compteur


 

Partagez | .
 

 Le début de l'aventure [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
C'est le matin, il est 8 heures. Ondine, une jeune fille qui semble être comme les autres à première vu, coure à travers les rues du Bronx. Vous devez vous demander la raison pour laquelle cette jeune fille semble si presser, et bien c'est simple, son réveil ne marche plus du coup elle s'est réveillée plus tard qu'elle aurait dû. Donc, Ondine s'était habillée en toute vitesse pour éviter d'arriver en retard en cours, seulement, elle a raté son bus, donc elle doit aller à son université qui se trouve très loin de l'immeuble où se trouve son appartement, ce qui explique le fait qu'elle est en train de courir comme une dératée. Au bout de plusieurs minutes, la jeune fille finit par arriver à son université où elle fait ses études pour devenir une journaliste, mais bien sûr, elle a vingt minutes de retard du coup le pion l'a grondé ainsi que son professeur de rédaction mais elle n'y prête pas vraiment attention, c'est pas un petit et premier retard de toute l'année qui va plomber son bulletin scolaire. A 16 heures, les cours sont finis et c'est dans ces moments-là qu'Ondine se rend dans son travail au Daily Bugle où elle s'occupe de l'accueil. Quand elle aura son diplôme, elle compte bien continuer d'y travailler mais dans un poste différent, celui de journaliste comme sa mère l'a été avant de mourir, et qui sait, peut-être qu'un jour elle retrouvera les gens qui ont organisé son meurtre en sabotant leur avion, mais bon, pour le moment elle va se contenter d'essayer de se débarrasser des voyous qui peuplent les rue même si elle n'a pas encore eu l'occasion de le faire. Ondine est à présent sur le chemin de son travail dans la rue qui semble tranquille.





Dernière édition par Ondine Delamarine le Dim 26 Mai - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:
[Système activé : Édente-o-mètre. Initialisation. Édente-o-mètre : 0]

Ha, Harlem… Enfin, ce qu’il en reste… Ça faisait longtemps que je n’y avait plus mis les pieds… En même temps, entre mon frangin qui me dit que je dois rappliquer dard dard à Chicago parce que notre padre, que je croyais mort, venait effectivement de mourir, mais juste la veille, d’une crise cardiaque ; et un gars du SHIELD qui me demande, aussi gentiment qu’un agent gouvernemental en serait capable, d’aller aider à débarrasser New York des décombres… N’allez pas croire que je suis pas un mec sensible. C’est juste qu’avec l'enchaînement des événements, j’avais pas trop de temps pour me vider de mes larmes.

Quand le contremaître m’avait demandé ce que je « foutais sur SON chantier », je lui ai répondu qu’il fallait toujours faire confiance à un type baraqué en T-Shirt jaune. Oui, bon, après, je lui en ai allongé une, mais il l’avait mérité. Non mais quoi, il m’avait insulté dans mon dos ! Et sans même me demander qui j'étais ! Et sa manière de parler avec moi ! On aurait dit qu’il se comportait comme ça avec tous les blacks dans la zone. Il avait même lâché de la caillasse devant un type en lui disant de ramasser parce qu’il avait soi-disant mal au dos. On se serait cru dans les années 1970, quand Malcolm X prônait la lutte armée… Quand je lui ai dit qui j’étais, il a pas su quoi dire. En même temps, Luke Cage, aussi connu sous le nom de Power Man, envoyé par le gouvernement pour aider à virer la ruine dans la Grande Pomme, ça en jette un peu, comme carte de visite. Après quelques insultes et deux-trois dents tombées, on a enfin su trouver un terrain d’entente.

[Édente-o-mètre : 5]

Je débarrassais la caillasse de la 7e Avenue, seul. On avait limite ordonné de m’isoler, histoire que je fasse pas de carnage dans les rangs des ouvriers.

*Pourquoi est-ce qu’il fait ça ? Je lui ai juste mis une bonne accolade comme à un pote… Bon, un pote constitué de béton armé, mais un pote quand même ! Si Ben Grimm n’a rien senti, c’est que ça devait pas être si terrible que ça, si ?*

À vrai dire, ça semblait quand même un peu… trop pour lui : il a volé sur trois mètres, le gringalet. Résultat, je me retrouvais à chanter Battle of Jericho tandis que je virais les restes d’immeubles de ce qui restait du boulevard. Je laissais couler une larme quand je la vis. Il s'agissait d'une photo, que je reconnus rapidement en me rendant compte que j'étais à une vingtaine de mètres de mon ancien appartement. Un torrent d’émotions et de nostalgie m’envahit alors que je m’en approchais, tendant la main et la prenant délicatement comme je l’aurais fait avec un papillon. Bien qu’il n’y ait plus trop de papillons à Manhattan, je vous l’accorde.

Dessus, on voyait une vieille femme assez âgée, dont le verre à moitié pilé du cadre laissait tout de même voir ses rides de joie alors que deux petits garçons, aussi noirs qu’elle, étaient tout sourire sur ses frêles genoux. Cette photo, je la connaissais. Parce que le petit garçon sur la gauche, au-dessus de la pièce de tissu mauve qui avait était utilisée pour rafistoler la robe de la vieille dame, c'était moi. Ma grand-mère, que je n’avais connu que six ans à peine. Je versais une larme alors que je continuais à contempler la photo, oubliant pour un moment le chaos qui régnait autour de moi.

Puis soudain, une explosion retentit au loin, me ramenant pour le moins brutalement à la réalité. Je le voyais. Enfin, dire que je voyais quelqu’un courir serait plus compréhensible, mais il me semblait connaître le type qui était en train de fuir. Il me faisait penser à Stryker. Sauf qu’il a fini par se faire buter par les hommes de main de la Maggia quand j’étais en taule. Puis, à mesure qu’il se rapprochait de moi, je pouvais distinguer de plus en plus nettement le sac qu’il tenait en bandoulière autour de l’épaule droite, et dont s’échappaient quelques colliers de perle.

« Pillard », me dis-je pour moi-même.

Dans les moments comme ça, il y a toujours ceux qui se lamentent, et ceux qui en profitent. Ce mec était de la deuxième catégorie. Lentement, je me relevais, puis, quand il fut assez près de moi, je tendais simplement le bras. Le fuyard se le prit à la base du cou, comme je l’avais prévu, et retomba plat dos sur le sol inégal.

« Bon, petit. J’ai rien contre toi, mais là, tu as sérieusement merdé en te retrouvant chez moi », lui dis-je en me penchant sur lui de toute ma taille.

On m’a souvent qualifié de colosse. À vrai dire, je pense que ce terme est assez surfait. Grand, oui. Musclé, oui. Qui chausse des baskets pointure 54, oui. Mais colosse… Sérieusement… Ceci dit, ça a tout de même fait son petit effet sur le gosse (parce que oui, c’était un gosse), qui eut un mouvement de recul.

*Bon, au moins c’est pas un abruti*, pensais-je en le voyant ramper en arrière.

« Donc maintenant, tu vas reposer tout le contenu de ce sac là où tu l’as trouvé, sinon j’ai des potes chez les flics qui aiment pas trop les pillards dans ton genre et qui se feront une joie de t’offrir une jolie petite savonnette, si tu vois ce que je veux dire… »

Méchanceté gratuite. À vrai dire, moi non plus, j’aime pas trop les charognards. J’aurais peut-être dû y aller moins fort, mais dans des moments pareils, et surtout avec un môme qui, comme moi à son âge, ne connaît que le langage de la rue… Bref, il repartit à toute vitesse de l’endroit d’où il était venu. Toujours menacer avec le coup de la savonnette. Toujours.

Mais alors que je retournais à ma tâche précédente, une nouvelle déflagration retentit, semblable au cri d’un quelconque colosse (là, y a matière à comparaison !) venu du fond de l’avenue. Alerté, je me dirigeais approximativement vers là d’où venait cette nouvelle explosion. J’avais comme un mauvais pressentiment tandis que j'avançais de plus en plus loin vers le Nord.

[Édente-o-mètre : 7]

[HRP : Ne t'inquiète pas si ma partie se passe à Manhattan, la suite va bien être dans le Bronx.]




Dernière édition par Luke Cage le Ven 12 Juil - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
    Ondine marche à travers la rue en regardant autour d'elle. Il y a bien du monde en ville aujourd'hui. Il y a du monde mais personne ne semble faire attention les uns des autres. C'est fou comme les gens montrent peu d'attentions sur les choses qui se passent devant leur nez. Ils ne se rendent pas compte que le danger et la misère sont partout. Beaucoup sont en train de discuter avec leur portable, à croire qu'ils ont peur de parler directement en face des gens, ce qui est assez si ils n'ont rien à cacher ou à se reprocher. C'est vraiment une drôle d'époque. Dans les pays pauvres, comme en Afrique, les gens sont beaucoup plus sociaux, en tout cas, ils l'étaient, aussi loin que remonte les souvenirs de Ondine de l'époque où elle accompagnait sa mère dans ses reportages. Ondine passe devant une banque qui se trouve sur son chemin quand cette banque explose. L'explosion crée une violente onde de choc qui projette la jeune fille sur la route, à plat ventre au sol. Après s'être remise du choc, elle se relève quand elle voit une voiture rouler vers elle, sur le point de l'écraser. Son premier réflex est de mettre ses mains devant elle en fermant les yeux et une bulle géante l'entoure alors, stoppant la voiture qui se fracasse à sa surface. En entendant le bruit de chute, Ondine rouvre ses yeux bleus et constate l'état de la voiture. Elle fait disparaître sa bulle avant que les passants la remarque et montre un air gêné.

    "Oups".

    Elle voit que le moteur de la voiture laisse couler de l'essence, ce qui est mauvais signe car cela veut dire qu'elle n'allait pas tarder à exploser et le conducteur semble bloqué. De suite, elle s'approche de la voiture et ouvre la portière. L'homme est surpris par le fait qu'elle n'ait rien, vu que la bulle était un peu invisible, il n'a pas dpu la voir à travers la vitrine. Enfin bref, Ondine sort son couteau. Non, elle n'est pas une bandit et elle ne compte pas le tuer, elle a juste ce couvert sur elle avec une fourchette pour pouvoir manger son repas durant le travail. Avec son couteau, elle coupe la ceinture de l'automobiliste et le fait sortir. Il était temps car à peint ils s'éloignent que la voiture explose. Bon, ça c'est fait, à présent, Ondine va voire ce qui a causé l'explosion de la banque et le cri monstrueux qu'elle entendait en sortir ne la rassure pas du tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:
Courir, toujours plus loin vers le Nord. L'explosion semblait venir du Bronx, car même après six mois, il n'y avait plus grand chose à faire exploser à Manhattan. J'en avais oublié mon boulot, d'ailleurs. Il me semblait être revenu dix ans plus tôt, quand Danny et moi mettions des raclées aux mafieux ici même. Cette époque me semblait si lointaine... Je ne sentais plus mon téléphone vibrer dans ma poche. La fumée grise s'envolait des lointaines barres d'immeubles comme autant de corbeaux fuyant la fosse commune.

Je n'eus pas à sprinter trop longtemps, car je ne fis que cent mètres que je les vis. Une jeune fille ouvrait la porte d'une voiture accidentée, dont le conducteur tétanisé n'arrivait pas à s'extirper. Elle venait de commencer à découper la ceinture de sécurité avec un petit canif. Ni une ni deux, je me lançais dans leur direction, le véhicule menaçant d'exploser d'une minute à l'autre. Voyant la fille et l'homme encore sous le choc, je me ruais sur lui et le prit sur mon épaule.

Barrez-vous, tout le monde, ça va sauter !, hurlais-je afin que tout le monde soit prévenu.

Toujours en train de courir, j'entendis une sorte de hurlement provenant de la banque qui fumait encore. Puis, je vis sortir de la banque un homme en haillons, cagoule verte sur le visage, et dont la batte de base-ball semblait lancer des éclairs violacés.

*Qu'est-ce que c'est que ce binz ?*, me dis-je en courant de plus belle vers l'inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
    Après avoir entendu le cri monstrueux dans les ruines de la banques, un détail tilte dans la tête de Ondine. Lors de l'explosion, il ne lui semble pas que l'homme qu'elle a aidé était avec elle. Ha, ça lui revient, un homme est arrivé, l'a mis en sécurité et prévenu les civils de s'éloigner. Bon, au moins Ondine n'a pas eut à faire grand chose ou à trop utiliser ses pouvoirs devant tout le monde. Tout de même, cet homme étrange l'intrigue assez car il ne lui semble pas qu'elle l'ait déjà vu dans les parages. Enfin, la jeune fille ne garde pas son attention longtemps sur lui car elle voit un homme sortir de la banque. Cet inconnu ne lui dit rien qui aille, surtout en voyant la batte de base ball électrifiée. Ondine tremble un peu à sa vue car la foudre est malheureusement la faiblesse des ondines. Quand je parles des ondines, je parle de la race de nymphe bien sûr, pas de notre héroïne. Il se trouve que Ondine est une ondine. Ouai, bon, ça semble bizarre et manquant totalment d'originalité et vous devez penser que j'ai bu en écrivant cette histoire, mais ce n'est pas le cas, surtout que je ne bois jamais et il y a une explication logique à tout ça mais qui sera révélé plus tard. Enfin bref, reprenons l'histoire. Ondine regarde l'homme à la peau foncée charger vers celui à la batte de base ball électrifiée. Elle sait pas du tout quoi faire mais en tout cas, ça sent les ennuis et elle ne compte pas rester sans rien faire. Elle a des pouvoirs et sait à peu près s'en servir donc elle doit intervenir. Mais elle ne veut pas les utiliser devant tout le monde pour qu'on la prenne pour une créature étrange. Elle réfléchi quand son regard tombe sur son bracelet qu'elle porte au poignet droit. Ce bracelet est en argent avec des pendentifs en forme de dauphins. Il est magique et lui permet de garder forme humaine quand elle le porte. Elle a alors une idée pour pouvoir intervenir sans être reconnue. Ondine coure se cacher derrirèe une voiture garée où il n'y a pas de passants, elle retire son bracelet et à ce moment-là, une vive lumière bleuté entoure son corps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:
[HRP : désolé du retard, exams...]

[Edente-o-mètre : 7]

Craignez ma toute puissance, simples mortels ! Je suis celui qui écrasera les moucherons que vous êtes ! Craignez le grand Bobby Brisefer !

Et moi je suis le gars qui va te faire redescendre sur Terre, Dieu le Père !

Le gars semble complètement perdu alors que je lui envoie mes deux poings joints en plein dents la mâchoire (notez le subtil jeu de mots).

[Edente-o-mètre : 9]

Bobby vole sur trois mètres, visiblement sonné par mon coup. Je me masse les poignets. P#@&£$ ce que ce type a la tête dure ! Ce mec se sent plus pisser, à coup sûr, avec son délire façon Bruce Tout Puissant... Et c'est pas mon double coup de poing qui va l'arrêter...

Je sens mon portable vibrer dans ma poche. C'était vraiment le bon moment, monsieur le Directeur Fury... Je m'élance dans les ruines de la First National Bank à la suite du démolisseur. Frénétiquement, je tapote sur mon portable (Dieu bénisse le tactile) un rapide message à destination du chef du SHIELD.

Brisefer est relevé. Il me toise, comme un chat à l’affût d'un oiseau.

Ah ! Enfin un adversaire à ma taille !, lance-t-il avant de se jeter sur moi, brandissant sa batte de base-ball.

Je ne fais pas mine d'esquiver son coup. Après tout, c'est qu'un vulgaire bout de bois, quoi !

Ou pas. Les éclairs commencent à danser autour de moi, tels des serpents avides de manger mon âme. La douleur pulse de partout. J'arrive néanmoins à lui envoyer un puissant direct du droit, ce qui le fit reculer, et la magie de la batte avec lui. Je donne un coup de pied rageur au sol, et une large fissure part en direction du démolisseur.

Soudain, une vive lumière azurée envahit le côté droit de mon champ de vision. Mais qu'est-ce qui se passe, bullshit ?!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
    On peut dire que l'autre type avec sa batte se le croit un peu trop. Genre "mettez-vous à genoux devant ma puissance", non mais le vrai clishé du méchant qui pense qu'il peut massacrer tout le monde juste parce qu'il avait une batte à la main, ça fait vraiment pitié. Ondine compte bien lui faire fermer son claqué. elle avait donc profité de la petite diversion du type à la peau foncée pour se cacher et prendre sa forme d'ondine. Quand la lumière bleuté qui illumine le corps d'Ondine s'éteind, la jeune fille se retrouve avec les cheveux très longs et lisses avec deux mèches bleues, elle porte une longue robe blanche à voile et elle n'a pas de chaussures à ses pieds. Bon, ça sera pas pratique pour se battre mais c'est mieux que rien, au moins on ne la reconnaîtra pas comme ça. Une fois prête, Ondine sort de derrière la voiture et dit au Bobby Brisefer : "Hé! Toi là!  Bobby machin. Je vais te briser menue à t'amuser à semer la discorde en ville!"

    Là, il faut être rapide car l'électricité et l'eau ne font pas du tout bon ménage, Ondine risque gros si elle se fait toucher par la moindre petite étincelle électrique. Sans attendre que Bobby essaye une  attaque contre elle, elle joint ses mains devant elle et envoie un puissant jet d'eau qui devrait bien le sonner. Enfin, normalement, c'est la première fois qu'elle utilise ses pouvoirs contre un bandit qui met le bazarre donc pour le moment, niveau calculs et stratégies ce n'est pas vraiment ça. Enfin, y aller à l'instinc n'a jamais une mauvaise chose non plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Nick Fury avait décidé de faire une courte pause. Quand il était à New-York, il se rendait dès que possible à Hell's Kitchen, le quartier où il avait grandi. Cela avait évidemment plus rien à voir avec ce qu'il avait connu. Plus de 90 ans s'étaient écoulés depuis sa naissance et s'il ne reconnaissait plus rien, ça lui faisait du bien de se retrouver ici. De revoir les endroits où s'étaient déroulé certaines scènes de deux ses films favoris, Le Parrain et West Side Story. Surtout le quartier était un peu plus en sécurité depuis que sévissait le super-héros Daredevil, qu'il ne connaissait pas particulièrement et avec qui il espérait collaborer un jour. Mais ce qu'il appréciait par-dessus tout dans ce quartier, c'étaient les restaurants. On y mangeait divinement bien il mettait quiconque au défi de lui trouver de meilleurs endroits pour trouver autant de bons restaurants. 


Mais comme une grande partie de New-York, l'attaque des Chitauris avait fait beaucoup de dégâts et pour son premier retour depuis, il retrouvait un quartier qui pansait ses plaies difficilement. Alors qu'il arpentait les rues en constatant les immeubles écroulés et la pauvreté qui avait progressé dans le quartier, il ne put s'empêcher de penser qu'il devait travailler. Les Vengeurs avaient réussi un acte fantastique en écartant la menace Chitauri mais New-York avaient aussi besoin de héros plus près du peuple, ceux qui aideraient les victimes sur le terrain. 


Il avait dans son répertoire le numéro d'un de ces héros, que Coulson avait rencontré à l'époque pour le projet Initiative et qui se faisait appeler Power Man. Il venait de Harlem et s'était associé pour créer une agence de détective sous le nom de "héros à louer". Il avait décidé de le contacter par sms pour lui signifier qu'ils auraient besoin de lui dans le futur. Alors qu'il pensait à lui en voyant les décombres, il reçut un message sur son téléphone. *Quand on parle du loup* se dit-il en constatant que c'était Luke Cage, le gaillard qui s'était surnommé Power Man, qui l’avait contacté. Il avait apparemment besoin d'aide pour arrêter un certain Bobby Brisefer, un nom qui ne lui disait absolument rien. Comme l'action se passait dans le Bronx qui n'était pas si loin, il se renseigna si la police avait annoncé un problème à la First National Bank. En effet un cambriolage avait eu lieu. Il répondit alors à Cage et envoya une équipe du S.H.I.E.L.D. sur place, le temps qu'il arrive.


Il ne fallu qu'une vingtaine de minutes pour que Fury n'arrive sur les lieux. Les agents du SHIELD n'étaient pas encore là. Mais l'attaque de la banque avait déjà fait des dégâts. Une voiture était calcinée et la police avait déjà sorti un cordon de sécurité sur les lieux. Il brandit sa carte au policier qui empêchait tous les voyeurs de trop s'approcher. Si tout le monde ne connaissait pas Nick Fury, le SHIELD était reconnu de toutes les autorités du pays.


"- Quel est l'état de la situation?


- Un criminel a tenté de fuir la banque avec le magot, mais il est tombé sur Power Man et une jeune fille bizarre qui sont en train de l'affronter."


Une jeune fille bizarre? Après avoir franchi le cordon de sécurité, il s'approcha prudemment du lieu de combat et sortit son arme. En cherchant Luke Cage du regard, il vit un homme qui tenait une batte violacée aux prises avec une femme. Mais où était Power Man?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:
J'ai horreur de la magie. Voilà, ça, c'est dit. Et quand un mec dans un costume dégueulasse débarque avec une batte de base-ball enchantée, ça me fout en rogne, mais à un point !

Ce type, là, Bobby Brisefer, c'est un démolisseur. Non, pas ceux de l'équipe de Thunderball et Wrecker... Non, un vrai démolisseur. Du genre de ceux qui peuvent me péter la mâchoire... Et donc, mieux vaut une retraite stratégique pour faire le point.

Ce mec a une p*&$#£ de batte mystique !!!! Oulà... Calme, Luke. D'accord, ce mec a une batte de base-ball magique, mais faut relativiser. Ce mec ne sait pas tout sur tout, et il a pas l'air très malin, donc il ne peut pas se servir pleinement des pouvoirs qu'elle renferme. C'est limite si elle ne lui sert pas que de Mag-Lite...

OK, maintenant, passons aux choses sérieuses. Ce mec est débile, du genre muscles survitaminés pour cerveau rabougri. Donc il va surtout chercher à frapper. Mais ça voudrait dire qu'il y a quelqu'un qui tire les rennes. Mais bon, chaque chose en son temps. J'ai quelques remords. D'avoir laissé la gonze en flotte en bas, par exemple.

D'ailleurs, oui, je ne vous ai pas dit, je suis dans la cage d'escalier d'un immeuble juste à côté du lieu de la baston. Je monte sur le toit et...

Attention, ceci n'est pas un exercice...

Je tiens à préciser que je ne suis pas du genre suicidaire. Déjà parce que c'est nul, voire purement égoïste comme façon de mourir. Ensuite parce que j'ai une gosse de deux ans, et que j'ai pas envie qu'elle demande à Jessica où est donc son papa. Et enfin parce que... Ben, je suis pratiquement incassable, et donc sauter d'un immeuble, ça me fera juste un gros bleu... À vrai dire, si je me jette du haut d'un building, c'est plutôt pour appliquer les trouvailles de ce cher Isaac Newton.

Je m'élance sur les cinquante mètres me séparant du rebord et...

- Youpikaï, pôv' con !, que je hurle dans ma chute.

Le vent siffle dans mes oreilles comme un larsen dans un concert de Black Sabbath. C'est un peu lourd, à vrai dire. Je tends mon poing vers le sol, directement au-dessus de la pomme de Bob.

À mon cri, l'autre regarda dans ma direction. Peut-être aussi Watergirl, qui sait ? 'Fin bon, le résultat était tel que je le souhaitais.

Est-ce que vous vous êtes déjà mangé près de 200 kg de muscles en pleine tronche ? Moi, non, mais lui, oui. Et vu la tête qu'il me lance après, je peux dire que ça doit faire vachement mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:

    Ondine réussit à toucher Bobby Brisefer, vu qu'il a une batte électrifiée et que l'eau est un conducteur d'électricité, cela ne fait pas du tout bon ménage avec son corps d'humain. Il se prend donc une grosse décharge qui le force à lâcher son arme pour que ses souffrances cessent. Ondine met ses mains à sa taille d'un air fière et dit : "Alors? On fait moins le malin à présent. Maintenant, un petit tour chez les flics pour calmer tes ardeurs ne te fera pas de mal mon gaillard".

    C'est à ce moment que la jeune fille entend un cri venant du ciel. Elle lève les yeux et voit le type de toute à l'heure tomber du ciel pour donner un violent coup à Bobby. Ondine n'est pas vraiment contente de cette intervention. Elle le tenait, qu'est-ce qu'il a à ce mêler de cette affaireet de mettre de l'huile sur le feu? En tout cas, le coup que vient de prendre bobby doit faire mal, la jeune fille ne veut pas du tout être à sa place. Cependant, elle n'oublie pas qu'il vient d'intervenir dans son acte héroïque donc elle compte bien dire sa façon de penser. Elle montre alors un regard plus que sévère qui montre bien qu'elle n'était pas contente.

    "Non mais de quoi je me mêle? Ok, c'est sympas de vouloir donner un coup de main sauf que je maîtrisais parfaitement la situation. J'ai pas besoin qu'un bourrin vienne démolir mon vilain. En plus, j'étais là la première!"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:
[Edente-o-mètre : 15]

Mais qu'est-ce qu'elle me dit que la situation était en main ? D'accord, il s'était pris une décharge de magie, mais si j'ai pu en ressortir, alors lui aussi pouvait.

- Désolé de vous contredire, mademoiselle, mais la situation n'était pas en main. Ce n'était qu'un répit avant la bataille. Ce genre de type n'est pas à prendre à la légère. Maintenant, vous me laissez à mes punchlines et on en reparle plus. Sa batte est magique, et je ne pense pas que vous soyez assez résistante pour vous prendre une décharge. Alors vous me le tenez à distance pendant que je lui colle une bonne trempe., je hurle limite, avant de reprendre, plus bas. Non mais les jeunes, je vous jure...

Je reprends mon combat comme si de rien n'était. Parce que oui, pendant que la gamine m'engueulait comme une furie, Bobby s'était fait la malle dans les décombres. D'accord, j'avais aussi pris la mouche, mais en même temps, me prendre pour une bille, comme ça... La dernière personne à l'avoir fait s'est retrouvée trois semaines à l'hôpital.

Le Brisefer est un peu plus loin dans la rue. Je coure après lui, particulièrement furieux.

*Non, mais pourquoi tu te rends pas, tout simplement ?*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Fury avait l'impression d'assister à une scène surréaliste. Alors qu'il cherchait Luke Cage du regard, il entendit quelqu'un hurler du haut d'un toit et sauter! Il s'agissait donc de Cage, qui atterrit droit sur son ennemi. Mais alors qu'il se relevait, la jeune fille "bizarre" alla vers lui et commença à l’engueuler. Elle n'était visiblement pas satisfaite de l'intervention de Cage et le lui fit ressentir. Et il répondit encore plus violemment. Fury avait l'impression d'assister à une scène de ménage, mais cela en pleine rue, au beau milieu d'un champ de bataille.

Mais pendant ce temps, l'ennemi avait réussi à se relever et cherchait à fuir. Cet ennemi devait être bien costaud pour résister à une telle charge! Alors qu'il allait le leur faire remarquer, Cage s'en aperçut et se lança à sa poursuite. Fury s'approcha alors d'Ondine. Il ne l'avait encore jamais vu en ville et n'avait reçu aucun rapport concernant un héros se servant de l'eau comme arme. Comme en tant que directeur du SHIELD il se devait de connaitre toutes personnes étant dotées de capacités spéciales, il s'approchait d'elle et lui demanda:

"Mais qui êtes-vous mademoiselle? Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui maîtrisait de tels pouvoirs que les vôtres. Vous êtes nouvelle en ville?"

Sa curiosité l'emportait sur le reste. Il avait été appelé car on avait besoin de son aide et lui perdait du temps à questionner la jeune femme. Se tournant vers l'endroit où étaient partis les belligérants, il dit alors:

"Comme vous le voyez, votre adversaire est peu plus coriace qu'il ne le laisse penser. Mon aide ne serait pas de trop qu'en pensez-vous? Avec votre eau je pense qu'on peut lui tendre un piège pour l'avoir."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
    Ondine n'est vraiment pas d'accord à ce que dit ce type qui commence vraiment à l'énerver. Il sous-estime ses capacités et c'est l'une des choses qu'elle déteste beaucoup. Pas question de le laisser lui voler la vedette et la faire passer pour la débutante de service et encore moins de faire équipe avec lui. Et voilà qu'à cause de lui, Bobby est en train de lui échapper. Ondine se prépare à partir à sa poursuite en écartant ses jambes et en mettant un bras devant et un bras derrière, les paumes des mains ouvertes, quand un drole de type vint à sa rencontre pour l'interriger sur son identité et lui proposer son aide pour arrêter Bobby Brisefer. La jeune fille mets ses mains à sa taille et lui dit : "Désolée crâne d'oeuf mais je ne révèle jamais mon identité et je me débrouillerais toute seule, je n'ai pas besoin de votre aide. Ciao!"

    Ondine s'entoure d'une bulle géante protectrice qui lui permet de voler au-dessus du sol avant de foncer à une vitesse impressionnante à la poursuite de Bobby. Elle dépasse le type de toute à l'heure. En passant à coté de lui, elle affiche un mince sourire nargueur.

    "Essaie de m'attrapper si tu peux!"

    Et elle continue jusqu'à rattrapper Bobby. Là, elle atterrit à quelque mètres devant lui en faisant disparaître la bulle qui l'entoure. La nouvelle héroïne met ses mains à sa taille en regardant Bobby continuer de courir pour charger vers elle avec sa batte. Ondine secoue doucement sa tête.

    "Tout dans les muscles et pas un grain de cervelle".

    Ondine s'accroupit, plaque ses mains au sol, se concentre et un geyser jaillit de sous les pieds de Bobby qui est propulsé vers le ciel. Il aterrit violemment sur le sol avant de se relever. Ce qui enragea la jeune fille qui dit : "Non mais c'est pas vrai! Il est immortel ce type où quoi?!"

    Il projette plusieurs éclairs que Ondine évite tant bien que mal avant d'avoir une idée. elle arrête de bouger dans tout les sens et crée une grosse boule d'eau juste devant elle qui se prend une décharge tout en la protégeant. Cela crée alors une boule d'eau électrifiée. Elle l'envoie vers son ennemis mais le fait s'arrêter devant lui. La boule s'applatit et s'élargit avant d'entourer l'homme à la batte, créant une dôme d'eau où il est enfermé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Dwayne Johnson
Messages : 673
Autre Identité : Power Man

Race : Humain
Localisation : Agence Héros à Louer, 5° Avenue, New-York
Emploi : Héros à Louer


Feuille de personnage
Pouvoirs:
Cette gosse commence sérieusement à me gonfler. Présomptueuse, égocentrique et trop sûre d'elle. Une fois Bobby derrière les barreaux du SHIELD, je lui dirais ses quatre vérités, à cette Water-girl ! Et en plus, elle me nargue parce qu'elle me dépasse dans sa bubulle ! C'est officiel, je déteste la magie.

Je coure encore une petite centaine de mètres, et je me retrouve nez à nez avec l'ondine en train de maintenir une bulle d'eau enrichie en magie autour de Bobby. Profitant de l'inattention de la sale gosse, j'entre dans un immeuble voué à la destruction, et cogne de toutes mes forces contre le pilier porteur le plus proche, avant de sortir du tas de béton qui est en train de s'effondrer dans la large avenue.

Sous l'impact de plusieurs centaines de tonnes de béton pilé, la bulle d'eau éclate, et le malfrat est emprisonné sous les décombres. Du moins, je l'espère. Je prends mon portable en main et envoie un bref SMS à Fury : "Cambrioleur sous immeuble. En attente d'une équipe pour récupérer le colis..."

[Édente-o-mètre : 28+1/2]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Fille de l'Eau
Feat : Emmy Rossum
Messages : 773
Autre Identité : Watergirl

Race : Ondine (sorte de nymphe)
Localisation : De retour à New York
Emploi : Chômeuse


Feuille de personnage
Pouvoirs:
    Ondine maintenait Brisefer en attendant que la police arrive. C'est alors qu'elle voit un immeuble abandonné et interdit d'accès s'écrouler. Ondine s'écarte rapidement en courant précipitamment pour ne pas se faire écraser. De ce qui était de brise fer, les débris de l'immeuble tombent sur lui, le dôme d'eau ayant éclaté. Ondine arrête de courir et constate les dégât. Pendant que des espèces de militaire arrêtent Brisefer qui était inconscient, la jeune fille trouve le responsable de cette catastrophe qui n'est nul autre que monsieur qui cogne sur tout ce qui bouge. Elle affiche un air sévère, s'approche et dit : "C'est quoi votre problème? J'avais la situation en main, vous n'aviez pas besoin de faire ça! Vous avez mis plusieurs vies en danger et avez fait perdre une occasion à plusieurs personnes d'avoir du travail? Vous ne supportez pas le fait que j'ai réussi à arrêter Brisefer avant vous ou quoi? Un conseil monsieur catastrophe, mettez votre fierté de coté et réfléchissez avant d'agir!"

    Sur ces mots, Ondine se transforme en eau et quitte les lieux. Elle reprend son apparence normal dans une ruelle, remet son bracelet qui lui fait reprendre son apparence d'humaine et civile et se rend à son travail. En y arrivant, elle s'est faite sermonnée par son employeur car elle était en retard, encore quelque chose pour lui pourrir la journée. Enfin, la journée terminée, je songe sérieusement à modifier ma tenue d'héroïne pour être plus à l'aise.

HRP-RP fini pour ma part-HRP



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Le début de l'aventure [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le début de l'aventure [Libre]
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Le Bronx-