectuer par un ennemi équipé d’un bras cybernétique, le fit valser quelques mètres en arrière, contre un mur. Tout dieu qu’il était, il aurait mieux fait de ne pas sous-estimer l’ennemi. Lady Sif n’aurait pas manqué de l’accabler pour son manque de maturité et pour sa trop grande confiance en lui.
Thor secoua la tête alors que son genou touchait le sol pour la première fois ce jour. Il réalisait seulement que les évènements en cours revêtaient d’une grande importance. Son regard se porta à nouveau sur le champ de bataille où il vit ses compagnons se jeter dans le feu de l’action. Sa main vint essuyer le sang coulant de la commissure de ses lèvres. Il regardait le liquide carmin avant de projeter à nouveau son esprit devant lui, un sourire naissant sur ses lèvres. Non Thor n’aimait pas la facilité et la résistance de ces guerriers ne faisaient qu’accroître le plaisir.




Dernière édition par Thor Odinson le Lun 16 Juin - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Thor Odinson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Logan J. Howlett

Le monde était en plein changement. Le changement, Logan connaissait bien. À peine quelques semaines plus tôt il voyageait dans le temps pour sauver le futur. Mais aujourd’hui, c’était différent. Depuis plusieurs mois déjà, le gouvernement combattait ceux qui autrefois étaient considérés comme des héros. Mais à présent, que le pays est sûr le point de s’effondrer, à cause d’une corruption interne, ce même gouvernement faisait appel à ceux qu’il avait pourchassés.

C’est ainsi que Logan avait suivi le Professeur X pour une réunion avec le président. Un sommet regroupant les représentants du gouvernement, des clandestins et des X-mens. Si secrètement Logan appartenait également aux clandestins, c’était bien en tant que mutant qu’il était présent en ce jour. Il était plus là pour s’assurer qu’il n’arrive rien à Charles, plutôt que pour le sommet en lui-même. Le but de ce sommet était, selon le professeur, de réhabiliter tous les héros et mutants en cavale afin de lutter contre la nouvelle menace. Parlons-en de cette menace, l’Hydra. Il y a plus de soixante-dix ans, il les avait combattus, au côté des héros de la nation, lors de la Seconde Guerre mondiale, et s’il a oublié leur existence entre temps, le groupe n’en reste pas moins dangereux.

Logan écouta d’une oreille distraite le discours du président. Au lieu de cela, il observait les lieux et les personnes présentes. Outre lui et le professeur, étaient présent Thor et Captain América, les représentants des clandestins. Rigel était également présente, l’ambassadrice était présente pour représenter son peuple et plus globalement les aliens présents sur Terre. Au côté du dieu de la foudre, il aperçut une femme qui lui était inconnue. Ne cherchant pas à en apprendre plus sur elle, Logan se concentra enfin sur le discours. Ce dernier arrivait à son terme. À peine le discours terminé, que les journalistes s’activèrent telles des abeilles ouvrières, pour étancher leur soif d’information ! Mais un des journalistes se leva et se démarqua du groupe en criant haut et fort « Heil Hydra !». Puis un coup de feu partit, le mutant suivit la trajectoire de la balle qui alla rencontrer le corps du Soldat, qui s’était interposé entre le tir et le président. Un nouvel acte de foi qui jouerait en faveur des héros, une fois que tout ceci serait terminé. Mais encore fallait-il que ça commence avant de finir.

Logan tira ses griffes au clair prêt à faire face à la prochaine menace. Le mutant connaissait que trop bien les tactiques d’assassinat pour ne pas croire que l’homme était venu seul. Alors que la sécurité évacuer le président, après un bref coup d’œil vers le Professeur X, Logan quitta le professeur pour allait s’occuper des problèmes.

Possibilité du lancer de dés:
 

Le mutant griffu se jette dans le combat à corps perdu. Avant même d’avoir atteint son premier adversaire, il reçoit une balle en pleine poitrine qui ressort presque aussitôt. Logan frappa, les trois griffes déchiquetèrent le visage du soldat qui tomba au sol inanimé, sans doute mort. Le professeur X lui avait demandé d’éviter les morts dans de telles situations, mais c’était parfois trop lui demander. Un soldat ayant un étrange bras mécanique attaque le mutant. L’implant mécanique tomba au sol deux secondes avant la tête de son propriétaire. Le combat commençait bien, cela promettait un beau spectacle, bien sanglant.


Dernière édition par Logan J. Howlett le Lun 16 Juin - 19:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Logan J. Howlett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Evangeline Lilly
Messages : 661
Autre Identité : Maeja Branwen

Race : Elfe
Localisation : Midgard, premère branche d'Yggdrasil et tout droit
Emploi : Elfe errante


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Rigel, fille de Ditfrid

Dire que j'étais sur Terre depuis quelques semaines déjà mais que c'était ma première visite à la Maison Blanche. Il avait fallu des événements d'une telle ampleur pour que le chef de l’État américain daigne me recevoir. Si cela avait été dans ma nature, je m'en serais peut être vexée. Fort heureusement je savais relativiser et me doutais que le président avait sans doutes des préoccupations autrement plus urgentes que de recevoir une ambassadrice d'un monde pacifique. Je lisais assez les actualités pour savoir que le pays, le monde même, était en proie à bien d'autre tourments. A commencer par les mutants dont des représentants étaient là en ce moment même. Un homme sans cheveux et assis dans un curieux fauteuil doté de roues m'avait été brièvement présenté comme étant le Professeur Xavier. Il y avait James aussi, enfin, Logan, il fallait que je m'habitue à ce nom, aussi étrange soit-il.

Quelques jours avant, alors que je passais une soirée paisible à mon appartement, j'avais reçu un appel catastrophique de Charlie Dent, l'agent qui me guidais depuis mon arrivée sur ce monde. Les nouvelles étaient bien mauvaises, il quittait précipitamment le SHIELD après avoir pour ainsi dire pris la fuite quand ils avaient ordonné d'abattre Captain America. Ce n'était pas l'agent le plus courageux mais il avait eu de la jugeote et j'avais été touchée que sa principale préoccupation fut de me mettre à l’abri. En effet, alors que nous quittions mon appartement avec mes rares affaires, par la sortie de secours de la salle de bain, j'entendis le bruit caractéristique d'une porte qu'on tente d'enfoncer, la mienne. Il m'avait accueilli chez lui le temps de trouver une solution et j'avais été grandement tentée de repartir simplement sur Asgard, le temps que la situation se tasse. J'y renonçais, déjà parce que j'avais une dette envers Charlie qui m'avait sauvée, ensuite parce que, quelques jours plus tard, une communication du président Palmer nous informait que ma présence était demandée au siège du gouvernement.

Ce qui m'amenait ici en ce jour. Les vêtements que Charlie m'avait prêté étaient un peu trop larges, ce n'était pas très confortable et ils avaient dû appartenir à une de ses ex amantes, d'après ce que j'avais compris. Mais l'avantage était que le tailleurs m'avait permis d'accrocher mon poignard discrètement le long de ma cuisse, camouflé par le tissus. L’alliage qui le composait échappait aux détecteurs de métaux, j'avais eu l'occasion de tester préalablement dans certains bâtiments officiels. Non pas que j'étais exagérément méfiantes, mais ma dague n'était pas seulement une arme à mes yeux : je l'avais reçu le jour où j'avais été nommée ambassadrice, c'était pour moi le symbole de mon rôle, au même titre que la lance Gungnir pour le roi d'Asgard. Je refusais de m'en séparer, autant que possible. Par ailleurs, si, j'étais tout de même méfiante.

Le discours était intéressant. Ça me semblait être une stratégie assez pertinente que de profiter d'un adversaire commun pour faire ce pas vers les mutants. Je suivais l'affaire des surhumains depuis mon arrivée et je trouvais juste dommage qu'il ait attendu un prétexté pour aller vers eux. Cela pouvait pousser à penser qu'il voulait juste se servir d'eux pour avoir l'avantage dans ce conflit. C'était peut-être le cas d'ailleurs. J’espérais que non, sinon, c'était preuve d'une grande stupidité, s'il se moquait de ces gens, ça lui coûterait très cher. Mais dans l’immédiat, ce ne fut pas ça qui le mit en danger mais un énergumène qui se leva brusquement en lançant un « Hail Hydra ! » et tirant un coup de feu en direction du président. Je sursautais et me levait d'un bond, de même que la moitié de la salle d'ailleurs. Fort heureusement, le coup fut intercepté par le fameux Captain America (tout de même, c'est vraiment un nom de héros ça ?). D'un coup, ce fut le chaos. Je cherchais Thor du regard pour le voir avec Jane, j'en profitais pour détacher le fourreau de ma cuisse pour l'accrocher à ma ceinture, d'autres détonations se poursuivirent, inutile de cacher mes armes. Thor s’élança dans le combat, je repérais le président, caché derrière le pupitre. Thor et Logan étaient sur l'affaire pour les agresseurs, ma place la plus efficace serait auprès de cet humain. Je m’élançais avec souplesse dans le chaos. Je parvins à traverser ainsi la moitié de la salle avant de me retrouver soudain face au canon d'une arme braquée sur moi, à son extrémité, un humain à la mine patibulaire. Ma main se glissa jusqu'au manche de ma dague, je me tendis pour fondre sur lui.

Les dèèèèès:
 

Bon sang ! Dans la précipitation, ma lame se bloqua dans le fourreau. Voila ce qui arrive quand on tarde trop à nettoyer sa lame et qu'on la range tout de même. Je payais encore ma blessure lors de la bataille d'Alfheim, n'ayant pu nettoyer consciencieusement que plusieurs jours plus tard. Tout ça pour dire que je la laissais là sans insister et profitais de mon élan pour attraper son bras, à temps, le coup de feu partit au moment où je frappais. Je n'allais pas m'arrêter en si bon chemin et mon deuxième poing vint le cueillir à l'estomac, le pliant en deux. J'eus la satisfaction de sentir quelques cotes craquer avant de lui porter un coup au visage qui l'envoya au tapis. Je l’achèverais plus tard, je poursuivi ma route pour arriver auprès du président. « Pas de blessés ici ? Il vaut vous trouver un endroit plus abrité ! Vous la bas ! » Dis-je aux hommes armés qui semblaient le protéger. « Il y en a d'autres qui approchent pas là et un à terre... Où est Jane... ». Je m’inquiétais tout de même un peu pour la fragile humaine de Thor, ce n'était pas vraiment l’endroit le plus sécurisé pour elle.


Dernière édition par Rigel Ditfridottir le Lun 16 Juin - 22:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Rigel Ditfridottir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Jane Foster

Je ne sais ce qui m’avait poussée à accompagner Thor, peut-être tout simplement l’envie de participer moi-aussi à ce combat que menait les plus grands héros de notre Terre, de pouvoir aider et faire comprendre aux miens, les humains, que ces femmes et ces hommes n’étaient pas tous mauvais, qu’ils étaient prêts à donner leurs vies pour sauver les nôtres, nos foyers, notre planète comme cela avait été le cas lors de l’attaque de ces extraterrestres : Les Chitauris. En retrait avec l’équipe qui avait été choisie pour accompagner le professeur Charles Xavier, j’observai avec attention le mutant télépathe et le président échanger une forme de respect qui était plus que palpable. L’heure allait être décisive. Il était grand temps de démontrer aux populations que l’union face au danger que représentait HYDRA était la seule et unique solution, celle qui faisait la force et qui avait le pouvoir de tout chambouler. Nous entrâmes tour à tour dans la salle de presse. Le Professeur X et Captain América encadraient le président sur l’estrade face au public tandis que Thor, Rigel et un autre mutant dont je ne connaissais absolument pas son identité, et moi-même, nous restâmes en arrière. Je n’étais pas une super-héroïne, je ne possédais aucun pouvoir mais j’avais foi dans cette démarche qui me tenait à cœur. Mon cœur battait à tout rompre, tous ces flashs, ces journalistes attentifs aux paroles du président. J’espérai que cette démarche fasse ouvrir les yeux à cette société qui avait peur de nos Héros.

Une coalition serait alors le moyen de faire un énorme pas en avant. Je m’étais perdue dans mes pensées et c’est le bruit d’une détonation qui me permit, malheureusement, de revenir à l’instant présent. Tout se déroula ensuite dans un sorte de chaos. Quelqu’un venait de tirer sur le président et c’est le corps massif du Héros de la nation qui protégea le leader américain. Les hommes de la sécurité tentaient vainement de calmer tout le monde tout en cherchant celui qui avait osé tirer en hurlant le nom de l’ennemi de notre pays. Abasourdie par tout ce brouhaha infernal, j’étais restée figée jusqu’à ce que la chaleur d’une étreinte autour de moi me fasse comprendre que Thor ne s’était pas éloigné de moi. Je m’agrippai à lui de toutes mes forces alors qu’ils nous mettaient à l’abri derrière les pupitres et autre stables d’infortunes pour rejoindre le Professeur Xavier. Mes prunelles passèrent du mutant télépathe, au président puis à Thor qui m’embrassa fougueusement, me laissant interdite.

- Attends … Je … mais tu … Fais attention à toi …

Il venait de faire appel à son marteau mais tout en inspectant les recoins de la salle, Mjolnir resta muet à la demande de son maitre. Je m’abritai auprès du Professeur et de Rigel sans perdre de vue le spectacle qui se déroulait devant mes yeux : Captain América était blessé. Thor et les autres Héros se tenaient face aux insurgés.

- Il faut sortir d’ici.  

Bon, d’accord, ce n’était pas l’idée la plus lumineuse que j’avais pu avoir en tête mais il fallait tout de même s’éloigner du danger et protéger le Président.  Le combat venait de commencer. Le mutant griffu s’était lancé dans un corps à corps sauvage. Je ne pouvais détacher mon regard de Thor malgré le fait que je le savais puissant. Comment ne pas s’inquiéter pour l’homme qu’on aime ? Je répondis alors à la voix de Rigel qui venait de surgir de nulle part.

- Ici ! Je suis là ! Il faut emprunter la porte arrière de la salle de presse, on tombera directement dans le couloir.

Les gardes du Président avaient répondu présent à l’ordre de l’ambassadrice. Deux d’entre-deux commencèrent à ouvrir le chemin. Il fallait éteindre cette porte et éviter les balles et les hommes d’HYDRA. J’étais petite et menue, je pouvais me faufiler avec aisance à peu près partout. Je descendis de l’estrade. J’espérai que derrière moi le Président et le professeur suivaient avec les autres hommes de la sécurité et Rigel. Une sorte de fou furieux se glissa devant moi perpétuant le lamentable « Heil Hydra ! ».

coup de chance ou pas …:
 

Cette fois-ci, je n'allais pas me laisser avoir. Son cri de guerre me me fit pas sourciller et je sortis de la poche de mon blouson mon taser pour l'envoyer brutalement contre le torse de cet homme qui s'agite sous les ondes électriques avant de perdre connaissance. La voie était libre ... pour le moment.



Dernière édition par Jane Foster le Mar 17 Juin - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jane Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Luke Cage

Pourquoi est-ce que j'ai accepté ce job ? C'est vrai, quoi, je peux très bien me contenter de l'agence, faire revenir Danny de K'Un L'Un... Mais il a fallu que ce type du S.H.I.E.L.D., là, l'agent Sitwell, me nomme à la tête des Thunderbolts, cette équipe de super-vilains réformés. Et pourquoi est-ce que j'ai accepté ? Ma famille a été menacée...

- Vous et votre femme êtes tous deux des surhumains, et vous n'avez pas fait recenser votre fille Danielle... Êtes-vous réellement sûre qu'elle n'a aucune capacités surhumaines ?

Maudit bureaucrate ! Sans cette menace à demi-mots, je lui aurais bien envoyé une mandale de derrière les fagots, moi ! Et j'ai dû traquer des clandestins un peu partout aux Etats-Unis sous prétexte qu'ils refusaient la loi. Et étrangement, seuls les criminels étaient mis derrière les barreaux par mon équipe. On m'avait demandé des résultats, je leur en ai donnés, mais bon, quand Taskmaster m'a demandé pourquoi on laissait fuir les clandestins, je lui ai juste répondu qu'ils ne méritaient pas qu'on leur pourrisse la vie alors qu'ils méritaient soit les honneurs, soit qu'on les laisse tranquilles. En un mois, j'ai pu mettre en taule une petite vingtaine de super-vilains derrière les verrous, ce qui est plutôt pas mal quand on sait que l'équipe de base a galéré pour capturer trois mutants...

Et on m'a annoncé que le SHIELD et d'autres agences gouvernementales étaient noyautées par HYDRA. Au début, quand on m'a dit ça, j'y ai pas tout de suite cru, et pour cause ! Mon grand-père faisait partie des Howling Commandos, il avait participé à la chute d'Hydra. Alors qu'on m'annonce qu'au final elle était de retour, d'abord j'ai rigolé parce que je pensais qu'on se fichait de moi, puis j'ai commencé à me méfier. L'attaque du Frigo, une base du SHIELD, et toute sorte d'autres événements qui avaient l'air de ne pas être liés, me sont apparus sous un nouveau jour. Et si l'un de mes hommes était l'un de ces foutus nazis ? Et si finalement c'était eux qui m'avaient à l'oeil et pas l'inverse, comme ça aurait dû être le cas ?

C'est dans ce climat de constante crainte que l'on m'a annoncé que le président allait mettre un terme à la loi Lewis, et l'on m'avait demandé de faire partie de la délégation qui serait à sa suite lors de son allocution aux médias la semaine suivante. J'étais sous le choc : j'allais me tenir au côté du président Palmer. J'étais honoré, même si j'avais voté Démocrates : c'était tout de même le premier homme des Etats-Unis d'Amérique.

Je passais mon T-shirt jaune estampillé du cercle barré d'un éclair, et mon vieux blouson de cuir. Ça faisait combien de temps que je l'oubliais au fond du placard ? Trois, quatre ans ? Je n'en savais plus rien, et à vrai dire, ça n'avait pas d'importance. Si Hydra souhaitait faire une action d'éclat, c'était le bon moment. Alors autant jouer la carte de la prudence. Je mettais mes doigts dans ma paire de poings américains tous neufs, puis embrassais Jessica.

* * *

Maintenant

Un tireur. Dans l'assistance. Un journaliste qui hurle "Heil Hydra !". Pourquoi faut-il que le destin s'amuse à concrétiser mes mauvais pressentiments ? Vingt types en armes arrivent sur l'estrade. Seulement vingt ? Fastoche… Je fais craquer mes jointures sur lesquelles sont passées mes poings américains et dis à nos petits copains.

- Allez-y, venez voir papa…

Aléa jacta est:
 

Je suis à peu près sûr qu'ils me connaissent, je suis sûrement pas le genre de gars qui passerait inaperçu au Walmart du vilain. Tout ça pour dire qu'il y en a au moins cinq qui font la queue pour venir tataner l'afro-américain de la bande. Pourquoi faut-il que ça soit tout le temps le black qui prenne cher dès le début ? Maudite loi des films d'horreur qui s'applique apparemment aussi aux attaques terroristes néo-nazis ! Je balance un coup de poing renforcé d'acier au premier ennemi qui vient.

Je me frotte le poing. Ça fait quand même mal, ce truc ! Je me retourne vers le reste des soldats apparemment surentraînés façon Rambo.

- Alors, quelqu'un d'autre veut dire bonjour à tonton Cage ?




Dernière édition par Luke Cage le Jeu 19 Juin - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Luke Cage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
GROUPE A - Jane Foster - Rigel Ditfridottir  - Luke Cage - Logan J. Howlett - Steve Rogers - Thor Odinson -

Le combat se fait rude, et les hommes d’Hydra disposent de beaucoup de ressources, mais ils ne sont pas les seuls pourtant. Étrangement, alors que les ennemis du gouvernement avaient l’avantage, ils battirent en retraite et leurs coups de feu cessèrent peu à peu. “C’est bon, nous sommes en place, lâchez-les.” Un lourd silence s’installa, mais personne n’osa esquisser le moindre geste.

Tic, tac... Tic, tac...

Et soudain… un choc terrible, puis un second et encore un autre. Le calme prit place de nouveau. “Il faut sortir le président d’ici, vite !” En utilisant ses pouvoirs, le professeur Xavier découvrit avec stupeur ce qu’Hydra avait concocté pour son attentat. A peine eut-il fini ses mots, le mur donnant sur les jardins craqua avant de s'effondrer complètement sur quelques agents américains. Derrière le tapis de poussière, l’on pouvait deviner des grincements métalliques, quelque chose approchait, quelque chose de grand, de très grand. Une sentinelle.

Sans attendre, le reste de l’équipe Alpha guide le président vers la sortie, accompagné de Jane, Rigel et du professeur. Une machine entra à toute vitesse dans la pièce, bloquant l’accès de secours. Qu’importe des balles utilisaient contre le monstre de fer, rien n’y fit, et d’un coup de bras, deux agents de sécurités furent balayés de plein fouet. Et là contre toute attente, alors que la sentinelle arma son bras pour une nouvelle attaque, quelque chose le frappa avec force, lui faisant perdre l’équilibre et permettant ainsi à la première équipe de filer vers les sous-sols. Les agents d’Hydra  profitèrent de l’effet de surprise pour un nouvel assaut. Dommage pour eux car malgré le faux départ de Thor, Mjolnir arriva enfin auprès de son maître, en passant donc par la tête de la sentinelle. Pendant la fuite de l’équipe présidentielle, une sentinelle ainsi qu’un commando de 5 agents les traquèrent, détruisant dans leurs attaques une nouvelle façade de la maison blanche, le premier accès au sous-sol ainsi que le célèbre bureau ovale.


Situation


Ce plan sera utile pour tout le monde :
 

Vous voilà divisez en deux groupes et, malheureusement, séparez . Les filles, Charles Xavier et le président sont toujours avec vous, vous devez rester avec eux. Tous les escaliers descendants au niveau inférieur sont condamnés, sauf un seul entre les zones nommées “Lobby” et “Vice Président” ! Deux passages sont accessibles pour y accéder, à savoir désormais si le plus court est découvert (Rigel, tu auras un lancé pour cela). A vos trousses, cinq agents plus que bien armés.

Messieurs, voilà de quoi vous amuser ! Malgré vous, Hydra vous pousse vers les jardins “Rose Garden”, il y a peu de zone pour vous mettre à couvert alors faîtes attention. Vous avez en plus de cela 15 agents autour de vous, vous avez le droit à 5 ennemis chacun.

Captain a prit la balle en pleine poitrine. Il n’est plus aussi efficace que d’ordinaire et l’arrivée des Sentinelles n’arrange rien.

Thor, comme tu viens de le voir, ton jou-jou est enfin arrivé. Fais-en bon usage cette fois !

Rigel, tes yeux d’elfes pourront-ils voir le passage le plus court (en vert), pour arriver au sous-sol? Tu as un jet de dés OUI/NON pour le savoir. (L’ordre de tes lancés dépendra de ton rp, réfléchit bien à ce que tu veux faire)

Jane, ta vie est en danger et même si Thor ne résiste pas à ton teaser, il te faudrait une arme légèrement plus efficace et par chance tu en trouves une, sur un agent de l’Hydra, il en aura plus besoin de toute façon! Tu as un jet de dés OUI/NON pour découvrir soit un poignard, soit un pistolet. (Il serait préférable que tu utilises ce dé en premier, histoire de t’amuser un peu)

.Objectifs :

Jane - Rigel : Restez en vie et allez droit vers les escaliers du sous-sol (selon le lancé de Rigel)
- Vos alliés : Charles Xavier ; Equipe Alpha  > 4 agents (ils sont à votre disposition , n'oubliez pas de vous modérer sur leur utilisation)
- Vos ennemis > 5 agents

Thor - Logan - Steve - Luke : Débarrassez-vous de vos ennemis au plus vite
- Vos ennemis >  7 sentinelles  ; 15 agents

Lancé de Dés OUI/NON :
Pour neutralisez UN ennemi, il vous faut un OUI
Pour abattre UNE une sentinelle, il vous faut deux OUI
(dans le cas d’un EPIC WIN, vous pouvez donc vous débarrassez de deux sentinelles et deux agent d’hydra dans la mesure du possible et du plausible )

Jane  > 2 Dé + 1 dé OUI/NON pour ton arme
Rigel > 2 Dé + 1 dé OUI/NON pour le chemin
Steve > 4 Dés (car blessé )
Thor > 5 Dés
Logan > 5 Dés
Luke > 5  Dés

HRP


Jane et Rigel, dans votre situation, il serait mieux que Rigel poste en première. N’hésitez pas à vous arranger entre vous ♥

Thor, Logan & Luke, n’ayant pas de nouvelle de Cap, pensez seulement qu’il est hs pour le moment.


Rappel pour tous les joueurs de l’Event : Attention de prendre un minimum en compte les actions de vos partenaires. Ils créent des situations et des actions, vous n’êtes pas seuls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Logan J. Howlett

Logan était encerclé, cinq ennemis avaient pris position autour de lui l’obligeant à reculer. Le seul moyen de le pousser vers l’extérieur était de lui tirer dessus et cela, les agents de l’Hydra l’avaient bien comprit. Chaque coup apportait son lot de douleur, heureusement le seuil de douleur de Logan était plutôt élevé, de plus son facteur guérisseur agissait à vitesse grand v, les balles restaient dans son corps seulement quelques secondes.

Mais voyant que le mutant allait passer à l’attaque, l’un des agents de l’Hydra le prit de vitesse et le frappa. L’homme devait être un surhumain, car Logan fut éjecté à l’extérieur du bâtiment et passa au travers de l’une des fenêtres encore présentes. Il atterrit lourdement dans l’herbe à une dizaine de mètres de son lieu initial. Il se releva, enleva à la main un gros morceau de verre qui était resté coincé entre ses côtes. Si la coupure extérieure se referma immédiatement, les membres touchés à l’intérieur allaient maintenant quelques secondes de plus pour guérir.

Il se releva, et vit ses ennemis sortir de l’enceinte de la maison blanche. Le chef-lieu du pouvoir américain avait souffert, la façade et une partie du toit avaient été détruits. Les cinq hommes s’immobilisèrent soudainement, ils regardaient quelques choses dans le ciel. Un vrombissement emplit l’air ; Logan se retourna pour voir atterrir sept gigantesques, bien trois ou quatre mètres de haut, robots métalliques arborant une étrange couleur violette. Non loin du mutant, deux de ses robots avaient lourdement atterri et semblaient immobiles, à ceci près que leur tête bougeait observant la scène qui s’offrait à eux, sans doute à la recherche de leur cible. Puis au même moment, les deux sentinelles immobilisèrent leur regard sur Logan, une nouvelle cible avait été acquise.

Le mutant déglutit, pouvait-il faire quelque chose face à ses monstres de métal ? Pourquoi se posait-il la question ? Bien sûr, après tout il était en adamantium, et il parierait une fortune sur le fait qu’elle ne résiste pas bien longtemps face à ses griffes. Mais il allait devoir se soucier d’un autre problème. En effet, les cinq peaux de colle l’avaient rejoint. Il grinça des dents et passa à l’attaque.

Sentinelle me voilà:
 

[Lancer de Dé sur la prochaine page]

Logan prit une inspiration, dégaina une nouvelle fois ses griffes et partit à l’attaque. Du moins, c’est ce qu’il s’apprêtait à faire quand l’une des sentinelles l’attaqua. Le griffu esquiva le poing métallique de justesse et donna un coup de griffes, la main de métal tomba au sol inerte. Le mutant planta ensuite ses griffes dans le bras pour être entrainé avec. Quand la sentinelle rapporta son moignon vers elle, Logan profita de cet instant pour sauter sur ses épaules. Il se plaça rapidement derrière la tête géante. Il planta ses griffes à la base du coup, et d’un coup sec il trancha le métal comme s’il s’agissait d’une motte de beurre. La tête tomba au sol, et le corps de la Sentinelle commença à tomber. Logan entreprit de faire un bon vers le second robot, les griffes en avant.

Alors que le corps inanimé de la première sentinelle tombait à genoux avant de s’écrouler de tout son long, le mutant s’accrocha à la seconde sentinelle en plantant ses griffes dans le torse métallique. Mais sous son poids, il n’arriva pas à rester bien accroché. Il retira une de ses mains et manqua de tomber en arrière. Il se ressaisit rapidement en plantant ses griffes dans les flancs du robot. Le griffu, une fois bien stabilisé, se mit au travail. Un bras tomba au sol, suivi rapidement par le second, puis il finit son œuvre en plantant trois griffes dans le crâne de la sentinelle détruisant sa carte mère et le moteur de son IA. Le robot tomba arrière, faisant trembler le sol lorsque la masse de métal inanimé le heurta violemment.  Logan toujours sur son torse, se releva victorieux de ce combat et se tourna vers les cinq soldats, qui semblaient tout à coup moins sur d’eux.

« À qui le tour ? »


Dernière édition par Logan J. Howlett le Sam 21 Juin - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Logan J. Howlett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Evangeline Lilly
Messages : 661
Autre Identité : Maeja Branwen

Race : Elfe
Localisation : Midgard, premère branche d'Yggdrasil et tout droit
Emploi : Elfe errante


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Rigel, fille de Ditfrid

Objectivement, la situation aurait déjà pu être plus dramatique. Du coin de l’œil j'avais vu Thor se faire submerger par quelques humains et se prendre un coup de taser... Le dieu de la foudre attaqué par une boite à électricité, si ce n'est pas ironique ça. Mais bon, il lui en faudrait plus. Je voyais James/Logan se faire les griffes joyeusement, indifférents aux blessures qui, de toute façon, disparaissaient aussi vite. Un humain tout en muscle et à la peau aussi sombre qu'Heimdall semblait être un mutant, lui aussi, et se débrouillait également sans trop de peine. C'était une chance d'être accompagnés de ces mutants, au moins ça répartissait le travail. Et puis les trois combattants suffiraient à s'occuper des assaillants, me lancer dans le combat avait eux me démangeait mais mon petit plaisir personnel ne passerait pas en premier : j'étais bien plus utile ici. Une chance aussi, ni Jane, ni le président n'étaient blessés. Captain America était tombé un peu plus loin et je ne pouvais pas l'approcher à moins de m'éloigner du président mais la blessure ne semblaient pas mortelle, en tout cas, il était toujours vivant. Les gardes du président (je n'étais pas sure qu'on les désignais par garde, en fait) se montraient efficace, nous laissant un court répit pour souffler un peu. Jane et le professeur Xavier avaient pu nous rejoindre, j'étais étonnée de la dextérité avec laquelle il se mouvait sur cet étrange appareil.

Cela ne devait pas durer et bientôt une explosion accompagnée de violents tremblement secouèrent le bâtiment. Par deux fois. Instinctivement, je me plaçais entre les trois humains et la source du bruit, la dague sortie, aux aguets malgré l'acouphène qui brouillait mon audition et le choc de l'onde. “Il faut sortir le président d’ici, vite !” Je me tournais vers le Professeur et acquiesçais, il semblait stupéfait et inquiet, comme s'il avait vu quelque chose d'alarmant. Enfin, de plus alarmant que deux explosions dans le bâtiment représentatif du gouvernement. Quelques instant plus tard, je compris quand je vis ce qui entra dans la pièce... Prenant toute la hauteur disponible, tout de métal et manifestement hostile... « Oh merde... » furent mes seuls mots pour exprimer le trouble dans lequel nous étions. Une bande d'humains qui attaquaient, il était logique qu'Hydra aurait prévu d'autre réjouissances.

Nous n'allions pas nous éterniser. Il n'y avait plus beaucoup de sorties accessibles, nous prîmes la première qui se présenta à nous, longeant les décombres et dans le chaos le plus total. J'avisais le corps d'un ennemi au sol. « Jane, tu devais peut-être voir s'il a une arme que tu pourrais utiliser. » conseillais-je tout en avançant dans le couloir. Je ne connaissait absolument pas les lieux et ignorais quel chemin emprunter pour sortir, le tout en évitant les énormes machines qui n'étaient pas sans m'évoquer Le Destructeur.

Dès du chemin:
 

Un couloir partait vers la droite, il se terminait par une porte avec une pancarte nommée « Lobby », je ne savais pas ce que c'était, mais mon intuition me glissa que c'était une bonne idée. Nous nous engageâmes dans le couloir mais des pas se firent entendre derrière nous : nous étions suivi. Notre sortie n'avait pas dû être discrète, aussi, nous n'avions pas non plus cherché à l'être. Le président était la cible après tout. Je passais à l'arrière pour nous couvrir, la dague à la main et regrettant de ne pas avoir d'arme à feu (ni d'avoir eu le temps d'apprendre à m'en servir), regrettant également de ne pas avoir pris d'arc avec moi. Dire que j'aurais pu les abattre avant même qu'ils ne fassent un pas vers nous... et dire qu'on avait voulu me déposséder de ma dague en entrant dans ces lieux. Ils étaient cinq, armés jusqu'au dents et une lueur déterminée dans le regard. N'ayant qu'une arme de proximité, je me lançais à leur rencontre.

FIIIGHT:
 

Un coup de feu suivi d'une violente douleur me plia en deux. J'étais résistante aux chocs et j'avais déjà connu pire, mais j'eus la bonne idée de me laisser tomber au sol et de jouer la morte. Ils n'avaient aucune connaissance de la résistance des elfes et cela suffit à détourner leur attention de moi, la dernière chose qu'il me faudrait était qu'ils s'acharnent sur ma personne. Au sol, je serrais les dents en retirant le projectile de ma blessure et la refermais sommairement avant de me relever derrière eux avec quelques difficultés. Saleté d'armes midgardienne, ce n'était pas le moment de me laisser affaiblir ainsi !


Dernière édition par Rigel Ditfridottir le Dim 22 Juin - 10:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Rigel Ditfridottir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Jane Foster (2ème tour)

Mon premier coup d’essai avec le taser que j’avais eu l’idée d’amener avec moi c’était avéré concluant. Je n’aimais pas la violence mais là, si je voulais sauver ma peau et aider le Président tout comme Charles Xavier, Rigel et nos alliés, je devais m’attendre à me servir des armes que je trouverai à porter de mains. La seule issue qui nous était favorable était celle qui se trouvait non loin de l’estrade là où le Défenseur de notre pays venait de faire son discours devant les médias. Les gardes du Président  nous guidaient, nous frayant un chemin jusqu’à cette porte qui semblait être notre seul salut.

Je devais rester concentrer sur la situation même si mes pensées s’éloignaient jusqu’à Thor et les autres Justiciers. J’aurai voulu retourner en arrière mais pour y faire quoi ? Je ne ferai que donner à nos ennemis un moyen de faire ployer le Dieu de la foudre. J’inspirai nerveusement fixant les agents en costards-cravates devant moi. Le Professeur X était un grand télépathe, il pourrait certainement ressentir l’arrivée de nouveaux dangers. Mais tout ne se passait pas comme prévu. Je dus m’agripper au mur sur le côté. Tout se mit à trembler et tout explosa soudainement dans un nuage de poussière et un bruit sourd. Accroupie, je ne percevais rien jusqu’à que cette fumée se dissipe pour voir horrifiée ce qui se dressait au niveau des jardins et qui nous faisaient face. Je déglutis difficilement en observant les immenses machines qui braquaient leurs armes sur nous. C’était un cauchemar …
Un cauchemar qui prenait vie …

L’une d’entre-elle nous avait aperçus et s’interposa dans notre avancée pour nous mettre à l’abri. Les balles des agents ne faisaient rien à cette machine qui se dressait dans toute sa splendeur et sa suprématie. C’était comme si le temps s’était figé, s’il n’y avait plus aucune solution que de subir le pouvoir destructeur de cette sentinelle. Encore une fois, chance ou destin, notre heure n’était pas encore venue pour nous de nous admettre vaincus. Un second bruit sourd vint heurter la machine et je reconnus avec un grand soulagement, le majestueux Mjolnir virevolter dans les airs.

* Va rejoindre ton maitre. Il a besoin de toi.*

C’était notre chance ! Rigel passa devant et je la suivis dans les dédales des décombres qui parsemaient le couloir suivis par le reste de l’équipe. L’ambassadrice stoppa ses pas et je m’approchai près d’elle, étudiant le corps d’un ennemi au sol. Je fouillai les poches, bougeant légèrement le corps pour trouver la seule arme qu’il avait sur lui.

Dès pour une arme:
 

Un poignard. Cela voulait dire un combat au corps à corps, tout près de mon ennemi, et je n’excellai pas dans ce genre de mouvements. Tant pis, je ferai avec ! C’est toujours mieux qu’un taser mais au moins il m’avait déjà servie.

Rigel paraissait savoir où nous allions et personne n’osait la déranger dans ses manœuvres. On arriva devant une pancarte qui nous indiquait un vestibule (Lobby). Pourquoi pas ? Je me tournai vers le reste de l’équipe. Le Président était toujours avec nous, confus et apeuré et le Professeur Xavier le guidait. Au loin, nous pouvions entendre le combat entre les Justiciers et les Sentinelles et je fus prise de nausées et de frissons en imaginant Thor aux prises avec ces machines de l’enfer. Captain América été sonné et les deux autres alliés s’étaient lancés dans la bataille. Ils devaient réussir pour leur survie. Rigel se déplaça complètement en arrière du groupe mais déjà 5 silhouettes avaient réussi à nous suivre et se tenaient à quelques mètres, prêtes à nous tirer dessus. L’Elfe se précipita sur eux, resserrant mes doigts sur mon arme. Je jetai un regard furtif au Professeur X pour me donner du courage ou pour trouver en lui les dernières directives. Mes prunelles s’assombrirent à l’instant où Rigel fut touchée et que son corps heurta le sol. Il n’y avait aucune issue ni aucun moyen de se mettre à l’abri.

L’astrophycienne se transforme en combattante … ou pas …:
 

Je ne me savais pas aussi à l’aise et aussi rapide mais il est dit que le désespoir vous donne des capacités indescriptibles. Une balle effleura mon bras assez pour sentir le contact de la balle mais je ne comptais pas en rester là. A mon tour, je lançai le poignard sur l’ennemi, visant la cuisse, atteignant mon objectif, assez pour lui faire lâcher son arme.



Dernière édition par Jane Foster le Lun 23 Juin - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jane Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Luke Cage

Protégez le président !

Tu m'étonnes, avec cette quinzaine de nazillons venus pour lui faire sa fête ! Les balles sifflent, les détonations retentissent. La Maison Blanche est devenue le lieu d'un véritable chaos, comme si les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse s'étaient donnés rendez-vous dans le Bureau Ovale pour jouer au poker. Bon, pas forcément Pestilence, il a toujours tendance à compter les cartes. Et pas forcément non plus dans le Bureau Ovale, il est totalement détruit. Mais l'idée est là.

Je me prends un coup de poing mémorable de l'un des sbires nazis, qui me fait voler sur dix mètres avant que je ne me prenne un mur. C'est fou ce que ça peut faire mal, un mur de briques dans le dos. Heureusement que ma peau est incassable, sinon je n'aurais pas fait de vieux os. Sans mauvais jeu mots, bien entendu.

Le sol tremble, une fois, deux fois. Les soldats d'HYDRA se sont écartés pour une raison que je ne trouve pas forcément logique. Que je ne trouvais pas logique avant d'avoir levé les yeux. Il mesure environ cinq mètres, le corps bardé d'armement high tech que je n'avais jamais vu. Surement du matériel d'HYDRA, il n'y a qu'eux pour faire ce genre de trucs dans le dos du reste du monde. Surtout quand c'est pour allier robotique et mauvais goût, parce que là, un robot géant violet, on dirait une invention du Dr. Eggman dans les jeux Sonic. Bah oui, j'ai eu une adolescence, moi aussi ! Et je me doute bien que ce truc n'est pas fait pour chatouiller ses victimes. Je me jette dans la mêlée en voyant que le baroudeur avec ses griffes en avait dézingué deux.

Je crois en l'âme des... dés ?:
 

J'arrive à hauteur du pied de la Sentinelle, arrosé par les balles ennemies. Bon, faut les comprendre, ils ne veulent pas que je casse leur jouet, surtout quand il s'agit de leur pièce maîtresse sur cet échiquier. Tiens, ça me rappelle vaguement quelque chose, cette histoire d'échecs... Quoi qu'il en soit, il faut absolument que j'arrête cette abomination. Bon, je ne sais pas vraiment si ce que je m'apprête à faire est plutôt censé. Enfin, depuis que les nazis sont revenus d'outre-tombe, tout est devenu un peu fou. Un (désormais ancien) agent du S.H.I.E.L.D. est venu chez moi en me demandant si ma famille ne s'était pas faite fusiller par des héliporteurs de son agence. Vous imaginez le truc ?

Je donne un bon gros coup de poing renforcé d'acier trempé dans la jambe du robot. C'est assez grand pour me faire une prise ? Tant mieux. Je recommence jusqu'à atteindre son bassin, duquel je saute pour atterrir sur son bras qu'il ramenait en arrière comme pour armer une attaque. Je cours le long du membre mécanique, saute à partir du poignet et donne une mandale mémorable sur le dos de la main de la bestiole. Mais c'était pas assez puissant, juste assez pour détacher son annulaire du reste de la main. Le doigt tomba mollement sur un ennemi qui était en train de faire je ne sais pas trop quoi. De toute façon, je crois qu'on s'en fiche un peu. Surtout qu'un missile est tiré dans ma direction et qu'il vaudrait mieux que je me barre d'ici vite fait. Je me jette d'une hauteur de trois mètres.




Dernière édition par Luke Cage le Lun 23 Juin - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Luke Cage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VIP
Messages : 266
Emploi : Empêcheur de Loki en rond


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Thor

Le chaos s’était emparé de la Maison Blanche. Aux quatre coins de la salle de presse se déroulait des escarmouches mais dans l’ensemble, un seul facteur commun existait : Hydra dominait les débats. Le Dieu de la foudre appela une fois de plus son arme qui tardait à apparaître. Quatre soldats de l’Hydra s’approchaient de lui et il sentait qu’il devrait leur faire face à mains nues. Il avait vu les pouvoirs des armes midgardiennes et aurait préféré ne pas à avoir à les tester. Mais un changement brusque s’opéra dans le comportement de l’ennemi qui retarda l’échéance de leur nouvelle salve d’attaque. L’ouïe fine de l’asgardien lui permit d’entendre au loin un ronflement sourd bientôt couvert par la voix du télépathe à qui il avait confié Jane.
Jane… elle se débrouillait plus que bien et faisait preuve de ce courage que Thor admirait. Il la savait avec Rigel et le télépathe, ce qui le rassurait, jusqu’au moment où l’ennemi afficha son véritable visage. Sans considération esthétique, il y avait un point qui était important : c’était énorme. L’inquiétude s’empara de l’Ase voyant sa compagne face au monstre de métal qui venait d’écraser, outre une partie du bâtiment, mais surtout des humains surentraînés. Sa main droite s’ouvrit à nouveau. Il le sentait approcher. Et son arrivée fut spectaculaire. Mjolnir, le marteau légendaire fendit en deux le crane du monstre de fer, tel Héphaïstos cherchant à libérer Athéna du crâne de son père, le grand Zeus.

Il réceptionna sa précieuse arme, la faisant tournoyer dans la paume de sa puissante main alors que le démon appelé Sentinelle s’écroulait. Le dieu regarda un instant l’ennemi, puis Mjolnir et un sourire s’afficha sur son visage. Son regard se porta sur Jane et son groupe une dernière fois. Rigel avait pris la tête du convoi pour les mener en lieu sûr. Thor avait confiance en l’instinct de survie de l’elfe, elle en avait fait preuve par le passé et il se félicita que son aimée soit remise entre ses mains.
Son attention se porta alors vers l’extérieur où ses compagnons de jeu avait déjà repris leur lutte. L’homme au comportement de bête se battait… comme une bête justement et Thor lui reconnaissait une force peu naturelle pour un humain. Un vrai avantage pour le petit groupe puisque le second, l’homme à la couleur de peau d’Heimdall avait lui connu un bel échec. Bref il avait déjà bien trop tergiversé et il s’avança vers l’extérieur, les jardins de la demeure du Président, place de l’affrontement titanesque. Faire face à des géants surpuissants, voilà un défi qui plaisait au champion d’Asgard.


les dés du destin... du destin de merde ouais T.T:
 

Trois géants de métal vinrent faire face au Dieu et le combat qui débuta fut titanesque. Thor ploya sous le feu ennemi que Mjolnir parvenait difficilement à contenir et lorsque le combat passait au corps à corps les monstres faisaient preuve d’une bonne vivacité et d’une grand résistance puisque les coups de poings de l’Ase ne les ralentirent guère. Un missile fut envoyé en sa direction, explosant à proximité. Le souffle emporta le géant blond qui s’explosa contre un pan du mur restant de ce combat devenu totalement dantesque.
« Il va falloir que ça s’arrête… » dit-alors le dieu à demi-mot, enserrant sa prise sur sa mythique alliée qui, doucement mais sûrement, se mit à tournoyer dans sa main. Jusqu’alors il était encore couvert par la poussière dégagée par l’explosion. Le mouvement circulaire de l’arme le dévoila alors aux yeux de tous. L’asgardien avait choisi une cible et son regard la fixait, froidement, durement, tel le guerrier se préparant à un assaut décisif. Il s’envola alors littéralement pour surplomber le champ de bataille. Une fois à bonne hauteur, il stoppa son vol pour stagner, l’espace d’une seconde dans les cieux. Un sourire se dessina sur ses lèvres ensanglantées et, une fraction de seconde plus tard, il entama le chemin inverse qui le rapprochait du sol à une vitesse vertigineuse.
Le choc fut violent, mais surtout pour la sentinelle visée. Dans un grand fracas, le champion d’Asgard retrouva le sol, un de ses genoux s’appuyant contre celui-ci. Un nuage de poussière masqua tout ce qui l’entourait. Derrière lui un bruit d’électronique s’échappa. Le Dieu se releva lentement, à mesure que le voile se dispersait autour de lui, dévoilant dans son dos le corps d’un de ces infernal robot en état de destruction avancée. « Voilà pour le deuxième. » ajouta-t’il à son attention. D’un pas décidé, il se jeta une fois de plus dans une bataille qui semblait partie pour durer.




Riders on the Storm
Into this world we're thrown
   
   ©️Kali'


Dernière édition par Thor Odinson le Lun 23 Juin - 14:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Thor Odinson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
GROUPE A - Jane Foster - Rigel Ditfridottir  - Luke Cage - Logan J. Howlett - Steve Rogers - Thor Odinson -

Par chance, l'ambassadrice d’Alfheim trouva donc un accès plus rapide pour accéder au sous-sol, l’équipe entra dans le vestibule et tout le monde se mit à couvert. “Professeur, pouvez-vous savoir si des agents sont dans la cage d’escalier? On ne doit prendre aucun risque.” Charles Xavier se concentra alors et projeta son esprit, il acquiesça, en effet il y avait des ennemis, trop pour se permettre de passer par l’escalier avec le président. Le mutant dirigea alors son intention vers l’ascenseur. “L’ascenseur est plus facilement accessible, il faut le déverrouiller, mais deux hommes sont dans le couloir parallèle à notre position. Je peux maîtriser les agents se trouvant dans l’escalier, cela les occupera le temps que l’on descende.” L’agent Pearce, le plus gardé désormais prit le contrôle de la situation. “Vous deux, mettez-vous à couvert de chaque côté de la porte, on ne sait jamais. Jane Foster, il vous est possible de pirater l’ascenseur?” Jane passa la tête par l’encadrure de la porte et n’eut que quelques secondes pour observer le panneau de verrouillage avant qu’un homme ne lui tire dessus. Rapide, l’agent Pearce s’en débarrassa d’une balle en pleine tête. “Merci. Je devrais pouvoir l’ouvrir mais pas d’ici. J’ai besoin de l’accès aux commandes.” Pearce jeta un oeil dans le couloir, avant d’ordonner à un autre duo de couvrir Jane, avant qu’ils ne filent dans le couloir, l’agent tendit un gun.

En revanche dehors, la situation se présentait plus que mal. Le trio implacable avait pu détruire trois sentinelles, mais quatre autres les remplacèrent tout aussi rapidement qu’elles n’avaient été détruites. Point positif, ces trois sentinelles étaient non seulement hors-service, mais dans leur chute, cinq agents d’hydra peu avertis ont péri. Alors que les supers héros sont au sol, quatres hélicoptères arrivent, par chance, ce sont les agences du FBI et de la CIA. Les agents d’Hydra sont pris par surprise, et personne ne parvient à s’en tirer. Malheureusement, la Maison Blanche est touchée dans l’assaut. Les murs tremblent mais rien ne s'effondre… pour l’instant.

Situation


Groupe présidentiel :
C’est chaud ! Très chaud. Jane, deux agents te protègent pendant que tu tentes de déverrouiller l’ascenseur. Mais évidement vous n’êtes pas seuls, il y a deux soldats ennemis pas loin.Tu auras des dés pour te servir des agents.  N'oublie pas, tu as une arme à feu désormais dans ta poche. Rigel, de ton côté, les agents de sécurité se retrouvent sous le feu de cinq agents. Ils sont armés, et sont de très bon tireurs. Tu auras un lancer pour te servir de Pearce.

Groupe des supers :
Bon messieurs, vous êtes dans la panade, on dirait. Et Captain America n’a toujours pas refait surface, donc vous encaissez encore plus et avec difficulté. Petite particularité pour ce tour. Vous allez avoir un lancer en plus, pour faire une attaque groupée. Avec toutes vos capacités réunies, vous pouvez nous offrir un beau spectacle.

Jane, tu as donc deux lancers. Le premier va te permettre d’utiliser les gardes si tu le souhaites. Le second, lui est obligatoire, il te dira si oui ou non, tu gères la fougère et arrive à ouvrir cet ascenseur. Si tu y parviens, tu perdras un homme. Si tu n’y arrives pas, tu perds les deux agents et vous passerez par l’escalier, et tu pourras utiliser Charles Xavier pour vous protéger, avec modération comme toujours.

Rigel, ton lancer pour Pearce est facultatif. C’est un tireur hors pair, lâche-toi avec lui, c’est pas un agent du président pour rien. Tes autres dés sont pour tes attaques, cela ne change pas.

Thor, Luke & Logan, dans votre second lancé, il faudra un total général de 4 OUI pour détruire 5 sentinelles, si vous faites plus, et bien, lâchez-vous mais toujours avec modération. C’est le dernier de vous trois, qui aura le plaisir de détruire les sentinelles si vous avez le nombre de oui nécessaire. La valeur du oui ne change pas, si vous faites un OUI/NON, n’oubliez pas de vous en servir.

Le plan sera utile pour Jane et Rigel :
 


Objectifs :

Jane Ouvre cet ascenseur ou préviens le groupe que vous n’avez pas d’autres choix que de passer par l’escalier.
- Tes alliés : Charles Xavier (si besoin ) Equipe Alpha > 2 agents
- Ton ennemi >  3 agents

Rigel : Essaye de ton mieux de tenir les ennemis à distance. Ils ne sont pas tous obligés d’y passer mais ça serait mieux.
- Tes alliés : Pearce ; Equipe Alpha  > 3 agents
- Vos ennemis > 2 agents

Thor - Logan - Luke : Débarrassez-vous de vos ennemis et faites cette attaque massive.
- Vos ennemis >  8 sentinelles  ;

Lancé de Dés OUI/NON :
Pour neutraliser UN ennemi ou toucher UNE sentinelle, il vous faut un OUI
Pour abattre UNE une sentinelle, il vous faut deux OUI

Jane  >  2 Dés OUI/NON pour les agents (facultatif) + 1 Dé OUI/NON pour l’ouverture de l’ascenseur.
Rigel > 2 Dés + 2 Dés OUI/NON pour l’usage de Pearce (facultatif)  
Steve > 4 Dés (car blessé )
Thor > 5 Dés + 2 dés pour l’attaque générale
Logan > 5 Dés + 2 dés pour l’attaque générale
Luke > 5  Dés +  2 dés pour l’attaque générale

HRP


Steve Rogers loupe son second tour.

Les garçons, pour que vous puissiez pleinement savourer votre attaque générale, voyez, avec le dernier de vous trois qui postera, ce qu’il se passera si vous validez le lancer. Le flood du groupe est là au besoin ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe A
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe C
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Event :: ☩ Event ☩ And when history did not cooperate-