compteur


 

Partagez | .
 

 En avant mauvaises troupes ! [Pv Barnes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Quelque part aux Etats-Unis, dans un centre avancé d'HYDRA 15h37

Anthony était assis devant un grand bureau ovale,un grand écran plat lui faisant face. Il était en tenue de travail en cet après-midi ensoileillée, la combinaison UDON recouvrait son corps et moulait ses muscles tandis que les yeux rouges de son masque en forme de crâne fixait l'homme qui s'exprimait en vidéo-conférence. Celui qui s'adressait à lui était vêtue d'un costume qui n'était pas sans rappeler ceux des agents du shield en service ou de toutes agences gouvernementales. Anthony n'aimait pas tous ces protocoles et ce genre d'entretiens dans lesquels il s'ennuyait à mourir. Il divaguait ,perdu dans ses pensées tout en écoutant d'une oreille ce que pouvait raconter son interlocuteur.

Au fond, il veulent tous passer incognito et c'est réussi ... Personne n'est capable de dire si cet agent fait partie de HYDRA, du SHIELD, des services secrets, d'une banque à Wall Street. Franchement, bravo les gars ! Un signe distinctif ou un code secret en plus sur le costume ça serait un début. Parce que bon chuchoter "Hail HYDRA" en attendant une réponse c'est un peu la roulette russe ...

Bien alors, commençons cette réunion! Agent Masters ... Taskmaster bordel ... Taskmaster c'est pourtant pas compliqué !
Vous n'êtes pas sans connaître les récents incidents et ... ... votre cuisante défaite ? ..la tentative avortée de prendre le contrôle des Hellicarriers. A la suite de cet incident, un de nos meilleurs éléments, l'agent Barnes plus connu comme "le Soldat de l'Hiver" ... surnom du à son teint blanc comme la neige, je suppose ? ... n'a plus donné signe de vie pendant une durée anormalement longue avant de rejoindre le rang. Après un tel échec, un général japonnais se serait fait hara kiri, vous avez de la chance qu'il soit revenu vivant ...

Agent Masters vous m'écoutez ? insista l'agent. Je vous sens ailleurs.
Excusez moi. Poursuivez je vous prie.
Bref nous avons quelques raisons de penser que l'agent Barnes aurait pu changer de loyauté ou serait en train de le faire. Quoiqu'il en soit vous serez dorénavant son co-équipier pour les séances d'entraînement de nos troupes. Le but de la manoeuvre est que vous vous rapprochiez de lui. Surveillez le, et si vous voyez en lui le moindre signe qui pourrait confirmer nos soupçons, informez nous dès que possible. Des questions ?
J'aurais droit à un bonus pour ça ? Surveiller ... surveiller ... pourquoi est-il si instable ? Je sens qu'on me cache encore quelque chose ... Les risques c'est pour moi et la prime ... on repassera.
Je prends note ... mais comprenez que je ne suis pas une nounou. Si votre agent a des problèmes c'est un psy qu'il lui faut ... et de ce côté là, je ne saurais trop me recommander ... Amnésie chonique quand tu nous tiens !
L'agent Barnes a des check up régulier auprès de nos meilleurs spécialistes. Voyez plus cette mission comme un passe temps en attendant de retourner dans le feu de l'action. Conversation Terminée.
A ses mots, l'écran s'éteignait. Seul dans le bureau, Anthony ne pouvait que ruminer de sa nouvelle affectation. Il avait d'autant plus le sentiment qu'on lui cachait des choses à propos de l'Agent Barnes mais il n'avait pas trop le choix. Alors que l'heure du bureau affichait maintenant 15h45, Anthony se dirigeait vers la zone d'entraînement se demandant comme ça allait se passer avec son nouveau collègue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

En avant mauvaises troupes !




Bucky et Anthony.




Le Sergent Barnes soupira. Depuis quand était-il assigné à la préparation des nouvelles recrues. C’était nouveau ça comme Job pour lui. C’était même différent de l’espionnage et du meurtre. Il ne savait pas encore si cela était bénéfique ou non. Il avait juste était de nouveau assigné au USA, ce qui l’arrangeait plus ou moins. Il préférait largement l’ambiance américaine que l’ambiance russe. Beaucoup plus de monde dans les rues américaines et beaucoup moins de chance de se faire repérer puisque tout le monde était sur son téléphone portable ou pendu à une tablette tactile. Il ne serait pas étonné si quelqu’un lui rentrerait dedans sans même le reconnaître alors qu’il avait beaucoup d’image de lui se battant dans la rue passer aux informations et aux flashs infos quelques semaines plus tôt. Ce que les gens pouvaient se foutre éperdument de ce qui se passait en dehors de leur petit monde. C’était dingue ! C’est dans ses moments, là, avec le peu de valeur qu’il avait gardé (c'est-à-dire vraiment pas beaucoup) qu’il se sentait un peu vieux. Genre un peu une antiquité au niveau de la nouvelle technologie. Les autres se débrouillaient bien avec ça. Pas lui. Donc par conséquent, il était obligé de faire appel à un tiers pour s’occuper des trucs technologique. Par contre, là, il ne savait pas pourquoi ils étaient deux pour superviser les nouvelles recrues. C’était un truc qu’il savait faire. Faire un peu peur, les mettre en conditions, les faire se taper dessus, éliminer les plus faibles et prendre les plus forts. C’était un peu la devise d’HYDRA ça.

Les recrues n’arrivaient pas avant une heure encore mais on lui avait dit de se rendre dans la salle à cette heure là. Pour faire connaissance avec sa baby sitter. Il grogna et fini par s’asseoir en regardant l’horloge digitale mise au mur. 15H40. Qu’est ce que le bonhomme foutait ?! Il devait être là depuis déjà dix bonnes minutes et aucunes têtes n’étaient présentes dans la pièce autre que lui. D’ailleurs, la pièce lui plaisait assez. Elle était grande, spacieuse, fonctionnelle et avec beaucoup de sorties possibles. Il était toujours prévoyant. Au cas où, il arrivait quelque chose. Nous étions plus ou moins en temps de guerre froide. Les deux camps n’attaquaient pas vraiment mais on ne savait jamais quand la bombe allait réellement exploser. Il autre soupir lui échappa quand il remonta ses yeux vers l’horloge. 15H45. Si le bonhomme n’arrivait pas dans les deux minutes, James quitterait la pièce pour aller faire autre chose. Et par faire autre chose, il entendait sortir de la base pour prendre l’air. Il n’aimait pas beaucoup être enfermé. Sous terre qui plus est.

Alors qu’il allait se relever, l’Agent Barnes entendit des pas. Merci mon dieu, il y avait du monde. Quand il tourna son regard vers l’origine du bruit, il se demanda où il avait encore atterrit. Le bonhomme qui venait d’entrer était recouvert d’une espèce d’arme bizarre et avait un espèce de casque grotesque sur la tête. Si il avait sut qu’il fallait s’habillé, il aurait peut-être lustré le métal de son bras gauche… Et mit autre chose qu'un pantalon de jogging gris et un T-Shirt blanc. Mais comme on ne l'avait pas prévenu du thème de la soirée...

Il se releva rapidement et croisa les bras sur sa poitrine, l’œil et le regard sévère. 15H49.

- Vous êtes en retard.

Une affirmation qui était sortie de manière sarcastique de la bouche du Soldat. Il détestait devoir attendre et il détestait les gens en retard. On commençait mal entre les deux là. Il espérait juste être tombé sur quelqu’un de compétant.

- J’espère juste que ce n’est pas ça que vous apprenez aux recrues quand je ne suis pas là pour vous tenir la main.

Bon d’accord, l’était un peu hypocrite sur ce coté là. Juste un peu. Et le ton sarcastique qui venait de franchir ses lèvres en être la preuve. Il savait très bien qui babysittait qui ici.




Dernière édition par James B. Barnes le Mar 26 Aoû - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Anthony entrait dans la salle d'entraînement. La salle ressemblait à une sorte de grand hangar avec des éclats de balles et d'armes lourdes sur ses murs insonorisés. Dans cet endroit on pouvait trouver tout sorte de chose. Au premier se dessinait un parcours d'entraînement militaire : grimpé de cordes, fils barbelés, des parcours à trous, des murs, des troncs d'arbres, des tyroliennes. Bref, tout ce qu'il fallait pour s'entraîner physiquement. Au second plan, il y avait un stand de tir agrémenté de quelques obstacles pour se mettre en condition et enfin, au fond de la salle se trouvait 4 tatamis ou les acolytes pouvaient s'entraîner aux arts martiaux. Cet endroit était le terrain de prédilection du Taskmaster. Il y avait vu défiler plus de soldats qu'il ne pouvait s'en rappeler. Il n'y prêtait jamais attention et était bien incapable de savoir si certains d'entre eux étaient déjà venus ou pas. Hydra avait ce qu'on pouvait appeler un gros turn-over dans sa division d'agents de terrain. La plupart étaient de pauvres bougres endoctrinés jusqu'à la moelle qui ne savaient rien faire d'autre qu'obéir aux ordres et crier "Heil HYDRA". Ils étaient souvent envoyés sur des missions périlleuses et beaucoup ne revenaient pas ou se faisaient capturer. En outre la cuisante défaite sur les Hellicarriers avaient considérablement réduit les effectifs de l'HYDRA sur le sol américain. Anthony espérait secrètement récupérer les meilleurs, les "survivants" mais ne se faisait trop d'illusions. Il allait sans doute récupérer une équipe de bras cassés comme d'habitude  à qui il faudrait apprendre à marcher... Mais c'était la procédure, les nouveaux arrivaient, il les formait et quand le niveau global était suffisant, il les renvoyait à leurs supérieurs.

Au fond la présence de Barnes allait changer sa routine monotone. Il aurait peut être quelqu'un à qui parler ... oui peut être car la photo de l'agent Barnes le laissait supposer  comme un symbole aliéné :  un captain america façon hydra.
Espérons qu'il saura aligner plus de mots que Hail HYDRA ...

Sortant de ses pensées, Anthony entrait dans le Hangar, faisant face à l'agent Barnes qui se redressa pour le saluer à sa manière.

Bonjour Agent Barnes. Désolé du retard, des affaires urgentes m'ont retenu ailleurs. Je suis le Taskmaster, autrement  dit le chef instructeur pour nos acolytes. J'ai cru comprendre que vous alliez m'assister dans ce travail.
Anthony lui tendit la main pour le saluer.

Comme vous allez vous en rendre compte ce n'est pas une tâche facile. Le niveau est souvent lamentable et la patience sera votre meilleur atout. Si vous avez des questions n'hésitez pas .

Anthony se redressait pour continuer son explication avec assurance.

Pour faire simple beaucoup arrivent ici en sachant se battre et avec des qualifications plus ou moins bonnes. Ils sont "sur-confiants" et c'est souvent ce qui les empêche de progresser et parfois d'être efficace. Comme vous le savez, le SHIELD est un adversaire à la mesure d'HYDRA, entre ses agents d'élites et les avengers, ils auront de quoi faire mais eux n'en ont pas pleinement conscience. Ils s'imaginent tous qu'ils feront facilement mieux que leur collègue. Vous voyez où je veux en venir ?

Anthony marqua un brève. L'agent Barnes risquait d'être amputé de l'échec des Hellicarriers puisqu'il était sur place lors des faits, le fardeau des survivants en quelque sorte. Il serait un loup blessé au mieux de la meute, avec tous les jeunots avides de prendre sa place.

Bref voilà comment je fonctionne. Un petit speech sur Hydra, la mère patrie pour leur tenir chaud, ensuite on demande si certains pensent avoir déjà suffisamment de compétence pour être dispensés de cours, on leur botte le derrière avec son et lumière pour bien marquer les esprits. On explique au reste qu'on veut les meilleurs des meilleurs et voilà tout le monde s'entraîne dans la bonne humeur.

N'hésitez pas à vous imposer dès le début. Ah et si vous voulez des séances d'entraînement particuliers n'hésitez pas à me demander hors du cours.


Dernière édition par Anthony Masters le Jeu 28 Aoû - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

En avant mauvaises troupes !




Bucky et Anthony.





James regarda l'homme face à lui. Il lui avait tendu la main et James ne l'avait pas prise. Ils n'avaient pas gardé les cochons ensemble à ce qu'il savait non ? Alors pas de main serrée. Et en plus, d'après ce qu'il voyait, Anthony semblait le prendre pour un abruti. Il était peut-être amnésique mais il était loin d'être un abruti ne sachant pas se battre. Il avait tout de même mit Captain America dans un lit d'hôpital. Ce qui n'était pas une mince à faire si vous voulez son ami. Et ce n'était pas 10 recrues qui allaient lui faire peur. Il n'était pas très patient par contre. Alors il risquerait de taper assez fort et assez longtemps sur les recrues qui lui cassaient les pieds plus que de raison. Ce qui risquait plus ou moins d'arriver aux vues des ragots et autres joyeusetés qui étaient colportées depuis la chute des hellicarlliers

- La tâche deviendra facile une fois que les grandes gueules baveront sur le tapis, marmonna le brun en secouant la tête devant les paroles du bruns. Sinon, je préfère vous prévenir, la patience et moi, nous ne nous aimons pas beaucoup. Ce n'est pas une amie à moi.

La voix était fraîche mais on pouvait entendre, si on écoutait bien, un petit rire au fond de la voix. Il préfèrait tout faire tout de suite au lieu de remettre à demain. Un trait qu'il avait découvert quelques semaines plus tôt. Il avait l'impression que plus on s'éloignait de la dernière « Mise à Jour », plus il retrouvait des traits de caractères qu'il n'avait pas d'habitude. Comme le sarcasme ou le manque de patience. Il hésitait aussi. Ce qui lui avait valu quelques surprises d'ailleurs... M'enfin, il aimait plus ou moins ça. C'était bizarre et en même temps pas tellement. Le seul truc qui le dérangeait s'était le manque de souvenir à associer à ces traits de caractères. Il savait qu'il en avait mais c'était comme si il était bloqués dans son esprit. Derrière un gros mur bien épais en briques. Et il ne savait pas comment détruire ce mur... Du moins il essayait de trouver un déclencheur.

Il écouta les explications du bonhomme sur sa manière de fonctionner et ce dit qu'il aurait fait pareil si il n'avait pas été là. Sauf que lui aurait dû réfléchir beaucoup plus longtemps qu'il ne l'avait fait sur le truc qu'il allait dire aux trouffions qui allaient se présenter. Il se demandait pourquoi il avait été assigné ici. Il allait avoir à faire à des personnes qui voudraient prendre sa place. Il le savait, il en avait entendu parler dans le couloirs. Seulement, c'est que pour prendre sa place, il faudrait lui enlever son bras et qui si quelqu'un arrive la bouche en cœur en le lui demandant, il risquerait de mal le prendre. Il supposait que si on lui retirait son bras, il mourrait. Déjà de un, parce qu'il était relié à pas mal de ses vaisseaux sanguins et de deux parce qu'il était relié à la base de sa colonne vertébrale.  

- Je vois très bien ou vous voulez en venir. Croyez moi, je vais leur en faire passer l'envie...

Les lèvres de James se retroussèrent pour laisser apparaître un sourire pleins de dents assez effrayant. Il pouvait l'être de temps en temps : effrayant. Surtout en face de mec qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter. Il aimait bien leur montrer qui avait la plus grosse et qui savait se battre. Bien qu'il ne l'ai jamais fait dans un endroit comme celui-ci, puisqu'il n'avait – ou du moins il ne s'en souvenait pas – entraîné des nouvelles recrues. Surtout que celles-ci étaient particulières puisque c'était une des premières fournées depuis la montée au pouvoir de Crâne Rouge. Et qu'avec ce qu'il avait pût entre dans les couloirs, elles avaient l'air de ne pas se prendre pour de la merde. Du genre « Je ferrais mieux que les précédents ».

- Bon, combien on en a aujourd'hui ? Demanda alors James après quelques minutes de silence, laissant la dernière phrase de l'autre agent sans réponse.

HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Je vois que vous êtes quelqu'un d'énergique, on devrait bien s'entendre ,je pense

Anthony fouilla dans une de ses poches pour en sortir le dossier de cette séance plié en 4. Il le déplia d'un geste avant de tourner rapidement les pages pour faire le compte de manière grossière. Anthony ne prétait pas spécialement attention aux détails qui étaient donnés pour chaque profile. Il n'avait pas le temps pour s'attarder la dessus et faire des cours personnalisés. Il appartenait à ceux qui venaient s'entraîner ici de connaître leurs forces et leurs faiblesses et de s'entraîner de manière à corriger leurs défauts. En effet, il ne leur servait à rien de rester sur un atelier dont ils avaient déjà la maîtrise par confort.

A vu de nez une petite trentaine. Ils sont destinés aux missions sur le front ceux-là donc on n'aura pas besoin d'y aller de mains mortes. Autant qu'ils s'habituent dès le début. Donc programme d'entraînement de 2 semaines et après on ne les reverra probablement plus sauf peut être en mission s'ils savent s'en tirer. Il ne seront pas là avant une bonne demi-heure. Que voulez vous faire en attendant ? On peut toujours se prendre un café juste à côté ...

Anthony continuait l'air de rien d'éplucher le formulaire qu'on lui avait remis pour voir s'il n'avait pas manqué une information importante mais ne trouva rien d'autre à ajouter. Anthony releva la tête pour regarder l'agent Barnes qui vu sa tête n'avait pas compris l'humour dans sa dernière proposition. Il fallait se rendre à l'évidence, il n'y avait rien de particulier à faire en attendant les sbires et l'agent Barnes était suffisamment froid pour repousser à lui seul une horde de call girls en manque d'affection donc Anthony se voyait mal boire du thé et manger des petits fours en compagnie de cet homme. Il ne serrait pas facile de le garder à l'oeil malgré ce que lui avait demandé un de ses supérieurs.En effet l'agent Barnes était très peu communicatif.

Non plus sérieusement, vous pouvez toujours faire un tour du parcours pour votre si la difficulté est assez importante à vos yeux pour les nouveaux arrivant. En attendant, je vais jeter un oeil vite fait au matériel pour voir si tout est bon pour le début du test.

Il n'était pas rare qu'au cours d'un entraînement les choses se passent mal ou dégénèrent et que le matériel soit endommagé. Anthony s'approcha de l'armoire où étaient rangés les armes pour l'entraînement au tir puis commença à les inspecter rapidement une part en une en tirant quelques balles dans la tête d'une des cibles en face du champ de tir. Il faisait les choses de manière mécanique sans trop y prêter attention. Il regardait l'arme , enlevait la sécurité, tirait une ou deux balles bien placées et changeait d'arme. L'inspection finie, Anthony retourna voir l'agent Barnes. Les recrues allaient commencer à arriver d'une seconde à l'autre.

La porte de la salle d'ouvrît rapidement puis les sbires commencèrent à affluer. A défaut d'être des foudres de guerre, la plupart avaient au moins le mérite d'être ponctuels. Comme d'habitude on pouvait voir une certaine forme de doute sur leurs visages, beaucoup ne savaient pas ce qu'ils venaient faire ici. Il était temps de remettre les pendules à l'heure. Ils étaient assez surpris de reconnaître l'agent Barnes mais ne connaissaient pas Anthony. Cela le frustrait un peu dans la mesure où il avait l'impression qu'on lui volait la vedette mais ce n'était pas important. C'était lui le Taskmaster.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

En avant mauvaises troupes !




Bucky et Anthony.




Il se retint très fortement de lever les yeux aux ciels. Les remarques du bonhomme commençait plus ou moins à lui taper sur le système. Il commençait également à lui mettre une étiquette sur la tête. Pour l'instant il pouvait lui mettre l'étiquette de beau parleur, d'un homme avec un ego qui semblait bien pourvu et qui bombait le torse à la moindre occasion.

Au moins, on pouvait admettre qu'il savait de quoi il parlait. Ce qui n'était pas vraiment son cas. 30 bonhommes qui voulaient montrer ce qu'ils valaient ? Comment allaient-ils faire pour pouvoir voir qui pouvait faire un bon élément ? Il se pinça l'arrête du nez et regarda l'homme de travers lors de sa dernière phrase. Croyait-il vraiment qu'ils allaient pouvoir faire copain copain ? Euh... Vivement qu'il ai terminé cette foutue tâche. Il aimait quand même bien avoir sa tranquillité et faire ses missions tout seul. Même si en ce moment, il ne pouvait pas de trop. Une des conséquences de sa mission ratée début juin... Aller rechercher Captain America et déserter pendant plus de deux semaines étaient apparemment très mal vu par l'organisation. Même si elle n'avait aucunement connaissance de la première partie.

Aux derniers mots du bruns, James s'éloigna quelque peu de ce dernier pour aller faire un tour sur les différentes parties du test. Il changea quelques petits trucs avant qu'il n'entende des tirs venant de l'autre coté de la salle. Un reflex plus tard et James pointait son arme sur l'origine du bruit avant de se rendre compte que c'était son « partenaire du jour ». Il souffla lourdement avant de baisser son arme. Un reflex plus qu'autre chose en faite. Il fallait vraiment qu'il se contrôle sur ce genre de chose. Il rangea son arme rapidement après ça avant que l'homme ne se retourne et il le fixa durement avant de se rapprocher de lui et que la porte ne s'ouvre.

Il se tendit rapidement avant de les voir se mettre face à eux. Il était droit, les mains dans le dos mais il n'était pas sourd. Il entendait les murmures qui passaient dans les rangs sur le fait qu'il soit là. Génial. Même les nouvelles recrues le connaissaient déjà. Il se retint de grogner et se tourna vers son « partenaire » qui semblait aussi agacé que lui. Il passa une main dans ses cheveux avant de reporter son attention pour ces nouvelles recrues.

Il y avait de tout. Des grands, des maigres, des petits, des musclés. Il en voyait quelques uns qui pouvaient plus ou moins tenir la route mais les autres pourraient seulement tenir une arme et servir de chair à canon pour les prochaines missions suicides que le commandement avait prévu. Il les regarda encore quelques minutes de plus avant de voir que le bonhomme à coté de lui faisait de même avec un tête d'énervé. Il reporta son regard sur les hommes devant lui et prit une inspiration avant de commencer à parler. Il ne savait pas quoi dire mais il allait parler.

  - Bon... Nous allons donc commencer. Je me présente, Agent Barnes. Pas un mot sur le reste où il risque de vous arriver des bricoles bien plus vite que prévu. Lui c'est celui dont vous devez avoir peur. C'est l'Agent Master. C'est lui qui va vous noter. Moi je vous tape dessus.

A ces mots, un sourire pervers écarta ses lèvres et il planta des mains dans ses poches.

- Vous êtes ici parce qu'HYDRA à juger bon de vous faire passer devant nous pour vous assigner ensuite. Nous sommes tous ici pour faire face à l'Amérique et à ses symboles. Comme la dit notre dirigeant, elle a vu son plus grand symbole se faire atteindre. Et c'est avec ça que nous allons mettre fin à la perfidie de l'Amérique. Vous êtes d'accord avec ça, vous êtes à votre place. Sinon...

Il laissa sa phrase en suspend en se demandant si il était d'accord avec ça. C'était une question qu'il se posait souvent en se moment... Il se retourna vers son partenaire alors que celui le regardait toujours et lui fit signe. Il avait déjà trop parler. A lui de faire son truc.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

En avant mauvaises troupes ! [Pv Barnes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork
» Dépot d'arme/avant poste ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Reste des USA-