compteur


 

Partagez | .
 

 Menace et légende [pv Rigel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Modérateur
Feat : Bradley Cooper
Messages : 1409
Race : Mutant
Localisation : New York
Emploi : Aucun


Feuille de personnage
Pouvoirs:




Le cargo prenait déjà le large alors que William était toujours sur la rive. Le mutant avait décidé à la dernière minute de ne pas se rendre sur Utopia finalement. Les jours passés à San Francisco l’avaient finalement décidé sur ce qu’il souhaitait faire. Il n’était pas du genre à fuir les problèmes, il ne l’avait jamais fait et il n’allait pas commencer aujourd’hui. Oui il était en colère contre le SHIELD et contre les Avengers, mais il ne pouvait cesser ses activités « héroïques » pour autant, mais peut être plus à New York. Avec près de sept milliards de personnes vivant sur terre, il ne pouvait pas y avoir des problèmes qu’à New York. Peut-être devait-il devenir un vagabond, parcourant les États-Unis au grès de ses envies aidant la population là où il se trouve, s’il ne se trouvait pas une nouvelle cause indéfendable en chemin.

- Deux semaines plus tard dans une ruelle de Chicago -

L’homme courait à s’en couper le souffle, regardant sans cesse derrière lui. Un couteau ensanglanté à la main, il avait tout des types costaux, caïd de son quartier, mais  la peur se lisait sur son visage. Il jeta le couteau dans un conteneur poubelle ouvert, tout en continuant sa course désespérée.
Une ombre passa au-dessus de lui, un instant d’inattention et il chuta. Il se releva aussi vite qu’il put, mais bien trop tard, l’ombre noire l’avait rattrapé.
Tel un démon entouré de ténèbres, la créature regardait ce qui allait sans doute être son prochain casse-dalle.

« Hey ! Ça fait un moment que je te cherche. »

La voix qui venait de s’élever venait de l’entrée de la ruelle, le monstre se retourna vers le nouveau venu. Le fixant pendant quelque seconde, l’ombre ténébreuse finit, avec une voix sortie d’outre-tombe, par s’adresser à l’homme qui se dressait face à lui, un sabre noir entre les mains.

« Le protéger d’Horus. Je savais que tu viendrais à moi, les ombres parlent en elles et sur des miles et des miles nous t’entendons arriver. »

William afficha un léger sourire narquois, levant son sabre en direction des ténèbres.

« J’ai des questions pour toi et tu vas te faire un plaisir de me répondre. »

Derrière le démon millénaire, le criminel tremblait de tout son corps, mais voyant là une opportunité de s’enfuir, il prit ses jambes à son cou. Mais il parcourut tout juste trois mètres, qu’une lance noire le transperça de part en part avant de l’envelopper dans un nuage de ténèbres avant d’être absorbé par le démon.

« J’ai assez mangé pour le siècle à venir, mais pour toi je suis sûr qu’il me reste un peu de place. »

Mais alors que William, dans un grand sourire s’apprêtait à bondir en avant comme le faisait en ce moment même l’être de ténèbres, ce dernier stoppa net sa course, il venait de sentir autre chose.

« Je vois que tu n’es pas venu seul fils d’Horus. Tu fais alliance avec des aliens maintenant ? Pfff, je n’ai pas le temps de faire mumuse avec vous. Nous nous reverrons et je me ferrais un plaisir de te manger. »

S’échappant par une canalisation menant aux égouts, William vit sa seule chance d’avoir des réponses s’échapper. Cela faisait quelques jours qu’il poursuivait l’ombre ténébreuse à travers tout Chicago, il savait qu’elle possédait les réponses qu’il cherchait. Des réponses qui pourraient sans doute aider sa protégée à se débarrasser de son mal. Il était tenté de le poursuivre, mais les dernières paroles de l’entité ténébreuse lui restaient en tête. Entendant un très léger bruit juste derrière lui,  il se retourna brusquement le sabre en l’air prêt à fondre sur sa cible. Mais il se retrouva nez à nez avec le canon d'un pistolet pointé droit sur sa tête.
Regardant plus loin que la menace la plus imminente, William vit une jeune femme rousse qui ne lui était pas totalement inconnue. Il lui fallut quelques secondes pour remettre un contexte sur ce visage. Le nom de cette personne lui échappait totalement, l’avait-il seulement su ? Mais il savait avec qui cette alien était alliée : Loki. Leur seule rencontre remontait à ce voyage dans le passé qu’il avait fait que Lady Sif, le démon Loki et cette jeune femme. Il ignorait alors totalement qu’il avait en face de lui une elfe du royaume d’Alfheim.
Impuissant, face au tir mortel qui le menaçait, il baissa son sabre, attendant de voir ce qu’allait lui dire la jeune femme. Elle n’était pas là pour le tuer, si c’était le cas, il serait certainement déjà mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Evangeline Lilly
Messages : 661
Autre Identité : Maeja Branwen

Race : Elfe
Localisation : Midgard, premère branche d'Yggdrasil et tout droit
Emploi : Elfe errante


Feuille de personnage
Pouvoirs:

Menace et légende
Rigel & Will

-Agent Ditfo... Ditfi... Bordel ! Rigel. On a une activité suspecte sur le radar.

-Ditfridottir, allez, tu y es presque. Plaisantais-je en pianotant sur mon terminal pour réceptionner les infos.

-Je laisse tomber. La signature est inconnue, sûrement alien. Pas Asgardienne cependant.

-Je confirme. Ça n'a pas l'air kree non plus, ceci dit on a pas encore leur signature avérée et celle ci est faible et instable.

-Oui, ça vient d’apparaître, on pense que ça pourrait annoncer l'arrivé de quelque chose...

-Ça marche, je suis sur le coup. Chicago... Je n'y ai encore jamais été tiens.  

***

L'hélicoptère du SWORD survolait Chicago plongé dans l'obscurité, l'air chargé d'humidité et de pollution reflétait les lumières de la cité dans un dôme flou enveloppant les buildings. J'étais assise au bord de l'ouverture latérale, les pieds dans le vide en dépits de la hauteur, scrutant la ville, les sens en éveil. Je découvrais ces lieux, je voulais m'en imprégner, en sentir le cœur battant, comprendre la ville et son âme, qu'elle me parle et me guide. C'était une chance pour moi de m'y rendre de nuit, je me sentais toujours plus réceptive, aux aguets, sensibles à la moindre parcelle d'obscurité.

Mais m’imprégner ne faisait pas partit du boulot, je sortir mon spectrographe du sac et l'activais, profitant des dernières minutes de vol pour scanner le plus largement possible, bien que la triangulation de la signature soit suffisamment précise pour que je sache précisément où me rendre. L'hélicoptère se mit en vol stationnaire au dessus d'un immeuble et je franchis les quelques mètres qui me séparaient du sol d'un bond leste, encaissant sans mal le choc, malgré l'équipement. J'étais seule à présent, l'appareil s'éloigna dans un bruissement de pales et je descendis l’échelle de secours avant de m'engager dans les rue glauques, à peines éclairés par des lampes publiques vacillantes. L'obscurité n'avait jamais été un problème pour moi, mon oreille capta d'ailleurs bientôt des bruits suspects. Une chute, puis le son d'un courant d'air qui n'avait rien de naturel, ce genre de son qui pourrait sembler normal, mais laisse un frisson glacé parcourir l'échine, sans savoir pourquoi. Enfin, des éclats de voix. Je jetais un œil à mon capteur, oui, c'était visiblement la source du signal qui était désormais clair comme de l'eau de roche.

Je débouchais sur les lieux et me mis à couvert pour évaluer rapidement ce que j'avais devant les yeux. Déjà, non, ce n'était pas asgardien. C'était sombre, même mes yeux rompu aux ténèbres ne parvenaient à percer ce voile d'ombre qui semblait aspirer toute lueur alentours, m’empêchant de distinguer une forme claire dans cet amas vaporeux. Sans tomber dans la facilité de penser que ce qui était sombre était néfaste, je ressentais cependant clairement sa volonté de nuire, et plus précisément de s'en prendre à l'humain qui se tenait devant lui et dégageait une odeur de sang. Par précautions, j’ôtais la sécurité de mon arme, me doutant pourtant bien que la menace n'aurait que faire d'une ridicule arme humaine. Mais il y avait encore un quatrième intéressé, celui que la chose appela le "protégé d'Horus". Je connaissais ce nom : c'était une autre "divinité" antique humaine, le peuple égyptien si ma mémoire était bonne, vraisemblablement une autre espèce avancée que les humains primitifs avaient nommés Dieux, à l'instar de mes comparses asgardiens. Appellation qui avait parfois tendance à monter à la tête de certains d'ailleurs. Soudain, l'otage de la chose eut la pulsion irraisonnée de tenter de s'enfuir, cela lui fut, probablement, fatal. Je sortis de ma cachette pour braquer la créature de mon arme, mais il était trop tard pour l'inconnu. Cependant, je sentis le regard de celui que je menaçais se braquer sur moi, il faut dire aussi que je n'étais plus le moins du monde cachée. Je me tendis, attendant un assaut, il n'en fut point, au contraire, cela provoqua la fuite de la créature. Voila qui était contrariant.

L'humain au sabre se tourna vers moi, faisant par conséquent face à mon arme. Ce visage, je le connaissais... Je me souvenais vaguement l'avoir déjà vu, je plissais les yeux, cherchant dans ma mémoire. Ça avait été furtif, je me rappelais de Loki, de Sif, d'une porte. J'y étais ! La pagaille du Tesseract dans laquelle Loki nous avait envoyé avec un humain que Sif avait été cherché. Je baissais mon arme lentement. "Vous êtes William, c'est bien ça ?" Oui, je m'en rappelais à présent. Les pouvoirs du Tesseract nous avait également fait échanger nos corps respectifs, j'avais du gérer les pouvoirs de Loki pendant que ce dernier atterrissait dans le corps de cet humain. Atterrissait au sens propre et avait su lui briser une jambe dès les premiers instants, j'avais du indiquer à Sif, dans mon corps, comment utiliser mes propres pouvoirs de guérison pour arranger tout ça, tout en essayant de faire réapparaître le Tesseract, et tendant de ne pas tous nous faire tuer. En somme, un beau désordre comme on ne peut vivre que quand on côtoie quelqu'un qui attire le chaos comme la viande attire Volstagg. "Je suis Rigel, on s'est croisés à la bataille de Troie." Plaisantais-je. J'avais appris par la suite combien cette bataille était mythique dans l'Histoire humaine. "C'était quoi au juste, cette chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Menace et légende [pv Rigel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» MICHEL MARTELLY MENACE DE GAGNER LES RUES
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Reste des USA-