compteur


 

Partagez | .
 

 Midgard, première destination touristique d'Asgard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Midgard, première destination touristique d'Asgard
Phillip & Hela

« Mr. Radar » avait détecté quelque chose. Je ne savais pas encore qui était l'espèce de geek qui avait été mettre « Mr. Radar » et « Mr. Cafe » sur, respectivement, le radar et la machine à café, mais la référence au film culte Spaceballs m'avait bien fait rire, sous couvert de mon air réprobateur de circonstance. Je n'avais pas fait retirer les inscriptions. De toute façon, une fois les coordonnés acquises, une blague de nerd n'était pas mon principal soucis. C'était le premier 0-8-4 depuis que je dirigeais les fragments restants du SHIELD. J'avais déjà envoyé Skye avec Triplett en reconnaissance d'une autre base normalement inactive et Jemma veillait sur Leo. Je n'avais pas d'autres équipes sous la main et donc, une fois n'est pas coutumes, je n'allais pas pouvoir déléguer. Ce n'était pas un problème, le terrain m'avait toujours infiniment plus réussit que la paperasse. Ne restait plus que Melinda et moi comme agents de terrain, notre duo ferait amplement l'affaire, je ne me faisais pas de soucis. Je laissais le Terrain de Jeu à Billy Koening, manquais une fois de plus de l'appeler Eric et embarqua à bord du Bus en direction de la région des grands lacs.

En survolant la région, je dus laisser Melinda seule dans la cabine de pilotage, craignant que mon trouble ne soit trop visible. À la vue des lacs, j'avais senti une douleur intense au cœur, comparable à celle qui m'avait tuée et pourtant uniquement psychologique... La dernière fois que j'étais venue par ici, j'étais avec Audrey. La dernière fois que j'avais survolé ces lacs, j'avais une petite boite dans la poche, avec une bague dedans, en repartant, elle n'était plus dans la boite, mais à son doigt. Je détournais le regard du hublot et tacha de reprendre le dessus sur mes sentiments. Ce n'était pas le moment de m'attarder sur mes éternelles questions sur elle, ce qu'elle faisait en ce moment, est-ce qu'elle allait bien... Le fait de l'avoir revu avait rouvert cette blessure qu'aucune médecine du SHIELD ne pourrait jamais refermer. Je respirais profondément et la voix de Melinda dans le haut parleur acheva de me faire reprendre pieds « Phil, j'amorce la descente. » Pas une once de condescendance dans sa voix, juste elle, égale à elle-même. Je lui en étais reconnaissant pour cela, elle savait parfaitement pourquoi j'étais partis et ce que je ressentais, bien que je ne lui avais jamais fait part des détails de mes sentiments. Mais elle avait ce tact de ne pas chercher à en savoir plus ou avoir des démonstrations d'affection qui ne lui étaient pas naturelle. Elle faisait exactement ce dont j'avais besoin : me permettre de me concentrer sur la mission, rien d'autre. Je revins auprès d'elle sans un mot et boucla ma ceinture alors que le nez de l'appareil piquait vers le sol.

Un quart d'heure plus tard, je laissais le Bus derrière moi et partais seul avec mon détecteur, Melinda restait à bord, mais nous restions en contact en cas de pépin. Mais il n'y aurait pas de pépins, espérons-le. Le compteur indiquait un kilomètre de parcouru quand l'émetteur m'indiqua que la position n'était plus très loin. Il n'y avait pas beaucoup de choses dans les environs, le lac, les plages rocheuses qui se perdaient dans une végétation essentiellement constituée de pins et une sorte de chapelle. « Que c'est original » constatais-je. À croire que tous les artefact d'origine inconnue trouvaient une place dans les superstitions religieuses au fil des temps. Même en Amérique centrale on en trouvait dans des temples de type précolombiens. J'allais finir par regarder avec suspicion tout édifice religieux en pensant en voir surgir un 0-8-4... Je vérifiais rapidement que mon arme était bien chargée, mon badge à portée de main au cas où j'aurais à justifier ma présence et j'arrivais à l'entrée de l'édifice.  A en juger par la végétation qui avait grimpé sur la porte et les fenêtres scellés par des poutres cloutés, l'endroit n'était pas très peuplé. « Melinda, j'ai trouvé un bâtiment de type chapelle, l'entrée est scellée. Je vais chercher un moyen d'entrer. Terminé. » Je coupais la transmission, remis mes lunettes de soleil et entrepris de contourner le bâtiment. Pas un bruit suspect n'attira mes sens, c'est donc avec une intense surprise que je me trouvais soudain face à une jeune femme. Je marquais un sursaut, comment était-elle arrivée là et que faisait-elle ici. Je retrouvais instantanément mes bonnes manières et me présenta « Bonjour Madame, il n'est pas très prudent de se trouver ici. Je suis l'agent Coulson, du SHIELD et je me vois dans l'obligation de vous demander de quitter les lieux ». J'avais dit ça d'un ton aimable et posé tout en présentant mon nouvel insigne, il y avait un artefact d'origine et d'effet inconnu dans la zone, je ne pouvais pas prendre le risque de laisser des civils s'y promener.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mon voyage jusque dans le grand nord avait duré un long moment. J’avais fait la connaissance d’un de ces mortels le long du trajet, et après diverses péripéties nous étions enfin arrivés ou disons plutôt qu’il m’avait déposé dans cette région et qu’il était parti vaqué à ses tâches de mortels. Que leurs vies semblaient fades.
D’après un petit manuel que j’avais acheté à New York, je me trouvais dans la région des grands lacs, au Canada. C’est pile la destination que j’avais envie de voir et dont on m’avait vanté les mérites.
Il faisait plutôt froid en cette période de l’année, j’appréciais particulièrement le climat qui régnait ici. Bon certes ce n’était pas Jotunheim mais ça pouvait s’y rapprocher en tout cas. Seul le soleil faisait ombre au tableau, je n’appréciais pas trop ces rayons qui avaient tendance à me brûler la peau.

Une atmosphère particulière se ressentait dans cette région du monde. La verdure était partout, on se serait presque cru dans un de ces films de mortels aux allures de fantaisie. C’est calme, on n’y croisait pas grand monde. La solitude me faisait du bien, elle me manquait quelquefois. Je retrouvais le calme qui m’avait tant manqué à New York. Plus j’avançais, et plus je sentais des sensations étranges au bout de mes doigts. J’avais déjà goûté à cela auparavant. C’était comme des décharges électriques qui me traversaient les mains, et plus j’avançais et plus la sensation envahissait le reste de mon corps. C’est grisant en fait, de ressentir pour la première fois dans cette contrée des ondes de magie pure. Il devait y avoir quelques choses ici d’Asgard, j’en étais sûr et se devait forcément être un objet magique.

J’essayais de percevoir cette sensation pour trouver la direction d’où elle venait. Ce n’était pas un exercice simple mais avec de la concentration mes pas me menèrent dans une petite clairière. La végétation était très dense ici. Une sorte de bâtisse semblait sortir de nulle part. Elle ressemblait vaguement à ce que les mortels appelaient Eglise, mais en beaucoup plus petite. Ses murs étaient recouverts de lierres, de feuilles et de branchages. Une grande porte en bois surmontée d’une arche de pierre indiquait l’entrée, mais évidemment elle semblait condamnée. Cette endroit semblait rayonnait pourquoi ? C’est une des choses que j’ai appris quand j’étais plus jeune, les asgardiens ne font jamais rien sans raison. Peut-être servait ‘il à protéger cette planète ? A moins que ça ne soit une arme particulièrement puissante déposée ici par un ennemi ? En tout cas quoi que ça puisse être, j’étais curieuse de percer ce mystère et peut-être cela pourrait-il servir à mon père ?

Alors que j’étais en train d’examiner les alentours, cherchant un moyen de pénétrer dans le bâtiment, un homme apparut dans mon dos. Que venait faire ces humains ici ? L’homme était vêtu d’un costume, il portait une cravate et des lunettes de soleil. Il avait l’air particulièrement surpris de me trouver ici. Il semblait chercher quelques choses également. Connaissait-il l’existence de l’objet ?


« Bonjour Madame, il n'est pas très prudent de se trouver ici. Je suis l'agent Coulson, du SHIELD et je me vois dans l'obligation de vous demander de quitter les lieux »

L’obligation de quitter les lieux. Mais tout à fait, j’ai peut-être trouvé ici un objet appartenant à mon monde et l’humain me demande de partir. Je ne pus retenir un rire face à sa remarque que je trouvais stupide. Savait-il à qui il s’adressait ? En plus de ça son nom me disait vaguement quelque chose. Agent Coulson…coulson, une âme nommait Coulson avait un jour effleuré mon royaume, tué par mon père d’ailleurs, mais avant qu’elle n’atteigne sa destination elle était redescendu sur Terre. Il avait été sauvé de justesse. Le SHIELD me rappelait également des souvenirs. Il me semblait que j’avais entendu mon père me mettre en garde contre cette organisation qui avait contribué à sa défaite. Ainsi j’avais un homme d’une organisation secrète devant moi. C’est qu’un artefact puissant devait se trouver ici pour que les mortels s’y intéressent et connaissent son emplacement.

« Bonjour agent Coulson, je ne pensais pas vous revoir de sitôt. Je suis ravie de voir que vous vous êtes remis de vos blessures mortelles. »

J’aimais me positionner en force, histoire de l’impressionner et de lui montrer qu’il n’avait pas à faire à une simple mortel. Je n’irais pas jusqu’à lui révéler mon identité, se serait malvenue de ma part, étant la fille de son meurtrier. Et puis nous pouvions peut-être coopérer et chercher cet objet ensemble. Il devait surement y avoir des dangers autours, il était impossible qu’il ne soit pas garder par quelques pièges magiques et autres subtilités asgardiennes.

« J’ai comme l’impression que nous sommes ici pour la même raison. Avez-vous trouvez comment entrer ? »

Suite à mes dires et indifférente à l'homme qui se trouvait à mes côtés je me mis à observer à nouveau la façade en essayant d'y trouver une brèche. J'aurais surement pu arracher les gonds des fenêtres à mains nues mais ça aurait été me révéler aux yeux de l'homme et aux yeux de ce qui devait surement se trouver à l'intérieur des lieux. Sait-on jamais ce qu'ils avaient mis ici afin de  garder l'artefact.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Midgard, première destination touristique d'Asgard
Phillip & Hela

De ma carrière, j'avais connu de très nombreuses situations où j'avais été amené à évacuer des gens d'un lieu présentant un danger certain et, de toutes ces années, j'avais connu un éventail de réactions très variées. Il y avait, fort heureusement, dans le plus grand des cas un simple acquiescement avant que la personne ne s’exécute. Parfois, il y avait des tentatives pour connaître la raison, ce n'était pas très rare. Il arrivait aussi que cela provoque la colère ou la frustration, j'aurais pu remplir des livres entiers uniquement avec les noms d'oiseaux dont on avait pu me qualifier. Parfois, il y avait des rires ouvertement ironiques suivi de propos assez peu courtois. En revanche, il était assez rare que cela fut accueilli par un rire aussi franc et sincère, comme si ce que je disais était réellement comique. « Ce n'est malheureusement pas une plaisanterie, j'en suis désolé » Répliquais-je.

Il y avait quelque chose d'inhabituel chez cette femme, tout dans son attitude semblait ne pas avoir sa place ici, pourtant elle ne semblait pas perdue, au contraire, elle semblait parfaitement ce qu'elle faisait ici et j'en déduisis sans peine qu'il y avait de très fortes chances pour qu'elle soit là dans le même but que moi. Voilà qui n'allait sans doute pas me faciliter la tache. Au moins, elle ne semblait pas appartenir au gouvernement ni même à une autorité locale, pour l'ensemble du continent, se présenter comme était du SHIELD était à ce jour passible d'avoir l'ensemble des bataillons régionaux sur le dos. Je n'étais cependant pas certain que ça soit bon signe pour autant. En plus de son attitude, quelque chose me mettait mal à l'aise, son visage m'était comme familier et, aussi beau soit-il, ne m'attirait que de l’antipathie.

Mon sentiment fut renforcé quand elle prit à nouveau la parole, indiquant que nous nous étions non seulement déjà rencontrés, mais qu'elle était au courant de ce qui m'était arrivé. Le fait que je sois en vie ne semblait pas la surprendre le moins du monde et mes lunettes de soleil firent leur office en cachant la surprise dans mon regard. J'étais censé la connaître, faisait-elle partie de ces souvenirs dont on avait cru bon de m'en débarrasser ? J'avais pourtant étudié en détail mon propre dossier, j'avais la certitude qu'elle ne faisait pas partie des équipes médicales qui s'étaient occupés de moi ou du projet TAHITI, or, aux dernières nouvelles, seuls mes souvenirs relatifs à ce dossier m'avaient été enlevés. A moins que Fury ne m’aie caché autre chose... Et il y avait ce visage qui me semblait décidément connu. « À qui ais-je l'honneur ? Si vous avez connaissance de ce sujet, vous n'êtes probablement pas sans savoir que je n'en ai plus de réels souvenirs, je ne me rappelle pas vous avoir déjà rencontrer. Je pense cependant pouvoir affirmer que vous n'êtes pas du SHIELD, alors comment êtes-vous au courant ? » Malgré ma voix posée et emprunte de politesse, je me tenais sur mes gardes.

Remettant mon insigne dans la poche de ma veste, mon doigt effleura le relief du logo sur la pointe de l'aile droite. « Pas encore, mais ce qui s'y trouve pourrait être dangereux, je ne peux endosser la responsabilité de votre protection si c'était le cas. » Elle semblait déjà si lointaine l'époque où à cet instant j'aurais déjà pu faire sécuriser la zone sur un simple ordre. Généralement, quelques gros bras suffisaient à éloigner les curieux les plus têtus. Cette fois, j'étais seul sur place. Melinda avait dû recevoir le signal émis par mon badge, l'informant que j'avais besoin de sa vigilance, mais elle n’interviendrait qu'en cas de nécessité. En attendant, j'avais mon arme enclenchée sur sa fonction assommante. « Je vous le dis une dernière fois, veuillez partir. À moins que vous n'aillez plus d'information sur ce qui s'y trouve. » J'en doutais sérieusement, j'en avais vu d'autres, des gens qui insistaient en faisant comme s'il était de leur plein droit de rester, quitte à se faire passer pour ce qu'ils n'étaient pas. Un jour, j'en avais même eu un qui avait eu l'audace de me présenter un badge de la CIA grossièrement photoshopée... Mais l’expérience m'avait également appris qu'il ne fallait jamais refuser d'écouter un potentiel informateur, même si dans une grande majorité des cas, l'information était parfaitement saugrenue. Il arrivait parfois que ce qu'on en apprenait était correct et très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Midgard, première destination touristique d'Asgard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L’électricité de Jacmel: un échec constaté
» Première destination [PV Luminia]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Les enjeux de l’industrie touristique haïtienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Reste des USA-