compteur


 

Partagez | .
 

 Intrigue : Freedom for Resistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MAITRE DE JEU
Feat : Mary McDonnell
Messages : 9
Race : PNJ
Localisation : Washington
Emploi : Présidente des Etats-Unis


freedom for resistance

CBS News, journal télévisée de Frank Jameson


« L’Amérique est attaquée !!!

Il y a une heure à peine s’est terminé l’un des moments les plus graves de notre histoire. L’organisation terroriste du nom d’Hydra continue ses exactions sur notre territoire. Après avoir réduits à néant le SHIELD lors de la crise des héliporteurs dont nous avons été sauvés par le valeureux Captain America, les terroristes n’ont eu de cesse de harceler le territoire américain par ses actions violentes. Mais ils ont franchi un  nouveau palier aujourd’hui.

Cette fois la cible était la Maison Blanche et le Président Palmer. Cherchant à installer un chaos toujours plus important, le groupuscule s’est infiltré dans l’arcane la plus sécurisée du pays afin de profiter de la conclusion du traité d’alliance entre notre grand pays et les humains à pouvoir pour nous frapper durement. On ignore encore à cette heure l’étendue réelle des dégâts. Vous pouvez voir sur les images la Maison Blanche en ruines mais aussi les stigmates d’un combat titanesque. A l’instant nous pouvons apercevoir le géant Thor particulièrement blessé par les combats.

‘Nous ne nous laisserons pas intimider par la terreur !’ Voilà les premiers mots du Président à l’un de nos envoyés sur place. David Palmer doit sa vie à l’héroïsme du plus valeureux des soldats américains. Le Captain s’est en effet mué en bouclier humain. Mais à quel prix ? Evacué par les airs, nul ne connait son état ni même s’il a survécu à ses blessures.

Comment les Etats-Unis d’Amérique vont-ils réagir ? Plus d’information dans nos prochaines éditions. »


***



CBS News, journal télévisé de Frank Jameson

« Mesdames, messieurs, bonsoir. Je suis Frank Jameson et vous êtes en direct sur CBS News !

Il y a quarante-huit heures, notre pays connaissait l’un des épisodes les plus terribles de son histoire. Rarement une attaque sur notre sol n’avait été aussi violente. Seule l’offensive alien sur New York peut être comparée à ce séisme qui nous a frappés. Aujourd’hui encore nous sommes sans nouvelles du héros américain, le super soldat que nous nommons affectueusement Captain America. Son sacrifice pour sauver le Président Palmer n’est pas resté vain.

En effet, la Maison Blanche qui se reconstruit à vue d’œil a le plaisir d’annoncer aujourd’hui la signature du protocole de paix entre notre nation et les humains à pouvoir. Oubliée l’immonde loi du traitre Lewis activement recherché par le gouvernement. Désormais les citoyens américains sont tous égaux devant la loi. Tous ensembles nous ferons face au chaos qui règne dans ce monde.



Dernier point de ce journal, la situation en Russie de plus en plus préoccupante. Des soulèvements se produisent dans plusieurs villes du pays, mettant en difficulté un gouvernement qui semble avoir perdu la main.



C’était Frank Jameson pour CBS News. Américains, ouvrez l’œil ! »


***


« Le SHIELD n’est plus » C’est par ces mots que celui qui se faisait autrefois appelé Directeur Fury s’exprimait à ce groupe qu’il avait assemblé il y a quelques années. « Le monde a changé et une terrible menace plane sur nous. Hydra n’est pas que ce groupe terroriste qui a attaqué la Maison Blanche il y a cinq jours. Ils ont eu Captain. Nul ne sait encore s’il pourra reprendre la lutte. » Il jeta un coup d’œil à travers une fenêtre. L’on pouvait y voir le corps du super soldat affublé de nombreux tuyaux. Sous respirateur, il semblait toujours dans un état critique.
« Il est entre les meilleures mains. S’il a des chances de se remettre c’est ici. » Le millionnaire mégalomane avait pris la parole. De son propre chef, il avait fait extraire Captain America du George Washington University Hospital pour l’amener dans sa propre clinique privée. « Regardez finalement ce qu’aura réussi Hydra. » Il se tourna pour regarder les personnes présentes à cette réunion. Natasha Romanoff, Clint Barton, Thor Odinson se trouvait dans la salle d’attente. « Les Avengers sont tous là, à l’exception de Banner. Mais il est déjà au travail pour comprendre la menace qui pèse sur nous. » Ajouta-t’il en pensant au deuxième génie scientifique du groupe de super héros. « D’autres personnes sont susceptibles de nous rejoindre. L’ami ailé du Soldat et l’ambassadrice d’Alfheim notamment. » A cette évocation le géant d’Asgard émit un hochement de tête approbateur.

« Espérons que ce soit suffisant. Je crains que vous ne sous estimiez l’ennemi, Stark. Hydra a réussi l’inimaginable et d’après les dernières informations que j’ai pu glaner… » « … ils sont sur le point de prendre le contrôle de la Russie. » La Veuve Noire venait de couper la parole à Fury. « Je vois que vous connaissez déjà l’ampleur du problème. Quand ils auront réussi, le monde sera plongé dans une terrible guerre. » Acheva l’ancien leader du SHIELD d’un ton théâtralement catastrophique qu’il savait si bien manier.

« Ils feront face à un pays qui n’aura jamais été aussi fort. Palmer a bien réagi en signant un protocole avec Roulette. Et de notre côté, les Avengers commencent leur réelle existence. Nous conservons cette indépendance qui est notre force, mais nous sommes unis. C’était votre souhait et vous savez que nous avons la capacité d’éliminer tout type de menace, non ? » Lui rétorqua Stark de sa ferveur nonchalante et son assurance traditionnelle. « Nous verrons bien Monsieur Stark. Pour l’heure, je dois me rendre à Washington. » Fury quitta la pièce après avoir effectué un dernier salut au groupe qui, à ses yeux, représentait le plus grand espoir de l’Humanité.

« Bien mes amis, maintenant que nous sommes enfin débarrassés de Grincheux, que diriez-vous que je vous montre notre nouvelle maison ? » En prononçant ses mots, la voix de Tony résonnait de façon goguenarde. « Point Break, j’ai de beaux instruments de musculation pour toi !! Tu vas pouvoir améliorer cette masse de muscles. » Dit-il tout en lui montrant le chemin de la sortie. Alors qu’il tâtait les muscles de l’Asgardien, son visage fit une moue impressionnée pour amuser la Romanoff. Thor quitta la pièce, suivi de Barton. Quand ce fut le tour de Natasha, Stark glissa en souriant. « Ma belle, le manoir t’attend. Je t’ai préparé une garde-robe qui va réchauffer la bâtisse. » La russe le toisa du regard alors que le richissime homme d’affaire faisait mine de souffrir de ce dédain. Les Avengers étaient décidément prêts. Quittant la pièce, Stark jeta un ultime regard à Steve Rogers. Un sourire puis un clin d’œil alors que le super soldat avait ouvert les yeux, son pouce lui faisant un signe qui ne souffrait d’aucune équivoque. Là était le plan des deux véritables leaders de la petite troupe. La porte se ferma définitivement.


***


CBS News, journal télévisé de Frank Jameson, interview du Professeur Charles Xavier

Le bureau du Professeur à l’Institut n’avait que rarement connu ce genre d’agitation. Partout courraient des hommes qui mettaient en place les différentes caméras, les éclairages. De son côté, il échangeait quelques mots avec le journaliste qui allait réaliser l’entrevue. Ce moment était crucial pour la cause mutante, Charles le savait. Mais il avait tous les atouts de son côté, d’autant plus que le pays avait désormais besoin du soutien de toute les forces vives. Voilà huit jours que la Maison Blanche avait été attaquée. En Russie un vent nouveau soufflait et le télépathe avait compris qu’Hydra était derrière tout cela. Mais pour l’heure, l’ennemi ne s’était toujours pas dévoilé.

5… 4… 3… 2… 1…

« Pour CBS News, ici Frank Jameson en direct de l’Institut Charles xavier. Je me trouve actuellement dans le bureau du mutant le plus célèbre du pays. Avec lui nous allons revenir sur l’alliance liant les mutants au gouvernement américain. Avant toute chose, dois-je vous appeler Monsieur Xavier ? Professeur Xavier ? Professeur X ? »

« Appelez-moi tout simplement Charles, Frank. »

« D’accord Charles. Nous nous trouvons ici dans l’Institut pour surdoués qui porte votre nom. On entend d’ici les enfants jouer. Difficile d’imaginer que le pays est en état de crise et qu’une guerre larve à nos portes. »

« Certes, mais comme vous le dites si bien, nous sommes ici dans une école et s’il existe bien un lieu où les enfants doivent se sentir en paix, nous y sommes. Toutefois, soyez sûr que les X-Men sont d’une vigilance accrue. La sécurité de ce lieu n’a jamais été aussi bien assurée. »

« Je vous fais confiance Charles » ajouta-le journaliste en riant. «  Bien, venons-en aux choses sérieuses. Parlez-nous un peu de cette alliance entre vos mutants et le gouvernement. »

« Je tiens à rétablir certaines vérités Frank. En effet, les accords conclus avec le Président ne font état d’aucune alliance. Ensemble nous avons travaillé à stopper l’infamie de la loi Lewis. Les mutants américains sont des citoyens de ce pays comme les autres. Je peux comprendre les réticences et les craintes de la population mais l’avenir tendra à prouver que tous ensemble nous pouvons vivre en paix. »

« Certes, mais vos X-Men se battent bien pour le gouvernement ? »

« De façon simplifiée, oui. Notre pays connait une menace inédite. Le monde est en plein changement et les Etats-Unis doivent y faire face. Pour cela, nous devons oublier les querelles du passé. C’est en ce sens que le Président et moi avons travaillé. Et je suis fier d’annoncer aujourd’hui que nous y sommes parvenus. »

« Votre optimisme fait plaisir en ces temps troublés. »

« Oh, il ne s’agit pas d’un optimisme béat Frank. Le chemin est encore long pour que chacun accepte les différences de l’autre. Mais au moins, au sommet de l’état, ce chemin est accompli. Chacun d’entre nous devra désormais ouvrir son cœur et son esprit et nous pourrons, ensemble, bâtir une Amérique meilleure. »

Jameson semble perdu dans l’écoute de son oreillette. Un silence se fait durant de longues secondes.

« Pardonnez-moi Charles, mais on me glisse dans l’oreillette que de graves évènements ont lieu en Russie actuellement. Comme vous le savez, priorité au direct. Nous allons donc terminer ici cette entrevue. Voulez-vous ajouter quelque chose ? »

« Je pense et surtout j’espère que le message que j’ai voulu transmettre aujourd’hui trouvera écho. Je vous remercie Frank et comme vous le dites si bien, priorité au direct. »

« Merci. C’était Frank Jameson en compagnie du professeur Charles Xavier. Priorité au direct. Américains, ouvrez l’œil ! A vous les studios. »


***


Allocution radio-télévisée du Président de la République David Palmer

« Américains, Américaines, mes chers compatriotes,

Je viens vers vous en ces heures sombres non pas pour insinuer dans vos cœurs la peur. Non, si je suis ici devant vous, aujourd’hui, c’est pour vous parler d’espoir.

Le mois que nous venons de vivre a été particulièrement éprouvant. Jamais par le passé, les Etats-Unis d’Amérique n’avaient été si durement frappées par une force humaine. Mais comme toujours, nous sommes restés debout, fier face à l’adversité. Aujourd’hui à nouveau je vous exhorte à prouver à la face du monde la force de notre beau pays.

Depuis sa création, notre nation est un symbole de liberté. Face aux tyrannies les plus terribles, la bannière étoilée fut l’étendard du Bien. A nouveau se dresse face à nous la cruauté. Il y a deux jours, le peuple russe a plébiscité le retour du Mal absolu. Hydra ne peut plus être considéré comme un groupe terroriste. Hydra est la Russie et le monstre que nous croyions détruit est de retour. Crâne Rouge, génocidaire nazi, a repris sa place au sommet de la pyramide de l’horreur.

Mais nous, américains, refusons son Diktat!!! Nous, peuples libres, refusons de nous soumettre au joug du tyran !!! Je clame au nom des Etats-Unis d’Amérique, que ce jour est celui où les hommes libres se sont levés face à la terreur dans le seul but de la rejeter. Et je l’annonce fièrement, ensemble, rien ne pourra nous arrêter.

Ces derniers jours, mon administration et moi-même avons œuvré afin de remettre en état de marche la machine qui avait été grippé par l’ennemi. Chaque citoyen doit désormais pleinement se sentir américain. Pour cela, des accords ont été signés. L’OTAN est tournée vers l’Europe de l’Est en proie à l’agitation. J’ai rencontré mes confrères des quatre coins du globe pour m’assurer de leur soutien. Les réponses dépassent toutes les attentes. Au sein de notre beau pays, nous avons œuvré à ce que chacun dispose des mêmes droits, en mettant un terme à l’absurdité de la loi Lewis dont il a été fait la preuve de son allégeance à l’Hydra. Ensemble, nous sommes prêts.

Américains, américaines, je vous demande de répondre aux moqueries du chef de l’ennemi. Crâne Rouge croit pouvoir nous menacer, il croit pouvoir annoncer sa domination et sa capacité à mettre à terre notre puissance. Je demande à chacun d’entre nous de se lever et de lui prouver qu’il se trompe. Ensemble nous triompherons.

Que Dieu vous bénisse ! Que Dieu bénisse les hommes et les femmes qui portent haut les couleurs de la bannière étoilée ! Que Dieu bénisse les Etats-Unis d’Amérique !!!
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Intrigue : Freedom for Resistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Résumé de l'intrigue
» freedom for Leonard Peltier!
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Reste des USA-