compteur


 

Partagez | .
 

 ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe B
- Jack Reed - Mason Mindus - Philia Jenkins - Lady Sif - William Cooper - Marcus Marielo -


Washington - La Maison Blanche – Le Bureau Ovale – 8:30 heure locale


"Monsieur le Président, voici votre discours. La conférence de presse commence dans trente minutes. " Le chef de l’Etat saisit la feuille et remercia d’un mouvement de tête son attachée de presse. Adossé contre son bureau, son regard résolu parcouru quelques lignes, lui rappelant qu’il les connaissait déjà par cœur. " Monsieur le Président, vos invités sont arrivés. Dois-je les faire patienter ? " " Faites-les venir Greg. " Le secrétaire d’Etat parut surpris. " Dans le bureau ovale monsieur ? Ne vaudrait-il pas mieux qu’ils attendent à l’extérieur ? " Ledit Président releva la tête, plantant son regard dans celui de son conseiller et ami. " Si aujourd’hui je me montre méfiant envers eux, alors autant tout abandonner immédiatement. " Le secrétaire acquiesça puis tourna les talons, s’exécutant.

Dans ces heures graves, la Maison Blanche était comparable à une fourmilière. Les travailleuses s’agitaient en tous sens, dans un joyeux chaos organisé. Chacune s’affairait à l’accomplissement de sa tâche sous le regard tendu mais déterminé de leur reine. Ce qui allait se jouer aujourd’hui était d’une importance capitale, et il n’était pas certain que chacun d’entre eux le réalisait véritablement… Lui-même doutait en avoir pleinement conscience. Faisait-il le bon choix ? N’allait-il pas précipiter son pays dans les affres d’un indicible chaos ? Le Président Palmer ferma un instant les yeux.

" En de telles circonstances, le doute est l’apanage des hommes de sagesse. " Le Président rouvrit ses yeux lorsqu’il entendit cette voix qu’il reconnut aussitôt. " Professeur Xavier. " Le Président quitta son assise pour aller à la rencontre de la tête de proue des Mutants. " Monsieur le Président. " C’est avec une certaine chaleur qu’ils se serrèrent la main, témoignant d’un profond respect mutuel. " Merci d’avoir répondu à mon appel. " " C’est à nous de vous remercier pour avoir fait appel à nous monsieur le Président et soyez assuré que nous ferons tout pour que notre collaboration permette à notre pays et au monde de devenir meilleurs. " Le chef de l’Etat lui sourit avec reconnaissance puis il leva la tête et vit alors une image à proprement parler, saisissante.
Se tenaient devant lui le plus célèbres des soldats américains, Captain America, accompagné des représentants des Héros d’un nouveau monde : le dieu asgardien Thor accompagné de la jeune astrophysicienne Jane Foster, mais aussi l’Ambassadrice d’Alfheim –il tenta de ne pas attarder son regard sur ses petites oreilles pointues- nommée Rigel Ditf… Rigel. A côté d’elle se tenait Luke Cage, leader des Thunderbolt et enfin, un peu plus en arrière, un homme à la coiffure étrange et au regard hostile présenté sous le nom de Logan qui le salua d’un " Salut " peu démonstratif.

" Monsieur le Président, la conférence va commencer. " Le professeur Charles Xavier sourit alors en se tournant vers le Chef de l’Etat. " Allons écrire l’histoire. "




Quelque part en vol au-dessus des Etats-Unis – 9:00 heure locale


Les pales des deux hélicoptères généraient un bruit sourd dans le cockpit. Le colonel Richards qui commandait cette mission se tourna vers son équipage alors silencieux, dont chaque visage exhalait une profonde concentration. " Madame " Commença-t-il en saluant Lady Sif d’un mouvement de tête. " Messieurs ! Je sais qu’on vous a déjà briefé sur cette mission mais il est de mon devoir de vous en rappeler les objectifs. Je n’vais pas m’attarder sur des détails, alors pour faire simple, une bande de connards de nazi a investi l’un de nos bâtiments. Il s’agit d’une base où sont entreposées des armes expérimentales surpuissantes et où se baladent des monstres avec des putains de capacités pas normales… Sauf vot’ respect m’ssieurs-dame. Nos objectifs ! On entre, on met tous ces cons hors d’état de nuire et on reprend la base. Des questions ? " Aucune réaction. " Parfait ! " Soudain, l’attention du colonel fut attirée par un son dans sa radio. Il posa sa main gantée contre son oreillette en abaissant sa tête. Une seconde après, il la releva en faisant face aux soldats. " Nous arrivons à destination dans quelques minutes. La conférence de presse du Président va commencer alors j’vous prie de garder votre canal ouvert… on sait jamais, ça peut être intéressant. "




Une base secrète d’Hydra près de Nordvik, Nord de la Sibérie, Russie – 21:00 heure locale


Les doigts crochus tournèrent le bouton du vieux poste de télévision et l’image, très parasitée, ne gagna guère en clarté mais c’était mieux que rien. La voix grave et caverneuse d’un soldat russe à l’accent fort prononcé gronda soudain, faisant sursauter le petit rat de laboratoire. " Pousse-toi de l’écrlan. Je veux voirl le Prlésident amérlicain. Aujourld’hui grland jourl. " Mieux valait ne pas contrarier Sergei. Après tout, c’était un soldat d’élite et si monsieur voulait voir le Président américain à la télévision, alors personne dans cette salle n’allait s’y opposer, pas même l’éminent professeur Vladislav Dazdrapetrak qui arrivait dans la salle de repos.
Tous se tournèrent vers l’écran. Le Président commençait son discours.

La jeep parcourait la lande glacée. Malgré l’heure tardive, le soir semblait ne pas vouloir tomber. A cette période de l’année, lorsque l’on se trouvait au Nord du cercle polaire Arctique, la nuit se dérobait sous un soleil rasant mais constant. Les rayons solaires se reflétaient sur la glace et formaient un halo éblouissant qui rendait plus que pénible les déplacements sans protection solaire. Pour cette mission, il était impossible d’arriver par les airs. Leurs radars étaient bien trop élaborés et le moindre objet volant aurait été pulvérisé sans semonce.
A l’intérieur de la jeep demeurait un silence à peine perturbé par les remarques narquoises d’un petit gringalet qui semblait agacer tout le monde. Ce groupe de mercenaires avaient été engagé par le gouvernement américain pour aller à l’origine d’un signal émis par une ancienne base désaffectée d’Hydra. De multiples rumeurs tournent autour de cet ancien bunker soviétique qui serait un centre de recherches dangereuse et interdites. Au loin, une forme se dessinait sur leur route.



Washington - La Maison Blanche – La salle de presse – 9:00 heure locale


Le Président Palmer entra dans la salle de presse. Toutes les équipes de journalistes se levèrent pour l’accueillir et engagèrent leurs objectifs. L’excitation se lisait sur leur visage. Ils savaient que cette conférence serait historique et pour rien au monde ils ne voudraient laisser une seule miette de ce qui allait se dérouler à cette heure ici même. Tous se rasseyaient, bloc-notes et stylos en main.
Le Chef de l’Etat américain se plaça derrière le pupitre, déposant les feuillets avec calme et soin. Il paraissait serein et déterminé et son regard ne laissait place à aucune faille. Palmer était très doué pour faire illusion. A sa suite, apparurent les Héros. Mutants, aliens et autres se placèrent de part et d’autres du Président, témoignant physiquement de leur soutien et de leur unité. Captain America se tenait sur sa droite et Charles Xavier sur sa gauche. Très vite, le brouhaha s’étouffa dans un silence impatient, les caméras s’allumèrent, les appareils photos commencèrent déjà à irradier la salle de leur flash et le Président des États-Unis leva les yeux sur cette assemblée avide.

"Mes chers compatriotes,

Je viens vers vous aujourd’hui, en cette heure grave de notre histoire. Vous ne l’ignorez pas, les États-Unis d’Amérique ont été attaqués. Cette traîtrise, marquée du sceau de l'infamie, n’est autre que l’oeuvre d’un vieil ennemi que nous croyions, à tort, disparu. Le fascisme s’est insinué dans les pores de nos institutions, patientant telle la bête immonde qu’il est. La tyrannie, l’oppression, la persécution jettent un voile sombre sur le monde.

Hier encore nous vivions les uns face aux autres, nous déchirant au sein de notre beau pays. La folie s’était emparés de nous, les forces de l’ombre louvoyant pour nous mener dans l’opprobre. La barbarie est à nos portes, apportant avec elle la nuit dans laquelle elle plonge l’humanité.

L’humanité, un mot qui devrait prendre un sens nouveau pour nous aujourd’hui. Notre pays chérit depuis toujours la liberté. Et c’est grâce à cette liberté que nous nous unissons désormais. Hommes, Mutants, Aliens, nous sommes réunis ce jour pour signifier au Monde que nous refusons d’entrer dans la nuit sans combattre. Oublions nos querelles, agissons pour notre intérêt commun. Nous sommes tous citoyens de notre belle Amérique, nous sommes tous des résistants face à l’Hydra.

Mes chers compatriotes, soyez assurés de ma force et de mon engagement. Aujourd’hui est un jour à marquer d’une pierre. Un jour où toutes les forces de notre nation se sont unies pour faire face à la menace du despotisme. Hydra le sait désormais, face à elle se tient un peuple fier, un peuple fort, un peuple unis. Face à elle se dresse le peuple libre des Etats-Unis d’Amérique !!
"

Les journalistes s’étaient gavés du speech du Président comme un enfant gourmand d’un gâteau au chocolat. A peine eut-il terminé qu’une nuée de questions l’inonda. Personne ne voyait qu’au coeur même de cette fosse fébrile se trouvait un homme dont le destin allait changer la donne. Un son retentit. Ce n’était pas quelque chose d’évident. Il était impossible de le distinguer ou presque sauf pour le destinataire. C’est alors qu’un journaliste se leva. Il avait, comme la plus part de ses compères, un magnétophone dans sa main tendue. En une seconde, ledit magnétophone se changea en une arme : un pistolet, dirigé vers le Président Palmer. “Heil Hydra!!!!” PAN ! Le coup partit. Personne n’eut le temps de réagir et encore moins de l’arrêter. Ce tir était presque à bout portant et personne ici, malgré leurs capacités ne purent empêcher la trajectoire de la balle de changer.

Fin de la retransmission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe B
- Jack Reed - Mason Mindus - Philia Jenkins - Lady Sif - William Cooper - Marcus Marielo -



Situation


* Depuis quelques mois, les Etats-Unis se déchirent. La cause : la loi sur le recensement. Humains et mutants se méfient. Plus dur encore, les sur-humains entre eux s’opposent. Affiliés au gouvernement ou clandestins, le climat délétère les oblige un à un à faire un choix, celui du camp qu’il pense juste.

* Il y a moins d’une semaine, Hydra s’est révélée au Monde avec le visage d’Alexander Pierce. Ce dernier a détourné le projet Insight visant à installer un nouveau monde. Captain America l’en empêcha dans ce que le monde connait comme le drame des Héliporteurs.

* Suite à ces évènements, le SHIELD est dissout.

* Ces derniers jours et même heures, des manoeuvres militaires ont lieu sur la surface du globe pour lutter contre Hydra qui révèle une ramification incroyable et dominante.

* Politiquement la loi Lewis est abandonnée. Secrètement le Président américain use de diplomatie auprès des sur-humains et mutants. Il prend contact avec les chefs de file des mouvements opposés au recensement : Captain America et le Professeur X.

* Nous sommes maintenant quelques minutes après les évènements. Avant de s'être fait tirer dessus, le Président venait d'annoncer au monde la coalition des forces humaines et mutantes des Etats-Unis dans ce qu’il voulait être “ La Grande Réconciliation”. En secret et pour marquer la création de cette union, des opérations militaires d’envergure se déroulent, association organisation gouvernementale et anciens Clandestins.


Règlement général


Un tour est le temps séparant deux posts du Maître du Jeu. Ce temps sera de 4 jours et l'event durera 7 tours.

Pour des raisons de logistique, nous vous demanderons de poster à 18 heures le dernier jour du tour en dernier délai. Cela est le seul moyen pour nous de vous offrir la suite de l'intrigue dans des délais et des heures raisonnables. Après 18h, toute réponse sera refusée.

Les rp durant l'event devront comporter au minimum 400 mots. De la même façon, tout flood ou message autre que vos posts inrp seront strictement prohibés. Pour cela, nous créerons une zone pour vous exprimer entre membres se trouvant ici !

Si vous avez la moindre question, venez nous la poser dans ce sujet. Aucune question n’est bête et pensez que vos collègues se posent peut-être la même. L’équipe du staff ne répondra à aucune de vos interrogations en dehors de ce sujet (que ce soit par mp, sur la cb ou sur skype).

Il n’y a pas de maximum de mots, néanmoins, faites attention à ne pas pondre des pavés à chaque post. Vos réponses doivent être concises (évitez de reprendre toutes les actions des personnages ayant posté avant vous, cela ne fait pas avancer l’action), cohérentes et doivent répondre à l’action proposée par le MJ.

L'utilisation du code ci-joint est obligatoire, tout comme l’utilisation de gifs ou d’images supplémentaires est interdite, et ce pour une meilleure lisibilité et ne pas alourdir la page.

Code:
<div class="event_bloc"><div class="event_header"><img src="http://37.media.tumblr.com/9dee9a65598a864afd5ed5bb12816d3a/tumblr_n5jr5yML7w1qlm9fno1_500.gif">
<div class="event_titre">history was changed</div>Nom du joueur</div>
<span class="first">T</span>exte du rp.</div>

Rater un tour, ça peut arriver à tout le monde. Deux tours, ça devient plus problématique. Au troisième tour raté, vous serez automatiquement exclu de l'event. Si nous ne parvenons pas rapidement à prendre contact avec vous pour scénariser cette disparition, vous devrez prendre en compte le choix du MJ.

Pour éviter tout problème de mésentente, vous devez poster ici pour recenser les objets que vous avez sur vous. Vous devez obligatoirement y poster et attendre l’aval du staff avant de commencer le rp.


Règlement de combat


Une seule action offensive par tour, qu’elle soit directe ou indirecte.

L'utilisation des dés est obligatoire pour chacune de vos actions offensives. Rendez-vous dans le sujet ci-contre pour comprendre leur utilisation !

Vous devez obligatoirement poster vos probabilités en même temps que vous lancez vos dés. Vous pourrez toujours éditer votre message pour compléter votre rp mais les probabilités doivent apparaître immédiatement et ne pas être modifiées.

La défense est interdite. Si l’un de vos alliés vous touche par erreur en obtenant un mauvais jet de dés, ou bien si le MJ dit que vous êtes touché par un ennemi, vous ne pouvez pas contrer.

Toute action de tricherie (avec les dés notamment) ou de grobillisme ne sera pas tolérée ! Nous n’hésiterons pas à vous demander d’éditer votre post si vos actions nous semblent problématiques, ou même à vous exclure de l’Event si le problème est ou devient plus grave. Soyez fair-play et acceptez la défaite et les blessures car tout le monde est logé à la même enseigne.

N’inventez pas d’ennemis ou des situations ! Si chacun d’entre vous commence à nous sortir Hulk, Diablo ou même des mutants quelconque, on ne va pas s’en sortir. Le MJ est là pour vous dire qui vous affrontez et ce qui arrive, alors même si vous pouvez bien entendu, extrapoler un peu, vous ne devez pas vous écarter de la trame instaurée par votre MJ.

Pour terminer : AMUSEZ-VOUS ! Vous avez un mauvais jet de dés ? Et alors ?! Profitez-en pour nous faire rire ! Essayez de vivre l’Event à fond, éclatez-vous et ce sera là notre plus belle récompense.


Dernière édition par Uatu le Gardien le Dim 15 Juin - 21:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe B


Quelque part en vol au-dessus des Etats-Unis

Richards cogna plusieurs fois sur son oreillette en vociférant. “Nom de dieu…” Le colonel se leva et toqua sur le casque du pilote. “Johnson ! Qu’est-ce qu’il s’est passé bordel de merde?!” Le pilote tourna sa tête sur le côté. “Je ne sais pas mon colonel. Il semblerait que la conférence de presse ait été interrompue. Le Cube est en vue mon colonel !” Richards se tourna vers son équipage en armant son fusil d’assaut, lèvres serrées de colère. “Allons montrer à ces fiottes ce qu’être une race supérieure veut dire en Amérique.

Grâce à la capacité furtive de l’appareil, ce dernier avait pu approcher suffisamment de la base. L’hélicoptère ne pouvant atterrir, le groupe dut sauter en rappel de l’engin en vol. Néanmoins, leur présence à été perçue en visuel par les soldats d’Hydra. Les assaillants n’eurent pas le temps de toucher terre qu’ils étaient déjà sous le feu de l’ennemi.
Soudain, l’appareil fut touché, lui faisant rapidement perdre de l’altitude. Lady Sif qui était encore à l’intérieur dut sauter en toute hâte avant que celui-ci ne s’écrase. De même que les hommes encore attachés à l’hélicoptère lors de sa chute ont été pris dans le tumulte, l’un d’eux périssant.

Le colonel Richards, une fois à terre, rallia les troupes à lui. L’affrontement entre les hommes du gouvernement et de l’Hydra ne dura pas et après quelques échanges de coups de feu et une petite explosion au C4 made in colonel Richards, tous purent entrer dans le Cube.  

La base est en alerte ! Des soldats sont remontés au premier niveau pour les arrêter dans leur course.



Situation


Premier lancé !
Comment votre personage se réceptionne-t-il ?

Oui > Très classe, rien à dire, la chance est avec vous !
Non > Le saut était pour le moins vertigineux ou alors vous vous êtes mangé un mur avant de toucher le sol… bref, vous vous êtes fait mal, même si ce n’est rien de bien méchant.

Le Cube est une prison de haute sécurité construite sous terre par les meilleurs ingénieurs du gouvernement. Il porte son nom à cause de sa forme globale. C’est là que sont enfermés tous les surhumains et mutants capturés par le gouvernement.
Les héliporteurs ne furent pas l’unique coup d’éclat d’Hydra. En effet, sa réapparition fracassantes a été marquéé par plusieurs actions militaires, notamment la prise du Cube.
Le but de la mission est de reprendre la place.

Dans le but de faire de cette mission un exemple de coalition, le gouvernement a décidé d’envoyer non seulement des agents du S.H.I.E.L.D comme Marcus Marielo et Jack Reed, mais il a aussi fait appel aux clandestins, Xmen et Aliens. C’est pour cela que sont réunis William Cooper, Philia Jenkins et Lady Sif d’Asgard.

Votre groupe est appuyé par 5 soldats d’élites harnachés et dont le visage est caché par la visière opaque de leur casque. Ce que vous ignorez cependant, ce que dans ce même groupe s’est glissé Mason Terry Mindus, un criminel à l’intelligence hors du commun. Espérant acquérir certains merveilleux bibelots contenus dans le Cube, il a vu en cet assaut une occasion unique et est donc parvenu à prendre la place de l’un des hommes.

Mason, tu fais profil bas. Ton but est de suivre le groupe et de ne surtout pas te faire repérer sinon Richards (et les autres aussi d’ailleurs) te ferons certainement passer un sale quart d’heure.

Pour résumer, vous êtes 11 à attaquer la base : 6 personnages joueurs et 5 pnj dont le colonel Richards qui dirige l’assaut.

Vous faites donc exploser l’entrée. Une fois à l’intérieur, cinq soldats d’Hydra vous attendent et vous tirent dessus. Vous vous cachez derrière des piliers et le mur de l’entrée (groupe vert) et vos ennemis font de même. Très vite, l’ascenseur se trouvant derrière eux s’ouvrent sur dix autres soldats.(groupe rouge)

Carte du hall:
 

Votre objectif : tuer les quinze soldats d’Hydra vous bloquant le passage, puis emprunter l'ascenseur pour vous rendre aux niveaux inférieurs.
À chaque oui c’est un ennemi hors d’état de nuire !

Lancés : (en plus ce celui du haut qui déterminera votre réception)
Sif > 3 Dés
Mason > 2 Dés
Philia > 2 Dés
Jack Reed > 2 Dés
Marcus Marielo > 2 Dés
William > 3 Dés


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Bradley Cooper
Messages : 1409
Race : Mutant
Localisation : New York
Emploi : Aucun


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
William Cooper

William se trouvait dans l’hélicoptère en direction du Cube, lorsque le président prononça son discours. Il savait que ce discours signifierait la fin de la chasse aux super héros et autres mutants. Sa cause allait prendre fin. Les clandestins allaient enfin pouvoir vivre en paix sans devoir se cacher. William espérait que tout rentrerait dans l’autre une fois cette mission au Cube fini.

William, ainsi que des agents du gouvernement et d’autres héros et mutant, dont faisait partie Phillia, avaient été convié par le président à participer à une mission visant à reprendre la prison où était enfermé tous les surhumains arrêter au cours des derniers mois. Cette prison, le Cube, avait été  prise d’assaut par l’Hydra quelques jours plus tôt. Et pendant que Captain était avec le président pour signer les derniers accords, William s’était porté volontaire pour aller libérer les siens et repousser l’ennemi.

Il fut surpris de voir qu’il connaissait la majorité des personnes présentes dans l’hélicoptère. À sa droite se trouvait Phillia, tous deux ne restaient jamais bien loin l’un de l’autre quand il y avait une mission, mais cette fois si la mutante était là pour représenter les X-men. William avait été également surpris de revoir la déesse asgardienne : Sif. Sa présence ici était mystérieuse pour William. Était-elle là vraiment pour aider les humains au nom d’Asgard ? Quoi qu’il en soit, William se souvint de la dernière fois où il avait vu la déesse et avant de monter dans l’hélicoptère, il lui avait assuré ne pas avoir parlé de son secret à Thor, lorsque ce dernier avait rejoint les clandestins. Les deux autres personnes que William connaissait, étaient des agents du gouvernement, il avait été allié à l’un d’eux et avait combattu le second.

Au moment où le discours du président fut interrompu, les pilotes annoncèrent qu’ils arriveraient au Cube. William n’eut pas le temps de percuter ce qu’il venait de se passer à la Maison-Blanche. En effet, on leur dit que l’appareil n’allait pas pouvoir atterrir qu’il allait devoir descendre en rappel. Mais au même moment, ils étaient repérés par l’Hydra.

C’est sous les feux ennemis que William sauta de l’appareil sans cordage. À peine quitta-t-il l’appareil qu’il fit apparaitre ses ailes pour descendre en toute sécurité.

Possibilité du lancer de dé:
 

William réussit à esquiver les tirs ennemis tout en se déplaçant dans le ciel. Il virevolta à toute vitesse au-dessus de ses ennemis qui ne savaient plus où donner de la tête. Il rejoignit ensuite ses alliées qui posaient pied-à-terre. Il atterrit, un genou et un poing à terre et ses ailes le recouvrant.

Quand il se releva, il fit disparaitre ses ailes et se mit à couvert. Les soldats à terre avaient réussi à se défaire de leur ennemi. Le Colonel Richards fit exploser la porte principale de la prison et William suivit le groupe à l’intérieur.

Aussitôt, le petit groupe se faisait tirer dessus par des soldats de l’Hydra. William se mit à couvert derrière l’un des piliers au centre de la pièce. Très vite, les portes d’un ascenseur au fond de la salle s’ouvrent libérant ainsi dix autres soldats.

Possibilité du lancer de Dés:
 

À l’abri derrière un pilier, William put éviter tous les tirs qui lui étaient destinés. Il sortit son 9mm et essaya de viser tant bien que mal sans se prendre une balle. Il tira deux trois fois, mais il fallait avouer qu’il n’était pas un expert dans le combat à distance, sa spécialité c’est le corps à corps. Il rangea son arme, mais hésita à tirer son kopesh, cette arme avait fait trop de morts. Non, il ne voulait plus prendre des vies, même si ces hommes voulaient le tuer. William usa de son pouvoir se transformer en partie en guépard. Il usa de la fulgurante vitesse que lui offrait cette forme pour se rendre auprès de ses ennemis et en mettre deux hors-jeu à coup de griffe et de prises d’arts martiaux. Puis il revint à couvert lorsque trois soldats le visèrent après avoir vu leur ami se faire éliminer aussi rapidement.


Dernière édition par William Cooper le Lun 16 Juin - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'William Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Jaimie Alexander
Messages : 1498
Autre Identité : Rose Chambers

Race : Asgardienne
Localisation : Midgard
Emploi : Guerrière


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Lady Sif

Hemdail avait raison, Midgard vivait des heures sombres. À en croire le visage et la colère du colonel Richards, quelque chose de grave était arrivé à leur chef, leur dit Président. Mais Lady Sif n’était pas assise dans cette machine de métal volante (et bien trop bruyante) pour cela. Malgré sa sympathie pour la plupart des humains, la déesse asgardienne était, elle aussi, en mission pour son peuple. Une arme redoutable et très dangereuse se trouvait dans ce “cube”.

D’après les informations communiquées par le colonel Richards et certains dossiers du Shield, l’arme appartenait à un certain Elliot Randolph, qui n’était d’autre qu’un asgardien. Quand bien même ses connaissances sur sa mission et le Bâton Berserker, Sif resta surprise devant les raisons qui avaient poussé le minier à rester sur Midgard. Il en était tombé amoureux. La guerrière jeta un oeil par le hublot, il est vrai que Midgard possédait une beauté cachée, tous ses paysages arides ou bien tropicaux, elle ne pouvait le nier, c’était magnifique.

Lorsqu’elle s’est installée dans cette navette aérienne, la déesse avait croisé des regards indécis, curieux ou tout simplement communs comme celui de William Cooper. Lors de leur dernière rencontre, Lady Sif s’était vu dans l’obligation de lui prêter son enveloppe corporelle, son épaule en avait gardé un souvenir d’ailleurs. En revanche seul Richards connaissait les raisons de sa présence, pour cause, ils avaient négocié l’aide de la déesse en échange de cela, elle pourrait repartir avec l’arme Berserker puisque telles étaient ses motivations.

Richards l’avait mise en garde contre cette arme, tout comme Heimdall et “Odin”, l’armée Berserker était connue pour sa barbarie et sa violence, et une telle force ne pouvait venir que d’une chose : la rage. L’idée que cette essence lui permettrait d’être plus forte qu’elle ne l’était déjà luie plaisait énormément. Douloureux sera le sort de celui qui s’avisera à l’affronter si le bâton est entre ses mains, plus que d’ordinaire tout du moins.

Quelques instants après l’annonce de l’attentat contre leur président, le colonel Migardien motiva ses troupes avant d’ordonner l’assaut. “C’est à vous Madame.” Richards lui tendait un harnais. La déesse resta légèrement dubitative, que devait-elle faire de cela? Le militaire comprit et sauta dans le vide avant que le corde de ralentisse sa chute. Tiens donc, l’appareil n’était pas si haut après tout.

On a la classe ou on l'a pas ? = Fuck les dés --":
 

Alors que la déesse était encore à bord avec quelques hommes, l'appareil fût touché et perdait de l’altitude. Sif s'apprêtait à sauter mais une secousse fit trembler la machine. La déesse perdit l’équilibre et se retrouva éjectée. La réception fut douloureuse, l’asgardienne rencontra le sol avec violence. Sa quête commençait mal.

On commence quand? =  Jamais, je rentre chez moi ><:
 

L’entrée avait déjà été dégagée, permettant ainsi à la troupe de se glisser à l'intérieur. Légèrement sonnée par sa chute, la guerrière suivit les hommes et alla se réfugier derrière l’un des piliers. Avec prudence, elle évalua la situation. Les deux camps essuyaient les tirs. Il était temps de passer à l’action, Lady Sif, dégaina son épée, et libéra sa deuxième lame d’un jet sec. “Par Odin”. Trop sec visiblement, sa lame s’était retrouvée plantée dans la roche de la colonne. Ce n’était pas le moment ! Sans plus de douceur, l’asgardienne tira son arme de toutes ses forces. Elle réussit à la libérer, certes, en coupant légèrement sa joue. “Ce lieu est maudit!” Non vraiment, cela commençait mal pour la guerrière.




Invité, I wonder if I serve the King...
From All The Laws Of Asgard, This Is The One i have Break ! @ ALASKA.

C'est qui le patron?:
 


Dernière édition par Lady Sif le Lun 17 Nov - 10:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Lady Sif' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 163

Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Marcus Marielo

TLe SHIELD a été dissous pour la simple et bonne raison que la plupart des agents faisaient partie de l'HYDRA. Marcus n'avait plus d'endroit où aller depuis une semaine et bien que cela soit court, il n'arrivait pas à croire que cette organisation soit toujours là. D'après ce qu'il avait pu lire dans les dossiers, cette organisation avait été arrêtée et supprimée il y a plusieurs dizaines d'années par Captain America. Cela voulait-il dire que leur information n'était pas à jour ? Si cela était le cas, cela voudrait dire qu'il devait avancer sans aucun point de repère. Enfin pour être plus précis, il devait avancer en sachant que l'HYDRA s'était infiltré parmi le SHIELD qui n'est plus d'actualité.

Une semaine... Voilà une semaine que le SHIELD a été dissous et Marcus ne savaient toujours pas où aller. Pour la première fois de sa vie, il était livré à lui-même et bien qu'il puisse s'en sortir ayant reçu une formation adéquate, il ne faisait pas grand-chose. La seule chose qu'il faisait à l'heure actuelle était de payer une chambre d'hôtel et aller dans un bar pour écouter les infos qu'il pouvait glaner. À dire vrai, s'était peut-être même la seule chose intelligente qu'il arrivait à faire pour le moment. . Il fut alors appelé pour rejoindre un hélicoptère sur son numéro privé et il s'y rendait après avoir pris ses quelques effets après s'être rendu à l'hôtel.

Il n'était pas loin du lieu de rendez-vous et il n'était pas le seul à s'être rendu à l'hélicoptère. Il y avait quelques personnes qu'il connaissait s'y trouvant. Lorsqu'il semblait y avoir tout le monde, l'hélicoptère pris son envol. Marcus aurait s'en doute pu s'y rendre, mais il n'y pensait plus après tout ce qui s'était passé et tout ce qui trottait dans sa tête. Néanmoins, il ne perdait pas une miette de la conférence du président. Celui-ci n'était pas seul non plus, il y avait des têtes que Marcus connaissait pour en avoir entendu parler par certains ex-membre du shield. Il écoutait tout ce qu'il disait et prêtait attention à chacune de ces paroles. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il souhaitait faire à l'avenir pour le moment. Toutefois, il devait bien admettre que l'idée d'accueillir à la fois des mutants et des aliens ne le laissait pas de marbre.

Malheureusement, il n'allait pas pouvoir voir la suite due à l'interruption de l'émission par les pilotes leur signalant qu'il était arrivé à destination. Ne voulant pas perdre plus de temps, il rangea son pistolet dans son étui au niveau de sa jambe, mettait la recharge de munition pour son pistolet dans sa poche, mis sa dague dans sa botte, puis pour finir Marcus avait pris une trousse de soin qu'il mettait dans la poche de son pantalon. Ayant presque tout pris, il voyait William sauter de l'hélicoptère suivit d'une guerrière. L'un des hommes de l'hélicoptère lui tendait le sac de parachute qu'il mettait et prit son bâton en main. Marcus sauta et tira au bout de deux secondes sur la ficelle.

Classe ou bobo ?:
 

Les tirs des ennemis se faisaient entendre et il attendait qu'il soit au sol pour enlever son parachute. Après quoi, il partait affronter les ennemis.

Possibilité des dés:
 


Dernière édition par Marcus Marielo le Mar 17 Juin - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Marcus Marielo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Mason Terry Mindus

Mason jubilait, la guéguerre gouvernementale contre les mutants et la chute du SHIELD avaient plongé le monde dans le chaos. La réapparition d'HYDRA avait mis un boxon monstrueux à tout les niveaux de l'état et de ses agences. Cela avait bien entendu laissé le champs libre aux individus de son espèce pour agir. Stark était également affaibli, les Avengers étaient en proie à une lutte intestine et à la première occasion il savait qu'il devait frapper, mais malheureusement pour lui il n'avait pas le matériel nécessaire. Et il savait ou il allait trouver de quoi achever son ennemi. Le cube, le SHIELD se pensait très malin et très protégé mais avec sa chute, les données appartenant à l'agence gouvernementale étaient tombées entre de mauvaises mains. Agents ripoux, agents cherchant à se faire de l'argent avant de disparaître, criminels ayant trouvés des serveurs, c'était la foire d'empoigne pour les infos et Mason était justement tombée sur l'une d'entre elle. Ho bien sûr il avait dut débourser une forte somme mais si ce que disait le rapport "confidentiel" qu'il avait entre les mains était vrai, une installation du SHIELD renfermait de très nombreux objets capables de destructions immenses. Bien que l'idée d'en utiliser une sur la tour Stark lui était venue à l'esprit, l'utiliser directement sur Tony Stark lui-même était une idée des plus satisfaisante. Mais voilà, il y avait un os, cet endroit était truffé de soldat de HYDRA et Mason ne voulait pas se frotter à ces gens là seul, ses imbéciles d'acolytes, quant à eux, n'avaient clairement pas le calibre pour s'en prendre à ce type d'adversaire. Mais c'est là que le destin se décida à lui donner un coup de pouce, le gouvernement comptait reprendre le Cube, à force de faire des recherches à son sujet, un rapport était tombé entre ses mains malintentionnées. Un sourire avait fendu son visage, voilà qui promettait d'être intéressant.
_________________________

*Worst. Idea. EVER!*

Maintenant qu'il était sur place, son idée semblait de plus en plus stupide. S'infiltrer n'avait pas été facile mais en graissant al patte aux bonnes personnes et en supprimant la bonne, il avait réussit à se tailler un chemin jusqu'à l’hélico, le corps sans vie du soldat qu'il avait électrocuté pour prendre sa place flottait sans doute dans l'East River, le temps que ces abrutis comprennent il serait loin avec de quoi faire sauter Stark et tout ce qu'il possédait. Mason était ravi. Cependant, personne n'avait jugé bon d'écrire sur le rapport qu'une mutante, une Asgardienne et deux foutus ex-agents du SHIELD seraient de la partie. Mason se maudissait, il en avait eut des idées nazes mais là il avait décroché le Jackpot. Au moindre faux pas, à la moindre suspicion, ces quatre psychopathes allaient sans aucun doute lui administrer la correction du siècle. Et bien qu'il n'ait aucun doute sur la résistance des trois autres aux balles, l'Asgardienne devait être aussi solide que son compatriote Thor, et cela signifiait qu'il n'avait aucune chance contre elle, il ne lui restait plus qu'à espérer qu'en cas de pépin il puisse la maîtriser avec son gant électrique sans qu'elle lui refasse le portrait. Mais bon, si il ne faisait pas de faux pas il n'aurait pas à tester sa théorie. Et tout cela sans oublier le mystérieux personnage à l'air étrange qui accompagnait ce petit monde, non vraiment ce n'était pas sa journée.

L'hélicoptère tenait plus de la bétaillère que du véritable transport, habitué à un certain luxe, Mason n'appréciait pas la situation, déjà qu'il devait se coltiner quatre dangers plus que potentiels, il était mal installé. Le M-16 qu'il transportait restait d'une facture plus que correcte, l'efficacité américaine dans toute sa splendeur, le colt 1991 modèle militaire à sa hanche était une bonne arme d'appoint même si un peu plus de puissance de feu ne l'aurait pas dérangé, quand au couteau de combat, le Mastermind l'aurait bien balancé aux ordures car il ne valait rien face à son bracelet high-tech mais le déguisement prenait en compte cette partie là de la tenue. Mais bon, on ne savait jamais. Sa tenue, quant à elle, était visiblement prévue pour des missions commando, Mason n'avait pas eut loisir de la customiser mais il espérait qu'elle lui offre une protection supplémentaire. De toute façon, si tout cela ne marchait pas il lui restait la grenade qui complétait la tenue. Ils arrivaient sur zone quand des tirs entamèrent le blindage de l'hélico, visiblement il faudrait sauter. Mason s'harnacha solidement à la corde et entama une descente en rappel, priant pour atteindre le sol avant que l'hélico explose ou que ce dernier ne l'entraîne dans son crash visiblement imminent.


I believe I can fly:
 

Mason tenta d'aller au plus vite mais les dieux lui en voulait, non vraiment il aurait dut s'abstenir. Un choc secoua la corde et il fut secoué comme un fétu de paille. L'hélico entama ensuite un mouvement qui laissait présager un crash imminent, Mason se détacha in-extremis, mieux valait souffrir que crever. La rencontre avec le sol fut des plus douloureuses, ses jambes amortirent mal sa descente et il entama un roulé-boulé, son corps n'était que douleur et confusion.

It's show time:
 

Encore sous le choc, Mason tenta de reprendre ses esprits, son monde n'était que douleur, confusion et désir de rentrer à la maison. Visiblement jouer les héros ne lui réussissait pas, il rampa misérablement jusqu'à un couvert et se dit que finalement il allait laisser les autres se salir les mains. En parlant de se salir les mains ou était passé son M-16?


Dernière édition par Mason Terry Mindus le Jeu 19 Juin - 22:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Mason Terry Mindus' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Nom du joueur

Jack écoutait avec calme le discours du Président, ne prenant pas la peine de jeter un oeil aux membres de son équipe. Il avait déjà récupéré des informations sur eux. Une déesse nommée Sif, William Cooper, Phillia Jenkins, et un autre agent du S.H.I.E.L.D du nom de Marcus Mariello. Jack était habitué à de telles situations de crise. Le S.H.I.E.L.D ayant été détruit, le chaos menace encore plus de régner si personne n'agit contre des organisations comme l'HYDRA. Personne ne sait à quel point ses membres sont dangereux pour le peuple de la Terre. En revoyant l'histoire des Etats-Unis, Jack apprit tout ce qu'il voulait savoir sur l'HYDRA. Le parti National-Socialiste d'Allemagne, plus communément appelé Parti Nazi a prit le pouvoir peu de temps avant la Seconde Guerre Mondiale. Dans le même temps s'est créé l'HYDRA, un groupe effectuant des recherches scientifiques au compte des nazis. Apparemment, même l'acte héroïque de Captain Amercia n'a pas suffit pour démanteler ce réseau qui a infecté le S.H.I.E.L.D dès sa naissance. Ceci suffisait pour Jack à conclure que peu importe ce qu'elle prévoyait dans le futur, il fallait la stopper. Il voulait mettre ses pouvoirs pour défendre ce monde face à la destruction, comme lors de la guerre civile de Gamaïa.

On comprends dès lors pourquoi il s'était porté volontaire lorsque le projet de la mission est parvenu à sa connaissance. Beaucoup d'agent du S.H.I.E.L.D aurait été prêt à s'engager pour pouvoir récupérer une bonne place au sein du gouvernement. Mais Jack n'était pas de ceux-là. Cela faisait des mois qu'il était présent ici, à espionner le S.H.I.E.L.D pour aider les clandestins en secret et il était coincé ici avec sa fille. Il ne pouvait rester ici sans rien faire alors que le sort de la planète Terre était en jeu! Sa fille n'était de plus, pas étrangère à son choix. Il avait cru la perdre durant son séjour en prison, il ne la perdra pas une seconde fois! Même ainsi, Jack restait Lame Noire, un chevalier ne laissant rien transparaître. il fixait plutôt le sas d'ouverture de l'hélicoptère, comme s'il s'attendait à ce qu'il s'ouvre par son unique volonté. C'est dans ces moments qu'il regrette de ne pas avoir de pouvoir psychique.

Puis vint le drame. Le discours du Président fut interrompu. "Heil Hydra!" Cette phrase résonnait dans sa tête, ne comprenant toujours pas pourquoi des hommes en vienne là pour justifier leurs propres idéaux. Cette scène ne faisait que lui évoquer la tentative d'assassinat de sa fille qu'il avait réussi à empêcher alors qu'elle n'était qu'une toute petite fille. Mais il fallait que Jack laisse ses sentiments de côté s'il voulait réussir sa mission. le Cube n'était plus très loin et il devra sauter de l'hélicoptère. Peu lui importait, son armure le protégeait des grands chocs. C'est pourquoi il s'avança près du sas et attendit patiemment, sa lame rangée fièrement dans son fourreau. Il regrettait de ne pas avoir prit celle forgée à partir du X-001, un métal presque aussi dur que l'adamantium. Mais elle était restée sur sa planète malheureusement, ce qui ne lui donne qu'une lame noire, plus solide et plus tranchante que la normale. Dommage, mais il devra s'en contenter. Puis vint des secousses. Le sas était ouvert. il devait sauter au plus vite:

Porbabilité du saut!:
 

Jack atterrit avec classe tout en esquivant le maximum de tir ennemi et se précipite ensuite avec les autres vers leur objectif. il remarque toutes fois qu'un des soldats n'essaye pas de se battre. Jack n'en tient pas compte et continue sa route.


HRP ADMIN:
 


Dernière édition par Jack Reed le Jeu 19 Juin - 7:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jack Reed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Nom du joueur


Probabilité du dé:
 


Jack s'avance vers les soldats ennemi et, d'un coup de lame sur la poitrine parvient à trancher l'un des soldats et à passer. Les autres lui tirent dessus et parviennent à le toucher de plein fouet dans le dos, faisant chanceler Lame Noire à terre. Jack se relève tout de même et avance sans se préoccuper des soldats de l'HYDRA.

Petit mot HJ:
 


HRP ADMIN:
 


Dernière édition par Jack Reed le Jeu 19 Juin - 7:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jack Reed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Acoustique
Feat : Chesca Miles
Messages : 819
Autre Identité : Supersonique

Race : Mutante
Localisation : N'importe où
Emploi : Freelance


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Phillia Jenkins

P hillia était anxieuse, elle n’arrivait pas à partager l’enthousiasme de William ou du Professeur. Même si elle serait la première heureuse de ne plus être une hors la loi, elle avait le sentiment que les choses seraient loin d’être aussi simple… Rien n’était aussi simple. Toutefois, elle faisait confiance en ses semblables alors avec le président pour s’assurer que ses inquiétudes ne soient rien d’autres.
Et elle s’était portée volontaire pour une mission regroupant des anciens membres du SHIELD, des X-mens qu’elle représentait, des héros clandestins représentés par William et d’autres à l’origine plus obscures aux yeux de la jeune fille. Symboliquement, cette mission avait son importance. Elle illustrait le discours qu’elle entendait dans la radio du colonel Richards grâce à son ouïe : un pays uni face à un même ennemi de longue date…

Phillia avait suivie de loin ce qu’il s’était passé chez le SHIELD. Après tout, pourquoi s’intéresser à une organisation qui la poursuivait parce qu’elle avait refusé de se faire marquer comme un animal ? Mais elle en apprit le dénouement final. Il faut dire que c’est ce qui avait amené le président à faire appel au Professeur.
Apprendre la destruction d’une organisation qu’elle avait appris à fuir était toujours agréable à entendre, surtout qu’il s’était avéré que celle-ci était pourri jusqu’à la moelle. Mais malgré tout, elle assurait la paix dans beaucoup de secteur et son démantèlement avait beau être nécessaire, il n’était certainement pas sans conséquences.

Et malheureusement, alors qu’ils arrivaient au Cube, une prison secrète du gouvernement refermant les criminels de la pire espèce dont l’Hydra avait pris le contrôle, elle entendit du grabuge du côté du président. La jeune fille se mordit les lèvres, elle détestait quand les événements donnaient raison à son intuition. Mais elle n’eut pas le temps d’y réfléchir plus longtemps, l’Hydra avait découvert leur approche et les accueillait comme il se doit.
Elle se leva en même temps que les autres, se maintenant du mieux qu’elle pouvait dans l’appareil secoué dans tous les sens et s’apprêta à descendre en rappel sur le sol. L’idée de se jeter dans le vide accroché par une simple corde ne lui plaisait pas tellement, elle ne s’était jamais vraiment débarrassée de sa peur du vide. Mais bon… Tout le monde n’était pas doté d’ailes comme une certaine personne !! Alors, ravalant son angoisse habituelle, elle s’élança hors de l’appareil pour sauter à pied joint dans l’enfer de la bataille.

Atterrissage en douceur ou chute peu gracieuse ?:
 

Heureusement pour elle, elle n'est pas touchée lors de sa descente. Elle aurait dans ce cas très certainement lâché la corde, hurlé et atterrit avec grâce et volupté sur le sol avant de gémir un "Aïe" peu glorieux. Mais à la place, elle réussit à toucher le sol sans de trop grandes difficultés. Elle se détacha rapidement de la corde pour permettre aux autres de descendre, surtout que l'appareil venait d'être sévèrement touché et elle se dirigea vers l'entrée du Cube tout en ajustant ses boules quies dans les oreilles. Avec ces explosions une peu partout, son ouïe ne lui était d'aucune utilité si elle était autant saturée.
Alors que la porte principale sauta, elle se précipita à l'intérieur aux côtés de William. Elle créa un bouclier alimenté par ses cris pour se protéger d'éventuelles balles le temps de se réfugier derrière un pilier. Les ennemis arrivaient sans s'arrêter, ils devaient agir vite s'ils ne voulaient pas se retrouver submerger... Phillia ne chercha pas à savoir où en était les autres, ils devaient faire vite... Neutraliser les obstacles qu'ils rencontraient et continuer d'avancer. Elle profita d'une fenêtre entre deux tirs ennemis pour sortir de sa cachette et balancer une série d'ondes soniques qui naquirent rapidement avec tous les bruits de la bataille.

Strike ou fail ?:
 

Lorsqu'elle vit, ou entendit elle ne savait pas tellement, 2 tireurs s'effondrer et l'un se faire toucher par l'une de ses charges, la jeune fille faillir pousser un cri de victoire. Cela leur faisait 2 ennemis et demi en moins, ce qui était pas mal du tout pour un début !! Mais la réalité lui rappela rapidement qu'ils n'étaient pas encore tirés d'affaire et elle se réfugia rapidement derrière son pilier pour esquiver une balle de justesse.
Tout en reprenant son souffle - une balle était tout de même passée à deux cheveux de sa tête !! – elle regarda autour d’elle pour tenter de localiser les autres membres de l’équipe. Ils semblaient tous s’en tirer pas trop mal, même si la grande femme qui semblait venir d’une autre dimension et qui avait intrigué la jeune fille dès le départ semblait se dépatouiller avec sa propre arme… Oui, pour un début de mission, ils s’en sortaient plutôt bien !!! Mais la jeune fille avait le sentiment que le plus dur restait à venir…


Phil' Jenkins ~ Supersonique



Dernière édition par Phillia Jenkins le Jeu 19 Juin - 14:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Phillia Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe B
- Jack Reed - Mason Mindus - Philia Jenkins - Lady Sif - William Cooper - Marcus Marielo -



Richards tirait sur les ennemis, caché derrière la colonne. Sa devise ? Une balle, une tête. Il était soucieux de faire mal mais aussi de ne pas tomber. Une fois mort, on ne peut plus tuer ! C’est plutôt con, mais c’est comme ça ! Alors lorsqu’il vit Jack Reed se pavaner sous les balles comme une gonzesse sur un podium, il crut légèrement péter les plombs. Wow ! Un hurlement étrange explosa deux de leurs ennemis contre le mur. Le colonel haussa un sourcil interrogateur et satisfait à la fois. Plutôt efficace son truc ! Mais ces chiens étaient bien entraînés et leurs pertes pas suffisantes.“J’en ai vraiment plein l’cul de ces conneries.” Dit le colonel Richards adossé à une colonne tandis que les coups de feu fusaient de part et d’autre. A ce rythme, d’autres allaient se pointer et ils seraient vite dépassés. Richards saisit une grenade qu’il avait sur sa bandouillère. “Il est temps de rejoindre tonton Adolf les connards !” Il dégoupille et balance l’objet. “A couvert !

BOOOOOOOMMMMM !!!


L’explosion dans un endroit confiné fut abominable et la résonance maximale. Autant dire que ceux qui ne s’étaient pas bouché les oreilles entendaient un sifflement aigu qui peinait à disparaître. Mais enfin, c’était un mal pour un bien, car la voie était dégagée, même si les murs étaient noircies et enfoncés par endroits. Richards se releva et se dirigea vers Jack. Il s’arrêta devant lui, si près qu’il pouvait sentir le souffle du militaire légèrement mentolé -sans doute était-il accrocs aux tic tac.

Reed !!! Triple troufion d’mes deux balloches tu t’es pris pour Terminator ? Tu me refais un coup pareil et je te fous moi-même une balle dans la tête !

Une fois sa gueulante passée, il traversa la salle en achevant ceux qui n’étaient pas encore assez morts pour lui.

Avant de prendre l’ascenseur, qui lui avait été protégé par ses portes blindées, il passa rapidement en revu les troupes. Tout le monde allait bien. la mission pouvait suivre son cours. Une fois à l’intérieur, le colonel choisi son étage et déploya une feuille holographique montrant les plans de la base. “Bon. Tout le monde m’écoute ! Nous devons nous rendre au niveau -8. Il s’agit de l’étage se trouvant juste au-dessus du niveau des cellules des prisonniers qui se trouve donc… Agent Kowalski!” “Niveau -9 mon colonel.” “Arrête un peu d’étaler ta science gamin ! Bon ! Une fois arrivés au -9, le but est de descendre par l’escalier de service et de prendre les gardes par surprise. On les liquide, on sécurise la zone et on passe à l’autre étape. Des questions ?” A peine eut-il terminé sa phrase que l’ascenseur s’arrêta d’un coup pour soudain continuer à descendre par à-coups violents. Le niveau -8 fut bientôt dépassé et le colonel équarquilla les yeux, les doigts se posant sur la gâchette de son arme, visant la porte encore close. “ Hey merde ! On arrive au niveau -9 ! Tenez-vous prèts !” Les portes de l’ascenseur s’ouvrent enfin.


Situation


Vous arrivez au niveau -9 plus tôt que prévu mais voilà, lorsque les portent s’ouvrent, vous réalisez que vous vous trouvez entre deux niveaux. Le bas de l’ascenseur est ouvert sur un mètre sur le niveau -9. Vous devez donc vous extirper de la cabine avant de vous faire tirer comme des lapins.

Cela dit, vous remarquez que c’est le chaos ici. Les soldats de l’Hydra sont en plein combat contre les prisonniers qui se sont échappés. C’est l’un de ces derniers qui se trouve en face de l’ascenseur. Son front est transpirant et ses paumes dirigées vers vous. C’est un télékinésiste ! Il tentait maladroitement d’arrêter votre ascenseur, croyant que les renforts arrivaient. Cela dit, Lady Sif se jette à l’extérieur de la cabine pour planter le prisonnier. Une menace de moins !
Pas le temps de traîner ! Le colonel vous donne vos ordres : vous devez vous rendre à l’infirmerie. Il s’agit de la salle 2 sur le plan. Seulement voilà, le chemin est bloqué sur votre droite. Vous êtes obligés de contourner (d’une façon ou d’une autre) pour vous y rendre. Mais les prisonniers ne comptent pas vous laisser faire et les membres de l’Hydra encore valides non plus !

Phillia et Sif > Un petit gros à qui il ne reste plus beaucoup de cheveux vous fait face. Vous l’aurez compris, ce n’est pas Brad Pitt et pire encore car son regard sur vous est clairement lubrique ! Si vous essayer de le contourner ou de lui mettre une baffe vous aurez la surprise de constater qu’il court vraiment très vite ! Moins que vif argent mais tout de même !

Un oui et vous le touchez. Au bout de 3 oui il est ko !

Marcus et Jack > Il fait deux mètres cinquante de haut, il a deux cornes tournées vers vous, son corps est recouvert d’écailles et est particulièrement musculeux, ses dents sont taillées comme des lames de rasoir et il ressemble vaguement à un lézard croisé avec un taureau et pourtant ses yeux sont humains. Il s’agit certainement d’une expérience. Quoi qu’il en soit, on ne sait pas pourquoi mais une chose est sûre : il veut vous manger vous !

Un oui et vous le touchez mais il faut que l’un d’entre vous fasse un double oui pour le mettre à terre.

Wiliam et Mason > Un homme somme toute normal semblait vouloir aller de votre côté et dès qu’il vous fait face, il s’arrête. Il s’agit d’un prisonnier, cela ne fait aucun doute et pourtant, il ne semble pas menaçant. Il est clair qu’il a peur de vous d’ailleurs. Il transpire abondamment et il tremble. Ce mec est vraiment stressé ! Ce que vous ignorez en revanche, c’est que ce mutant dégage un gaz particulier. En effet ! Il a tendance à rendre les gens hilares. Voilà pourquoi vous avez subitement envie de rire. Pourquoi ? Hahaha ! Il n’y a vraiment rien de drôle ! Enfin si ! Hihihi ! Tout en fait !

Il vous faut 2 oui chacun pour reprendre le dessus. Attention ! Il ne s’agit pas d’un tour d’attaque pour vous deux.

Les dédés :

Jack : 2 dés à lancer.
Mason : 2 dés à lancer.
William : 3 dés à lancer.
Phillia : 2 dés à lancer.
Sif : 3 dés à lancer.
Marcus : 2 dés à lancer.

Carte du neuvième sous-sol :
 
En vert : l'ouverture de l'ascenseur
En rouge : l'obstacle détaché du plafond qui vous barre le passage pour l'entrée de la salle 2.

Note HRP


Marcus, fais attention lorsque tu lis les posts. Vous étiez déjà entrés dans le Cube. Tous les hommes à l’extérieur sont morts !

Jack, ton armure est certes spéciale mais même celle d’Iron Man subit des dégâts lorsqu’on lui tire dessus. Il en est de-même pour toi alors évite les balles.

Phillia, attention tu n’avais que 2 dés d’attaque, or tu en as utilisé 3. Ce n’est pas très grave mais fais juste attention la prochaine fois.

Rappel pour tous les joueurs de l’Event : Attention de prendre un minimum en compte les actions de vos partenaires. Ils créent des situations et des actions, vous n’êtes pas seuls !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 163

Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Marcus Marielo

Marcus avait réussi à plutôt bien atterrir dans se faire mal. La chance était avec lui pour le moment. Il s'était empressé par la suite d'entrée dans le bâtiment et de se mettre derrière les colonnes avant d'observer ceux venant vers lui. Il y en avait deux et ne voulant pas attendre davantage, il se penchait sur le côté en tirant deux balles. L'une d'elles allait se loger en plein front d'un de ses ennemis tandis que l'autre était toujours là. Rangeant son berreta dans l'étui en prenant en main sa dague, il espérait pouvoir l'atteindre avec, mais quelque chose se passait. Le colonel Richards disait à tout le monde de se mettre à couvert. Marcus ne voulant pas se retrouver dans un piteux état, obéit en se mettant accroupi les mains sur les oreilles derrière la colonne où il se trouvait.

Un gros boum se faisait entendre et bien qu'il mis les mains sur les oreilles, un bourdonnement aïgus se faisait entendre. Cependant, cela disparaissait assez rapidement. Il se remettait de nouveau debout en entendant le colonel se mettre devant Jack pour lui passer un savon. Marcus avait prêté attention à Jack, mais à vrai dire, il n'avait pas pu l'aider pour le moment et le fait qu'il se fasse passer un savon par le colonel était justifier, bien qu'un peu humiliant à son goût. Peut-être pensait-il pouvoir faire quelque chose, Marcus n'en savait rien. Il faudrait qu'il lui demande un de ces jours, mais pas pour le moment. Le colonel faisait un topo de ce qu'il devait faire et à dire vrai, il en avait besoin pour sa part après avoir demandé à tout le monde de monter dans l'ascenseur. Il mémorisait tout ce qu'il disait afin de s'en rappeler le moment venu. Il avait bien compris ce qu'il venait de dire et regardait les étages.

Soudain, Marcus s'apercevait que l'ascenseur venait de s'arrêter avant qu'il ne reprenne sa descente par à coups violents. En entendant le colonel dire qu'ils arrivaient au niveau 9, Marcus sortait sa dague pour la prendre en main. Elle était très utile pour les moments comme celui-ci et à vrai dire, il était content d'avoir pensé à prendre une arme comme celle-ci. Les portes finissaient par s'ouvrir et il constatait qu'ils étaient entre les deux niveaux. Voilà qui était ennuyeux et lorsque Lady Sif sautait à l'extérieur de l'ascenseur, il en faisait de même.

Marcus se remémorait ce qu'avait dit le colonel et il comptait bien réussir à se rendre dans la salle prévue. Malheureusement, un obstacle se trouvait en face de lui. Il n'avait pas vu d'humain pareil, s'il était encore humain toutefois. Il ne souhaitait pas gâcher des balles de son berreta pour le moment. Il utiliserait donc sa dague qu'il avait dans sa main. Il n'était pas encore habitué à l'utiliser, mais il se débrouiller pas trop mal non plus.


possibilité des dés:
 

HRP ADMIN:
 


Dernière édition par Marcus Marielo le Sam 21 Juin - 21:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Marcus Marielo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Mason Terry Mindus

Visiblement ses coéquipiers s'en sortaient bien. Le gradé avait envoyé une grenade qui avait achevé les derniers soldats de Hydra. Mason se releva et repris ses esprits, il avisa son M-16 un peu plus loin, l'arme lui avait échappé durant la chute. Il frappa un coup sur son casque pour se remettre les esprits en place. Surtout ne pas oublier les objectifs de cette mission à haut risque. Il devait récupérer de la puissance de feu pour éliminer Stark, il valait mieux que le voyage en vaille la peine par ce que jusqu'à maintenant il n'avait que faillit se faire tuer. Il emboîta le pas à la troupe, le savon passé à Reed lui avait remis les pieds sur terre, il était entouré d'ennemis, il devait garder profil bas.

Dans l’ascenseur, Mason put se faire une idée plus précise de ce qui l'attendait maintenant qu'il avait eut l'occasion d'apercevoir de loin la bande de joyeux drilles en action. L'asgardienne était visiblement une experte du corps à corps, le tout renforcé par sa résistance incroyable aux coups et aux balles la rendait très dangereuse et potentiellement invincible pour Mason. La mutante lui disait quelque chose maintenant qu'il lui prêtait une plus grande attention, connaissait-elle sa fille? Raison de plus pour ne pas montrer sa trogne, si elle pensait le reconnaître sa couverture serait grillée. Sans oublier que ses ondes soniques étaient dévastatrices, Mason ne voulait vraiment pas se retrouver contre elle dans un combat. L'homme volant était une menace importante, visiblement formé au corps à corps, ses transformation et ses petits tours étaient un danger mortel pour Mason. L'autre Ex-Agent savait très bien se battre, sans doute mieux que Mason, sans ses pilules inutile de dire qu'il ne lui effleurerait même pas le visage. Jack Reed était téméraire, peut-être un peu trop pour son propre bien mais si il s'approchait il le couperait en tranches fines. Les autres soldats quand à eux étaient une force à ne pas négliger, la panade totale.

L'ascenseur s'arrêta, après quelques instants le problème fut éradiqué de manière dynamique par l'Asgardienne et le groupe se sépara, Mason se trouvait coltiné à l'homme volant, il devait trouver un moyen de le retirer de l'équation celui-là, et de manière discrète si possible. Les deux compagnons de fortune s'engouffrèrent dans une ouverture et arrivèrent face à un homme en état de stress évident, Mason leva son fusil, il n'allait pas se laisser avoir apr ce clown. Il fut prit d'un fou rire à l'évocation de ce dernier. Son arme trembla dans ses mains alors qu'il perdait sa concentration et se sentait soudain hilare. Il se plia en deux sous le coup du fou rire et éclata d'un rire dément. Il devait se reprendre mais n'y arrivait pas. Il rassembla sa volonté et tenta de lutter contre son hilarité.


Serial Rieur:
 

Mason sentit qu'il reprenait le contrôle, il reprit son souffle et il reprit contenance, foudroyant du regard le mutant qui suait à grosse goutte. Ce sale petit fils de... Mason sentit son diaphragme se contracter, ho non... pas encore. Il éclata de rire à nouveau, genoux à terre, il posa son arme au sol et se mit à rire comme un dément face vers le sol, le corps secoué de spasmes.


Dernière édition par Mason Terry Mindus le Sam 21 Juin - 21:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Mason Terry Mindus' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Acoustique
Feat : Chesca Miles
Messages : 819
Autre Identité : Supersonique

Race : Mutante
Localisation : N'importe où
Emploi : Freelance


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Phillia Jenkins

Phillia vit à temps Richards lancer la grenade tout en nous avertissant. Ses yeux s’agrandirent d’horreur et elle se recroquevilla derrière son pilier en jurant, les mains plaquées sur ses oreilles, enfonçant ses bouchons le plus loin possible pour protéger ses tympans.
Ceux-ci la protégeaient de l’intensité des coups de feu… Mais une explosion comme celle d’une grenade dans un espace confiné… Le bruit résonna dans ses oreilles, passant au travers de ses filtres comme s’ils n’existaient pas… Elle en eut le souffle coupé et tout son corps se contracta au point d’en trembler.

Elle savait que si elle n’avait pas eu ses protections, ses oreilles en auraient eus des lésions définitives. Même après que le hall devint silencieux, elle n’osa pas enlever les mains de ses oreilles… Un horrible sifflement lui faisait tourner la tête et voir de drôle de tâches lumineuses devant les yeux.
Elle finit toutefois par se lever et s’approcha de William qui était non loin d’elle. Sans dire un mot, elle s’appuya sur son épaule et secoua la tête pour reprendre définitivement ses esprits. Bon sang ce qu’elle pouvait se sentir faible quand son ouïe lui jouait ce genre de tours ?!!

Elle regarda distraitement le colonel sermonner l’extra-terrestre dont elle avait croisé la route alors qu’il était encore un membre du S.H.I.E.L.D. En fait elle était plus occupée à suivre William qui gagnait l’ascenseur avec les autres. Elle n’avait toujours pas lâché son épaule et se laissait guider tout en tentant de supporter ses acouphènes.
Le sifflement s’atténua et finit par disparaître totalement lorsqu’elle s’adossa à la porte de l’ascenseur. Elle poussa un soupir de soulagement et lâcha enfin l’épaule de son ami qu’elle remercia d’un sourire. Elle écouta attentivement Richards tout en vérifiant l’état de son équipement. Son épée était toujours bien fixée dans son dos et sa trousse de secours à sa hanche était en bon état.

Malgré l’arrivée au niveau plus rapide que prévue, Phillia fut prête pour la suite de la mission, rassérénée par ce léger intermède. La situation fut tout sauf ce qui était prévu. Les agents de l’HYDRA étaient en plein combat avec des prisonniers sortis de leur cellule. La jeune fille qui s’était attendue à les voir mains dans la main pour lutter contre un ennemis commun en fut surprise. Apparemment, dans le milieu carcéral, c’était chacun pour sa poire…
Voir la femme planter sans ménagement le prisonnier responsable de la semi-chute de l’ascenseur fit frissonner Phillia. Le tuer avait-il vraiment été nécessaire ? Pourquoi ne pas simplement l’assommer ? La mutante ne pouvait pas s’en empêcher… Elle avait toujours un problème avec la mort. Et c’est dans l’idée de tenter de limiter les dégâts qu’elle resta à proximité de cette femme qui venait de tuer quelqu’un sans ciller sous ses yeux.

Elle eut à peine le temps que la folie de la situation avait séparé le groupe en plusieurs duos, qu’elle et sa partenaire en armure firent face à un prisonnier. Son apparence fit grimacer Phillia dès le départ, mais ce fut quand elle croisa ses yeux qu’elle eut envie de vomir. Ouais, c’est sûr, en prison on n’avait pas souvent l’occasion de se faire plaisir… Mais fallait-il vraiment qu’il les reluque de cette manière ?!!
La jeune fille se sentit mise à nue avec sa combinaison moulante. Et même si elle couvrait chaque parcelle de son corps, elle avait l’impression que cela l’excitait encore plus que si elle ne la portait pas. Elle fut prise d’une envie de reculer, mais elle tint bon. Elle venait de se débarrasser de la peur d’un sadique manipulateur de serpents !!! Ou presque… Elle n’allait pas en laisser un autre hanter ses rêves !! La main sur son épée, elle se prépara à attaquer.

Puisse le sort m'être favorable...:
 

HRP - Réaction face au tirage:
 

Malheureusement pour Phillia, elle fut prise de court par la vitesse du mutant prisonnier en face d'elle. Elle qui avait pensé pouvoir l'étourdir avec sa charge sonique avant de lui asséner un coup d'épée, elle ne réussit à l'atteindre d'aucunes des deux façons. Sa charge sonique explosa à l'endroit où il se trouvait quelques instants auparavant, et le coup d'épée circulaire qui suivit ne l'empêcha pas de se retrouver derrière elle.
La jeune fille n'eut pas le temps de se retourner qu'elle sentit les mains de son adversaire sur elle. Alors que des doigts épais, sales et dominateurs se glissèrent dans ses cheveux pour lui saisir la tête, son autre main lui tordit le bras. Phillia lâcha son épée et tomba à genoux, des larmes de douleur et de dégoût au coin de ses yeux. Mais, fort heureusement, elle poussa un cri tout en tombant à terre et celui-ci créa un bouclier sonique autour d'elle. Il eut la durée d'une seconde, mais il fut suffisant pour écarter l'homme d'elle.


Phil' Jenkins ~ Supersonique



Dernière édition par Phillia Jenkins le Dim 22 Juin - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Phillia Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Bradley Cooper
Messages : 1409
Race : Mutant
Localisation : New York
Emploi : Aucun


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
William Cooper

Les combats autour de lui étaient menés de main de maître, enfin presque. Mais un mouvement mit fin à la bataille de manière brutale. Il discerna dans ce chaos un objet s’envoler vers les agents de l’Hydra. En l’espace de quelques secondes, William reconnut là une grenade et se mit à l’abri derrière le pilier où il était planqué. Il se boucha les oreilles et attendit la détonation.

L’explosion ravagea le lieu, c’était même étonnant qu’aucun des piliers n’eût cédé suite au souffle. Le lieu clos amplifia le son produit et la pression qui en fut ressentie par William était intense. Puis soudain, ce fut le silence. En ouvrant les yeux, il vit trouble, il essaya de bouger, mais fut pris de vertige. Ce ne fut que quand il entendit un pop significatif d’une baisse de pression qu’il commença à entendre à nouveau et à retrouver son équilibre.

C’est encore un peu sonné qu’il sentît un poids sur son épaule, il s’apprêtait à s’en défaire quand il se rendit compte qu’il s’agissait de Phillia. Et alors que lui-même commençait à se sentir mieux, il pouvait ressentir toute la détresse de la jeune femme. En effet, son pouvoir causait chez elle une sensibilité aiguë au son, il n’osait imaginer ce qu’elle devait ressentir.

Après que le colonel est engueulé, sévèrement le dénommé Reed ; le groupe se dirigea vers l’ascenseur. Il aida Phillia en le soutenant le temps qu’elle aille mieux, chose qui arrive seulement à l’intérieur de l’ascenseur, quand elle le lâcha, William lui fit un clin d’œil alors que le colonel commençait à expliquer ce qui allait se passer maintenant.

Mais rien ne se passa comme prévu. Ils arrivèrent au niveau -9, là un homme tentait d’arrêter l’ascenseur par la seule volonté de son esprit. Le prisonnier fut mis hors-jeu par la déesse guerrière qui montra à l’assemblée l’efficacité asgardienne. Quand enfin le groupe sortit, ils se retrouvèrent rapidement face à plusieurs ennemis.

Alors que William, suivit de près par l’un des membres du commando, partait en direction de l’infirmerie en cherchant à contourner l’ascenseur. Il tomba alors nez à nez avec un étrange petit bonhomme. L’homme ne semble pas à sa place, il s’agit d’un prisonnier et non d’un agent de l’Hydra, mais contrairement aux autres, il a plus l’air d’un petit bureaucrate que d’un dangereux criminel. Mais soudain, alors que William s’avance pour passer à côté de l’homme inoffensif, il est soudainement pris d’un fou rire incontrôlable. Que lui arrivait-il ? Derrière lui il vit le soldat lui aussi succomber au même mal. Mais que se passait-il donc ? Puis il sembla comprendre, l’homme qu’il avait voulu dépasser le regardait, il n’arrivait pas à savoir s’il avait fait exprès ou si l’homme ne contrôlait pas ce qu’il faisait.

William tomba à genoux sous le fou rire, il riait tellement qu’il commençait à en avoir mal. S'il continuait comme ça, il allait se casser une côte.

Ris ou meurs:
 

Le fou rire était quelque chose de rare chez William, il avait même perdu l’habitude de rire tout court, quand il était devenu un fugitif. Il devait cesser de rire, la situation ne se prêtait pas, s’il ne se ressaisissait pas il pouvait y avoir des morts, à commencer par lui-même. Puis la solution vint d’elle-même, il sentit au plus profond de lui une force qui pourrait le sauver. Force à laquelle il s’était juré de ne plus céder : la colère d’Horus. Cette même colère qui l’avait changé en tueur de sang-froid allait aujourd’hui lui sauver la peau. Enfin la rare du dieu de la vengeance le submergea. C’est le regard noir qu’il se releva. En cet instant, peu de choses au monde pouvaient l’empêcher de succomber définitivement à cette colère et d’éliminer l’homme face à lui. Mais contre toute attente, au lieu d’attaquer, l’ex-professeur brandit son arme sous le visage de l’homme et le somma d’arrêter ça tout de suite.



Dernière édition par William Cooper le Dim 22 Juin - 17:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe A
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe C
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Event :: ☩ Event ☩ And when history did not cooperate-