compteur


 

Partagez | .
 

 ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe C
- James B. Barnes - James Lear - Jean de Bury - Loki Laufeyson - Robocop-


Washington - La Maison Blanche – Le Bureau Ovale – 8:30 heure locale


"Monsieur le Président, voici votre discours. La conférence de presse commence dans trente minutes. " Le chef de l’Etat saisit la feuille et remercia d’un mouvement de tête son attachée de presse. Adossé contre son bureau, son regard résolu parcouru quelques lignes, lui rappelant qu’il les connaissait déjà par cœur. " Monsieur le Président, vos invités sont arrivés. Dois-je les faire patienter ? " " Faites-les venir Greg. " Le secrétaire d’Etat parut surpris. " Dans le bureau ovale monsieur ? Ne vaudrait-il pas mieux qu’ils attendent à l’extérieur ? " Ledit Président releva la tête, plantant son regard dans celui de son conseiller et ami. " Si aujourd’hui je me montre méfiant envers eux, alors autant tout abandonner immédiatement. " Le secrétaire acquiesça puis tourna les talons, s’exécutant.

Dans ces heures graves, la Maison Blanche était comparable à une fourmilière. Les travailleuses s’agitaient en tous sens, dans un joyeux chaos organisé. Chacune s’affairait à l’accomplissement de sa tâche sous le regard tendu mais déterminé de leur reine. Ce qui allait se jouer aujourd’hui était d’une importance capitale, et il n’était pas certain que chacun d’entre eux le réalisait véritablement… Lui-même doutait en avoir pleinement conscience. Faisait-il le bon choix ? N’allait-il pas précipiter son pays dans les affres d’un indicible chaos ? Le Président Palmer ferma un instant les yeux.

" En de telles circonstances, le doute est l’apanage des hommes de sagesse. " Le Président rouvrit ses yeux lorsqu’il entendit cette voix qu’il reconnut aussitôt. " Professeur Xavier. " Le Président quitta son assise pour aller à la rencontre de la tête de proue des Mutants. " Monsieur le Président. " C’est avec une certaine chaleur qu’ils se serrèrent la main, témoignant d’un profond respect mutuel. " Merci d’avoir répondu à mon appel. " " C’est à nous de vous remercier pour avoir fait appel à nous monsieur le Président et soyez assuré que nous ferons tout pour que notre collaboration permette à notre pays et au monde de devenir meilleurs. " Le chef de l’Etat lui sourit avec reconnaissance puis il leva la tête et vit alors une image à proprement parler, saisissante.
Se tenaient devant lui le plus célèbres des soldats américains, Captain America, accompagné des représentants des Héros d’un nouveau monde : le dieu asgardien Thor accompagné de la jeune astrophysicienne Jane Foster, mais aussi l’Ambassadrice d’Alfheim –il tenta de ne pas attarder son regard sur ses petites oreilles pointues- nommée Rigel Ditf… Rigel. A côté d’elle se tenait Luke Cage, leader des Thunderbolt et enfin, un peu plus en arrière, un homme à la coiffure étrange et au regard hostile présenté sous le nom de Logan qui le salua d’un " Salut " peu démonstratif.

" Monsieur le Président, la conférence va commencer. " Le professeur Charles Xavier sourit alors en se tournant vers le Chef de l’Etat. " Allons écrire l’histoire. "




Quelque part en vol au-dessus des Etats-Unis – 9:00 heure locale


Les pales des deux hélicoptères généraient un bruit sourd dans le cockpit. Le colonel Richards qui commandait cette mission se tourna vers son équipage alors silencieux, dont chaque visage exhalait une profonde concentration. " Madame " Commença-t-il en saluant Lady Sif d’un mouvement de tête. " Messieurs ! Je sais qu’on vous a déjà briefé sur cette mission mais il est de mon devoir de vous en rappeler les objectifs. Je n’vais pas m’attarder sur des détails, alors pour faire simple, une bande de connards de nazi a investi l’un de nos bâtiments. Il s’agit d’une base où sont entreposées des armes expérimentales surpuissantes et où se baladent des monstres avec des putains de capacités pas normales… Sauf vot’ respect m’ssieurs-dame. Nos objectifs ! On entre, on met tous ces cons hors d’état de nuire et on reprend la base. Des questions ? " Aucune réaction. " Parfait ! " Soudain, l’attention du colonel fut attirée par un son dans sa radio. Il posa sa main gantée contre son oreillette en abaissant sa tête. Une seconde après, il la releva en faisant face aux soldats. " Nous arrivons à destination dans quelques minutes. La conférence de presse du Président va commencer alors j’vous prie de garder votre canal ouvert… on sait jamais, ça peut être intéressant. "




Une base secrète d’Hydra près de Nordvik, Nord de la Sibérie, Russie – 21:00 heure locale


Les doigts crochus tournèrent le bouton du vieux poste de télévision et l’image, très parasitée, ne gagna guère en clarté mais c’était mieux que rien. La voix grave et caverneuse d’un soldat russe à l’accent fort prononcé gronda soudain, faisant sursauter le petit rat de laboratoire. " Pousse-toi de l’écrlan. Je veux voirl le Prlésident amérlicain. Aujourld’hui grland jourl. " Mieux valait ne pas contrarier Sergei. Après tout, c’était un soldat d’élite et si monsieur voulait voir le Président américain à la télévision, alors personne dans cette salle n’allait s’y opposer, pas même l’éminent professeur Vladislav Dazdrapetrak qui arrivait dans la salle de repos.
Tous se tournèrent vers l’écran. Le Président commençait son discours.

La jeep parcourait la lande glacée. Malgré l’heure tardive, le soir semblait ne pas vouloir tomber. A cette période de l’année, lorsque l’on se trouvait au Nord du cercle polaire Arctique, la nuit se dérobait sous un soleil rasant mais constant. Les rayons solaires se reflétaient sur la glace et formaient un halo éblouissant qui rendait plus que pénible les déplacements sans protection solaire. Pour cette mission, il était impossible d’arriver par les airs. Leurs radars étaient bien trop élaborés et le moindre objet volant aurait été pulvérisé sans semonce.
A l’intérieur de la jeep demeurait un silence à peine perturbé par les remarques narquoises d’un petit gringalet qui semblait agacer tout le monde. Ce groupe de mercenaires avaient été engagé par le gouvernement américain pour aller à l’origine d’un signal émis par une ancienne base désaffectée d’Hydra. De multiples rumeurs tournent autour de cet ancien bunker soviétique qui serait un centre de recherches dangereuse et interdites. Au loin, une forme se dessinait sur leur route.



Washington - La Maison Blanche – La salle de presse – 9:00 heure locale


Le Président Palmer entra dans la salle de presse. Toutes les équipes de journalistes se levèrent pour l’accueillir et engagèrent leurs objectifs. L’excitation se lisait sur leur visage. Ils savaient que cette conférence serait historique et pour rien au monde ils ne voudraient laisser une seule miette de ce qui allait se dérouler à cette heure ici même. Tous se rasseyaient, bloc-notes et stylos en main.
Le Chef de l’Etat américain se plaça derrière le pupitre, déposant les feuillets avec calme et soin. Il paraissait serein et déterminé et son regard ne laissait place à aucune faille. Palmer était très doué pour faire illusion. A sa suite, apparurent les Héros. Mutants, aliens et autres se placèrent de part et d’autres du Président, témoignant physiquement de leur soutien et de leur unité. Captain America se tenait sur sa droite et Charles Xavier sur sa gauche. Très vite, le brouhaha s’étouffa dans un silence impatient, les caméras s’allumèrent, les appareils photos commencèrent déjà à irradier la salle de leur flash et le Président des États-Unis leva les yeux sur cette assemblée avide.

"Mes chers compatriotes,

Je viens vers vous aujourd’hui, en cette heure grave de notre histoire. Vous ne l’ignorez pas, les États-Unis d’Amérique ont été attaqués. Cette traîtrise, marquée du sceau de l'infamie, n’est autre que l’oeuvre d’un vieil ennemi que nous croyions, à tort, disparu. Le fascisme s’est insinué dans les pores de nos institutions, patientant telle la bête immonde qu’il est. La tyrannie, l’oppression, la persécution jettent un voile sombre sur le monde.

Hier encore nous vivions les uns face aux autres, nous déchirant au sein de notre beau pays. La folie s’était emparés de nous, les forces de l’ombre louvoyant pour nous mener dans l’opprobre. La barbarie est à nos portes, apportant avec elle la nuit dans laquelle elle plonge l’humanité.

L’humanité, un mot qui devrait prendre un sens nouveau pour nous aujourd’hui. Notre pays chérit depuis toujours la liberté. Et c’est grâce à cette liberté que nous nous unissons désormais. Hommes, Mutants, Aliens, nous sommes réunis ce jour pour signifier au Monde que nous refusons d’entrer dans la nuit sans combattre. Oublions nos querelles, agissons pour notre intérêt commun. Nous sommes tous citoyens de notre belle Amérique, nous sommes tous des résistants face à l’Hydra.

Mes chers compatriotes, soyez assurés de ma force et de mon engagement. Aujourd’hui est un jour à marquer d’une pierre. Un jour où toutes les forces de notre nation se sont unies pour faire face à la menace du despotisme. Hydra le sait désormais, face à elle se tient un peuple fier, un peuple fort, un peuple unis. Face à elle se dresse le peuple libre des Etats-Unis d’Amérique !!
"

Les journalistes s’étaient gavés du speech du Président comme un enfant gourmand d’un gâteau au chocolat. A peine eut-il terminé qu’une nuée de questions l’inonda. Personne ne voyait qu’au coeur même de cette fosse fébrile se trouvait un homme dont le destin allait changer la donne. Un son retentit. Ce n’était pas quelque chose d’évident. Il était impossible de le distinguer ou presque sauf pour le destinataire. C’est alors qu’un journaliste se leva. Il avait, comme la plus part de ses compères, un magnétophone dans sa main tendue. En une seconde, ledit magnétophone se changea en une arme : un pistolet, dirigé vers le Président Palmer. “Heil Hydra!!!!” PAN ! Le coup partit. Personne n’eut le temps de réagir et encore moins de l’arrêter. Ce tir était presque à bout portant et personne ici, malgré leurs capacités ne purent empêcher la trajectoire de la balle de changer.

Fin de la retransmission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe C
- James B. Barnes - James Lear - Jean de Bury - Loki Laufeyson - Robocop-


Situation


* Depuis quelques mois, les Etats-Unis se déchirent. La cause : la loi sur le recensement. Humains et mutants se méfient. Plus dur encore, les sur-humains entre eux s’opposent. Affiliés au gouvernement ou clandestins, le climat délétère les oblige un à un à faire un choix, celui du camp qu’il pense juste.

* Il y a moins d’une semaine, Hydra s’est révélée au Monde avec le visage d’Alexander Pierce. Ce dernier a détourné le projet Insight visant à installer un nouveau monde. Captain America l’en empêcha dans ce que le monde connait comme le drame des Héliporteurs.

* Suite à ces évènements, le SHIELD est dissout.

* Ces derniers jours et même heures, des manoeuvres militaires ont lieu sur la surface du globe pour lutter contre Hydra qui révèle une ramification incroyable et dominante.

* Politiquement la loi Lewis est abandonnée. Secrètement le Président américain use de diplomatie auprès des sur-humains et mutants. Il prend contact avec les chefs de file des mouvements opposés au recensement : Captain America et le Professeur X.

* Nous sommes maintenant quelques minutes après les évènements. Avant de s'être fait tirer dessus, le Président venait d'annoncer au monde la coalition des forces humaines et mutantes des Etats-Unis dans ce qu’il voulait être “ La Grande Réconciliation”. En secret et pour marquer la création de cette union, des opérations militaires d’envergure se déroulent, association organisation gouvernementale et anciens Clandestins.


Règlement général


Un tour est le temps séparant deux posts du Maître du Jeu. Ce temps sera de 4 jours et l'event durera 7 tours.

Pour des raisons de logistique, nous vous demanderons de poster à 18 heures le dernier jour du tour en dernier délai. Cela est le seul moyen pour nous de vous offrir la suite de l'intrigue dans des délais et des heures raisonnables. Après 18h, toute réponse sera refusée.

Les rp durant l'event devront comporter au minimum 400 mots. De la même façon, tout flood ou message autre que vos posts inrp seront strictement prohibés. Pour cela, nous créerons une zone pour vous exprimer entre membres se trouvant ICI !

Si vous avez la moindre question, venez nous la poser dans ce sujet. Aucune question n’est bête et pensez que vos collègues se posent peut-être la même. L’équipe du staff ne répondra à aucune de vos interrogations en dehors de ce sujet (que ce soit par mp, sur la cb ou sur skype).

Il n’y a pas de maximum de mots, néanmoins, faites attention à ne pas pondre des pavés à chaque post. Vos réponses doivent être concises (évitez de reprendre toutes les actions des personnages ayant posté avant vous, cela ne fait pas avancer l’action), cohérentes et doivent répondre à l’action proposée par le MJ.

L'utilisation du code ci-joint est obligatoire, tout comme l’utilisation de gifs ou d’images supplémentaires est interdite, et ce pour une meilleure lisibilité et ne pas alourdir la page.

Code:
<div class="event_bloc"><div class="event_header"><img src="http://37.media.tumblr.com/9dee9a65598a864afd5ed5bb12816d3a/tumblr_n5jr5yML7w1qlm9fno1_500.gif">
<div class="event_titre">history was changed</div>Nom du joueur</div>
<span class="first">T</span>exte du rp.</div>

Rater un tour, ça peut arriver à tout le monde. Deux tours, ça devient plus problématique. Au troisième tour raté, vous serez automatiquement exclu de l'event. Si nous ne parvenons pas rapidement à prendre contact avec vous pour scénariser cette disparition, vous devrez prendre en compte le choix du MJ.

Pour éviter tout problème de mésentente, vous devez poster ICI pour recenser les objets que vous avez sur vous. Vous devez obligatoirement y poster et attendre l’aval du staff avant de commencer le rp.


Règlement de combat


Une seule action offensive par tour, qu’elle soit directe ou indirecte.

L'utilisation des dés est obligatoire pour chacune de vos actions offensives. Rendez-vous dans le sujet ci-contre pour comprendre leur utilisation !

Vous devez obligatoirement poster vos probabilités en même temps que vous lancez vos dés. Vous pourrez toujours éditer votre message pour compléter votre rp mais les probabilités doivent apparaître immédiatement et ne pas être modifiées.

La défense est interdite. Si l’un de vos alliés vous touche par erreur en obtenant un mauvais jet de dés, ou bien si le MJ dit que vous êtes touché par un ennemi, vous ne pouvez pas contrer.

Toute action de tricherie (avec les dés notamment) ou de grobillisme ne sera pas tolérée ! Nous n’hésiterons pas à vous demander d’éditer votre post si vos actions nous semblent problématiques, ou même à vous exclure de l’Event si le problème est ou devient plus grave. Soyez fair-play et acceptez la défaite et les blessures car tout le monde est logé à la même enseigne.

N’inventez pas d’ennemis ou des situations ! Si chacun d’entre vous commence à nous sortir Hulk, Diablo ou même des mutants quelconque, on ne va pas s’en sortir. Le MJ est là pour vous dire qui vous affrontez et ce qui arrive, alors même si vous pouvez bien entendu, extrapoler un peu, vous ne devez pas vous écarter de la trame instaurée par votre MJ.

Pour terminer : AMUSEZ-VOUS ! Vous avez un mauvais jet de dés ? Et alors ?! Profitez-en pour nous faire rire ! Essayez de vivre l’Event à fond, éclatez-vous et ce sera là notre plus belle récompense.



Dernière édition par Uatu le Gardien le Dim 15 Juin - 21:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe C


Base secrète d'Hydra près de Nordvik, Nord de la Sibérie, Russie


-À un kilomètres de la base-

Le Général Ross tentait d'obtenir un meilleur signal radio. On venait de tirer sur le Président ! Il n'en revenait pas. Comment avaient-ils osé ? Quoi qu'il en soit, il semblait le seul dans cette satanée jeep à se sentir concerné. Des quatre mercenaires présents, il n’avait entendu parler que du Robocop, les trois autres lui étaient totalement inconnus. Pourquoi déjà était-il là ? Après le sauvetage de New York par Hulk et les Avengers, Ross avait perdu en crédibilité et avait été relayé au second plan.

Enfin, ils arrivèrent près du repère. La jeep défonça les clôtures métalliques et aussitôt le système de défense de la base s’activa. Deux énormes tourelles sortirent du sol et pointèrent leur arme sur leur cible. L’une d’elles fit pleuvoir du calibre 50, mais le véhicule ne put être stoppé que grâce au soutien de la seconde tourelle qui envoya une roquette.
Le projectile atterrit juste à côté de la jeep, ce qui eut pour effet de la renverser sur le côté. À peine le véhicule blindé hors course, que la porte mécanique du bunker s’ouvrit libérant une dizaine de soldats tous armés jusqu’aux dents.

-Au même moment à l’intérieur de la base de l’Hydra-  

Sergei poussa un rire à la fois froid et victorieux. Le Président américain venait de se faire tirer dessus; rien de plus jouissif que de voir l’un de ses ennemis mourir en direct. Du moins, il l’espérait, en effet la retransmission avait été arrêtée à l’instant même pour le coup de feu avait retenti. Il cessa de rire quand il vit le regard sombre et glacial de Vladislav. Ce scientifique travaillait depuis des années dans la base, il le respectait sans doute, mais une chose était sûr il n’aimait pas le responsable des expérimentations sur les surhumains.

Soudain, une alarme retentit et des ordres furent donnés, l’homme se leva et quitta le scientifique des yeux puis il rejoignit bien vite d’autres soldats. La base était attaquée, un véhicule venait d’être détecté à moins de deux kilomètres de la base. L’un des commandants hurla sur ceux qui surveillaient les radars, prétextant qu’ils auraient dû les détecter bien plus tôt. Il ordonna à une dizaine d’hommes d’aller à la surface pour arrêter les survivants, puis ordonna qu’on mette les mesures défensives en oeuvre.

-Cellule de haute sécurité-

Mais au plus profond de la base, enfermé dans une cellule de verre, une jeune femme ouvrit les yeux.



Situation


Comme vous l'aurez compris, vous avez tous été engagé en tant que Mercenaires pour accomplir cette mission non officielle. Si certains ont été approché, d'autres (comme Bucky par exemple) ont pu entendre parler de cette mission et s'être greffé au groupe pour raisons personnelles (pour Bucky, le recherche d'informations sur son passé par exemple). Nous vous laissons le soin de choisir.

Le groupe combattant est constitué de Robocop, Bucky; Jean, James et le Général Ross. Vous vous êtes mit à l'abri derrière le véhicule accidenter.

James : Sans comprendre pourquoi, tes pouvoirs ont subitement diminué au moment où la jeep défonce la  clôture. Ton Forum Awereness ne fonctionne plus, tu as toujours conscience de ne pas être dans un véritable monde, mais tu n’as pas accès pour ce rp aux informations présentes dans le forum et dans les autres RPs. En revanche, ton pouvoir de vieillissement est intact.

Loki : Tout comme James tes pouvoirs sont altérés. Tu gardes toutes tes capacités d’asgardien, mais ta magie est diminuée et tu dois te concentrer pour maintenir un pouvoir et ne peut donc en utiliser qu'un seul à la fois.


Objectif : Défaire vos ennemis : 10 soldats de l'Hydra et 2 Tourelles automatique (dont une envoie des roquette), puis entrer dans la base.

Pour tuer un soldat il vous faut obtenir 1 OUI ; pour détruire une tourelle il vous faut 2 OUI.
(note : si vous avez 3D et que vous obtenez que des OUI, vous pouvez tuer 3 soldats ou 1 soldat et une tourelle)

Lancé de dé :
Pour vos actions, voici le nombre de dés autorisés par personne :
-Robocop -> 3 Dés
-Bucky -> 3 Dés
-Jean -> 2 Dés
-James -> 2 Dés
-Loki -> 3 Dés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
RoboCop

Le Humvee approche de la Zone de Front, la mission était carrément suicidaire. Le cyborg reste dans son mutisme assis a l’arrière du véhicule. Il aperçoit quelques coups d’œils du général Ross dans sa direction au travers du rétroviseur. Il ne vivait désormais que pour une chose se venger... mais le temps n'est pas propice, pas encore ... Mobilisé en même temps que les troupes du SHIELD et du gouvernement, n avait donné comme tache a RoboCop d'intégrer une équipe de démolisseur dont la mission était d'entrer en force dans une sorte de Bunker de l'hydra ... Mais ce n'est pas RoboCop qui s'était joint à la mission mais bien Murphy... Toute cette haine dans ce corps métallique, ça allait faire mal ... a coté de lui, canon vers le haut, un Canon Cobra récupéré dans l'arsenal mis a leur disposition par le général Ross. Les lèvres légèrement pincé, on ne pouvait pas dire que c'était un super compagnon de route.

Le tout-terrain militaire finit par traverser les clôtures métallique déclenchant une alarme stridente, suivit par ... des tirs. Du gros calibre, surement du 50 dont les balles commençaient a traverser les vitres et le blindage. Se saisissant de son voisin de droite par la nuque, le cyborg le plonge vers l'avant approchant son torse de ses cuisses pour le mettre à couvert, et très certainement lui sauver la vie, ou lui éviter de se prendre une balle dans le corps. LE cyborg s’empare ensuite du Cobra, et alors qu'il va passer le canon par un des trous dans le pare-brise une roquette touche le Hummer envoyant celui-ci faire un tonneau.

Après que le 4×4 se soit stabilisé sur le coté, le cyborg envoya son canon vers l’arrière du véhicule s'extirpant de ce dernier par le même chemin. En un rapide coup d’œil, son unité de visée enregistre la position des soldats d'hydra et des  tourelles lui permettant d'établir une carte dans son système de la situation. Il déplie son bipied et pose ce dernier sur la carrosserie du véhicule Effectuant un premier tir de couverture pour permettre aux autres occupants de s'extirper. Il arriver a calmer légèrement le feu nourri en faisant exploser un petite masse rocheuse, poussant les soldats a se redéployer et a cesser le feu.

Une fois le général Ross sorti avec les autres. Il  se remets a couvert avec eux et  leur fait un rapide topo de ce que son système a enregistré.


"Deux tourelles. A 11h00 un gros calibre et a 3h00 des roquettes. 10 soldats réparti entre les divers éléments de couvertures entre 10 et 3h00."

Le Cyborg se redressa a nouveau et Tire a 3h00.  

Spoiler:
 

La balle vient se loger dans le torse de l'un des soldat explosant immédiatement, choquant surement ses camarades a cotés.
.


Dernière édition par RoboCop le Mar 17 Juin - 17:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'RoboCop' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
James B. Barnes

James s'était assis dans le SUV en silence. Pas un mot n'était sortit de sa bouche alors que Ross les avait fait monté. Depuis qu'Hydra était tombé, Barnes s'était caché jusqu'à ce qu'il entende parler des missions spéciales que le gouvernements avait mis en place pour supprimer HYDRA. Il avait donc saisit l’occasion de mettre un peu les choses à plat entre lui et cette organisation et s'était engagé dans la mission. Avec un peu appréhension tout de même. Il connaissait les gaillards, il savait que rien ne serait facile avec cette foutue organisation et il se demandait ce qui les attendait dans cette base au fin fond de la Russie. Il savait qu'elle devait être blindée et super protégée, comme toutes les bases d'HYDRA en soi. Il espérait juste que ces compatriotes soient  douées de leurs armes et qu'il ne se retrouve pas piégés comme des rats une fois entré...

Il savait, comme tout le monde dans le Humvee, qu'une fois fois la barrière franchie, ils ne tarderaient pas à se faire canarder. Ce qui bien sûr ne manqua pas.  Les balles volaient et il les entendaient percer le métal comme du beurre. Il vit l'homme de métal faire plonger un homme alors que lui même se baissait à son tour pour éviter de se faire épingler et transpercer par une balle. Ce qu'il n'avait pas prévu par contre, c'est la déstabilisation du véhicule. Il se retrouva alors chahuter jusqu'à ce que le véhicule se retrouve immobiliser sur le coté. A peine le temps de retrouver ses esprits et il s’extirpa du SUV avec habilité. Le temps de voir si rien ne manquait à son équipement et il entendit la voix de Ross annoncer la couleur.

"- Deux tourelles. A 11h00 un gros calibre et a 3h00 des roquettes. 10 soldats réparti entre les divers éléments de couvertures entre 10 et 3h00."

Génial. Bucky regarda ses coéquipiers une demie seconde avant d'entendre un coup de feu et les cris des soldats en face. Bien. Un de moins, plus que onze.  Le soldat se redresse alors, vérifie son arme et tire :

Faite que je gagne... :
 

Sérieusement? La balle toucha un des soldats dans la poitrine, on lui donne au moins ça à ce pauvre James. Il entendit les cris des autres soldats. Il ne comprit pas tout puisque le bouhaha masquait pas mal de paroles mais les soldats commençaient un peu à s'affoler. Il se faisait tirer comme des lapins et cela ne leur plaisait pas beaucoup...



Dernière édition par James B. Barnes le Lun 16 Juin - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'James B. Barnes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
James Learr

*Je suis désolé James... sans pouvoir cette fois-ci...*

Satané contrôleur !! Faudra vraiment que tu m'expliques pourquoi... Parce que s'ils ont pas de bonnes raisons d'avoir bloqué mes pouvoirs, je vais vraiment râler !! C'est que ça me sert à faire mon beau à moi !! Là, je peux même pas « lire » les autres Rps... Sérieusement ? Enfin je sais que je peux les lire, mais je peux pas m'en servir. Un blocage à la noix si tu veux mon avis !! Mais il me reste le vieillissement, on va bien s'amuser !!

*Attention quand même, tu peux pas anticiper les mouvements de tes ennemis en lisant leur RP... Tu pourrais mourir*

Mais non !! T'inquiètes pas pour moi et contente toi de me faire dire des phrases qui resteront dans la mémoire et surtout qui feront bien chier les gens !!

*Ok... on y va ?*

On y va...

Le gouvernement avait réussi à me trouver, ou du moins je m'étais laissé trouver, pour me proposer une mission... Infiltrer une base de l'hydra et leur péter la gueule !! Ce fut avec plaisir que j'y participerais. Quand j'avais dit oui je ne savais pas avec qui j'allais me retrouver et je fus assez content du résultat... Je n'avais encore jamais eu d'aventure avec les loulous avec qui je serais. Ils ne me connaissaient pas, peut-être de nom. L'Indic avait quand même été recherché par tous les groupes à un million... Ca avait forcément dû intéresser le chasseur de prime qu'était Jean ou encore Robocop. Bref... On était dans la Jeep qui défonça littéralement le grillage ennemi... Mission suicidaire... Moi qui n'était pas un combattant de base, les contrôleurs avaient eu la bonne idée de me mettre dans un groupe qui se faisait défoncer dès le début et sans mon forum awareness... Je ne savais pas vraiment comment gérer ça... Je faisais comme si je n'avais pas peur, parce que la mort n'existait pas vraiment ici, mais je voulais pas perdre un bras ou un truc du genre... Enfin bon, le véhicule défonça le grillage et immédiatement on se fit attaquer par deux tourelles, dont une nous envoya une roquette qui mis la Jeep sur le côté. Chaque sortit et je m'extirpai également de la voiture... Robocop eu la bonne idée de nous dire où étaient les ennemis et il tira sur un des soldats qui explosa, ce à quoi je répondis :


- YOUHOU !! Joli feu d'artifice !!

Ce fut au tour de James d'intervenir et il tira sur l'un des soldats !! Et un de moins !! C'était maintenant à moi d'agir !! Je n'avais pas grand chose sur moi mais je pouvais tenter de détruire une tourelle avec mon pouvoir du vieillissement... Enfin la détruire, la rendre inutilisable. Je me concentrais sur le gros calibre, parce qu'une roquette à peut s'éviter et ce n'est pas très important dans l'immédiat... Les balles par contre, c'est plus gênant !! Et maintenant il n'y a plus qu'à tirer les dès... D'ailleurs je me demandais, beaucoup on en fait fait deux offensives puisqu'ils visaient une tourelle ou un soldat... Les dés choisissaient seulement qui était la cible... Je me demandais si je pouvais faire la même chose, si cela comptait comme une ou deux offensives, si j'avais le droit. Et on va poser la question dans le sujet en question, la réponse est OUI... Super, on pourrait avoir un coup perdu pour un soldat. Il n'y avait plus qu'à lancer les dés :

On lanceee:
 

J'aurais aimé être celui qui aurait détruit la tourelle, mais quelqu'un d'autre s'en chargerait sûrement !! Un boulon s'échappa de la tourelle pour aller se loger dans le crâne d'un soldat qui tomba en criant d'agonie. J'hurlai :

- Dans ta face !! Bien fait !! Mouahaha !!

Bah quoi ? Fallait bien que je montre que c'était moi et pas de la simple chance quand même non ?


Dernière édition par James Lear le Mar 17 Juin - 17:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'James Lear' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Groupe C
Il était proche, très proche, Jean avait presque retrouvé al trace de l'organisation responsable de l'enlèvement de son fils. Mais il avait encore du travail, Hydra et lui n'avaient pas de passif particulièrement chargé et d'ailleurs il avait toujours pensé que cette branche des nazis avaient disparus corps et âme sous les coups de bouclier de Captain America. Mais les événements récents avaient prouvé le contraire, entre la destruction du SHIELD et la loi de recensement, le chaos s'était emparé du monde des supers, les affaires étaient repartis de plus belle, avec la chute du SHIELD, les objets high-tech, artefacts et autres psychopathes augmentées étaient des cibles prisées des riches collectionneurs, maîtres de guerre et autres. Mais c'était cette fois le gouvernement qui l'embauchait. Bain l'avait mis très vite au courant de ce "contrat" reçu, cela tenait sans doute de la mission suicide mais la paye était très bonne et il ne serait pas seul.

Jean avait bien préparé cette mission, carte topographique de la région, informations sur les armements classique de l'Hydra, ces salopards étaient adeptes de l'artillerie lourde, Jean allait devoir se faufiler sous les balles si il ne voulait pas y laisser la vie. Deux Desert Eagle, un FAMAS et une grenade fumigène lui offrait une panoplie efficace, le couteau de combat était la encore au rendez-vous, il n'allait pas prendre le risque de se faire suriner par le premier nazi qui passait. Le moyen de transport était prévu, c'était ça de moins à se préoccuper. en ce qui concernait le plan il était simple, entrer et dézinguer tout le monde, Jean n'aimait pas qu'on le prenne pour un simple exécuteur mais un job était un job.

Le Humvee était comme tout les Humvee militaires, inconfortable, mais Jean n'allait pas se plaindre, il ne souhaitait pas vraiment finir avec une balle dans le corps par ce que le blindage était léger. La méthode d'approche lui semblait également discutable, mais il n'allait pas remettre en cause les compétences de ceux qui avaient organisé cette mission... bon un peu tout de même mais il n'allait pas commencer à ramener sa science, ce contrat était aussi une chance d'avoir des contacts gouvernementaux après tout. Et une des théories de Jean impliquait justement une cellule secrète d'un gouvernement puissant, les Etats-Unis étant célèbre pour cela, il ne lui restait plus qu'à faire le calcul. Ses compagnons de route lui était pour la plupart inconnu, il avait déjà vu Ross quelque part mais le nom et sa fonction lui étaient inconnu, James lui disait plus que quelque chose, ils avaient presque combattu côte à côte, ça lui avait coûté deux bras mais il le lui avait plutôt bien rendu considérant son infériorité physique par rapport à ce dernier. Robocop était reconnaissable entre mille, la star de la lutte anti-mutant était un véritable tank bipède et Jean comptait sur lui pou faire de gros dommages. Il avait rencontré James dans l'univers parallèle, il avait visiblement un problème de santé mentale mais cela était excusé par sa capacité incroyable à avoir des informations sur tout et tout le monde, sa présence ici était cependant un mystère pour Jean, avait-il d'autres capacités?

Jean fut tiré de sa contemplation par des brutis de balle. Calibre 50, les trous dans la coque indiquèrent à Jean que visiblement tout ne se passait pas comme prévu, il sentit une main le saisir dans le dos et le pencher sur deux imposants morceaux de métal, Robocop avait pris les devants. Aussi humiliante et étrange que soit la situation, le geste avait sans aucun doute sauvé sa vie aussi il lui en était plutôt reconnaissant. L'explosion qui suivit secoua le Humvee et le projeta sur le côté, Jean n'avait pas vraiment apprécié l'expérience. Il entendit tout le monde se mettre en mouvement mais lui était toujours sonné, les tirs et les explosions ne tardèrent pas se faire entendre autour de lui. Ses oreilles sifflaient et il avait un peu la nausée, il était beaucoup trop vieux pour ces conneries. Armant son FAMAS, il s'extirpa de la carcasse et se mit à couvert. Les balles crépitaient dans les airs et il entendit les hommes de l'HYDRA se mettre en position, visiblement un éboulement les avaient délogés. Jean profita de l'accalmie pour sortir brièvement de son couvert et évaluer la situation, ses sens encore un peu troublés par le choc lui indiquait la présence d'au moins une dizaine d'ennemi et surtout d'une satané tourelle qui allait les hacher menu si ils ne réagissaient pas très rapidement.


roule ma poule:
 

Il fallait faire vite, il n'allait tout de même pas moisir ici. Jean sortit de son couvert, les balles crépitaient dans les airs, il devait faire vite, il visa et entama d'arroser copieusement la tourelle, les balles s'écrasèrent sur l'acier de cette dernière, pourquoi avait-il visé ici? L'explosion qui suivit fut un surprise. Jean se remit immédiatement à couvert, les dieux lui souriaient aujourd'hui, il valait mieux ne pas les tenter et se mettant dans al trajectoire d'une balle.


Dernière édition par Jean De Bury le Mer 18 Juin - 8:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jean De Bury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Tom Hiddleston
Messages : 1912
Autre Identité : Mr. Liesmith

Race : Jotun
Localisation : Midgard
Emploi : Dominer le monde


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Loki Laufeyson

Le Docteur Vladislav Dazdrapetrak arriva en salle de repos. Contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, ce n’était pas de son plein gré. Ici, tout était réglé comme une horloge et les scientifiques n’avaient aucune marge de manœuvre et lorsqu’il était l’heure d’aller se restaurer alors vous n’aviez pas le choix. L’Hydra avait toujours un œil sur ses ouailles, toujours, d’autant plus qu’une partie avait été amené de force ici.
Sergei houspilla l’un des rats de laboratoire pour qu’il se pousse de l’écran. Vlad demeura silencieux, allant de sa démarche lente jusqu’aux plats froids en libre-service. Il n’avait pas faim et surtout pas de cette nourriture abominable –et humaine qui plus est- mais il devait bien faire illusion pour ne pas éveiller les soupçons.

Une fois installé à une table, il leva son regard sur l’écran et suivit le discours du Président américain. Un sourire mauvais déforma son visage ridé et creux lorsqu’il vit le Dieu Thor. Le discours quant à lui, était cruellement amusant. Allier les aliens, les mutants et les hommes hein ? Misérables fantasmes bidon d’une nation aux abois. Il retint un rire narquois derrière ses dents et lorsqu’il entendit " Heil Hydra " avant que ne soit tiré un coup de feu, le rire tonitruant de Sergei aurait pu réveiller un mort. Vlad posa alors son regard sombre sur lui et lorsque le soldat fit de même, il lui offrit un sourire aussi glacial qu’énigmatique. Il devait se débarrasser de lui car depuis son arrivée, quelques heures au-paravent, Sergei ne l’avait pas lâché. L’avait-il démasqué ? Impossible ! Ses pouvoirs étaient certes complètement perturbés mais il usait de toute sa concentration pour maintenir son odieuse fanfaronnade. Le temps le pressait. Maintenant, il devait prendre des risques.

Une seconde après, l’alarme retentit et ce fut le branle-bas de combat. Sergei quitta la salle de repos en toute hâte. C’était le moment. Le vieux scientifique se leva calmement de sa chaise. Il ignorait ce qui se passait dehors et il n’en avait strictement rien à faire. Tout ce qu’il voyait maintenant, c’était que la place était libre, il pouvait enfin faire ce pour quoi il était venu.

Dazdrapetrak quitta la salle de repos pour se diriger vers l’intérieur de la base souterraine crasseuse. Ce qu’il n’avait pas prévu en revanche, c’est que Pertovsk, un " collègue ", le suivrait en le talonnant. « Doctor Dazdrapetrak ! Attendez-moi ! » Vlad eut bien des difficultés à se retourner pour attendre son collègue. Quand il se débarrassait d’un rat un autre prenait immédiatement la relève. Cet endroit était donc pire qu’Helheim, mais soit, il le tuerait dans un coin plus tard. « Taisez-vous Petrovsk et rlestez naturlel. » Le petit généticien était nerveux et murmurait –bien trop fort selon Daz- à son oreille, marchant, le pas rapide à côté de lui. « Vous savez ce qui se passe Vlad ? On est attaqué ! Le Shield nous a rletrlouvé j’en étais sûrl… » « Ne dites pas de bêtises, le Shield n’existe plus.  Maintenant, baissez la tête et taisez-vous. » Lorsqu’ils croisaient d’autres soldats, ceux-là semblaient totalement les ignorer, courant jusqu’à l’entrée. Parfait ! « Vous crloyez qu’on va pouvoirl s’échapper ? Ma famille me manque… »

Soudain, Petrovsk fut projeté contre le mur et Vlad sentit une main large se poser sur son épaule et le retourner violemment. Il dut se faire violence pour garder son rôle de frêle scientifique. « Tu crlois aller où comme ça ! Tu rlestes là et toi aussi ou je vous casse vos sales petites gueules de fouines ! » Petrovsk se releva avec difficulté, tétanisé, bredouillant de vagues excuses. Vlad sortit le scalpel qu’il avait dissimulé dans sa poche et tenta de le planter.

J'invoque le pouvoir de l'Epic Win ! Ou bien de l'Epic moyen...:
 

Le soldat, surprit, est touché à la poitrine. Il pose un genou à terre à hurlant des injures dans sa langue natale pendant que Vlad et Petrovsk prennent la fuite.



Le Mal est ma lueur
Le Mal est entré, meilleur ennemi. Il sait m'abandonner, je brûlerai avec lui.  Le Mal est ma lueur, son ombre est ma couleur, le Mal est ma lueur, mon parfum, son odeur. Prends ton mal en douceur.


Dernière édition par Loki Laufeyson le Mer 18 Juin - 13:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Loki Laufeyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe C

-Extérieur de la base-

Dans le chaos environnant, Ross essayait tant bien que mal de riposter face aux soldats de l’Hydra. Il comptait les morts, si dans son équipe personne ne semblait grièvement blessé, leurs ennemis eux avaient perdu quelques effectifs et surtout la tourelle qui balançait du calibre 50.
Il attrapa une grenade à sa ceinture, la dégoupilla et l’envoya. Jackpot ! La grenade se coinça dans un rouage de la tourelle restante. L’explosion détruisit l’engin de guerre et tua également trois soldats. Les quatre derniers soldats moururent sous les tirs des mercenaires.

-Intérieur de la Base-

Vlad et Petrovsk prenaient la fuite, poursuivit de près par Sergei. Les règles étaient strictes, les scientifiques ne devaient pas quitter leur zone sans l’accord d’un membre de la sécurité. Sergei, dont la blessure à la poitrine, qui n’était certes pas profonde, le faisait souffrir, hurla qu’on vienne l’aider. Il dégaina son pistolet, et tout en se tenant la poitrine il visa les deux scientifiques, puis tira. Par chance le premier tir atteint Petrovsk en pleine tête. Ce dernier tomba au sol raide mort. Sergei cria à Vlad de s’arrêter, mais le scientifique continua de courir. Mais non loin devant Vlad, une porte s’ouvrit sur sa droite et quatre hommes en sortirent. L’un d’eux, un homme gigantesque possédant deux bras mécaniques, voulut frapper Vlad avec la crosse de son fusil.


-Hangar-

La porte menant au hangar explosa. Ross y était peut être allé un peu fort, mais le C4 était une valeur sûre. Le groupe de mercenaires arriva dans une large salle où se trouvaient une dizaine de véhicules pour la plupart des motos et voiture militaire. Au fond du hangar se trouve une immense porte métallique coulissante. Mais seul petit problème, entre les mercenaires et la porte se trouvent dix soldats ainsi qu’un véhicule blindé munie d’une gaitling automatique sur le toit qui vous canarde.


Situation


le Plan de la base:
 

Loki : Tu lances 1D oui/non pour savoir si le coup de crosse te touche. L’homme qui te frappe est sensiblement différent des autres. Il s’agit d’un soldat plus fort que la normale (un peu dans le style de Bucky ; force surhumaine, réflexes améliorés...).
Si tu es touché, tu es sonné et les gardes t'emmènent dans la salle 4. Il s’agit du réfectoire, tous les autres scientifiques de la base ont été emmené ici. Si tu n’es pas sonné, libre à toi de riposter.

Les Mercenaires : Quand vous entrez dans le hall d’entrée vous êtes canardés. Un D6 est lancé pour déterminer qui est touché :

1 -> Robocop
2 -> Bucky
3 -> Jean
4 -> James
5 -> Le général Ross
6 -> personne n’est touché

Si Robocop ou Bucky :
Si c’est vous qui êtes touché, vous devez lancé 1 Dé Oui/Non pour savoir si la balle ricoche contre votre armure/bras mécanique.

C'est Bucky qui est touché. Pense à lancer ton dé pour savoir si la balle ricoche ou non. Si elle ne ricoche pas, elle s'enfonce dans ton bras métallique et gêne quelque peu la mécanique. Tes réflexes sont amoindris.

Objectif : Défaire vos ennemis : 10 soldats
Pour tuer un soldat, il faut 1 OUI. Pour détruire le véhicule blindé muni de la gatling il faut 2 OUI.

Lancer de dés :
Pour vos actions, voici le nombre de dés autorisés par personne :
-Robocop -> 3 Dés
-Bucky -> 3 Dés
-Loki -> 3 Dés
-Jean -> 2 Dés
-James -> 2 Dés

Rappel pour tous les joueurs de l’Event : Attention de prendre un minimum en compte les actions de vos partenaires. Ils créent des situations et des actions, vous n’êtes pas seuls !


Dernière édition par Uatu le Gardien le Jeu 19 Juin - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Uatu le Gardien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Alex MURPHY

Les choses allaient bon train. Un autre soldat tombait sous le feu du commando. Puis un troisième. Un des membres était même plutôt exubérant, vociférant sur l'ennemi dans son contentement. Un certain Lear. Plus tot il avait exulté a la vue de l'explosion du soldat.Surement un novice avec de grands pouvoirs.

"Évitez de crier lorsque nous serons dans le hangar, afin de ne pas révéler votre position."
d'un ton relativement ferme.

Puis l'ex-agent du renseignement français fit exploser la tourelle mitrailleuse. Le champ de bataille venait à l'instant de se calmer. Le général envoya une nouvelle grenade sur l'autre tourelle, l'envoyant en fumée elle et 3 autres soldats d'HYDRA. Plus que 4. Murphy n'a plus qu'une chose à faire, ouvrir la marche. Il tiens alors le canon cobra par la poignée située sur le dessus de l'arme et dégaine son auto 9 de sa jambe. Il sort de derrière le Humvee se faisant mitrailler par les soldats restants. Il offre ainsi une ligne de mire dégagée a ses camarades et leur fournit la parfaite diversion pour leur permettre  de riposter, Les balles ricochent en de courtes étincelles sur sa carrosserie. Bras tendu il tire une rafale sur un soldat d'hydra en pleine gorge, vidant ainsi le soldat de toute vie.

LE champ de bataille est dégagé, ils peuvent avancer sur leur cible: le hangar. Ils se mettent a couvert de part et d'autres de la porte, tandis que Ross pose la charge. La porte vole en éclat. Le cyborg entre mais n'a le temps de rien qu'une Minigun montée sur un Fourgon le prends pour cible. les balles rebondissent sur son torse et son casque dans d'impressionnantes étincelles. Des soldats ouvrent le feu sur eux. IL se mets rapidement a couvert derrière un véhicule a droite. La situation est plus complexe : deux  poches  de soldats a gauche, et deux a droite, et le véhicule blindé au milieu. Il regarde, mais personne ne semble blessé, aucune trace de sang. Cependant l'un deux possédait un bras mécanique, celui-ci pouvait tout aussi bien s'étre pris une balle :


"Etes vous okay ?"

Maintenant, il faut passer a l'action. Il léve son canon et sans viser, tire une première bastos sur le blindé, Puis il tourne la tete vers la gauche et tire une autre bastos mais sur une des poches de droite.

Spoiler:
 

La porte du fourgon vole en éclat et le soldat a l'intérieur meurt sur le coup. Des débris en flamme atterrissent tout autour. L'autre balle disperse une poche de soldats d'hydra leur chauffant un peu les fesses. La carcasse en flamme de la voiture donne une toute autre ambiance au hangar, les reflets soulignant de nouveaux détails de rouge et de jaune sur l'armure bleue du robot


Dernière édition par RoboCop le Jeu 19 Juin - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'RoboCop' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
James B. Barnes

Les choses étaient allées rapidement après que le soldat de l'hiver ai tué sa cible. Il aurait pu faire mieux. Sérieusement, on ne l'avait pas "éduqué" comme ça. Celui qui l'avait perfectionné à son entrée chez HYDRA devait à présent se retourner dans sa tombe. Rien que d'y penser, Bucky en ricanait de bon coeur. Après lui, ce fut un homme qui tua de nouveau un soldat alors que la tourelle les canardait toujours. Cet homme là n'avait pas l'air très habitué au champ de bataille mais il ne s'en formalisa pas quand un soldat tomba à terre avant que Jean ne s'y mette à son tour.

Bon, les soldats étaient tombés et une tourelle avait sauté. Ross quant à lui avait sortit une grenade et avait finit la deuxième avant que tout le monde s'y mette pour tuer les derniers soldats.

Il eut un moment de flottement avant que l'homme de métal n'ouvre la marche pour entrer dans le hangar. De nouveau, les balles sifflèrent et ils durent se mettre rapidement à l'abri pour ne pas s'en prendre une. Pour lui et l'homme de métal, s'était plus aisé de les éviter puisque leurs membres en métal les protégaient mais Bucky n'était pas pas couvert comme l'était son compagnon d'arme.

Ah, les joies d'être mécanique... :
 

Bon dieu que cela pouvait faire mal. Voilà qu'il se retrouvait avec une balle dans le bras. Moins handicapant que si c'était dans l'autre mais cela allait l'emmerder si le combat devenait rapproché. Il grimaça et fit un mouvement de l'épaule. Bien cela ne soit pas de la chair, c'était désagréable et son système nerveux n'aimait pas ça du tout.

La voix de MURPHY retentit alors et il darda son regard vers lui pour lui répondre:

- Je me suis fait toucher. Pas majeur mais emmerdant.

A peine avait-il finit sa phrase que l'homme se levait à nouveau pour tirer. Quelques secondes plus tard, un gros bruit lui signifia que la porte de quelque chose venait de sauter et les hurlements des soldats lui indiquèrent que les débrits n'étaient pas passés loin. Tant mieux.

Sur l’extérieur gauche, accroupit derrière le véhicule qui les protégeait, le soldat de l'hiver passa sa tête pour voir qui se cachait là. Il pouvait voir deux soldats, qui, lorsqu'ils aperçurent sa crinière trop longue, se lancèrent un regard. Ce qui ne manqua pas à Bucky. Apparemment, sa photo avait déjà circulé. Pour quelle raison il ne le savait pas mais il s'en doutait un peu. Il avait un peu déserté après la bataille des heliporters et n'avait pas rejoint comme il le devait un des postes de l'organisation... A cet instant il était juste content de ne pas l'avoir fait, juste pour pouvoir tirer sur tout ce qui bouge. C'était un antistress du diable comme activité.

Il chargea le M16 qu'il avait autours de la poitrine et se mit en position de tirer. Peut-être que cette fois il aurait plus de chance.

Ou allons nous? A l'Epic Win !! :
 

Alors qu'il levait son arme, celui à ses cotés le bouscula un peu et le déséquilibra un moment, le tirer un peu à l'aveugle. Au résultat ne changeait rien puisque les deux soldats étaient morts mais il détestait ça. A peine avait-il fini de tirer qu'il lança un regard polair à son voisin. Si celui ci ne le connaissait pas, il allait le voir de près...


Dernière édition par James B. Barnes le Dim 22 Juin - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'James B. Barnes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Tom Hiddleston
Messages : 1912
Autre Identité : Mr. Liesmith

Race : Jotun
Localisation : Midgard
Emploi : Dominer le monde


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Loki Laufeyson

Les tirs, les explosions… Il n’entend dès lors plus que cela. Cela et l’agitation ambiante dont sa silhouette affaiblie par le poids des ans profitait comme d’un voile. Du moins l’avait-il imaginé… ou au moins espéré ! En réalité, ça n’était pas du tout le cas et il allait bientôt sentir que pour un certain soldat russe, l’échange n’était pas terminé. Ce fut son collègue Petrovsk qui en fit les frais. Le son de la balle qui était projetée, puis le petit hoquet involontaire de Petrovsk avant que son corps ne s’écroule sans vie –non sans avoir au passage éclaboussé le visage et la blouse de notre vieux scientifique soviétique… Quelle tristesse. Dazdapetrak ne lui alloua pas même un regard et continua sa route. Sergei s’imaginait-il qu’il allait s’arrêter sur demande ? Ces humains pouvaient se révéler d’une profonde bêtise la plupart du temps mais là on frôlait le mélodrame.

Il allait s’enfoncer dans la base lorsque les portes s’ouvrirent sur quatre hommes, dont un qui semblait immense. Ses bras étaient mécaniques et lorsqu’il vit le scientifique, son regard bovin et mauvais se rembrunit et ses poings se serrèrent.

Évite-t'il le coup de crosse ?:
 

L’armoire à glace saisit son arme et allait le frapper lorsque Vlad leva ses mains en signe d’apaisement. « Ca va, je me calme. Pas la peine de devenir agrlessif… » Le molosse le lorgna avec mépris avant de le choper par le col de sa blouse. Le petit rat de laboratoire ne touchait presque plus terre et il se demanda soudain pourquoi le sol n’était plus palpable. Lui voulait éviter qu’on le moleste pour deux choses. La première était que l’autre imbécile semblait avoir plus de poils que de matière grise et qu’il aurait certainement éclaté le crâne de l’humain avec sa crosse. D’une autre part, lui avait besoin de cette apparence pour passer inaperçu et en changer serait plus difficile maintenant.  

Sergei les rejoignit et si l’un des soldats ne l’avait pas retenu, il aurait certainement refait le portrait de ce pauvre Vlad qui pendait lamentablement au bout du bras du monstre aux bras mécaniques. Ils revinrent sur leurs pas et entèrent de nouveau dans la salle de repos. Là, ils balancèrent l’imposteur sur une chaise en lui ordonnant de rester sur place.

La salle était pleine de soldats et de scientifiques. Les uns se préparaient au combat et les autres craignaient pour leur vie. Ils n’avaient pas le droit de partir ou même de geindre et devaient attendre sans broncher que les ennemis d’Hydra défonce les portes pour ensuite les défoncer EUX. Si ça c’était pas de l’idée de génie.

Vlad en avait plus qu’assez d’attendre sans rien faire et Sergei ne le lâchait pas des yeux. Soudain le premier des blouses blanches à ouvrir sa bouche pour extérioriser son terrassant désir de s’enfuir se jeta sur la porte. Il fut violemment repoussé par un soldat mais deux de ses compères se jetèrent sur lui et les militaires durent se prêter main forte pour mettre fin à cette mutinerie. Se servant de cette agitation, Vlad vit l’opportunité de voir davantage le chaos s’installer. Lui voulait se venger de la misérable créature qui avait osé le menacer. Il avait beau être d’une puissance incroyable, la petitesse de son cerveau le rendait aussi manipulable que de la pâte à modeler.

Parvient-il à se débarrasser des gardes ?:
 

Le garde aux bras mécaniques écarquilla soudain les yeux en regardant l’un de ses comparses. Mais il ne voyait pas le simple militaire russe, non, il voyait Captain America. Ni une ni deux il se rua sur lui en hurlant et le plaqua au ventre pour défoncer la table derrière eux, renversant deux blouses blanches. Les hommes essayèrent de les séparer dans la stupeur générale. Vlad, lui, observait la scène, un air satisfait aux lèvres. Le mec aux gros bras était en train d’écraser la tête du soldat tandis que les autres lui hurlaient d’arrêter. Il n’en fit rien, bien trop occuper à massacrer l’ennemi de sa nation ! Encore une seconde, puis deux et la boîte crânienne implosa sous la pression dans un craquement lugubre. Des cris de terreur envahirent la salle et l’un des gardes poussa un cri en tira plusieurs balles dans le corps de l’homme machine qui s’écroula.

Alors qu’il se délectait du spectacle, il reçut un coup derrière la tête et s’écroula. Il se retourna pour voir le visage bouffit de colère de Sergei, le torse encore ensanglanté par sa blessure au scalpel. " C’est toua qui a fait ça ! " Dit-il en le visant avec son arme.
Oups.  





Le Mal est ma lueur
Le Mal est entré, meilleur ennemi. Il sait m'abandonner, je brûlerai avec lui.  Le Mal est ma lueur, son ombre est ma couleur, le Mal est ma lueur, mon parfum, son odeur. Prends ton mal en douceur.


Dernière édition par Loki Laufeyson le Dim 22 Juin - 0:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Loki Laufeyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
James Learr

Tirons les dés, et écrivons après... j'aime ce système :

Vive les epic win :
 


Robocop me fit une remarque sanglante, en clair, il me demandait de fermer ma gueule ce à quoi je répondis :

- Si j'ai envie !!

Peut-être ne me connaissait-il pas, mais en tous cas il allait apprendre à me connaître. Je n'étais pas du genre à obéir aux ordres, loin de là. J'étais un électron libre, guidé seulement par la main de mon contrôleur qui faisait également ce qu'elle voulait. Les derniers soldats venaient d'être éliminés et nous avançâmes vers le hangar... Ross posa une charge de C4, qui, à mon humble avis, allait faire pas mal de bruit... Je mis ma main sur l'épaule de Robocop tout en disant :

- Pour notre position je crois que c'est foutu là...

Puis je me mis à couvert le temps de l'explosion qui fit un jolie trou dans la porte du hangar, nous laissant le passage... À peine on fut rentré qu'un gars avec un minigun nous arrosa d'une salve de balle... Je me mis à couvert derrière le véhicule de droite, juste à côté de Bucky... Oups, je venais de m'assassiner tout seul, mais pas grave, cela me ressemblait plus de déconcentrer un compagnon... je voyais mal Jean faire ce genre d'erreur. Robocop demanda si tout le monde était okay. Bucky, qui s'était fait toucher – je remerciais d'ailleurs les dés de ne pas m'avoir choisis – lui répondit, je criais moi aussi en suivant :

- Je sais pas !! J'ai pas le droit de crier pour pas révéler notre position !!

Ouai, j'aimais pas quand on me faisait des remarques, et je lui faisais comprendre... n'empêche qu'il tira assez de OUI pour détruire le blindé et sa minigun. On entendit la porte exploser et un homme crier... On était déjà plus à l’abri, il fallait maintenant se débarrasser des deux groupes de soldats. Alors que bucky levait son arme pour commencer à tirer, je passais derrière lui, le bousculant au passage et lui faisant rater un tire. En regardant, je vis que je pouvais faire ce que j'avais en tête, du moins si j'étais assez prudent. Il y avait une autre voiture non loin... Je mis mon poing américain et pris la corde métallique dont un crochet se trouvait au bout... Vous savez ? Le genre de truc assez souple avec lequel on peut faire des nœuds. On peut faire plein de chose avec ça, de l'escalade, remorquer un véhicule pas trop lourd ou bien attraper la jambe d'un ennemi à distance pour le ramener et le dégommer. Je sortis de ma cachette pendant que bucky dégommait ses deux soldats et me couvrait donc en même temps sans le vouloir. Je fis deux tours avec la corde et la lançait... Elle vint pile poil s'enrouler autour de la jambe d'un soldat, le crochet venant bloquer le tout... Je retournai derrière le véhicule tout en tirant sur la corde ce qui fit tomber le soldat. Je l'attirer jusqu'à moi avant de me mettre dessus et de le cogner avec mon poing américain... Je lui mis une dizaine de coup au visage, le déformant complètement mais je continuai, faisant gicler le sang de son nez sur ma tenue – pour une fois militaire -. Je ne m'arrêtai pas avant que bucky tourne son visage vers moi pour me lancer son regard noir. Il ne verrait qu'un homme détruisant un autre homme d'une manière totalement naturelle, ne s'énervant même pas, restant calme... J'arrêtai alors de frapper, l'homme était sûrement mort, puis je dis d'un air enjoué :

- Au suivant !!



Dernière édition par James Lear le Dim 22 Juin - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'James Lear' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Groupe C


Les balles sifflaient dans les airs, Jean se maintint un instant à couvert, il devait attendre une ouverture et surtout ne pas gêner ses compagnons, il y avait suffisamment de spécialiste de la destruction qu'il ne voulait pas déranger ici. Ross sortit une grenade et il détruisit la dernière tourelle au grand soulagement de Jean qui n'aimait pas l'idée qu'une telle puissance de feu soit dirigée contre lui. Le groupe reprit sa route jusqu'à l'entrée, visiblement Robocop s'était fait un ennemi, ou tout du moins désapprouvait-il le comportement de James, pour autant qu'un cyborg puisse ressentir ce genre de chose. Le général posa une charge qui ouvrit en grand les porte, le commando s'engouffra dans la brèche au son d'une gatling qui faisait feu un peu plus loin, Jean baissa la tête et s'inclinant alors qu'il avançait, les balles semblèrent ricocher jusqu'à pénétrer quelque chose de métallique, Jean espérait sincèrement que Robocop ne soit pas  à terre, la réponse lui fut donnée lorsque le véhicule et son servant d'arme partirent en fumée d'un seul tir de l'énorme fusil de Robocop. James annonça avoir été touché, mais c'était le bras mécanique qui avait pris, bien pratique. Jean observa la situation, leurs ennemis étaient en train de se faire atomiser par un peu tous le monde, c'était à son tour de briller.

Que la force soit avec moi!:
 

Encore sonné par l'arrivée fracassante, Jean évalua la situation les hommes tombaient comme des mouches sans le soutient de leur gatling, ses compagnons faisaient pleuvoir al mort de leur position, il devait les aider en délogeant les hommes qui se cachaient derrière les véhicule. Jean se faufila entre deux rafales et pris position sur la gauche du groupe, il entendit le bruit d'un corps à corps sanglant et il vit du coin de l'oeil James ravager le visage d'un soldat d'HYDRA. Jean repartit en direction de l'arrière du hangar, il vit un soldat qui avait eut la même isée que lui, à la différence que ce pauvre homme ignorait la présence de Jean. L'ex-agent de la DGSE sortit comme une furie de sa cachette, appliquant son poing au niveau du plexus solaire de l'homme qui se fendit d'une esquive avant de lever son arme. Jean jura, il n'était pas aussi rapide qu'avant mais tout de même, une telle erreur était insultante pour lui. Il saisit le canon de l'arme qui se relevait et décrivit un arc de cercle avec qui désarma son adversaire, l'arme finissant en plein milieu du hangar et donc des tirs. Jean frappa son adversaire au ventre avec son poing, faisant plier l'homme, puis il se saisit de sa tignasse de cheveux pour conduire son visage vers le véhicule le plus proche. Le fracas de son faciès contre le métal tira une grimace à Jean qui se remit à couvert, continuant sa progression pour déloger les agents d'Hydra.


Dernière édition par Jean De Bury le Lun 23 Juin - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jean De Bury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe A
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe C
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Event :: ☩ Event ☩ And when history did not cooperate-