compteur


 

Partagez | .
 

 Ce devait être une journée banale, comme d'habitude. [Pv. Stark] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Virginia envoya enfin la réponse au dernier mail de la journée. Il n'était que dix-huit heures zéro trois, il n'empêche qu'aujourd'hui elle avait clôt nombre de dossiers. Pourquoi ? Tout simplement pour aller chercher sa robe noire à son pressing habituel à la demie comme tous les mercredis soirs. Cela en devenait une sorte d'habitude. La jolie rousse avait assistée à plusieurs réunions dont une avec le conseil d'administration de Stark Industries, et n'avait pris qu'une seule pose de dix minutes à peine pendant la matinée. Une journée banale en somme. Et elle se finirait banalement, comme tous les mercredis. Enfin… C'était ce que Pepper croyait.
Potts ferma son ordinateur portable qu'elle prit sous le bras ainsi que quelques papiers, son sac à main et sortit de son bureau. La jeune femme salua les employées connus qu'elle croisa et sortit de chez Stark Industries, monta dans sa voiture et s'en alla en direction de Brooklyn. Par chance son pressing habituel se trouvait sur son chemin du retour vers la Tour Stark. Car maintenant, c'était officiel entre eux, Pepper habitait pour de bon avec Stark, le grand Stark. Iron Man. Pour le plus grand bonheur de l'homme, elle ne doutait pas qu'il avait du jubiler quand la jeune femme avait accepté. Elle s'était contentée d'un sourire en coin, amusée. Même si la vie avec Anthony n'était pas facile, surtout en ce moment, Potts lui restait dévouée et le rassurait quand il sortait de ses incessants cauchemars, toujours à côté de lui. Elle voyait bien que quelque chose n'allait pas et qu'il se recluait de plus en plus sur lui-même, mais faisait comme si elle ne voyait rien, ne voulant pas lui demander.

Quand elle arriva finalement dans la grande rue principale de Brooklyn, Pepper se gara non loin de la boutique et descendit en prenant son sac à main, comme d'habitude. Quand elle atteint le commerce elle haussa un sourcil devant les stores des vitrines qui bouchaient la vue de l'intérieur du bâtiment. Ça en revanche ce n'était pas habituel. Elle n'en tint -malheureusement pour elle- pas compte et entra, prenant soin de refermer la porte derrière elle. La première chose qui choqua Virginia fut l'absence. Il n'y avait personne, c'était vide, et il n'y avait aucun bruit si ce n'était les machines qui tournaient, imperturbables. Pourtant la lumière était allumée et tous les appareils fonctionnaient. Elle s'approcha lentement du comptoir, faisant claquer malgré elle ses talons sur le sol provoquant un bruit assez dérangeant, et se pencha par dessus pour essayer d'apercevoir quelqu'un dans l'arrière boutique.

« Il y a quelqu'un ? Alexandra ? »

Elle perçut un mouvement furtif derrière et son instinct lui conseilla de se retourner rapidement, qu'elle se retrouva bientôt avec un long couteau devant la figure tenu par homme habillé tout en noir d'une tenue semblable aux agences gouvernementales, ce genre de trucs. Elle réprima un cri et voulut reculer mais se heurta au comptoir sur lequel était posé son sac et son BlackBerry.

« Bonsoir Mademoiselle Potts. C'est un plaisir que de vous rencontrer. »

Sa voix était grave et profonde, s'exprimant sur un ton arrogant et calme. Il s'était approché d'elle avec lenteur et avait posé la lame de son couteau sur la gorge de la jeune femme qui respirait avec difficulté et sentait le souffle de son agresseur sur son visage. Elle ne comprenait pas ce qu'il lui voulait mais ne tenta pas de parler. Ce fut son expression qui la trahit.

« J'ai besoin de vous. Enfin nous avons besoin de vous. Si vous n'êtes pas coopérative nous serons obligés de vous tuer. Enfin... Vous allez mourir de toute manière, mais la façon dont vous rendrez l'âme pourrait être plus ou moins douloureuse selon l'aide que vous nous apporterez. »

Alors qu'il parlait, cinq autres hommes armés jusqu'aux dents s'étaient approchés et entouraient ce qui semblait être leur chef. Virginia paniqua et respirait de plus en plus rapidement, devant ouvrir la bouche pour essayer d'oxygéner son corps plus rapidement. Que pouvait-elle faire ? Tony. Il pourrait surement la sortir de cette situation. Pepper réalisa qu'elle tenait toujours son cellulaire dans la main. Elle appuya très discrètement sur un simple bouton. Un simple bouton que Stark avait insisté pour lui installer, servant à envoyer un signal s.o.s. Elle lui avait dit qu'elle n'en aurait surement pas à s'en servir mais son ton ne lui avait pas laissé le choix. Finalement cela allait peut-être lui sauver la vie. L'homme étira un sourire sur son visage et pressa la lame sur la joue de Pepper.

« Vous êtes courageuse Mademoiselle Potts. Croyiez vous vraiment que je sois aussi bête pour ignorer le message de secours que vous venez d'envoyer à Stark ? Néanmoins vous vous montrez coopérative avant même que je ne vous ai énoncé mes souhaits. Vous venez de me livrer votre précieux Iron Man sur un plateau d'argent. »

Virginia écarquilla les yeux et mis sa main devant sa bouche pour étouffer un cri, saisissant les paroles de l'homme. Il voulait Stark. Il voulait Tony et elle venait de lui ouvrir la porte. Cependant le visage de l'homme devint plus noir et il entailla la joue de Pepper en s'écartant. La jeune femme s'appuya sur le comptoir pour ne pas tomber et porta la main à son visage, puis regardant ses doigts elle vit son sang. Sans qu'elle ne puisse faire quelque chose, il se jeta à nouveau sur Virginia, qui essayait en vain de se débattre. Il se positionna derrière elle et la tourna vers l'entrée en maintenant sa tête par ses cheveux et posant de nouveau sa lame sur la gorge de Pepper.

« Quand il arrivera, je vous tuerais. Puis je m'occuperais de lui comme il se doit par la suite. »

L'homme rigolait presque et Pepper ne put empêcher une larme de couler sur sa joue.


Dernière édition par Virginia P. Potts le Lun 26 Aoû - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Une conférence... Encore une conférence! Des conférences tout le temps, des conférences PARTOUT! Mais y en a marre à la fin, pourquoi il y en a tout le temps? C'est le festival, non? Non mais c'est vrai à la fin quoi, ça devenait saoulant. Tony était comme d'habitude le centre de la discutions et ça présence ne servait absolument à RIEN. La preuve: personne ne lui demandait son avis, personne ne lui adressait la parole, les autres scientifiques étaient trop occupés à s'aboyer dessus comme des pitbulls enragés qu'à s'occuper de Stark... On ne dirait pas, mais c'est dur la vie de génie milliardaire. Très dur. Bref, encore une fois, il se retenait de mettre les pieds sur la table et de piquer un roupillon. Non, cette fois, il préférait jouer sur son Stark phone sans écouter personne. Puis il entendit qu'on lui criait:
- MONSIEUR STARK!
Tony sursauta et rangea immédiatement son Stark phone dans sa poche. Puis Tony se rendit compte de l'exploit du scientifique: Quelqu'un venait de lui porter une quelconque attention! C'était une chose exceptionnelle!
- Mr. Stark, combien de fois faudra il vous dire d'être attentif! Je vous rappelle que la conférence tourne autour de vous!
Puis d'un seul coup, le Stark Phone sonna très fort dans la poche en faisant sursauter tout le monde et Tony le sortit de sa poche sans rien dire. Puis il vit sur l'écran la photo de Pepper avec écrit en rouge clignotant en dessous: SOS! Stark hurla et se leva précipitamment de sa chaise, envoyant au passage voler plusieurs feuilles posées sur la table et manqua de se casser la figure en se ruant vers la porte qu'il claqua derrière lui. Il bidouilla deux trois trucs sur le Stark phone afin qu'une armure vienne à lui d'elle-même. Pepper était en danger! Il regarda d'où venait l'appel: Brooklyn, le pressing habituel de Pepper. Tony sortit et presque directement, une armure l'enveloppa d'un seul coup. Stark décolla sur le champ et demanda à Jarvis de suivre le signal du portable de Pepper pour le suivre. L’ordinateur s’exécuta et Tony partit du plus vite qu'il pouvait vers elle. En tout cas, elle n'avait pas intérêt à avoir appuyé là par erreur... Tony arriva enfin jusqu'à un hangar fermé et entra. Elle avait été emmenée là-dedans apparemment. Il entra et constata uniquement une lampe de bureau posée sur le sol qui éclairait une petite partie de l'immense pièce. Pepper était attachée à une chaise à cet endroit, une bande de scotch posée sur la bouche. Elle était blessée au visage ! Le saligaud qui avait fait ça allait le payer cher ! Mais qui aurait voulu du mal de Pepper ? Un type habillé en costard noir avança et posa une main sur l’épaule de Pepper en ricanant. Il était encore un peu dans l’ombre et on ne distinguait pas son visage.
- Merci d’avoir répondu à notre appel monsieur Stark… Nous vous attendions…
Puis il arracha le scotch de la bouche de Pepper…
- Ecoute-la donc hurler…
Puis le type approcha un couteau de sa gorge. Tony hurla de colère et tira un rayon répulseur sur le tueur qui tomba raide, mort… Il n’avait pas l’air tellement vivant en fait… Tony s’approcha légèrement et constata que ce n’était qu’un pantin tiré par des ficelles… Il grogna sous son casque et écouta le type parler, sans savoir où il était.
- Hahaha ! Vous pensiez vraiment que ça allait être aussi simple ? Vous êtes pathétique, monsieur Stark…
Puis Tony regarda Pepper et lui dit :
- Ça va aller, ça va bien se passer…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
L'homme prit Virginia par le bras, lui scotchant la bouche pour qu'elle se taise et la trimballa sans retenue dans une pièce adjacente complètement vide, toujours plongé dans le noir. Enfin vide n'était pas correct. On pouvait compter de nombreuses armes qui prenait pas mal d'espace. Et au milieu, une chaise et une lampe. La rousse déglutit difficilement et l'homme la força à s'assoir sur la chaise, lui attachant les mains dans le dos pour qu'elle ne puisse s'échapper. Il la regarda et lui caressa la joue avec un sourire pervers sur le visage. Potts écarta sa tête sur le côté la peur commençant à l'envelopper. Alors le type s'éloigna et elle sentit de l'agitation autour d'elle. Les autres hommes, car il n'y en avait pas que cinq, se répartirent dans l'ombre et devenaient pratiquement invisibles. Alors presque aussitôt Iron Man entra et Virginia ne put arrêter un gémissement, de soulagement, de peur. Elle était soulagée, soulagée qu'il soit là, mais avait peur, peur de la suite. Elle sentit une main se poser sur son épaule et distingua comme un pantin à côté d'elle. Il lui arracha le scotch de sa bouche et lui posa son couteau sur la gorge. Pepper vit l'armure se charger et bientôt un rayon d'énergie lui passa à ras la tête pour faire tomber le pantin. Elle trembla, non pas de froid mais de terreur et de toutes sortes de sentiments violents qui se déversaient en elle à cet instant. Alors Iron Man s'approcha et lui dit que tout irait bien. Sa voix... C'était bien Tony, elle la reconnaissait entre mille même sous le masque de fer. Elle était rassurée, rassurée de sa présence d'une certaine manière.

« Non ! Stop ! Ne bouge plus ! Il y a des armes, partout et des... Derrière toi ! »

Un des hommes avait surgit derrière Stark et lui tirait dessus avec son arme. Pepper regardait la scène avec effroi, sans bouger. Puis voyant que ça s'animait de plus en plus, elle décida de s'activer malgré sa panique et ses tremblements. La jolie rousse tira sur ses liens en essayant de s'y défaire, sans succès. Puis elle le vit, là, par terre. Le couteau qu'avait tenu le mannequin. Une expression résolue plana sur son visage et elle bougea la chaise vers ce qui semblait devenir sa délivrance. Elle se fit basculer sur le côté en laissant échapper malencontreusement un petit cri et s'étira pour attraper la lame, qu'elle frotta contre ses liens. Pepper tira de nouveau et ils se rompirent. Elle se releva péniblement en massant ses poignets. Ça remuait autour. Elle ne pouvait pas rester comme ça tout de même. Virginia prit alors la lampe qui était là et arracha le fil, ce qui eut pour effet bien sur de l'éteindre. Malin... Mais ses yeux s’habituèrent légèrement à la luminosité et elle vit une ombre bouger devant elle. La femme ouvrit quand les yeux quand elle vit que ça se dirigeait dans sa direction et s'abaissa vers le sol, derrière une espèce de carton plein. Au moment où elle l'entendit très près d'elle, elle sortit de sa "cachette" et lui asséna un violent coup de lampe sur la tête. Potts recula vivement et laissa tomber la lampe sur le sol, choquée par son geste. L'homme semblait toutefois sonné et ne bougea que très peu.

« Idiote ! »

Cette voix qui venait de derrière elle la fit sursauter. Virginia se retourna mais se reçue une violente gifle en pleine figure qui la fit basculer au sol. La jolie rousse porta sa main à sa joue et recula au sol devant l'ombre de l'homme qui s'avançait vers elle. Elle entendit ce qui semblait être un pistolet qu'on rechargeait. Pepper sentit soudain quelque chose derrière elle, comme une caisse, mit sa main dedans et en sortit un truc de forme ovale, une grenade...  Comme elle avait vu faire dans les films elle arracha l'anneau et la jeta sur l'homme. Ce dernier, surprit, ne comprit pas tout de suite, ce qui laissa une chance à Pepper de s'enfuir. Elle courut aussi vite qu'elle put vers l'entrée, mais l'explosion retentit bientôt ce qui eut pour effet de briser les vitres qui se répartirent aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. La jeune femme se reçu des morceaux de verre mais se protégea instinctivement le visage. Elle tomba au sol, un peu sonnée, mais réussit à crier avec toute l’énergie du désespoir.

« Tony ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
- Des armes?
Attendez... Des armes, des types en noir et un mec vicieux qui veut faire du mal au proche de Stark... NON! Encore eux! Tony en était encore une fois certain, c'était les anciens employés de Hammer, les mafieux qui cherchaient sa mort peu importe le prix! Ça faisait la troisième fois qu'ils l'agressaient, et il sentait que cette fois là allait être importante... Tony se retourna brusquement et constata qu'un des types (il l'avait déjà vu celui là) tenait une énorme arme et le visait en souriant. Puis il lâcha son tir et Tony vola à travers la grande pièce, tandis que Pepper s'était détachée avec le couteau du pantin. Elle arracha le fil de la lampe, maintenant on y voyait rien... Puis on l'entendit cogner quelqu'un avec la lampe suivit d'un bruit de chute. Tony enclencha la vision nocturne et constata qu'elle avait maîtrisé un de ses terroristes mais qu'elle était entourée d'armes énorme, dans tout le hangar. Il y en avait de toute sorte, et il n'y avait pas que cinq types dans la pièce, mais plutôt une bonne vingtaine. Il en vit un s'approcher de Pepper et lui coller une énorme gifle... Alors lui, il allait morfler. Pepper tomba à terre et rampa jusqu'à une caisse ouverte dont Tony ne fit pas attention au contenu et il fonça vers l'agresseur de sa dulcinée afin de lui flanquer une bonne rouste. Puis c'est au dernier moment qu'il vit que le type venait d'attraper une grenade dégoupillée que lui avait lancée Pepper, et il n'eut pas le temps de réagir. Il continua donc et lui rentra dedans afin de la coucher par terre et de lui asséner plusieurs coups de poing de l'armure dans la face en lui hurlant de colère:
- Personne ne touche à un cheveux de Pepper, c'est clair!? PERSONNE!!!
Puis la grenade explosa, éclatant ainsi les fenêtre et les store, laissant entrer la lumière, mais projetant Tony loin dans la pièce et Pepper à terre. L'armure était sérieusement endommagée, elle venait de prendre une explosion à bout portant, quand même. Tony retira la vision nocturne qui ne servait plus à rien et constata à travers la fumée plusieurs corps couchées à terre, dont celui de la belle rousse qui était heureusement encore en vie. Elle hurla le nom de Tony qui accouru vers elle, pensant que le danger était partit vu la puissance de l'explosion doublée par l'explosion des autres grenades.Il la prit dans ses bras et retira le masque. Elle avait plusieurs morceaux de verre sur elle, alors il prit ses précautions.
- Je suis là, je suis là. Calme toi. C'est fini... On est en vie et eux... bah... Tu y es pas aller de main forte dit donc! Termina il avec un petit sourire pour la rassurer.
Mais ce n'était pas fini... Une voix retentit à nouveau et un autre homme qui était visiblement resté intact entra suivit d'autres...
- Oh mais c'est loin d'être fini monsieur Stark... Les micros c'est... vraiment très pratique.
Et il mit un coup de pied dans une enceinte brisée sur le sol. Il était dehors! Le salaud! Tony s'énerva et se releva afin de se mettre devant Pepper pour la protéger. C'était lui le chef, ce type brun aux cheveux toujours bien coiffés avec son air vicieux et ses gorilles armés jusqu'au dents... Cet homme était un monstre. Il tendit la main vers un de ses gardes du corps en souriant et celui ci lui posa une sorte de gros fusil pas ordinaire.
- Qu'est ce que c'est que ça, espèce d'ordure? Demanda Tony du ton le plus agressif qu'il pouvait en remettant son masque.
- Haha... Je vois les intéressés... Ce petit bijoux de technologie a été conçu sur mesure spécialement pour vous monsieur Stark, n'est ça pas magnifique?
Il rechargea toujours en souriant et poursuivit:
- Je vous présente Alpha, monsieur Stark, notre tout premier type d'arme conçu exclusivement pour vous battre. Ce canon lâche des rayon énergétique pouvant aller jusqu'à un kilomètre de longueur capable de faire exploser un fourgon blindé en un petit coup ridicule...
- Je suis mieux qu'un fourgon blindé, laisse tomber.
- Haha... Je vois qu'on a toujours le sens de l'humour... Quand je l'aurais testé sur vous, je pense que vous l'aurez un peu moins... Reprenons... Le rayon peu faire sauter un grand morceau de votre armure en un coup, et en plus, il fait surchauffer les circuits qui se mettent à dérailler jusqu'à vous faire cuir dans votre armure... On va tester, vous voulez bien?
Puis il pointa l'arme vers Tony et tira son énorme rayon. Iron man sauta de côté et fit une roulade sur l'épaule avant de se relever, toujours intact, fort heureusement... N’empêche qu'ils étaient vraiment mal maintenant.

[HRP: Evitons de tuer le patron, je voudrais le faire revenir dans d'autres rp]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Pepper  se redressa pour se retrouver assisse, et se frotta le visage afin de retirer la poussière qui la recouvrait à cause de l’explosion. C’est là qu’elle remarqua qu’elle saignait à la lèvre. Elle l’enleva du revers de la main d’un seul geste ni prêtant pas plus d’attention que ça. Le choc l’avait légèrement secouée et pendant un court instant ses oreilles sifflèrent. Elle entendit le pas étouffé de Tony et de l’armure se rapprocher. Il la prit dans ses bras pour l’aider bien qu’elle tremblait comme une feuille. Elle le regarda dans les yeux pendant qu’il parlait, bien que les premiers mots qu’il prononça était sourds, mais sa seule présence et le son de sa voix la rassurait. La jeune femme cligna des yeux pour se ressaisir et fut prise d’un frisson. Il souriait pourtant, malgré la situation. Mais Pepper, elle, ne souriait pas du tout.

«  J’ai faillis te faire exploser Tony… Exploser tu entends ! Oh Tony je suis désolé.  »

Mais contrairement à ce que l’homme en face d’elle déclarait, ce n’était pas encore finis et le terroriste qui n’avait aucune égratignure le fit bien remarqué de son ton assuré.  Il leur présenta la nouvelle arme que lui avait tendue un de ses hommes et commença son speech avec son habituelle teinte de voix vantarde, tandis que Tony s’était mis entre lui et Potts dans l’intention de la protéger. Elle se releva lentement se tenant droite sur ses jambes. On aurait dit qu’elle sortait d’un champ de bataille ! Enfin c’était un peu le cas… Elle avait perdu ses escarpins depuis longtemps, sa jupe blanche, qui n’était plus blanche, était déchirée d’un côté, son collant était filé, sa chemise tachée de petites gouttelettes de sang était trouée à divers endroits et ses cheveux partaient dans tous les sens dans son dos. La jeune femme regardait l’échange avec appréhension, ne sachant toujours pas qui ils étaient réellement.

Elle faillit pousser un cri quand l’agresseur tira sur Stark avec son arme qu’il jugeait d’assez bonne qualité pour détruire l’armure du génie. Pepper se boucha les oreilles quand il n’atterrit pas sur Tony, qui avait réussi à esquiver, mais au fond du bâtiment faisant exploser une caisse d’armement mais pas avec assez de puissance pour que le feu  les atteigne. Bien que l’armure d’Anthony fût puissante elle doutait tout de même de l’issue de ce combat devant un ennemi assez bien armé. Virginia devait bien pouvoir faire quelque chose… Son regard se posa sur un objet à terre et se pencha pour le ramasser. Elle tenait timidement une barre en fer, tremblant légèrement et menaçant, si l’on pût dire, l’ennemi. Son ton en revanche laissait à surprendre.

«  Qui êtes-vous ? Et c’est quoi votre problème ? Vous n’êtes pas assez courageux au point d’inventer une arme spéciale qui n’est sensée combattre qu’une seule et unique personne ? Si je puis me permettre vous gâcher votre argent pour rien, car une simple amélioration d’arme ne vous servira à rien. Vous voulez que je vous dise… Vous me faites sincèrement pitié. »

«  Silence ! Faites la donc taire ! »

Apparemment elle avait réussis à l’énerver et à toucher un point sensible : il n’aimait donc pas qu’on le surpasse ainsi. Hors Pepper était intelligente et c’était sans nul doute son arme la plus dangereuse, après le fait qu’elle soit une femme bien entendu. Alors que deux hommes s’avançaient vers elle avec grande assurance, elle pressa la barre de métal entre ses doigts et crispa légèrement son visage s’apprêtant à se défendre, pendant que Tony s’occupait des autres. Un des hommes sourit avec mépris et sortit son pistolet noir. Pepper déglutit et se cacha derrière des caisses remplies d’armes. Elle recula en surveillant vers ou ils se dirigeaient. Ils lui tirèrent dessus entre deux caisses mais ne firent que l’effleurer, car elle bougeait sans cesse, naviguant entre les caisses maintenant hautes qui formaient une sorte de labyrinthe de couloirs. Pepper s’arrêta brusquement et remarqua qu’ils la cherchaient en marchant l’un à cote de l’autre, elle se faufila derrière eux et les assomma d’un bon coup tous les deux d’un revers du bras. Ils s’écroulèrent à terre en gémissant. Décidément elle ne comprenait toujours pas comment elle faisait ça.

Mais dans leur chute ils soulevèrent un peu de la poussière du sol qui vint chatouiller le nez de Pepper pour se repartir dans sa gorge. La jeune femme toussota pour s’en débarrasser mettant sa main devant sa bouche. Quand la toux fut passée, elle sentit quelque chose d’amer sur sa langue. Elle retira sa main sur laquelle un liquide écarlate reposait. Ça en revanche ce n’était pas le sang de ses lèvres. Alors seulement elle remarqua qu’une tache de sang de son chemisier s’était un peu étendue. En tremblant elle ouvrit les boutons du bas et constata avec terreur qu’un morceau de verre s’était fiché sur son ventre au-dessus de sa hanche. Virginia fut alors prise d’une grande fatigue et laissa tomber la barre de fer au sol dans un bruit qui résonna dans le hangar. C’est en tremblant qu’elle porta la main à sa blessure saignante. La première pensée qu’elle eut fut pour Tony. Ou était-il ? Comment allait-il ? Avait-il réussit à se débarrasser des terroristes ou était-il en train de succomber à l’arme spéciale de son agresseur ? C’était tout ce qui comptait après tout. Alors elle se mit à le chercher et quand enfin elle vit ce qu’il semblait être un reflet rouge de son amure, elle s’écroula au sol de fatigue, contre une des caisses, luttant pour ne pas sombrer dans l’inconscience. La jolie rousse tenta de restreindre l’arrivée du sang mais le bout de verre compliquait la tâche. Virginia inspira profondément et serra ses petits doigts autour, essayant d’ignorer la douleur, et l’enleva de sa chair dans un geste rapide. Elle laissa échapper un cri de douleur, mais ferma aussitôt la bouche en jetant le verre ensanglanté plus loin. Pepper pressa sa blessure dans l’espoir d’arrêter l’hémorragie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Pepper s'empara d'une barre de fer et commença à provoquer les mafieux, ce qui n'était pas vraiment une merveilleuse idée au yeux de Tony, surtout quand il vit les deux hommes ours l'approcher, des pistolets à la main.
- Pepper arrête!
Il n'eut pas le temps de stopper les deux brutes qu'il se prit un rayon de Alpha en plein torse, ce qui l'envoya s'écraser dans le mur du font, pourtant loin, une grand morceau de l'armure pulvérisé sur le coup, et les autres morceau le brûlant par surchauffe. Les circuits coupés lâchaient des grosses étincelles. Heureusement, Tony pouvait toujours communiquer avec Jarvis via sa micro oreillette et il lui demanda de faire venir le mark 6 au plus vite. Puis il regarda à côté de lui pour voir si il trouvait Pepper en respirant très bruyamment, saignant à plusieurs endroits du corps. Il entendit le mafieux lui crier de l'autre bout du hangar:
- Alors monsieur Stark, comment le trouver vous? Pas mal non?
Tony ne prit même pas compte de ce qu'il disait, il venait de voir Pepper couché par terre, la hanche en sang! Il hurla:
- PEPPER!!!
Et il accouru pour voir ce qu'elle avait: un gros morceau de verre gisait à côté d'elle et elle pressait la plaie pour stopper l'hémorragie. Tony commença à paniquer et s'agenouilla à côté d'elle, toujours dans sa moitié d'armure qui le brûlait. Il lui caressa la joue pour essayer de la rassurer au possible puis il lui retira sa chemise, puis sa ceinture. Non, il n'avait pas d'intention perverses, et surtout pas dans des moments pareil! Il plia la chemise du plus vite qu'il pouvait et la pressa sur la plaie, puis mit la ceinture autour afin de bien la compresser pour arrêter le sang. Puis il l'embrassa et lui dit, espérant qu'elle était consciente:
- Essaye de bien te cacher, il y en a d'autre qui arrivent.
Puis il se releva et manqua de se prendre un autre rayon avant de voir que le mark 6 arrivait... L'armure rentra dans une des brutes pour arriver jusqu'à Tony qui l'enfila aussi vite que l'éclair. Puis il couru vers l'élégant psychopathe qui commençait à s'énerver et glissa sur le dos pour éviter un nouveau tir, ce qui ne fit que le titiller encore plus... Puis Tony arriva alors jusqu'à lui et lui flanqua un rayon dans torse, le faisant voler à travers la pièce, son arme toujours en main. Il se tenait l'épaule en sang et son costume était maintenant tout déchiré. Il releva la tête, les cheveux en bataille et un grand sourire sadique au visage et éclata d'un grand rire avant de tirer à nouveau, toujours assit dans les décombres des caisses qu'il avait explosé en étant projeté dessus. Tony se prit le coup dans le bras gauche et le morceau d'armure le recouvrant sauta. Puis Stark s'en prit un autre cette fois en pleine tête. Le casque explosa et Tony tomba sur le dos, presque inconscient et blessé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Pepper lutait pour ne pas fermer les yeux, mais la douleur était grande et la fatigue également. Et bien qu'elle pressa sa blessure le sang ne cessait pas de couler et un léger vertige la prit alors. Ses paupières devenaient de plus en plus lourdes à chaque instant, s'en était insoutenable. Elle entendit des voix et celle de Tony qui hurlait son nom. Ce simple timbre réussit à lui ouvrir un peu plus ses yeux, allégeant un peu le poids de la fatigue. Quelques instants après il fut près d'elle et lui retirait sa chemise ainsi que sa ceinture pour faire bandage sur la plaie, qui saignait toujours, mais beaucoup moins. Voyant les blessures de Stark, Pepper avala difficilement et voulut dire quelque chose mais aucun son ne sortit de sa bouche. Le contact de sa main sur sa peau lui fit beaucoup de bien et son baiser, bien que bref, la souleva. Pendant un instant elle aurait voulu fermer les yeux et se laisser aller dans les bras Tony, dans un endroit où il n'y aurait qu'eux, eux et rien d'autre. Les paupières de Potts étaient presque celées, mais le héros en armure mit fin au baiser et s'en retourna défendre son bien. Toujours aucun son ne sortit de la bouche de la jeune femme. Elle resta là, adossée à la caisse, ne sachant que faire à part garder les yeux ouverts.

Tony évita le premier rayon, rendit la pareille, mais les deux derniers tirs de l'homme le touchèrent de plein fouet. La partie du bras de l'armure se retrouva à terre et le masque d'Iron Man était partis en fumant, laissant là, au sol, un Stark mal en point. Et là Pepper sentit sa force lui revenir, lentement mais surement. L'homme qu'elle aimait était au sol, aussi mal en point qu'elle et il ne semblait pas bouger. Évanouis ? Sonné ? Certainement. Mais elle, elle ne l'était pas, elle pouvait encore faire changer les choses, tout était possible. La jolie rousse inspira profondément et s'appuya à la caisse pour se relever. Elle maintint comme elle put son équilibre et une fois qu'elle fut sûre de ne pas retomber elle se rapprocha en titubant du corps de Tony, s'agenouilla à côté de lui, malgré la douleur et prit son visage entre ses mains, murmurant d'une voix faible :

« Tony ! Tony regarde moi, c'est moi. Pepper. Non ne ferme pas les yeux, regarde moi. Là dans les yeux, je suis là tu entends ? C'est moi... Pepper. Tony... »

La jeune femme ne put retenir les larmes qui coulèrent sur ses joues et sur Tony. C'était quoi cet enfer à la fin ? Qu'est ce que ces hommes voulaient ? Tout ce qu'avait voulu Virginia pour son futur c'était une vie normale, auprès d'un homme qu'elle aimerait. Elle aurait une famille, un logis stable, un emploi correct et surtout le bonheur. Mais depuis qu'elle côtoyait Tony rien n'était des plus normal. L'homme en question n'était pas commun, et ce qu'il engendra non plus. Néanmoins elle se surprit à penser qu'elle était heureuse avec lui, qu'elle était là pour lui à chaque fois, autant professionnellement que personnellement et même dans les galères. Elle le soutenait même si ce n'était pas ce qu'elle voulait. La vie avec Tony n'était et ne serait jamais normale, c'était un fait, un fait qu'elle serait heureuse de partager avec lui. Alors Pepper le vit, son futur, avec lui, et uniquement lui. Rien ni personne ne lui enlèverait ça. La femme se pencha et entre deux larmes elle déposa un baiser sur les lèvres du héros.

« Tony ne me laisse pas je t'en prie. Tony... Je t'aime. »

Ces ultimes paroles qui sortirent en un souffle, le cœur de Pepper se gonfla et une nouvelle force l'alimenta. Elle prit le morceau de l'armure qui protégeait à l'origine le bras qui était à terre, et l'enfila sur sa propre main, ce relevant une lueur étrange dans le regard. La rousse tendit le bras vers ses ennemis et laissa les rayons sortirent de sa main, touchant parfois des hommes, parfois des caisses. Personne ne répliqua à ça. Du moins pour le moment. Elle ne savait pas ce qui allait se passer, mais s'écroula au sol, près de Tony, mais ne ferma pas les yeux.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Tout était flou et Tony commençait à fermer les yeux. Soudain, il vit une forme humaine approcher de lui... Un de ces bourrin? Non, c'était Pepper! La silhouette de sa Pepper, il la reconnaîtrait entre mille. Belle fine et gracieuse malgré ses blessures, c'était bien elle. Tony se sentait soulagé même si il se sentait partir. Il entendit Pepper lui parler et pleurer, ce qu'il n'aimait pas. Il aimait entendre sa voix, oui, mais pleurer non. Puis elle l'embrassa. Ce geste le réveilla beaucoup, mais pas assez pour le remettre sur pied et c'est quand il entendit ces trois dernier mots, ces mots qui peuvent vous rendre l'homme le plus heureux du monde, qu'il inspira très fort et ouvrit grand les yeux avant de répondre d'une voix clair:
- Moi aussi.
Puis Pepper se redressa et ramassa le bras de l'armure, elle l'enfila et commença à tirer sur tout le monde. Apparemment, le "je t'aime" n'avait pas réveillé que Tony... Il se releva et observa de loin le type, toujours assit dans son tas de gravas. Celui ci ce releva en titubant, cette fois, il ne disait plus rien. Il ne faisait que rire d'un rire du plus psychopathe possible. Il recommença à viser Tony avec son arme qu'il tenait difficilement à une main. Stark plissa le visage de colère. Ce type avait faillit tuer l'amour de sa vie, et il n'allait pas s'en sortit indemne! Tony hurla et lâcha un énorme rayon avec son plastron en même temps que le mafieux lâcha un énorme rayon continu avec son arme. Les deux rayons ultra puissant se bloquèrent mutuellement en créant une énorme sphère en fusion au milieu... Tony avait déjà fait ça avec Rodey et ce n'était pas agréable... Et là, c'était avec le plastron, alors ça promettait quelque chose de destructeur. La sphère commença à ce décaler vers le tueur, mais il la repoussait à chaque fois, et Tony se fatiguait incroyablement vite. C'est alors qu'il regarda Pepper, en l'espoir qu'elle comprenne ce qu'il voulait qu'elle fasse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Pepper se releva du mieux qu'elle put en maintenant sa blessure avec son bras libre l'autre toujours dans le morceau de l'armure. Ça faisait mal, oui, elle souffrait, mais elle était emplie d'une force rare qui la faisait ce tenir sur ses jambes. Et la même force semblait avoir pris Anthony. Il s'était aussi relevé, au bonheur de Pepper et envoya un rayon propulseur avec le plastron de ce qu'il restait de son armure et l'homme en envoya un autre avec son arme spéciale anti-Iron Man. La collision entre les eux énergie créa une sphère qui croissait dangereusement à force que les deux origines en donnaient toujours plus. Bien que Stark envoyait de puissantes décharges, l'ennemi arrivait toujours à les repousser. Potts voyait bien que Tony arrivait de moins en moins à relancer et se fatiguait assez vite. Alors Stark tourna son regard vers Pepper qui mit un certain temps avant de comprendre ce qu'il attendait d'elle. Elle plaça son regard dans celui de Tony, même fatiguée, et hocha doucement la tête. La jolie rousse avec ses cheveux en bataille, ses vêtements déchirés, en soutiens-gorge au milieu de ce bordel et son air colérique si peu habituel, leva sa main armée de l'armure vers l'homme et voulut tirer un rayon mais rien ne se passa. Étrange, elle avait réussi quelques instants plus tôt... Avec hasard c'est vrai. Elle secoua sa main plusieurs fois et quand finalement elle sentit le générateur se charger elle tendit la main devant elle et toucha l'homme, qui lâcha son arme. Cependant cela ne changea rie à la sphère qui avait beaucoup trop d'énergie pour s'éteindre normalement. Elle gonfla donc encore un peu et quand Pepper comprit qu'elle allait exploser entrainant le hangar avec elle, son regard se posa sur Tony.

« TONY ! »

Ils n'avaient pas le temps de sortir. La jeune femme commença à paniquer et se rapprocha de Tony avec précipitation et l'entraina du mieux qu'elle put malgré sa blessure derrière un espèce de contenaire. Elle s'assit au sol, essayant de se faire la plus petite possible et trouva les bras d'Anthony et ferma les yeux. Elle se serra contre lui pour tenter de se rassurer, que tout irait bien et qu'ils s'en sortiraient, ensemble, mais aussi pour se prouver qu'il était bien là et que c'était bien lui. Virginia aurait voulu que tout ceci ne soit qu'un cauchemar et quand rouvrant les yeux elle se retrouvait dans on lit, un jour parfaitement normal, et elle reprendrait les banalités qu'elle faisait d'habitude. Mais cela ne se passait pas comme ça, si elle ouvrait les yeux elle resterait à cet endroit à espérer ne pas mourir aujourd'hui. Pepper se pressa fort contre le génie et tout explosa.
Il y eut d'abord plus aucun bruit pendant moins d'une seconde, et l'instant d'après une explosion retentit faisant vibrer le sol et souleva nombre d'objets présents. Le contenaire ne bougea presque pas, il ne fit que pousser les deux humains, qui eux en revanche se reçurent quelques débris par-ci par-là.

Cela dura un bon moment et quand ça se calma, Virginia ouvrit prudemment un œil, espérant que Tony était toujours près d'elle. Tout était différent autour d'eux maintenant. Il n'y avait presque plus de toit et presque plus de murs. Dehors la foule était en panique, et on entendait déjà les sirènes arriver. Polices, ambulances, pompiers, les gens criaient et couraient pour échapper au restant d'explosion, les quelques voitures garées devant était en flammes. Virginia leva la tête et chercha l'homme qui les avait agressé des yeux. Elle vit ce qui ressemblait à une forme humaine dans les gravas. Oui c'était bien lui, il ne bougeait pas non et son corps était brûlé à cause des rayons propulseurs et de l'explosion, enfin la moitié qu'elle voyait en tout cas. Elle détourna le regard du corps de l'homme brûlé et Pepper regarda Tony en posant une main sur son visage.

« Maintenant c'est finis. »

Elle ferma alors les yeux, se laissant aller dans l'inconscience la douleur étant trop grande, mais heureuse d'être dans les bras de l'homme qu'elle aimait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Le coup avait raté et Pepper fonça dans Tony pour l'emmener derrière un tas de gravas pour se protéger un minimum de l'énorme explosion qui fit sauter tout le hangar. Tony rouvrit les yeux: les ambulances, les pompiers et les forces de l'ordres étaient déjà là, et Pepper était dans ses bras. Stark l'embrassa sur le front en lui caressant le dos. Il regarda derrière lui. Le type avait l'air mort, plus loin. Il avait le corps à moitié brûlé et était couché dans un tas de gravas énorme. Tony voulait tout de même en avoir le coeur net et se releva doucement pour aller voir. Il avança prudemment vers le corps avant d'arriver à celui ci et de constater l'horrible blessure de l'homme qui était finalement toujours en vie. Il respirait mal et toussotait par moment. Son visage et son corps étaient à moitié calcinés, ce qui le rendait effrayant. Stark l'attrapa par le col.
- Maintenant tu vas me dire qui tu es, ou je te tue!
Il ne mesurait pas ses mots à ce moment, et à vrai dire, il faisait bien puisque le criminel se dépêcha de lui répondre, avec la force qu'il pouvait:
- Je m'appelle Jeff Rufford... J'ai travaillé pour Stane autrefois... Puis pur Hammer... Et à cause de vous j'ai perdu ces deux emplois. J'ai voulu me venger, et je ne m'arrêterai pas à ça. Aujourd'hui, vous avez ruiné mon apparence en plus de ma vie... Vous ne vous en tirez pas vivant monsieur Stark!
Et sur ces mots, il éclata d'un rire faible mêlé de toussotement. Stark le lâcha. Il ne pouvait pas tuer aussi cruellement un être de cette façon. De toute façon il n'y arriverait pas. Peut être que dans les feux de l'actions il aurait su, mais là non. Tony le lâcha et le laissa tomber à terre, tandis que le psychopathe riait toujours aux éclats. Stark tourna les talons et retourna voir Pepper. Au milieu du chemin, il s'arrêta, hésitant, et regarda derrière lui: Rufford avait disparu. Tony ferma les yeux un instant et continua de marcher vers Pepper. Il posa une main sur son épaule.
- Les urgences vont s'occuper de toi... Et...
Tony n’osa pas poursuivre. Il voulait dire que ce n'était pas fini mais il ne souhaita pas affoler sa chère et tendre une nouvelle fois. Elle en avait déjà assez vécu pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Ce devait être une journée banale, comme d'habitude. [Pv. Stark] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Une journée comme les autres à la Grande Volière
» Une journée comme les autres ou presque [libre]
» [AIDE(comme d'habitude)] Format MPEG plus petit
» Un entretien d'embauche pas comme les autres [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Brooklyn-