compteur


 

Partagez | .
 

 [Flashback] A votre service... Mon Dieu... [Pv Loki] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

A votre service mon Dieu



Voilà plusieurs jours que je travaillais dur. Pourquoi? Je l'ignorais. Je ne savais pas pour qui je travaillais mais au moins je me trouvais une utilité dans ce monde. Et surtout, je savais que je travaillais pour un vilain (comme ils les appellent) et que la sueur servie en son nom me permettrait de rencontrer Loki un jour. Je sais ce que vous pensez: pauvre petit être inconscient, il t'a menti, tu ne pourras jamais approcher ce dieu! Mais que voulez-vous, j'étais de tempérament naïf et rêveur. Alors j'y croyais. Et je travaillais dur, très dur. Je dormais avec mes nouveaux compagnons, je vivais avec eux. Ils étaient assez étranges et sombres. Ils me faisaient presque peurs parfois, mais finalement, je me sentais plutôt bien ici malgré la fatigue et les horribles courbatures. On cherchait du matériel, on recrutait... On avait pas mal de tâches à accomplir.

Mais aujourd'hui c'était le grand jour, sans vraiment que je ne sache pourquoi encore. Mais je sentais que j'allais avancer. Je ne me serais jamais douté que j'allais faire un si grand pas en avant! Nous marchions l'un derrière l'autre. On était euh... cinq je crois? C'est vrai qu'on faisait un peu esclaves ainsi... Mais passons. L'homme aux yeux bleus électriques qui m'avait recruté était là. On devait apporté le matériel trouvé à notre chef. J'allais enfin voir à quoi il ressemblait!! L'homme s'adressa à nous.

Donnez moi tout ça. Je lui apporterai moi-même.

Nous étions si près! Pourquoi ne pouvions-nous pas le voir?

S'il vous plait, pourrait-on ne serait-ce que lui parler? Ou bien juste l'apercevoir?

Je me tortillai, me penchais d'un côté puis de l'autre comme un enfant agité afin de l'apercevoir. MON DIEU. C'était le moment de le dire... Quelle ne fut pas ma stupeur face à une telle image. J'eus simplement le temps de l'entrevoir, mais j'en étais sûr. C'était Loki! Je ne rêvais pas bon sang! Mes yeux s'agrandirent et le bleu qui les composait se mit à briller. Ma bouche s'entrouvrit et mon corps s'agita d'avantage, essayant de contrer l'homme pour passer.

Tu restes là toi.

Pourquoi ne m'avez-vous rien dit?? Vous saviez que je le cherchais!

L'homme refusait de me céder le passage. Il était étrange d'ailleurs cet homme. Il avait des allures assez robotiques... En tout cas il avait une sacrée force, et je commençais à perdre patience. Je l'avais cherché pendant si longtemps et il était juste là à portée de main! Je l'avais vu passer j'en était sûr! Je m'agitais de plus en plus, devenant presque violent. Un autre type rejoignit l'homme et tous deux m'attrapèrent par chacun de mes bras afin de m'immobiliser. C'est là que l'électricité se trouvant en ce lieu se mit à grésiller, à se couper de temps à autre. Ma colère et mes émotions devenaient trop grandes. Mon regard s'assombrissait. Je poussai un cri tout en provoquant une immense décharge.

© one more time.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Feat : Tom Hiddleston
Messages : 1912
Autre Identité : Mr. Liesmith

Race : Jotun
Localisation : Midgard
Emploi : Dominer le monde


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A votre service... Mon Dieu...
[Flashback] Wolan et Loki



Les fourmis s’activaient dans les couloirs des souterrains qu’elles semblaient avoir elles-mêmes creusés de leurs petites pattes sales et fébriles. Les yeux d’un bleu céleste engoncés dans des orbes noircis par l’épuisement se posaient sur cette répugnante marmaille qui s’attelait à mener à bien son projet… son projet. Il ne s’était pas encore complètement remis de son voyage qui le tira d’un univers à un autre… Laufeyson pouvait le sentir en lui. Sa dernière petite escapade l’avait conduit jusqu’à l’héliporteur du Shield. Il était parvenu à s’en échapper sans mal, comme cela était prévu et dès lors il n’avait plus qu’à attendre. Les derniers préparatifs étaient en place et dans peu de temps, le Trésor d’Odin, harnaché à la technologie de pointe qui n’appartenait en rien à l’humanité allait libérer son pouvoir… sa vérité et le monde ne serait plus jamais comme avant… du moins… le leur. Un rictus fielleux déforma ses traits.

Le Prince déshonoré tourna les talons pour faire face à l’un de ses sbires qui venait lui faire son rapport. Il avait dérobé cet homme à Nick Fury dès son arrivée sur Terre, en même temps que l’agent Barton et depuis, une lueur bleuâtre et maladive brillait dans ses yeux cernés. N’était-ce donc pas un sort cruel ? Il savait ce qu’il faisait, pourtant, il ne pouvait pas s’en empêcher. Il ne pouvait que courber l’échine face au pouvoir que le Dieu détenait et c’est avec tout son mépris que Loki l’observait, les bras croisés dans son dos, patient… presque serein.

« Nous serons bientôt prêts à embarquer Monsieur. Le Docteur Selvig dit qu’il a terminé la programmation de la dernière séquence et qu’il ne lui reste que des détails avant l’embarcation. Doit-on congédier les ingénieurs ? »

Alors le moment tant attendu était donc arrivé. L’asgardien leva subrepticement le menton en lâchant d’un ton monocorde « Vous attendrez que le véhicule ait quitté la base des opérations pour ça. » L’autre ne réfléchit pas une seconde. Après tout, c’était exactement ce qu’on lui demandait : exécute sans penser. C’était devenu sa raison de vivre malgré la souffrance qui lui vrillait le cœur et la tête. Le soldat salua son maître de l’instant. « Oui monsieur. » Puis il s’éloigna.

Quelques pas plus loin, un autre agent vint lui faire part d’une difficulté qu’il semblait incapable de surmonter seul. Loki demeurait d’un calme olympien et parfaitement à l’écoute, bien qu’il n’aimait pas qu’on l’importune avec ce genre de nouvelles. Il ne voulait pas que ses plans capotent à cause d’un détail. A peine eut-il finit de donner ses directives qu’un étrange événement se produisit. Tout le système électrique de l’installation clandestine fut perturbé. Les lumières clignotaient, les machines grésillaient… de loin, Loki entendit les râles du Docteur Selvig qui maudissait la Terre entière, ses aïeux et les aïeux de ses aïeux. Il fallait qu’il trouve la source de cette perturbation avant qu’elle ne cause un court-circuit, et il n’eut pas besoin de chercher bien loin. A l’entrée du couloir se tenait un jeune homme que deux soldats tentaient de maîtriser sans voir que des volutes nimbées de filaments électriques commençaient à l’entourer. Un humain muni de pouvoirs ? Le prince aurait pu le tuer, maintenant, pendant ces quelques secondes qui précédèrent l’impulsion… mais son seul geste, poussé par la curiosité, fut bien différent. Il tendit ses doigts et dans un mouvement leste, son sceptre apparu. D’un léger mouvement de poignet, une lueur bleue s’échappa de la pierre enchatonnée dans l’arme magique, isolant les trois individus dans une sorte de bulle translucide aux contours chatoyants et lisses. Lorsque le mutant relâcha sa déflagration, celle-ci fut contenue et absorbée par le cercle de lumière et aucune installation ne fut touchée, ni aucun corps… excepté ceux à l’intérieur bien sûr…

Son regard incisif se planta sur le mortel alors que le dôme disparaissait, en même temps que les quelques cris et l'agitation ambiante. Les gardes présents sortirent leur arme pour viser le garçon mais une voix puissante précéda leurs intentions. « Non ! Rangez ça et reprenez votre travail. » Les flingues regagnèrent immédiatement leur étui tandis que Loki approchait le jeune homme, le pas lent, chaque foulée décrivant l’insoluble prestance qui le caractérisait tant. Ses perles azurées glaciales se posèrent sur les corps encore secoués par de légères convulsions. Le bout de sa botte tourna délicatement le visage de l’un d’eux pour mieux l’observer… puis il porta son attention sur l’origine de ce spectacle qui était restée à genoux. Le sceptre tourna dans les mains de son maître pour se loger en un battement de cils sous le menton de la juvénile créature. La pointe acérée de l’arme l’obligea à redresser sa tête blonde... « Regarde-moi » et maintenant, à affronter son regard pénétrant et parfaitement souverain. Il ne souffrirait d’aucun refus. « Tu as une poignée de secondes pour me convaincre de te garder en vie. »

Tic…Tac… Le décompte avait déjà commencé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

A votre service mon Dieu



J'étais presque inconscient. Je ne contrôlais plus mon corps et encore moins mon pouvoir. Une sensation affreusement délicate. Celle de n'être plus sois même. Comme si mon âme, mon esprit et mon corps se séparaient. Soudain, les deux soldats et moi-même nous retrouvâmes dans une sorte de bulle. Je vis l'électricité foudroyer les deux hommes et parvins à me stopper dans ma stupeur. Je ne désirais faire de mal à personne….! Personne… La bulle disparut. J'étais à genoux, et je voyais les hommes convulser violemment. Je tentai de cacher mes émotions, car ce que je vis, là, sous mes yeux, provoqua une vague de frissons dans tout mon corps. Ce que je voyais, le visage baissé, c'était simplement des bottes. Mais je reconnaissais ce look. Je sentis un métal froid sous mon menton et obéis au Maitre en levant mon visage vers lui, plongeant mon regard dans le sien ô si puissant. Il était là… Il s'adressait à ma personne… Mon regard était plein d'émotions. Un mélange de peur et d'admiration. Mon cœur battait tellement vite que je crus qu'il allait s'échapper de mon corps aussi vite que la foudre qui en était sortie auparavant.

Le challenge qu'il m'imposa n'arrangea pas mon état de santé. Mais contre toute attente, un sourire apparaissait désormais sur mon visage. Pas un sourire moqueur ou provocateur loin de là une telle pensée de ma part! Un sourire de bonheur et de satisfaction incroyable. Ma voix était enjouée et sincère. Je m'exprimais comme un jeune homme attendant beaucoup de la vie. Un jeune homme rêveur et plein d'espoir.

Mourir de votre main serait certainement la plus belle de toutes les morts.

Après une seconde, je repris ma respiration. J'essayais de rester calme, de ne pas me montrer trop excité et inexpérimenté. Pourtant, j'étais bien comme cela.

Cependant… Vous servir serait encore un bien plus grand honneur.

Je relève l'une de mes jambes afin de poser un pied à terre tout en restant sur l'un de mes genoux. Je ne désire pas me lever, ayant pour crainte d'offenser le dieu. J'essaye de me concentrer pour ne pas provoquer le même désordre que précédemment. Je place mes mains l'une en face de l'autre, et absorbe doucement l'énergie de l'une des lampes. Cette dernière s'éteint, et une boule de lumière se crée entre mes mains. Je savais que le dieu voudrait en voir plus. Créer une boule de lumière n'avait rien d'impressionnant ni même d'intéressant pour lui. Je me levai lentement, un peu fébrile, et m’apprêtai à faire quelque chose que je m'étais refusé jusqu'à maintenant. Mais il le fallait. Je devais prouver ma valeur à Loki. Je me tournai vers l'un de mes "compagnons" -si nous pouvions les appeler ainsi, à savoir qu'il se battent et vous frappent pour vous piquer votre déjeuner, il faut dire qu'on mourrait de faim là dessous- je dirigeai mes mains vers lui et déclenchai une forte décharge qui me propulsa légèrement en arrière. J'enfonçai un peu plus mes pieds sur le béton afin de rester stable. Je grimaçai, car faire ce genre de chose était aussi douloureux physiquement que moralement. L'électricité vint s'abattre sur le malheureux qui se tortillait de douleur sous les décharges. Au bout de quelques secondes, l'homme perdit la vie. Il ne restait plus que sont cadavre grillé au sol. Je respirais de façon forte et saccadée. Cela avait été éprouvant et le résultat était choquant. Mais je prouvais ainsi à mon dieu que j'étais prêt à tout pour le servir… La bouche entre ouverte laissant échapper ma respiration trop irrégulière, je tournai mon regard vers le Maitre. Je mis un genou à terre et baissai mon visage afin de lui prouver ma loyauté.


© one more time.


Dernière édition par Wolan Clayve le Sam 16 Nov - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Feat : Tom Hiddleston
Messages : 1912
Autre Identité : Mr. Liesmith

Race : Jotun
Localisation : Midgard
Emploi : Dominer le monde


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A votre service... Mon Dieu...
[Flashback] Wolan et Loki




Loki méprisait la race humaine mais il n’éprouvait pas de haine pour autant. A ses yeux ils étaient tous simplement immatures et nocifs tant pour les autres que pour eux-mêmes. Que valaient-ils ? La question ne se posait pas. Mais peut-être qu’avec un guide assez puissant, ils pourraient révéler leur valeur, sinon leur utilité. Le Prince déchu observait l’être à la vie fugace, celui qu’il tenait à la pointe de son arme… Ce qu’il lut sur son visage suscita son intérêt. Le Dieu du Mensonge savait reconnaître les fabulateurs et ce garçon qui se tenait face à lui était stupéfiant de sincérité. Il y avait dans ses yeux autant d’adoration que de crainte et même si cette réaction était somme toute logique, la trouver de façon aussi brute l’intrigua.

Un sourire arbora les lèvres mortelles, ajoutant à son ivresse une indicible félicité. Le Dieu amincit les fentes de ses yeux, gardant à la face un masque que la froideur semblait rendre parfaitement inatteignable. La réponse à sa demande fut pour le moins… savoureuse. L’asgardien haussa subrepticement un sourcil sans le quitter des yeux. La candeur se heurtait au scepticisme. Alors ainsi cet humain voulait le servir ? Il prenait d’ailleurs l’initiative de prouver sa bonne volonté et sa valeur en faisant à la déité une démonstration de ce dont il était capable. Parfait ! Puisque le Dieu du Mal était dès lors tout ouï. Il avait pu apprécier sa capacité lorsqu’il l’avait isolé dans cette bulle mais cela avait semblé plus involontaire que purement délibéré ; et un pouvoir, à l’instar d’un homme, n’est utile que lorsque l’on peut en contrôler les caprices.

Il ôtait l’estoc du cou de l’individu, abaissant son arme, jaugeant la boule de lumière qu’il créait entre ses doigts. Rien de bien spectaculaire en soi pour le moment et pourtant le Prince ne trouva pas cela indigne de tout intérêt. Ainsi donc il pouvait aspirer l’énergie qui l’entourait pour la polariser à un endroit précis de son corps et libérer cet excédent à volonté. Le petit employé ne s’arrêta pas là, ses genoux quittant le sol humide et froid pour se retourner vers ses camarades d’infortune. Cette fois cela devenait plus intéressant encore car le sorcier avait deviné ses intentions. Il empêcha un sourire de s’installer sur ses lèvres sans quitter la scène des yeux. Allait-il en être capable ? Ce garçon n’était pas mauvais, Loki ne décelait en lui aucune méchanceté… Cela ne rendit cette peinture que plus délectable... un mets raffiné. Il tuait ainsi l’un des siens par pur allégeance. L’idole ne posa pas une seule seconde ses perles cristallines sur la pauvre victime. Non. Il n’avait fait qu’observer le criminel, tant son regard que sa posture, les réactions de son corps, puis de son visage… La douleur, il l’avait vu et ressentit… cet enfant avait souffert d’infliger un tel châtiment et pourtant cela avait été nécessaire à ses yeux. A raison. Servir un dieu n’est pas réalisable d’un simple souhait. Un démiurge digne de ce nom ne peut accepter la dévotion aveuglément. Servir est un honneur qui se mérite.

Laufeyson demeura silencieux et immobile encore un instant, laissant planer sur les épaules courbées le poids de son futur jugement et seulement à la fin de ce temps qui dura sembla-t-il une éternité, le pire sans doute arriva : il tourna les talons pour s’éloigner, le sceptre disparaissant. L’ignorait-il tout simplement ? Ne l’avait-il pas convaincu ? C’est peut-être ce que le garçon cru… avant qu’il n’entende le son de sa voix suave et impérieuse à la fois : « Suis-moi. »

Loki traversa la salle puis s’enfila dans un couloir aux lumières orangées. Le long du mur traînaient une masse considérable de câbles et de machines en tout genre. Encore un autre couloir, et les voilà qui arrivèrent à l’arrière du camion aux portes grandes ouvertes sur ses entrailles mécaniques où besognaient une dizaine de scientifiques autours d’une machine au cœur sertit d’un cube à l’éclat d’un bleu diaphane. Une seule certitude : un tel artefact ne pouvait être d’origine terrestre. Le Docteur Selvig, absorbé par sa tâche, ne leva pas même nez à l’approche du maître des lieux. Celui-là même affichait un sourire jovial « Et bien Docteur Selvig. On m’a dit que vous faisiez des merveilles. Sommes-nous dans les temps ? »  Le scientifique redressa enfin sa tête hirsute, arborant un sourire frôlant la démence, les yeux luisant de ce bleu étrange que Wolan avait pu croiser dans le regard d’autres personnes. « Oui ! C’est fantastique ! Les fluctuations d’énergies sont enfin stabilisées nous pourrons centraliser l’afflux de photons sans problème. Il me reste juste un dernier détail à régler… Salut l’nouveau ! Hey ! On vous a dit qu’il manquait un…» Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase, le Seigneur l’interrompit.  « Ne vous en faites pas, je m’en charge. » Se détournant de Selvig qui se remettait déjà à son travail, Loki fit quelques pas, plus lent, restant à la hauteur du jeune homme. « Sais-tu conduire ce genre d’engin ? » Il lui montra du menton l’imposante silhouette du poids lourd. Il n’attendit pas de réponse et continua. « Mon chauffeur est… Indisponible pour remplir sa mission… La divinité laissa sa phrase en suspend… En fait, il est mort. Lâcha-t-il dans un profond détachement. Par conséquent, j’ai besoin de quelqu’un pour le remplacer et cette personne ce sera toi. » Maintenant, son regard azuré soutint le regard du garçon et avant qu’il ait put lui répondre, l’homme à l’imposante stature se tourna et s’éloigna, mains croisées dans son dos, sans rien ajouter, faisant simplement un geste de la main en direction d’un garde en blouson noir. Quelques secondes après cet échange, l’homme assez bourru, chauve et plutôt baraqué se présenta. « Hey ! C’est toi le nouveau chauffeur ? Bon, tu me suis. » Loki quant à lui, disparaissait au détour d’un autre couloir.


HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

A votre service mon Dieu



Le dieu s'éloignait. Ma prestation ne l'avait guère convaincu j'en ai bien peur. J'étais tellement déçu. Pas de sa réaction, mais de moi-même. Après tout, c'était bien normal qu'il ne s'intéresse pas à un pauvre humain tel que moi. Il avait certainement bien mieux à faire... Mais sa voix retentit, et elle fut un coup violent dans mon cœur. Un coup qui lui permettait de battre à nouveau. Un coup qui me laissa pétrifié pendant une seconde. Pas pétrifié de peur ô non! Pétrifié de stupeur et de joie. Une joie si immense qu'elle vous paralyse, qu'elle vous empêche toute réaction physique. J'eus envie de hurler de joie, de sauter partout. J'étais quelqu'un d'assez naturel et impulsif, mais je laissai ma personnalité de côté afin de suivre le Dieu que j'aimais tant. Je suivis ses pas en prenant soin de suivre exactement son rythme. Je regarde le sol et prend conscience que mes pieds se placent au fur et à mesure dans les pas de Loki. J'ai l'impression d'être un petit garçon dont les pieds se placent dans la trace marquée précédemment par son modèle. Je marche dans les pas de Loki, et cette pensée envahie mon corps et mon esprit pour faire battre mon cœur un peu plus fort d'excitation et de peur. Je lève doucement mon visage pour observer la grandeur du dieu, si bien au sens figuré qu'au sens propre. Je n'en reviens pas. Je ne rêvais pas. J'étais bien là, à le suivre.

Je n'étais pas bien grand comparé à lui, dans mon pantalon trop large soutenu par mes épaules à l'aide de bretelles. Je portais une chemise beige et un pantalon marron, le tout recouvert par la saleté. J'aurais aimé être plus présentable... Mais d'un sens, mon état prouvait que j'avais travaillé dur pour lui. Nous arrivâmes à l'arrière d'un véhicule. Loki s'adressa à un professeur. J'observai son travail quelques instants d'un regard pétillant. Il me salua, m'appelant le nouveau. Alors j'étais vraiment accepté parmi eux? Wolan ne t'emporte pas... Je sais que tu as tendance à t'emporter mais je t'en supplie, reste calme et serein. Ne fais qu'obéir et tout se passera bien. J'étais un peu nerveux. J'avais tellement peur de décevoir le dieu... Je l'écoutai attentivement sans prononcer le moindre mot tant qu'il ne m'y invitait pas. Je devais remplacer son conducteur mort? Voilà qui était rassurant. Mais peu m'importait. J'étais ravi qu'il me confie une telle mission! J'ignorais si pour lui cette mission avait de l'importance, mais pour moi, elle l'était grandement. Je n'avais pas de permis de conduire, mais j'avais déjà conduit pas mal de voitures volées. C'est ça d'être hors la loi... Sans attachement, sans véritable famille... Bref. Cela m'aidera à l'avenir. N'avoir aucun attachement était quelque chose de bien désormais. Et d'ailleurs, à partir d'aujourd'hui, mon seul soucis sera de servir au mieux Loki.

J'entre donc dans le véhicule, ne pouvant m'empêcher de me retourner afin de regarder le maitre s'éloigner. J'avais presque peur de ne pas le revoir. J'étais presque triste de le voir déjà partir alors que je venais de le retrouver. Mais très vite, je refis face à la "route" que je devais emprunter avec détermination. J'allais lui prouver qu'il pouvait me faire confiance. Mon plus grand désir serait qu'il soit un jour fier de moi. Je sais que c'était beaucoup demandé, mais j'étais déterminé à y parvenir. L'homme à mes côtés me guida, et on arriva très vite au pied de la tour Stark. Je levai mon regard vers les cinq lettres avec un léger sourire admiratif sur mes lèvres. J'avais toujours admiré Stark. Certes, je l'admirais moins que Loki, mais c'était le seul héros que j'appréciais, et pas qu'un peu. Je savais que les avengers étaient contre Loki, et que je devais tous les détester. Mais Stark, je ne pourrai jamais. Même secrètement s'il le faut, je l'apprécierai toujours à sa juste valeur... J'étais si fier d'être au pied de cette tour. Décidément, ma nouvelle vie allait être splendide!

J'avais garé le véhicule et je suivais mon nouveau guide jusqu'en haut de la tour. Tony Stark était-il présent à l'heure actuelle? Mon cœur palpitait de pouvoir le rencontrer. La seule fois où je l'avais vu, il avait arrêté Loki à mon grand désespoir... Mais puissant comme il est, le dieu leur avait heureusement échappé. Arrivés en haut, nous tombèrent à nouveau face à Loki. Mes yeux s'agrandirent, trahissant un sourire que je dissimulais. Nous fîmes quelques pas vers lui, et je mis un genou à terre en guise de respect, tout en baissant mon visage. Je ne vis pas de suite que les autres ne procédaient pas ainsi.

© one more time.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Feat : Tom Hiddleston
Messages : 1912
Autre Identité : Mr. Liesmith

Race : Jotun
Localisation : Midgard
Emploi : Dominer le monde


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A votre service... Mon Dieu...
[Flashback] Wolan et Loki




New York s’étendait là, au bout de sa botte. Il écorçait de son regard incisif les formes géométriques de la grande cité si triste, toute parée de son gris et sa morosité. Cela n’était tellement pas comparable à Asgard, le royaume d’or et de lumière… Asgard… Son berceau… Sa vie… Sa maison… Les perles bleuâtres de la déité se firent plus amères car soudain, il pensa à ce qu’il aimait là-bas… ceux qu’il aimait… Frigga… Odin… Sa méditation fut perturbée par les présences qu’il sentit s’approcher. Les humains. Ses serviteurs, ses esclaves… Simples pions entre ses doigts pour atteindre son but ultime. Il tenait son sceptre entre ses doigts, et celui-ci luisait de ce magnifique éclat à l’azur irréel. Bien vite, furent oubliés les fragments de sentiments encore humains qui tranchaient son cœur pourri par la rage. En une seconde, Loki, le fils d’Asgard, le frère de Thor, disparu, et les mortels eurent face à eux l’allégorie du mal à l’aura ensorcelante et écrasante à la fois.

Sa silhouette se détachait sur fond d’un ciel au bleu opalin, occultant les rayons dorés d’un soleil brûlant. Il portait la même tenue que lorsqu’il avait croisé Wolan, celle si sombre qui s’accordait si bien avec les fils de son obscure chevelure, contrastant avec la pâleur d’une peau qui semblait imberbe et parfaite. Son regard avait changé et le dieu semblait en pleine forme. Quelques hommes l’approchèrent pour lui faire leur rapport avant de repartir ou bien aider au montage de cette machine complexe que le Docteur Selvig commençait déjà à décortiquer, toujours électrisé dans son petit univers de science et de savoir, l’œil brillant d’euphorie… ou peut-être était-ce de maladie ? Personne ne peut décemment être dans un tel état de façon naturelle.

Le jeune homme au genou touchant le sol semblait oublié de tous et plus principalement, de Loki qui se retourna une fois encore, poignets croisés dans son dos, faisant face à la marée humaine de Manhattan, fourmilière grouillante. « Relève-toi Wolan. Approche. » Bien entendu qu’il connaissait-son nom… Ce n’était d’ailleurs pas la seule chose qu’il connaissait de lui. Lorsque le jeune se fut exécuté, l’asgardien se tenait toujours droit, faisant face à l’ile, futur théâtre où se joueraient des scènes épiques mêlées de drames et pourtant, d’une indicible beauté. « Regarde ton monde… Ton univers. Dilapidant les richesses d’une terre qui s’affame pour nourrir les prétentions d’un système qui ne peut que s’effondrer, se dévorant lui-même… Le serpent se mordant la queue… Puis il demeura muet un léger instant avant de reprendre. Que ferais-tu pour eux si tu en avais le pouvoir… » Ajouta-t-il comme pour lui-même en expirant un murmure, le regard porté au lointain. C’est alors qu’il tourna son faciès vers le jeune homme. Il plongea son regard brillant et impérieux dans le sien, comme pour désosser son âme alors que la psyché du seigneur demeurait véritablement imperméable, aucune de ses œillades ne voulant révéler le moindre indice sur son état d’esprit.

Enfin, se dessina l’ombre d’un sourire sur ses lèvres fines. « On m’a dit que tu avais parfaitement rempli ta mission. Tu ne rechignais à aucun ordre que l’on t’a donné. Tu as exécuté les consignes à la lettre et du mieux que tu as pu… » Dit-il, comme récitant les qualités que l’on note sur un cv. Il invita le garçon à le suivre, arpentant le toit de la bâtisse Stark d’un pas détendu. L’air frais et plus pur à cette hauteur balayait sa tunique cuirassée et s’enroulait dans sa chevelure mi longue tout en caressant son visage mais il semblait si loin de toute ces mignardises… Ses prunelles d’acier regardaient droit devant elles sans sourciller. « Que d’éloges pour un seul homme. » Lâcha-t-il non sans un soupçon d’humour avant que son visage ne se rembrunisse, empruntant une rudesse impitoyable. Il arrêta sa marche et d’un mouvement de talon, se retrouva face à Wolan. Il le surplombait de toute sa stature seigneuriale. « Je suis intéressé par la conception de la dévotion humaine. Je me demande si elle est aussi puissante qu’on le dit et par conséquent, tu vas m’en apprendre plus. Tu vas faire un choix. Celui de vivre ou celui de mourir. Dans l’un des cas, tu ne me sers à rien. Fais ton choix et sers ton dieu… D’une main légèrement levée, il montre le vide… ou renonce à lui et vis comme le reste des tiens. » D’une œillade discrète, il montra la porte des escaliers. « Il n’est pas trop tard. Je suis un dieu magnanime. »


HRP:
 




Le Mal est ma lueur
Le Mal est entré, meilleur ennemi. Il sait m'abandonner, je brûlerai avec lui.  Le Mal est ma lueur, son ombre est ma couleur, le Mal est ma lueur, mon parfum, son odeur. Prends ton mal en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

A votre service mon Dieu


Je me sentais à la fois si fier et si faible à ses côtés. C'était comme être amoureux mais en mieux. Car l'admiration que je lui portais était sans faille. Elle était bien plus importante. Je n'attendais rien de lui. Je n'exigeais rien en retour de ma servitude. Une soumission totale, une croyance sans limite. Il était l'espoir, la petite étincelle qui brillait au creux de mon coeur fragile, celle qui vous aide à vous relever et à vous battre car vous avez des convictions. Celle qui vous dit que vous êtes quelqu'un d'important. Oui, je me sentais meilleur à travers lui. Je marchais dans les pas de la grandeur.

Lorsqu'il me demanda de me lever, j'exécutai le pas sans broncher, puis me contentais de l'écouter avec des yeux brillants. Ce qu'il disait sur mon espèce ne me blessait guère, car j'avais toujours pensé la même chose. C'était pourquoi je volais, même si mes familles d'accueil m'offraient tout ce dont j'avais besoin. Je ne volais pas par envie, mais par volonté de bouleverser les mœurs et de me faire remarquer. J'aimais l'adrénaline, et je pense que je serai servi en servant le dieu.

Il complimenta mes actions, ce qui me rendit incroyablement fier. Je plonge mon regard rêveur aux doux reflets bleus dans les yeux verts perçant du dieu.

Concernant mon espèce, j'ai toujours pensé comme vous. Je n'ai personne. Personne à qui je tiens, personne qui m'attends en ce moment, personne ne s'inquiétant pour mon sort. Je suis prêt à vous servir quoiqu'il m'en coûte.

Aucune haine dans mon discours, mais un regard déterminé. J'éprouvais de la haine envers ma mère qui m'avait abandonné. J'éprouvais de la haine envers le système qui m'avait fait voyager de famille en famille. De la haine pour ces moeurs qui me rejettent de la société "normale".

Cependant, il me laissait encore le choix de partir. Vivre ou mourir? Peu m'importait du moment que je le servais! Je ne pus m'empêcher de sourire, mordant ensuite ma lèvre inférieure de peur que Loki ne prenne cela pour un manque de respect. Loin de moi une telle pensée. Je ne tenais pas spécialement à la vie, bien que l'idée de me suicider ne me serait jamais venu en tête. Mais fallait-il cela pour prouver ma loyauté envers le dieu? Je me montrais très calme.

Ma mort vous ferait-elle plaisir? Vous serait-elle utile plus que ma vie? Sachez, mon seigneur, que je peux être très utile, que ce soit par mes talents de voleur ou par ma dévotion à toute épreuve.

J'étais dos au vide, regardant le dieu avec passion, reculant de quelque pas. Mon discours s'emportait dans la dévotion.

Vous doutez de moi et cela est normal. Je vais donc vous prouvez jusqu'où peut aller ma fidélité envers vous. J'ai foi en vous, bien plus qu'en l'humanité.

Je suis désormais tout près du bord de l'immeuble. Je suis toujours dos au vide. J'ai confiance en lui. S'il ne me sort pas de là d'une quelconque façon, alors cela prouvera que je n'étais pas à la hauteur. Ma vie s'arrêtera là puisqu'elle ne sera utile à personne. Ma bouche s'entre ouvre, laissant échapper mon dernier souffle. Un souffle glacial alors que les sons autour de moi deviennent sourds. Ma vue se floute. L'un de mes pieds recule. Me voilà, tombant vers le néant.

© one more time.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Feat : Tom Hiddleston
Messages : 1912
Autre Identité : Mr. Liesmith

Race : Jotun
Localisation : Midgard
Emploi : Dominer le monde


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A votre service... Mon Dieu...
[Flashback] Wolan et Loki




Loki venait juste de lui demander de se suicider pour lui. Un désir comme un autre. C’était là moins pour satisfaire sa curiosité que pour voir jusqu’où ce garçon était prêt à aller pour lui. Il devait être capable de mourir sur demande. Loki n’avait aucun intérêt à faire mourir ses ouailles pour rien, du moins pour l’instant. Du fait, ce n’était en réalité qu’une épreuve qui servirait à prouver l’amour de ce jeune garçon pour sa divinité. L’amour… L’asgardien avait détaillé l’enfant pendant qu’il parlait mais ne sembla pas s’en émouvoir. Si cet humain n’avait aucune attache c’était plutôt une bonne chose. Il n’y aurait personne pour tenter de le lui reprendre, de le ramener à la raison, non… il était déjà entièrement sous l’emprise de la divinité, elle le savait, elle le sentait et lorsque Wolan recula vers le vide, le Dieu du Mal se délectait de la scène comme on se repaît d’un plat savoureux. Chacun des pas qui le rapprochaient du vide arrachait un frisson de plaisir à son Seigneur. Il ne le quittait pas des yeux, chaque seconde s’égrainant dévorant un peu plus sa patience… Mais de cela, il ne montrait rien. Rien. Il occulta même ce sourire mauvais qui souhaitait tant se loger sur ses lèvres, plaçant à sa face un masque impassible et froid.

Laufeyson se tourna vers Wolan et fit quelques pas lents en sa direction. Maintenant saute... Doutait-il de la dévotion du bambin ? Aucunement. Saute ! Peut-être lui en voulait-il de parler autant et de faire durer ce suspens. L’autre pensait qu’il allait mourir et cela aurait pu être le cas alors ces paroles, le dieu les écouta avec attention et les rangea dans un coin de son esprit pour ne jamais les oublier. Elles n’étaient pas anodines. Ainsi l’enfant croyait plus en lui, le seigneur venu d’Asgard, un monde lointain –et paradoxalement si proche- qu’en sa propre espèce, son propre peuple. Comme il avait raison… mais cela, il ignorait encore à quel point.

Wolan recula encore d’un pas et son talon rencontra le vide. Mais alors que son corps chutait en arrière, il voyait Loki sur le rebord de ce toit, le visage penché sur celui du fidèle. Il ne tenta pas de le rattraper, se contentant de le regarder tomber sans émettre le moindre signe d’émotion. Les étages défilaient et l’air s’engouffrait contre son dos, son ventre et le sol, lui se rapprochait à une vitesse vertigineuse. Il voyait les traditionnels taxis jaunes défiler, de petits points grossir trop vite, tout comme les petites silhouettes sur les trottoirs de cette grande avenue, les badauds et touristes qui ne levaient pas même le nez pour voir qu’un adolescent allait bientôt perdre la vie, à leurs pieds. Rien ne retenait sa chute. Rien. Cette fois, c’était une certitude, il allait mourir. Sa seule consolation serait qu’au moins, il le faisait pour celui qu’il servait. Mais son heure n’était pas encore arrivée.

Juste avant qu’il ne touche le sol bétonné la scène changea du tout au tout. Le jeune homme tomba, certes, mais sur un sol bien différent de ce à quoi il devait s’attendre. Autour de lui, pas de piétons, pas de taxis, pas de feu rouge ni de bruit de clackson… Juste une silhouette qui se tenait debout devant lui, une silhouette qu’il reconnaîtra très facilement, car c’était celle de la déité. Sa chute n’avait été qu’une illusion. Loki le regardait et si son faciès avait été froid et impassible peu de temps avant, il semblait changé dès lors, car il semblait plus « humain ». Un sourire en coin mêlé à une expression plus espiègle et tendre à la fois. Il se pencha en présentant sa main à Wolan qui reprenait doucement ses esprits. Lorsqu’il prit la main tendue et se releva, l’asgardien inclina son visage en regardant le jeune homme. « Tu ne m’en voudras pas de t’avoir… joué ce petit tour. Il est pour moi nécessaire de savoir à qui je peux me fier, ou ne pas me fier... Mais tu en conviendras certainement, je ne serais pas un Seigneur très avisé si je tuais tous ceux qui croient en moi. » Il ne lui laissa pas le temps de répondre et posa une main amicale sur son épaule, le visage penché vers lui, arguant de sa voix suave. « Ce que tu viens de vivre était une épreuve comme tu l’auras compris. Je t’ai demandé de faire un choix, vivre sans moi ou mourir en me servant et tu as donc choisi de vivre pour moi. Je suis touché par ta dévotion et très heureux de t’accueillir dans les rangs de mon armée. » Il ne fait aucun doute que si Wolan avait passé la porte, il aurait été exécuté sans sommation, sans pitié et sans remord. Il était un dieu magnanime oui, mais Dieu du Mensonge avant tout et avec lui, la vérité à le champ large ! Loki posa sa large main chaude contre la nuque de l’enfant comme un père le ferait avec son fils avant de tapoter sa tête blonde.  

D’un geste, il impulsa le début d’une marche tranquille avec lui, les bras le long de son corps. « J’attends de mes serviteurs une confiance aveugle. J’ordonne et ils agissent. Ils ne me contredisent pas et ne posent pas de question. Une hésitation et se sont mes plans qui peuvent en pâtir. Tu comprends donc que je me dois d’être impitoyable. L’enjeu est trop grand pour que je permette la moindre erreur. » Il arrêta sa marche pour faire face au garçon. « Je vais te confier une mission. J’ai besoin que tu quittes la tour Stark. A quelques rues d’ici tu rejoindras Lexington Avenue. Tu entreras dans le Chrysler Building. Là tu prendras l’ascenseur et tu enteras la clé que tu as dans la poche dans la serrure en bas du panneau des étages. Cela te mènera dans l’un de mes abris. Je veux que tu l’entretiennes jusqu’à mon retour. » Il n’avait pas besoin d’en savoir plus jusque-là. Ce qui pouvait être étonnant, c’était l’emplacement de cette cachette… elle se trouvait juste sous les pieds du bâtiment le plus célèbre de New York ! Loki poussait le vice jusqu’à s’installer tout près de ses ennemis, juste sous leur nez à vrai dire, et cela l’amusait vraiment beaucoup.

Le fils d’Odin tourna la tête en direction du ciel, l’air lointain et pourtant décidé. Ainsi Monsieur Stark vous avez enfin compris… Il n’accorda pas un autre regard au garçon et fit un pas vers le rebord du bâtiment. « Va-t’en maintenant Wolan et quoi qui vient à percer le ciel, n’attend pas que cela approche. Rejoins le repaire ou bien ta mort ne sera cette fois pas illusoire. » Un craquement déchira l’air, celui de l’étrange machine que le professeur finissait d’achever, une lueur bleutée s’étendant dans des arcs de lumières, prête à affronter le ciel et ouvrir son portail. Le Dieu, lui, sauta dans le vide… pour atterrir quelques mètres plus bas, sur la plateforme où se poserait bientôt Stark dont la silhouette d’acier se dessinait à l’horizon.

HRP:
 





Le Mal est ma lueur
Le Mal est entré, meilleur ennemi. Il sait m'abandonner, je brûlerai avec lui.  Le Mal est ma lueur, son ombre est ma couleur, le Mal est ma lueur, mon parfum, son odeur. Prends ton mal en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] A votre service... Mon Dieu... [Pv Loki] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] A votre service... Mon Dieu... [Pv Loki] [Terminé]
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Mellindra Road, à votre service !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Le Bronx-