compteur


 

Partagez | .
 

 Rencontres surprenantes mais agréables [feat Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Feat : Channing Tatum
Messages : 76
Autre Identité : Stinger

Race : Humains
Localisation : New-York
Emploi : Généticien et Directeur de recherche chez Parmatech Industries


Feuille de personnage
Pouvoirs:
"Etre directeur de recherches en génétique, n’est pas de tout repos certes. Mais essayez d’être directeur de recherches ET super-héros. Je peux vous assurer que le mot repos n’existe plus dans votre vocabulaire. Vous passez des journées entières sans interruption à essayer de découvrir les secrets du code génétique et la nuit vous tapez sur les méchants. Quand vous pouvez vous dormez." C’est ce que j’avais eu envie de dire à mes chercheurs. Mais bien sûr, je ne pouvais pas décemment leur révéler mon secret. A quoi ça sert d’être un super-héros avec un nom de code, un masque ou tout le costume si c’est pour révéler son nom au premier quidam venu ? Enfin sauf si vous vous appelez Tony Stark, là vous pouvez vous permettre. Mais je suis loin de la mégalomanie de Stark et je n’ai pas sa fortune non plus. Je finis un discours bien moins engageant et je les laissai repartir à leurs occupations. Moi-même, je voulais retourner à mes recherches sur mon génome, le seul qui avait connu les effets de la thérapie génique. Et ce n’était pas de tout repos.

Je travaillais depuis quelques heures lorsque mon Patron, M. DiParma m’appela dans son bureau. Depuis que je lui avais révélé ma "condition", il m’appelait souvent ainsi pour parler durant des heures des idées qu’il avait pour moi. Matériel de combat, tenue de héros, équipement supplémentaire. Il avait une fois demandé de faire une photo pour se vanter de connaître Stinger, mon alter-ego héroïque, j’avais refusé tout net. Mon but n’était pas la popularité, mais plus la protection des autres. Je quittai donc mon poste de travail et je rejoignis le patron dans le bureau. Y accéder n’était pas particulièrement difficile. Il possédait un petit immeuble d’une dizaine d’étages. Mon labo se trouvait au deuxième et son bureau au dernier étage. Je pouvais parfaitement prendre l’ascenseur. Mais parfois, petite satisfaction personnelle, je me prouvais que j’étais capable de monter les huit étages restants plus vite que l’ascenseur.

Arriver au bureau, j’entrai après avoir frappé. J’avançai tranquillement vers les sièges qui faisaient face à Alfredo DiParma, PDG de Parmatech Industries. Je le regardai et m’assied dans le fauteuil qu’il me désigna. Une fois installé, je demandai sans préambule.
- Alors M. DiParma, que puis-je pour vous ?
Mon patron avait un grand sourire, comme s’il avait eu le droit à Noël. Si le gros bonhomme rouge existait réellement, ce qui était tout à fait possible, après tout le Dieu du Tonnerre et celui des embrouilles existent bel et bien. Alors pourquoi pas le papa Noël ? Il répondit d’un air enjoué.
- J’ai un cadeau pour vous Stinger.
Je faillis répliquer, mais je ne dis rien. DiParma était comme un gamin qui avait son super-héros personnel. Même s’il respectait la plupart du temps mes décisions me concernant. Avant que je puisse répondre, il souleva et posa sur le bureau une paire de bottes qui semblaient très lourdes ainsi qu’un petit brassard d’aspect anodin. Je le regardai intrigué et il reprit sur le même ton enjoué.
- Ce sont des bottes anti-grav. Elles te permettront de voler. Tu pourras tout diriger à partir de ce brassard. Par contre, ce ne sont que des prototypes, donc il se peut que tu ne puisses pas voler longtemps. Mon équipe essaient d’augmenter leur autonomie mais aussi de trouver un design plus léger.
Je regardai les bottes puis mon patron tour à tour. Et je finis par le remercier un peu surpris. Mais l’avantage serait que je n’aurais plus à courir après les méchants ou à prendre ma moto pour essayer de poursuivre les types que j’essayais d’arrêter. Je souris en voyant que cet invention allait m’être utile. Mon patron m’encouragea à les tester de suite.

J’étais sur le toit de l’immeuble. Je m’étais changé, mettant la totalité de mon attirail. Je préférais avoir l’air de Stinger testant un nouveau gadget plutôt qu’un laborantin faisant des tests en extérieur. Je commençais  par allumer l’appareil et par chercher une position stable. Puis à avancer. Finalement après une demi-heure de petit test, je décidai de me lancer dans le grand bain. Je pris une grande inspiration et je m’élançai au-delà du toit dans une forme de vol qui ressemblait davantage à du roller ou à du surf selon comme je voulais me déplacer qu’à un vrai vol. Une fois habitué au vol, je voulus tester l’autonomie maximale, je partis donc loin de la ville de New-York. Les mouvements semblaient faciles et ne me fatiguaient pas.
Après une heure de vol, j’entendis l’alarme d’alerte. Je n’avais presque plus d’autonomie. Je me mis aussitôt à chercher une zone d’atterrissage. Mais les bottes ne m’en laissèrent pas le temps. Je perdis d’un coup une partie de mon altitude avant qu’elles ne se rallument. Je me mis alors à descendre par à-coups tout en avançant en cherchant un coin tranquille où me poser. Mais mes bottes stoppèrent finalement alors que j’étais à environ 10 mètres du sol et ne se rallumèrent pas. Je finis donc ma chute dans le toit d’une vieille grange puis dans un tas de paille à moitié moisi. Le choc fut si violent que je crus m’évanouir. Je pense en fait que je m’étais évanoui.


Mickael "Stinger" Stanford Ҩ Dans la vie, il y a un temps pour tout, un temps pour l'amour, un temps pour la guerre. Continue à me chercher et le temps de l'amour s'achèvera bien plus tôt que tu ne le crois. © Mzlle Alice.


Dernière édition par Mickael Stanford le Jeu 12 Nov - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Ksenia Solo
Messages : 54
Autre Identité : Death Owl, Mortechouette

Race : Humaine
Localisation : Utopia
Emploi : Artiste de cirque


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Rencontres surprenantes mais agréables
Mickael Stanford et Wendy Blake


L’aube avait refermé ses bras sur le Death Owl, au levé du jour elle avait gagné la sécurité d’une grange abandonnée pour se reposer, elle avait volé toute la nuit et ainsi depuis trois nuits elle voyageait vers le nord et Boston, elle se cachait le jour, dormant dans des ruines et des forêts. Après son étrange rencontre avec Aster Blake, elle avait décidé de partir à Boston à la rencontre de ceux qui avaient voulu la kidnapper. Ce n’était pas très prudent, mais elle avait besoin de savoir. Elle savait que l’homme s’était échappé. Mais, elle devait voir ce qu’il y avait là-bas de ses propres yeux.

Elle ne dormait que d’un œil, debout sur la poutre centrale de la grange, cachée dans l’ombre humide et silencieuse. Ses sentinelles veillaient, le vautour, le corbeau et la pie, perchés à coté d’elle, pendant que la petite chouette, la grande chouette et le hibou sommeillaient. Ils étaient ainsi demeurés des heures, immobile et silencieux, quand un grand bruit de fracas terrible avait percé le silence, et quelque chose, quelqu’un, tomba du ciel à travers la grange. L’intrus avait éveillé ceux qui dormaient et effrayé ceux qui étaient réveillés. Une tempête d’oiseaux avait envahi la grange qui se remplissait des piaillements et des sifflements des volatiles.

« Ça suffit ! » Avait sifflé une voix qui venait d’en haut, calmant avec peine la rumeur bruyante. La femme oiseau, debout sur la poutre, ses grandes ailes écartées, s’était laissée retomber, planant jusqu’au sol, atterrissant prêt du corps allongé dans la vieille paille, elle avait relevé les yeux pour voir le trou qu’il avait fait dans le plafond de la grange, la lumière du jour qui y pénétrait l’avait éblouie et elle avait rapidement retourné son regard vers le corps inconscient. « Mon dieu... » Avait-elle soufflé tandis qu’elle s’était accroupie au dessus de lui. Il respirait, elle entendait son souffle, rapide, régulier, elle sentait la chaleur de son corps, elle pouvait entendre battre son cœur. Il était en vie.

Elle l’avait délicatement retournée, dégageant d’une main les brindilles accrochées à son visage. C’était un homme, d’où venait-il ? Du ciel ? Elle l’étudia, cherchant les traces de blessures causées par la chute, il portait une combinaison noire ainsi que de très lourdes bottes de métal. Comment pouvait-il encore être vivant après une telle chute ? « Vous m’entendez ?... » L’appela-t-elle en le secouant doucement. Qu’était-elle sensée faire ? Devait-elle aller chercher du secours ? Ses yeux se levèrent vers le vautour qui s’envola à son ordre silencieux et quitta la grange, elle l’envoya rapporter de l’eau.  

Quand ses yeux se baissèrent à nouveau, elle perçut un mouvement qui venait du corps allongé près d’elle, instinctivement elle se recula, gagnant la protection de l’ombre. « N’ayez pas peur… je ne vous veux aucun mal... » Murmura-t-elle, sa voix était douce et craintive, elle avait sans doute plus peur de lui qu’il devait avoir peur d’elle, mais elle savait que son apparence pouvait effrayer les humains, elle ignorait ce qu’il était, mais elle l’avait vu passer à travers le toit de la grange, il était sans doute blessé, il pouvait avoir peur d’elle, dans ces circonstances il fallait qu’elle le rassure. « Vous êtes tombé du ciel... » Expliqua-t-elle doucement, hésitante, elle s'approcha, lentement et avec prudence.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Channing Tatum
Messages : 76
Autre Identité : Stinger

Race : Humains
Localisation : New-York
Emploi : Généticien et Directeur de recherche chez Parmatech Industries


Feuille de personnage
Pouvoirs:
La chute avait été rude. J’avais senti le bois cédé sous l’impact puis le reste de la chute. Je sentis mon corps changer de position. Je fus aveuglé malgré mes paupières closes, preuve que j’avais changée de position et qu’à présent mon visage faisait face au ciel, ou au moins au trou que j’avais fait dans le toit. J’entendis une voix lointaine comme étouffée puis un bruissement d’ailes. Je ne pourrais dire si c’était à la paire d’elle que la voix s’était adressée quoi qu’il en soit ce bruit acheva de me ramener à un état conscient. Sentant mon corps douloureux et meurtri par cette chute, je bougeai doucement en espérant ne pas trop souffrir. Malheureusement, La douleur dans mes côtes faillit m’arracher un cri. Je le réprimai tant bien que mal et me contentai d’une grimace. Je me préparai à ouvrir les yeux quand j’entendis de nouveau la voix. Cette fois-ci, je compris qu’elle était vraiment tout près de moi. Etait-ce elle qui m’avait déplacé ? Elle avait peut-être vérifié si j’étais blessé. La voix était douce, féminine, mais il y avait quelque chose d’étrange dans cette voix, je ne saurais le définir. J’ouvris doucement les yeux pour éviter d’être aveuglé par le soleil. Pourtant malgré cette précaution, un mal de crâne intense me frappa comme une barre derrière la tête. Je clignai des yeux cherchant des repères. Je tournai la tête vers l’endroit où il me semblait avoir entendu la voix.

Au début, à cause de la forte luminosité qui avait envahi ma vue m’empêcha de voir autre chose que des ombres. Puis au fur et à mesure que ma vue s’acclimata à cette pénombre, je pus voir une forme. La forme était vaguement humaine. Elle semblait porter une robe avec une longue traîne. Puis elle s’approcha et la lumière rendit plus précise la silhouette, dessinant le visage, le corps et soudain j’eus un énorme mouvement de recul, je reculai sur les fesses d’un mètre ou deux.
- Wooooh ! Bordel de…
Je me tus et me stoppait. Je dévisageai la personne que j’avais devant moi. Je ne saurais dire si la silhouette aviaire devant moi était un oiseau de taille humaine ou un humain avec des attributs d’oiseau, de chouette pour être plus précis. Ce que je voyais était surprenant et dérangeant. Mais après la peur, la curiosité commençait à prendre le dessus. Comment une telle mutation était-elle possible ? Le généticien en moi commençait à se poser des questions. Je me fis violence pour ne pas asséner de questions l’être, à défaut d’autres noms, devant moi. Je repris contenance, finit par détourner le regard que je posais sur elle avec insistance et je repris plus calme.
- Excusez-moi pour cette réaction. C’est assez impressionnant pour un réveil.
Je tentai de me lever et de paraître plus amical. Mais la douleur qui m’élança dans les côtes me fit me rasseoir aussitôt. Je soupirai en reprenant.
- On dirait que je me suis fait mal en tombant.

Je réfléchissais à la manière de me comporter. En fait, je n’avais aucune idée de ce que je pouvais dire ou de ce que je pouvais faire. Je n’allais pas rester comme un crétin à la dévisager. Elle risquait effectivement de mal le prendre. Il fallait que je trouve quelque chose à faire, ou à dire. Finalement, si je voulais assouvir ma curiosité, toute scientifique, j’allais devoir agir comme si ce que je voyais, bien que surprenant n’était rien d’autre qu’un humain comme les autres. Et pour briser la glace, rien ne valait les présentations. Je tentais de nouveau de me lever en prenant mille précautions et je parvins enfin à me mettre sur mes pieds. Je m’approchai lentement en tendant la main amicalement.
- Mickael Stanford, pour vous servir.


Mickael "Stinger" Stanford Ҩ Dans la vie, il y a un temps pour tout, un temps pour l'amour, un temps pour la guerre. Continue à me chercher et le temps de l'amour s'achèvera bien plus tôt que tu ne le crois. © Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontres surprenantes mais agréables [feat Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une soirée des plus agréables feat Lissyana Whirl ( Rp Terminé )
» Petits mais puissant ! ♥ [PV Wendy]
» Démotivation, besoin de contacts agréables ♥
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Je ne te connais pas mais je t'aime déjà ! [feat Adrian Chevalier ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Reste des USA-