compteur


 

Partagez | .
 

 Les Protecteurs de la Justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
Quand j'étais petite, moi, mon frère et mes cousins aimions faire des jeux de rôles entre nous où nous inventions des histoires et mettons en scènes plusieurs personnages dont nous choisissions un personnage que nous inventions où qui venait de divers jeux ou mangas ou animés et qu'on fesait jouer principalement. Suite à ces jeux, j'ai rédigé un livre s'inspirant d'un de nos jeux, celui se passe dans une école de héros autour de quatre personnages que j'ai inventé, Ondine, Thomas, Jimmy et Louis.

Pour que vous laissiez des commentaires, je vais vous passer le lien du poste réservé aux commentaires : http://avengers-now.forumactif.com/t474-les-protecteurs-de-la-justice-commentaires

Voici le premier chapitre :

Chapitre 1
La prophétie


    Il y a plusieurs années, dans une terre qui est inconnue des mortels, dans la TERRE DES DRAGONS. Un jeune dragon violet qui s'appelait Spyro, un futur gardien de ce monde, vivait avec ses quatre maître, Ignitus, le maître dragon du feu, Volteer, le maître dragon de la foudre, Cyril, le maître dragon de la glace, et Terrador, le maître dragon de la terre, qui lui enseignaient tout leur savoir. Spyro était un dragon petit avec des écailles violettes, un ventre, des cornes et une crête dorées et un museau un peu carré.

    Un jour, il était avec le Maître du feu, Ignitus, un dragon rouge qui faisait trois fois la taille de Spyro. Les deux dragons se trouvaient à l'intérieur d'un temple avec une gigantesque statue de dragon en son centre. Le maître dragon du feu se mit à raconter à son jeune élève une prophétie qui, selon lui, va arriver dans pas longtemps : ''Durant une guerre sans fin et sans pitié, où le bien et le mal s'affronteront pendant dès millénaires, il arrivera au siècle et au moment le plus inattendu quatre enfants dotaient des pouvoirs des anciens maîtres. Ces quatre enfant mettront fin à cette guerre atroce et chasseront le mal''.

    D'ailleurs Ignitus dit que, quand ils arriveront, il les accueillerait avec la porte de chez lui grande ouverte. C'est alors que les trois autres maîtres dragons arrivèrent. Le Maître de l'électricité, Volteer, un dragon de la même carrure que Ignitus de couleur jaune, dit :

    « Ho ! Épargnes-nous avec tes sornettes et laisses le petit tranquille avec tes histoires à dormir debout ! Cela fait je ne sais combien de centaines d'années tu nous racontes cette prophétie et ça fait des lustres qu'il ne se passe rien du tout.
- Je te signale que se ne sont pas des sornettes, comme tu dis. Si je dis que cela arrivera dans bien-tôt, c'est que c'est vrai ! Est-ce que je me suis déjà trompé ?
- C'est vrai ça, Ignitus ne s'est jamais trompé ; répond Spyro qui croyait dure comme fer en cette prophétie.
- Peut-être, mais est-ce que tu le connaît assez pour le juger ? Parce que c'est bien beau et que vous vous êtes rencontrés et qu'il t'a appris à maîtriser ton souffle du feu. Mais le connais-tu assez pour le juger ? Lui fait remarquer Terrador, le maître de la terre qui était un grand dragon vert.
- Cesses de troubler ce jeune dragon ! Tous se que je vous raconte est vrai ! Il y a longtemps, vous doutiez des capacités de Spyro lorsque je l'ai ramené avec moi pour qu'on lui transmette tout notre savoir, et finalement, vous avez finit par croire en lui ! Il a fait ses preuves ! D'ailleurs celui qui trouvera les enfants de la prophétie sera Spyro ; réplique Ignitus qui commençait à s'énerver.
- J'aimerai bien voir ça pour le croire » ; lâcha Cyril, le maître dragon de la glace, un grand dragon bleu cyan, dans un ricanement.

    Il est vrai que même Spyro ne croyait pas trop à cela, enfin, pas en la prophétie mais plutôt au fait que ce soit lui qui trouvera les enfants de la prophétie, cela lui semblait inconcevable. C'est pourquoi il demande :

    « Mais, Ignitus, comment pourrais-je les reconnaître ? et tout le monde éclata de rire sauf Ignitus qui garda son sérieux ;
- Il te suffit de t'approcher d'eux et tes corne s'illumineront ; dit-il au dragon violet ;
- Tout cela est absurde, aller, on s'en va ».

    Ainsi se conclue cette discussion entre les cinq dragons suite aux dires de Volteer qui se refusait toujours de croire en cette prophétie et décida de ne plus en reparler. Et ils n'en reparlèrent plus en effet, se concentrant sur l'apprentissage de Spyro pour le préparer à devenir un gardien de la
TERRE DES DRAGONS comme eux l'ont été.

    Un an passa, un grand dragon noir que les quatre maître dragons appelèrent le Maître Noir, un vieil ennemi, leur déclara la guerre à eux et leur monde. Ceci fut une guerre interminable. Bien des créatures s'affrontèrent, qu'elles soient de l'ombre ou de la lumière. Des démons et des anges, des gobelins et des elfes, des sorcières et des mages, des fées du bien et des fées du mal. Plusieurs espèces s'affrontèrent, chacun défendant un camp. Ignitus le savait, ce n'était que le début de la longue guerre entre le bien et le mal, il savait que cela arriverait.

    Un jour, deux ans après le début de la guerre, des démons guerriers ont réussit à prendre d'assaut le temple des dragons. Les maîtres dragons et leur apprentis commencèrent à les combattre comme ils le pouvaient. Ils avaient l'avantage jusqu'à ce que quatre démons firent les fourbes et donnèrent un coup fatal à Ignitus, Volteer, Terrador et Cyril qui s'écroulèrent au sol. Voyant cette scène, une grande haine envahit Spyro qui tua le démon qui voulait lui faire subir le même sort que ses maîtres et il en tua un autre et un autre et encore un autre. Il était devenu une véritable machine à tuer. N'arrivant pas à venir à bout du petit dragon violet, les démons s'enfuirent. Spyro voulut les poursuivre mais s'arrête en entendant la voix faible d'Ignitus l'appeler. Il retourne auprès du corps de grand dragon rouge qui était encore vivant. Faible, certes, mais toujours. Spyro eut alors une lueur d'espoir de sauver au moins celui qui a toujours été pour lui une figure paternelle.

    « Maître ! Vous êtes vivants ! Je vais vous aider. Ne vous en faites pas, comptez sur moi.
- Spyro … Il est trop tard, tu ne peux pas m'aider … Mon heure est venue …
- Non maître, vous ne pouvez pas mourir, pas comme ça. J'ai encore des tas de choses à apprendre de vous.
Tout ce que j'ai à t'apprendre, tu le sais déjà … Tu es un maître à présent et en tant que tel, je veux que tu me promettes de trouver les enfants de la prophétie, de leur apprendre tout ton savoir, de les aider à devenir des héros avant de prendre ta place comme gardiens de ce monde.
- D'accord mais, s'il vous plaît, laissez-moi d'abord vous aider, je ne veux pas vous perdre.
- Me le promets-tu ?
- D'accord, le vous le promets maître Ignitus, je vous promets de faire tout ce que vous m'avez demandé.
- Spyro, je suis fier de ce que tu es devenu. Je tiens à ce que tu sache que je t'ai toujours aimé comme si tu étais mon propre fils ; et le grand dragon rouge se tut un grand, laissant un silence pesant.
- Ignitus ! Non ! Je jure de vous venger et de trouver les enfants de la prophétie à tout prix, quoiqu'il arrive, je ne reculerai devant rien pour y parvenir ! Et votre mort ne restera pas impunie ! »

    Spyro pleurait à chaudes larmes, son visage était ravagé par la tristesse de voire celui qu'il respectait le plus mourir sous ses yeux sans qu'il ne puisse rien faire. Une larme coula des yeux fermés d'Ignitus juste avant que son esprit sorte de son corps. Spyro continuait de pleurer à chaudes larmes devant le corps inerte de son Maître. Il pleurait toute les larmes de son corps jusqu'à s'endormir, épuisé.

     Le lendemain matin, il se réveilla en regardant pour la dernière fois ses maîtres. Il leur fait un tombeau dans le temple des dragons, au pied de la grande statue, ainsi, les esprits pourront les accueillir parmi eux. Ensuite, il commença sa quête pour retrouver les enfants de la prophétie qui sont sensés mettre fin à cette guerre une bonne fois pour toute. Cette quête dura plusieurs millénaires alors que la guerre continua à faire des ravages avant de se dérouler plus calmement, discrètement. Malgré ces longues années qui s'écoulèrent, Spyro, qui gardait encore et toujours toute sa jeunesse, il ne perdait pas espoir car il s'accrochait à une chose importante pour lui : la vengeance de la mort de ses maîtres.

(La suite, au prochain poste, n'hésitez à donner votre avis.)