compteur


 

Partagez | .
 

 Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:


J'avançais tranquillement dans la rue, regardant ma montre à gousset... 19h21... Il me semble qu'elle était à l'heure, du moins dans ce monde inventé. En même temps, c'était moi qui décidais l'heure qu'il était vu que j'ouvrais le sujet. Je me trouvais à Staten Island, la partie de New-York la plus rurale... Il y avait des parcs un peu partout, dont le fameux greenbelt et son chemin de randonnée. C'était aussi là qu'il y avait la décharge la plus polluante du monde mais heureusement, elle avait été fermé après avoir accueilli les déchets du World Trade Center... Mais moi je me trouvais plus à l'est, dans la partie urbaine de ce district, non loin de la Liberty Avenue, et j'attendais tranquillement mon Subway... Les boutiques aux alentours commençaient à fermer et il n'y avait plus grand monde ici à part les rare loubards qui traînaient dans les rues. Je pris mon sandwich tout en donnant l'argent à la jeune demoiselle qui s'occupait du Stand. Même si ce n'était qu'une PNJ, j'eus de la peine pour elle quand j'entendis des bruits de moto se garer derrière moi. Des Harley Davinson... Et si je me retournais, je pourrais voir que les gars qui étaient dessus ne rigolaient pas et qu'il ne valait pas mieux les chercher. Vous connaissez la série Sons of Anarchy ? Et bien le même style...

Vous vous demandez sûrement pourquoi j'avais intégré ces PNJ dans l'affaire, sachant que je pouvais très bien faire intervenir un éléphant rose, personne ne m'en voudrait... Vous devez aussi vous demander qu'est ce que je fais ici, à cette heure-là, avec une montre à gousset dans la poche, me mettant dans une situation relativement difficile. Vous le comprendrez assez facilement plus tard et en plus ce n'était que le début des emmerdes. Il y avait des fois où j'avais l'impression d'être Jesus. Mais si !! Il savait qu'il allait mourir, aller sur la croix et tout... Il avait juste à se barrer pour éviter ça, mais non, il y est quand même allé pour accomplir son destin – notons qu'au final, on se met toujours sur la tronche sans l'ombre d'un remord. Et bien moi j'étais pareil, je savais ce qui allait m'arriver, mais je n'allais pas l'éviter sinon je ne pourrais jamais rencontre la personne que j'étais venu voir. Car oui, j'étais venu voir une personne en particulier, mais j'en avais marre des scénarios où j'arrivais tel un prince en dévoilant toutes mes connaissances. J'avais un peu envie de changer et de mettre un peu de piquant. Et pour cela, je devais provoquer une bagarre. Bon, elle serait à sens unique, vous savez aussi bien que moi que je suis nul en combat rapproché. Enfin nul... Il y a pire, je sais me défendre, mais pour que l'homme-horloge intervienne, il fallait qu'il pense que je ne savais pas me défendre.

Ne relève pas la tête James, ne relève pas la tête !! Je me retournai pour continuer mon chemin, regardant mes pieds et donc, par logique, ne regardant pas devant moi. Je heurtai quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Et voilà, c'était le début... Je relevai la tête pour apercevoir un mec à l'allure patibulaire. Son regard était assez menaçant, on pouvait deviner qu'il n'avait pas eu son casse-croûte baston de la journée et qu'il en faudrait peu pour qu'il explose. Tant mieux, c'était ce que je cherchais !!


- Tu peux pas regarder où tu vas ?

Ouuuh, la voix grave et grondante qui allait avec aurait pu faire peur à n'importe qui. Mais si je me rabaissais devant lui, il y avait des chances qu'il laisse passer l'affaire. Je devais donc aller plus loin... Je le regardai avec désintérêt, comme si j'avais en face de moi un mec sans muscle et sans charisme, puis je dis d'une voix peu convaincante :

- Désolé...

J'allais le contourner quand il me poussa l'épaule pour me remettre en face de lui. Je soufflai, déjà exaspéré de la situation.

- Tu t'es mal excusé !!

- Tu veux que je me mette à genoux peut-être ?

Voilà... Là il craquait, ça se sentait dans son regard, et la façon dont sa bouche tremblait de colère. Je ne devais pas esquiver, je ne devais pas esquiver !! Il arma son poing, prêt à me le balancer à la figure. Je savais qu'il ferait ça, j'avais juste à me déplacer un peu vers la droite pour éviter, mais je ne devais pas le faire. Je fermai les yeux, prêt à recevoir le coup, et contractais tous les muscles de mon visage par réflexe. Si, c'est ce qu'on fait tous quand on s'attend à avoir mal et qu'on ne peut pas éviter. Je sentis chacun de ses doigts venir s'écraser contre ma mâchoire, me faisant basculer en même temps... La douleur se propagea sur tout mon visage... Quelle poigne !! Si j'avais su, j'aurais pris un PNJ un peu moins costaud... mais bon, avec des scies on coupe du bois, alors je devais assumer. Et puis j'avais la flemme de tout ré-écrire. J'étais à genoux sur le sol, crachant du sang parce que comme un couillon, je m'étais mordu l'intérieur de la joue... Alors déjà que quand on fait pas exprès en mangeant un peu trop vite ça fait mal, imaginez dans ma situation !! Bon, jeune héros de ce temps, il est temps pour toi d'intervenir !! Dans trois, deux, un... Et ben non, pas encore, ce fut le pied du motard que je reçu en plein dans le ventre à la place, m'allongeant littéralement sur le sol. Et dire que je pouvais l'aligner assez facilement !! Oui, un PNJ c'est toujours facile à mettre à terre, plus qu'un simple joueur. Dexter, c'est à toi... Sérieusement !! Maintenant !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le ciel se teintait de rouge tandis que Dexter sortait du boulot. Il remontait Hylan Boulevard sur 500 mètres, après le parking du Subway Walgreens, pour arriver sur Seaview Avenue. Il avait en tête de prendre le métro à la station Dongan Hills jusqu'au terminus pour prendre le Staten Island Ferry jusqu'à Brooklyn, où il avait son appartement.
Enfin, c'est ce qu'il avait prévu. À la base, il n'était pas censé tomber sur le gang des Laughing Skulls en sortant du boulot. Leur chef, Big Ed - facilement reconnaissable avec sa tête de skin-head - était en train de tabasser un mec qui semblait n'avoir rien demandé. Revenant sur ses pas, Dexter se rendit compte qu'il avait encore une poignée d'engrenages dans ses poches. Pratique d'être apprenti horloger pour pouvoir exercer ce qu'il qualifiait de "hobby". Une fois de retour dans la boutique, que M. Whibley était en train de fermer, le jeune homme se rua derrière la caisse et sortit avec sa paire de goggles et une paire de mitaines customisées.
- Dexter, qu'est-ce que tu vas faire avec ça ?, lui demanda son père adoptif.
- Empêcher un type d'aller à l'hosto !, cria-t-il en se ruant derrière une camionnette, à l'abri des regards indiscrets.
Il n'avait jamais dit à son mentor que c'était lui, le type qui avait aidé la police à mettre le grappin sur la maffia, quand ils vivaient encore à la Nouvelle-Orléans, même si Thomas Whibley devait s'en douter. Enfilant son blouson de cuir, il passa sa paire de goggles sur son front, s'ébouriffa les cheveux et mit une main dans sa poche. Il en sortit un bête engrenage en cuivre, qu'il balança en l'air comme s'il jouait à pile ou face. La pièce retomba sur le dos de sa main droite dans une lueur cuivrée, tandis qu'un cliquetis mécanique emplit l'air. La main de Dexter s'était presque instantanément transformée en une impressionnante pièce d'horlogerie, qui lui avait valu son surnom de Clockwork quand il était encore à New-Orleans.
Ajustant sa paire de goggles sur son front, mettant en place la lentille d'horlogerie sur laquelle un viseur était gravé, il sortit de sa cachette pour se diriger vers le parking du Subway, où les bikers lançaient des rires gras alors que Big Ed donnait un coup de pied dans le ventre du type qui ressemblait à l'acteur du docteur Watson dans la série Sherlock.
- Hé, bande de cancrelats, n'avez-vous rien trouvé de mieux que de passer un innocent passant à tabac ?, demanda-t-il en mettant un carreau en place dans son gantelet.
Interpeller un type qui faisait trois têtes de plus que lui, tout en muscles, et qui avait une petite dizaine de copains avec lui, n'était pas franchement la meilleure idée que Dexter ait eu dans sa vie. Surtout qu'il sur-estimait ses pouvoirs grandement - du genre, il pensait qu'il pouvait se prendre un boulet de démolition dans le bide sans le moindre mal. Mais il n'était pas Captain America ou Luke Cage, ni même Hulk. Les roulettes de son gantelet-arbalète se mirent à tourner à tourner à une vitesse respectable quand il pointa le skin de son poing serré. D'un mouvement de tête, il fit descendre ses goggles sur ses yeux. Devant son oeil droit, une croix était située au niveau de la jambe d'Ed. Le carreau partit, se fichant dans le mollet du Laughing Skull, qui eût un cri de douleur.
- Battons-nous plutôt en gentlemen...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:


Effectivement je n'avais rien demandé, enfin si quand même un peu... Mais bon, si tu pouvais te dépêcher d'aller chercher ce foutu engrenage et tes vêtements de super-héros. Quoi que, il y a un moment où il faut pas prendre les gens pour des aveugles. S'ébouriffer les cheveux et mettre des goggles n'était pas très efficace pour cacher son identité. Pour l'instant peut-être, parce que tu n'étais pas encore très connu, mais tu allais vite devoir trouver autre chose. Et sinon... Seriously ? Ce gamin trouvait vraiment que je ressemblais à Martin Freeman, l'acteur qui fait Watson dans la série ? (à me pas confondre avec Jude Law qui joue Watson dans le film)... Non... il était vraiment sérieux ? Devais-je rappeler que cet acteur n'était autre que celui qui jouait Bilbo le Hobbit ? Est ce que je ressemblais vraiment à un nain avec plein de poil sur les pieds et des oreilles pointues ? Non !! J'interdisais quiconque de me comparer à ce type, nous étions complètement différents, j'étais bien plus beau que cela voyons !! N'empêche qu'il intervenait enfin, juste après que je me sois pris le coup de pied dans le ventre, ce qui me fit cracher mes poumons au passage et me donna une soudaine envie de vomir. Envie que je régurgitai avec peine... D'ailleurs, je regardai avec tristesse mon sandwich subway qui gisait sur le sol. RIP petit sandwich, je t'aurais volontiers mangé avec panache. Mais maintenant il était tout sale, et moi aussi !! Je détestais cela !! Moi, sale, c'était quelque chose qui n'arrivait jamais, mais j'étais bien obligé pour le bien du RP. Saleté de loubard !!

Clockwork s'adressa au groupe de motard, utilisant des mots un peu trop conventionnel à mon goût, voir même pire que ça. Cela faisait une éternité que je n'avais pas lu le mot cancrelat !! mais j'aimais bien son style !! le Steampunk avait beaucoup de classe et on pouvait vite jouer au gentleman anglais avec ce style-là !! Un peu à la Sherlock Holmes... Oui, on parlait de Watson tout à l'heure, autant rester dans le thème. Et voilà, il avait prononcé LE mot, Gentleman, et d'une façon super classe en plus. Il avait armé son arbalète, planté un carreau dans le mollet de celui qui m'avait agressé avant de dire cette phrase. Digne d'un film !! J'aimais bien ce petit finalement !! Et maintenant qu'il était intervenu, je n'étais plus obligé de jouer le pauvre mec en détresse. Je me relevais, époussetant la chemise que je portais. Ils m'avaient tout dégueulassé les enfoirés !! Alors qu'Ed se tordait de douleur, ses copains ne semblaient pas apprécier comment Dexter avait traité leur chef. L'un d'eux sortie un couteau dont la lame faisait bien quinze centimètres... Je pense que je devais intervenir... Le type s'approchait de Clockwork en agitant son jouet comme pour le menacer. C'était raté, personne n'était effrayé et surtout pas moi. Le groupe s'était concentré sur leur nouvelle victime et m'avait complètement oublié, pensant peut-être que j'allais prendre mes jambes à mon cou pour échapper au massacre. Loin de moi cette idée-là. Je marchai tranquillement vers ma nouvelle connaissance, activant mon pouvoir et commençant et faire rouiller la lame de notre adversaire...

Surtout que j'étais beaucoup plus puissant qu'eux. Disons que Dexter pouvait se débrouiller face à eux, difficilement mais quand même, il le pouvait... Et sachant qu'il avait 147 PM... Cela voulait dire que les PNJ tournaient autour de 120/130 PM... J'en avais donc minimum 70 de plus qu'eux... En clair, je pouvais me les faire avec une facilité déconcertante. Je laissais mon pouvoir activé et le motard ne semblait pas se rendre compte que sa lame rougissait... De l'acier, c'était long à faire vieillir...  Normal, c'était résistant, mais pas indestructible. Après tout, la peau, le sang et la terre était ce qu'il y avait de pire pour une lame en acier (et le citron, tout ce qui est acide, c'est une horreur)... Donc ce n'était pas impossible. Je me mis à côté de Dexter et lui dit, d'un air totalement désinvolte :


- Merci du coup de main. Je pense qu'à deux on va pouvoir s'en sortir.

Puis, alors que le PNJ s'approchait de nous et brandissait son arme, j'attrapais celle-ci avec ma main. Elle était tellement vieillit que sa lame était émoussé au point de ne plus couper.

- Trop lent...

J'assénai un coup de poing magistral au type avant de faire un geste qui demandait explicitement aux autres de rappliquer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

*Mais what the...*
Dexter n'en revenait pas. Le type qui, deux minutes plus tôt, se faisait tabasser par les bikers, se relvait désormais en époussetant sa chemise. Chemise qui, soit dit en passant, aura sans doute besoin d'un passage à la blanchisserie avec supplément amidon. Mais il se relevait, malgré les potentielles côtes déboîtées et la bouche en sang. Il était en moins bon état que Big Ed, qui n'était qu’empalé à la jambe (qui saignait quand même pas mal) et immobilisé par la même occasion, mais qui semblait en meilleure santé que l'inconnu vu qu'il était en train de gesticuler comme un clubbeur qui aurait oublié que la tektonik était has-been.
Mais les autres se sont rendus compte que c'était plus intéressant de castagner [- Pourquoi est-ce que tu te mets à parler comme un Marseillais ? ; - Mitch, la ferme... ; - OK, c'est bon, j'ai compris] le mec qui parlait bizarrement et qui venait de s'en prendre à leur chef. Et à mesure que celui qui devait être le second d'Ed s'approchait, tenant son couteau de chasse en main comme l'imaginaire commun décrivait les gobelins, le poignard... rouillait ?! Ce type aussi avait des pouvoirs ?! Et il voulait lui filer le tétanos ?! Mais c'est quoi, cette bouse ? C'est là que Dexter remarqua que l'inconnu qui ressemblait toujours au Watson de la série (mais en plus tuméfié) se dirigeait vers lui. Mais qu'est-ce qu'il voulait ? S'il venait vers le héros à temps partiel, il courait vers une mort certaine ! Déjà que Dexter s'était juré qu'il n'irait pas à l'hôpital (échec critique au jet de vitesse), il voulait pas en plus qu'il aille à la morgue !! Et finalement, l'anonyme se plaça à côté de Clockwork en lui disant... qu'il allait l'aider à fritter contre ces barjos ?!? Mais c'est qui, ce type, à la fin ?!
D'ailleurs, en parlant de bizarrerie, il empoigna le couteau du Laughing Skull à pleine main avant d'allonger une trempe monumentale à celui-ci, qui s'effondra, dans le potage, à ses pieds.
- Et à qui ai-je l'honneur ? Mister Tétanos ?
N'attendant pas la réponse, le Steampunk plaça un nouveau carreau dans son arbalète, qu'il tira aussitôt dans l'épaule du skinhead le plus proche. Il fit ensuite se déplacer l'engrenage qui lui avait servi à se transformer (enfin, façon de parler, c'est pas vraiment une transformation, mais bon, là, on digresse) dans sa main gauche, sur le dos de laquelle... rien n'était sorti.
- Bigre !
*Pourquoi est-ce que c'est quand je suis dans la merde que ça m'arrive ?*
Evitant le poing qui lui était destiné, Dexter sortit un trait du carquois qu'il portait dans le dos et le planta dans le bras de son assaillant. Tous les skinheads semblaient vouloir sa mort, mais lui ne voulait pas se rabaisser à leur niveau.
- Euh, monsieur, pourriez-vous me couvrir le temps que je règle un menu problème ?
Une roue dentée s'était formée au-dessus du poignet gauche de Clockwork, mais il semblait que quelque chose la coinçait dans sa rotation.
*Pourquoi est-ce que ça n'arrive qu'à moi ?*



Dernière édition par Dexter Davis le Mer 17 Juil - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:


Et un mec en moins... Ça, c'était fait !! N'empêche que donner un coup de poing, quand on est pas habitué au combat, ça fait mal. Même s'il avait eu plus mal que moi et que je savais très bien donner un coup, j'avais quand même mal. Je me pinçai la lèvre, ce qui me rappela que je m'étais mordu une minute plus tôt, et je secouais mes doigts sans trop montrer que j'avais mal non plus. Il ne fallait pas dévoiler ses faiblesses à l'adversaire et nous avions encore quelques PNJ à massacrer. Dexter me demanda qui j'étais et m'appela... Mister Tetanos ? Bon, je préférais ça à être comparé à Martin Freeman. Et puis il avait pour lui le fait qu'il ne m'avait vu vieillir qu'une simple lame alors qu'en fait mon pouvoir s'étendait à tout, ou presque, humain faisant exception. En même temps si j'avais eu cette capacité-là, on m'aurait traité de grosbill, et comme je n'étais pas gros, je ne l'acceptais pas. Quoi qu'il en soit, je me présentai en bonne et due forme :

- Lear !! James Lear !!

Je l'avais fait à la manière de James Bond, parce que je trouvais ça fichtrement classe !! Un petit haussement de sourcil classe accompagnant le tout... Nous faisions vraiment dans le vieux comportement style gentleman Anglais. D'un côté ça me plaisait, j'aimais beaucoup les anglais !! C'était normal, l'acteur qui me représentait était d'origine anglaise, sinon ce ne serait pas à lui que je ressemblerais. Le jeune homme-engrenage envoya un carreau sur un autre type, en plein dans l'épaule. C'est qu'il visait bien en plus le gamin !! Puis il nous fit ce qu'on appelle un epic fail dans le monde des jeux vidéos... Il voulu activer son pouvoir ou un truc comme ça, et se rata totalement. Il se contenta donc d'éviter un coup puis d'enfoncer un carreau dans le bras de son assaillant... J'avais presque oublié qu'il ne maîtrisait pas totalement son pouvoir... Il était encore en plein apprentissage mais ce n'était pas grave... Par contre, lorsqu'il me demanda de le couvrir, je ne pus qu'esquisser une grimace.

- Quelques problèmes de mécanique ?

Comme je le disais, même si je savais donner un coup qui faisait mal, je n'étais pas des plus doués dans le combat au corps à corps. Moi je faisais du soutient, du combat à distance... mais contre encore cinq types intacts et prêt à me tuer, je ne savais pas si j'allais tenir. Est-ce que j'avais le choix ? Apparemment non... Il allait donc falloir jouer de la ruse. L'un des types portait des lentilles de contact... Joli... J'activai mon pouvoir sur ses lentilles, les faisant vieillir et sécher. Le gars ferma par réflexe les yeux et se les frotta... Le pauvre, le voilà qui était devenu aveugle à vie. Non, je n'avais pas de cœur et aucun remord à avoir fait ça. Un de moins, il n'en restait plus que quatre. Le premier arriva pour tenter de me mettre un crochet du droit que j'arrivais à esquiver, je lui mis mon poing dans le ventre au passage, ce qui le plia en deux, mais pour combien de temps ? Deux autres arrivèrent sur moi en même temps et si j'arrivai à esquiver le premier coup, le deuxième vint me percuter en plein dans la cuisse. Douloureux, trop douloureux... Je pliai la jambe et me retrouvai une fois de plus à terre... Pour éviter une autre attaque, je donnais un violent coup de pied dans le tibia de la première jambe que je vis. Un cri s'en suivi et je m'adressai alors à mon camarade d'infortune :

- T'as bientôt fini ? Parce que là, ça risque d'être limite dans le timing !!

Mais j'étais sûr qu'il viendrait au bon moment !! Il était du genre à répondre rapidement, ça me plaisait !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le loubard qu'il venait de planter se tordait de douleur. Hémophile ? Sans doute pas. Mais un carreau dans le bras, c'est que ça doit faire vraiment mal. Dexter n'avait pas la moindre idée de la sensation que ça faisait à son assaillant, et n'en avait pas la moindre envie non plus. C'est vrai, quoi ! Avec des skinheads en mal de baston, fallait pas se déconcentrer à penser des conneries et avoir des remords !

- Ça ripe, ce n'est pas de ma faute !!, souffla-t-il entre ses dents.

Finalement, après plusieurs secondes cruciales qui s'écoulaient comme les chutes du Niagara dans le St-Laurent, la roue dentée au dos de la main gauche de l'homme-horloge se mit à tourner timidement. Puis il entendit un homme qui criait de douleur, et se tenait la main devant les yeux en marchant à tâtons. Ebloui, se disait Clockwork. Puis il remarqua que Lear, James Lear était à terre. Puis le type le plus proche tomba dans un craquement d'os brisé. Alors Mister Tétanos était balèze avec ses pieds ?!

Un poing siffla à ses oreilles tandis qu'il esquivait un crochet du droit. Bien lui en a pris, car, ENFIN, sa scie-circulaire de poche, ou plutôt de poignet dans ce cas-là, se mit enfin à tourner à bonne vitesse.
Un poing vint s'abattre dans son estomac, sans crier gare. Dexter se mit à cracher un filet de sang. Voilà qui le ramenait à la dure réalité. Non, il n'était pas invincible. Non, il ne pouvait pas rivaliser avec Hulk ou Captain America, ni même avec toutes les idoles de son enfance : Captain Britain ou Union Jack. Oubliant son légendaire flegme, il avança d'un unique pas, puis pointa Big Ed de son index.

- Tu te caches derrière tes comparses, poltron ? Prouve-nous ta bravoure, en acceptant ce duel de gentlemen.

Oui, on pouvait trouver mieux, comme menace, mais Davis n'avait pas eu le temps de pondre une meilleure punch-line pour le coup. C'est vrai, quoi, quand on vous colle un pain dans le buffet, vous vous concentrez à autre chose qu'à sortir des phrases mythiques à vos adversaires, tout super-héros êtes-vous.

Puis, oubliant carrément son attitude guindée de gentilhomme, il se rua sur le skin, qui avait réussi à le mettre hors de lui. Tabasser un mec qui ne voulait que manger son sandwich, un poulet-teriyaki qui plus est, était sans doute un crime fédéral, mais en Arkansas. Donc, il se jeta tel Wolverine sur le chef des Laughing Skulls et lui taillada le bras avec sa scie circulaire.

- Monsieur Lear, serait-il possible que vous m'aidiez ? Il n'en reste que trois...

En effet, il ne restait plus que trois bikers prêts à en découdre pour ce qu'ils prenaient pour une injustice. Un gamin fringué comme ça, et qui parlait comme un vioque, n'était pas censé oser s'en prendre à eux. Alors qui était-il ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:


NOOOONNN !! Pourquoi avait-il fallu que cet imbécile choisissent le poulet teriyaki ? C'était un poulet crudité que je voulais. Mais ce qui était dit était dit, nous avions cas penser que la serveuse c'était trompé... Dans un subway c'est dur, sachant que c'est nous qui faisons notre sandwich... Tant pis, poulet teriyaki, pour une fois ça me va. Alors que j'étais en train de me refaire tabasser comme il se doit, me renouvelant du même coup ma douleur au ventre, le jeune Dexter fit enfin marcher tout son bordel... Une scie circulaire, il y avait de quoi attirer l'attention. Le gars qui s'acharnait sur moi mit toute son attention sur mon allié, me laissant enfin respirer non sans difficulté. Je toussais, chose qu'on fait quand on se fait frapper au ventre. J'avais aussi une forte envie de régurgiter ce que j'avais dans le ventre, donc rien vu que mon sandwich était au sol... Le fait d'avoir le ventre vite allait au moins m'éviter de vomir, c'était ça de gagner, mais je n'en avais pas moins envie. Je trouvais cela particulièrement frustrant, quand ton ventre se contracte, que ta respiration s'arrête et que... rien. Ton corps est tellement frustré lui-même qu'il veut recommencer jusqu'à ce que ça sorte !! Non et non !! Rien ne sortira, alors arrête. C'est alors que Dexter parla de nouveau à Big Ed. C'était quoi cette phrase ? Heureusement qu'il avouait lui-même ne pas avoir pu préparer de réplique potable parce que sinon je lui en aurais voulu. Je me relevai, tournai la tête vers lui un peu désemparé, ou désespéré retenez le terme que vous préférez. Bref, plus exactement, mon apparence -hormis les cheveux blonds- était comme ça :




Puis je lui dis :

- C'est qui qui écrit tes scenar ?

Oui, je me foutais royalement de sa gueule... Mais bon, n'empêche que l'instant d'après, il me demanda mon aide. J'en avais marre de m'en prendre plein la tronche, il était vraiment temps d'en finir. J'avais faim moi... Et si nous foutions à poil ces trois débilos ? Les fringues, c'était ce qu'il y avait de plus facile à faire totalement disparaître par le vieillissement. C'est vrai, ça se troue, ça s'épluche, ça s'effiloche... et puis mon pouvoir est un tantinet exagéré donc c'était totalement possible.

- Ok, amusons-nous un peu...

Je me concentrais sur les vêtements de nos trois ennemis... On pouvait voir les couleurs commencer à ternir, le tissus s’abîmer, de plus en plus... Les manches raccourcissaient et se déchiraient d'elles-même, les boutons tombaient, les coutures cédaient sous le poids du temps. Apparemment, cette étrangeté surpris assez les skined pour les faire fuir. Bah oui, dès qu'il y a un truc qui ne peut pas se régler avec les poings, ça leur fait de suite peur. Tant mieux pour moi, enfin pour nous. Je me dirigeais tout d'abord vers la jeune serveuse du Subway et lui demanda avec toute la politesse dont je pouvais faire preuve :

- Auriez-vous la gentillesse de m'en refaire un ? Le même s'il vous plait...

Elle accepta avec une pointe de peur dans le regard... Il faut dire qu'elle venait de voir deux pauvres types totalement bizarre foutre une raclée à une dizaine de motard pas commode, il y avait de quoi être effrayée, je ne pouvais pas lui en vouloir. Je jetai ensuite un regard à mon ancien sandwich, triste, et décidai de le faire disparaître dans le temps, comme un dernier hommage à son effigie. Et, maintenant que nous étions enfin tranquille, je me retournai vers mon sauveur et lui dit :

- Merci de ton aide gamin, elle aura été précieuse !!

Ouai, parce que quand même s'il avait pas été là, je m'en serais pris plein la tronche. Wait... En français attends... S'il avait pas été là, je n'aurais jamais fait intervenir les loubards et j'aurais pu manger mon sandwich tranquillement. Mais en même temps si j'avais fait ça je me serais super ennuyé !! Là au moins on s'était éclaté lui et moi, et puis on allait pouvoir faire connaissance. Je sortis ma montre à gousset qui avait été cassée pendant l'attaque.

- Elle va moins bien marcher maintenant...

Et dire que j'avais édité mon RP juste pour rajouter cette petite phrase... Je savais qu'il pouvait faire quelque chose pour ma montre, alors je lui tendis avec un regard interrogateur... comme si j'étais pas au courant en fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Elle va marcher beaucoup moins bien, maintenant...

Dexter manqua de pouffer de rire, tant son esprit fit le rapprochement avec La Grande Traversée, l'un des grands classiques du cinéma français, et dont il a été bercé toute son enfance durant. L'air dépité de James le faisait ressembler à Bourvil, dont la voiture avait été accidentée en pleine rue.

Mais Clockwork avait autre chose à quoi penser. Une chose qui occupait toute sa faculté à réfléchir...

Oh mon dieu, non... Ça ne peut pas être...

Il n'en croyait pas ses yeux. La montre abîmée était juste mythique !

La Breguet disparue... Elle était censée avoir été perdue avec le Titanic ! Cette montre est juste... légendaire !

Le jeune steampunk était au bord des larmes. Peu importait comment le maître du vieillissement l'avait acquise, le plus important était que cette pièce historique avait été accidentée, et le verre avait été même rayé durant leur combat contre les bikers skinheads. C'était un immense crime contre l'Art et le Bon Goût de cette époque, une grave atteinte à sa profession, une...

Ce serait un immense honneur de pouvoir vous la réparer, monsieur Lear. Juste une petite formalité à régler et je suis tout à vous.

Il se rua dans la rue, un sourire béat aux lèvres, pleurant à chaudes larmes comme un archéologue ayant fait LA découverte de sa vie. Oubliant tout son masque de dignité qu'il s'était forgé en adoptant son personnage de justicier victorien mécanisé, il pleura toute sa joie de par les rues. Courant le long de la rangée des voitures parquées sur le trottoir, l'orphelin se précipita dans la boutique de son père adoptif. Il fit sauter l'engrenage de sa main gauche, et une lumière cuivrée envahit la boutique que M. Whibley avait encore oublié de fermer, le rideau métallique s'étant rouvert à cause du système bizarre des années 30 que l'horloger avait fait installer dans sa boutique.

Papa ! On a un nouveau client !, cria-t-il dans l'escalier de l'arrière-boutique.

Puis il vira ses habits de super-héros, quitta son blouson de cuir et sa paire de goggles, avant de se passer la main dans les cheveux pour les lisser. L'âme en fête, il courut en direction du parking du Subway, recherchant James Lear.

Dexter Davis, horloger, pour vous servir, lui dit-il en lui tendant la main.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:


En écrivant mon dernier RP, je n'avais pas vraiment fait attention à la citation que j'avais faite... Du coup, ce n'était pas vraiment fait exprès et je ne m'en serais sûrement pas souvenu si Dexter ne l'avait pas dit. Quand je lui montrai la montre, son visage changea brusquement. On aurait dit un gamin devant un cadeau de Noël, c'était presque émouvant jusqu'à ce que je sache pourquoi. Hein ? Le breguet disparu ? Titanic ? Sérieusement... je savais même pas que je possédais ça moi-même !! En clair, j'avais même pas besoin de vendre mes informations, j'étais déjà super riche. J'essayais de réfléchir à combien je pouvais vendre cette montre, mais je n'avais vraiment d'idées précises du prix. N'empêche que ça semblait faire terriblement plaisir à Dexter !! Mais ce n'était pas moi qu'il devrait remercie, seulement son contrôleur !! C'est beau quand même quand un homme fait un cadeau pareil à son personnage... C'était pas mon contrôleur qui ferait ce genre de truc. Oui oui je sais, mon existence était déjà un cadeau en sois, et mon pouvoir aussi... mais quand même, j'en ais jamais eu à pleurer à chaude larme comme Dexter. Celui-ci me demanda d'ailleurs d'attendre un instant et il se mit à courir vers sa boutique, pleurant toujours à chaude larme. Non mais c'était quoi son problème à celui-là ? Encore un timbré !! Ça devait être pour ça qu'il était rentré dans le staff, je voyais pas d'autres explications, c'était le critère principal !! Bref, j'attendis là, ne sachant même pas quoi dire face à cette phase de RP totalement barrée... En clair, j'avais en ma possession une montre super rare qui avait été abîmée pendant le combat et Clockwork venait de se barrer en courant ET en pleurant...

Lorsque Dexter revint, il était en mode civil... Enfin je voyais pas la différence, à part la coupe de cheveux. Bref, une bonne connaisance à lui pourrait très bien le reconnaître en mode héros je dirais. Il se présenta en me tendant la main et je lui dis :


- Faudrait que tu te trouves un meilleur déguisement que ça...

Ouep, j'étais plutôt quelqu'un de cash !! Je lui serrai la main, lui donnant en même temps la montre si précieuse à ses yeux. Et, comme j'étais de nature curieuse, je lui demandai :

- Mais c'est quoi précisément cette montre ? Et surtout, combien elle vaut ? Parce que je sais... HEY !! Pourquoi t'aime bien m'appeler Oldie ? Déjà que tu me compares à Bourvil...

Je venais juste de lire sa fiche technique au petit salopiaud !! Bon il trouvait que j'avais un bon punch, ça c'était plutôt cool, et en plus il trouvait mon pouvoir classe. Bwahaha, c'est parce qu'il n'avait pas encore vu le deuxième. Bon du coup, avec ma remarque, peut-être qu'il allait penser que je lisais ses pensées ou un truc dans le genre. Je serais encore plus classe à ses yeux !! Et si je vous disais que je n'avais pas d'inspiration ? C'est vrai, j'ai l'impression de ne plus rien avoir à dire. Alors avançons un peu !! Je me dirigeai vers la boutique, guidé par Dexter l'horloger. Peut-être que pendant le prochain RP, j'allais rencontrer son père adoptif !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!
» Un moment s'il vous plait
» Une tarte, s'il vous plait ! [Yahto] [TERMINÉ]
» Ma nouvelle montre, elle est sick :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Staten Island-