compteur


 

Partagez | .
 

 A la recherche du Bifrost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
VIP
Messages : 266
Emploi : Empêcheur de Loki en rond


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A la recherche du Bifrost



Appartement de Jane Foster, quelques jours après les évènements de Juin.


« Pourquoi donc un de mes compatriotes serait venu sur Midgard ? » La voix du Prince semblait contrariée.

« Je l’ignore, mais les chiffres ne trompent pas. Les détecteurs montrent bien une arrivée par le Bifrost, Thor. Le gouvernement ne t’a pas menti. » Jane recalculait une fois de plus les données qu’elle avait collectées. Après l’assaut sur la Maison Blanche elle avait rapidement remarqué des anomalies mais Thor avait été particulièrement occupé. Ils ne s’étaient revus qu’aujourd’hui, après que ce dernier ait reçu la requête du Président Palmer.

«  Je vois… Je dois aller voir ce qu’il en est pour éclaircir tout cela et en apprendre plus sur l’identité de l’asgardien présent. » La voix était déterminée. Thor n’aimait pas cela. Odin n’enverrait pas un de ses compatriotes sans bonnes raisons. Même s’il avait quitté Asgard sous la bénédiction de son paternel, le Prince ne voulait se résoudre à y retourner en quête de réponse. Il se devait d’éclaircir cela seul. De plus, son instinct lui soufflait d’agir de la sorte.

« Je viens avec toi ! » Jane avait quitté ses ordinateurs pour venir se planter devant l’asgardien. Elle aussi faisait preuve de détermination.

« Non Jane. Je vais probablement avoir besoin de toi ici. Toute cette affaire a une sonorité dérangeante. J’aimerais que tu continues tes recherches en les étendant sur la surface de Midgard. » Lorsque les choses l’inquiétaient, Thor renommait la Terre par le nom attribué en Asgard. « Je te contacte très vite. » Ne laissant le temps à Jane de répondre, il l’enlaça avec tendresse avant de l’embrasser. Puis, il se détourna d’elle, s’empara de Mjolnir et quitta l’appartement non sans s’être une dernière fois retourné pour regarder la belle new yorkaise, lui dévoilant son plus beau et rassurant sourire.


Ruines du Cube, quelques minutes plus tard.


Un vent terrible soufflait sur les décombres de l’immense bâtiment. De sa gueule qui s’extirpait des entrailles de la terre il ne restait que des gravats. Sous ces débris, il était bien difficile de connaître l’état de la structure. Thor était encore à distance, observant le lieu. Pour l’occasion, il avait quitté les habits midgardiens qu’il avait adoptés depuis son départ d’Asgard et avait revêtu sa tunique de dieu. Une odeur de danger planait, sans qu’il ne puisse en comprendre les origines. Au loin dans le ciel, planait deux oiseaux fuligineux qui semblaient attendre une charogne à dévorer.
Le regard du dieu observait l’équipe de scientifiques déjà à l’œuvre. Le gouvernement américain n’avait pas traîné. Auparavant ce genre de mission aurait été dévolu au SHIELD, mais l’organisme n’existait plus. Et d’après leurs uniformes, la NASA, aidée par l’armée, avait pris le relais de ce genre d’opération. Thor s’avança vers les scientifiquesalors qu’un militaire venait à sa rencontre.

« Prince d’Asgard, je suis le Colonel Riggs du 68ème escadron de Marine. C’est un honneur de faire votre rencontre. » Dit-il d’un ton solennel, particulièrement martial.

« Merci Colonel. Quel est la situation ? » Lui demanda le dieu, sans plus de fioritures.

«  Les lieux ont été sécurisés. Il ne reste plus grand chose de la base. Toutefois, les premières sondes indiquent qu’un passage existe toujours, mais il est particulièrement étroit et mène aux profondeurs du complexe, ce qui tombe bien puisque notre objectif s’y trouve. Il est impossible de savoir si la salle de surveillance existe toujours, nous avons perdu le contact avec les robots sondes à chaque fois qu’elles arrivaient au quarante deuxième sous-sol. Les enregistrements de surveillance se trouveraient quatre étages dessous. Mais venez, je vais vous montrer tout cela sur les plans. »

Le Champion d’Asgard suivit le militaire jusqu’à une tente. Là, le colonel déploya une carte du Cube. Il lui fit un brief rapide sur les installations. Apparemment, les trente-trois premiers étages étaient ravagés et il fallait rejoindre les étages inférieurs en rappel. Cela ne posait guère de problème au fils d’Odin. Là, les explications devinrent plus techniques. La plupart des chemins étaient détruits et il fallait naviguer dans un lieu dépourvu de lumière. Il expliqua que les trois sondes envoyées avaient cessé de fonctionner dans la même partie. Les experts penchaient pour un problème de magnétisme qui affectait l’ingénieure robotique. Thor prit soin de se souvenir de ce lieu, souhaitant éclaircie ce mystère. La suite serait, dans tous les cas plus complexe puisqu’il devrait avancer à l’aveugle. Il mémorisa les plans des différents étages qui le mèneraient à son objectif, mais il savait pertinemment qu’à la suite des explosions, l’intégrité des parois et des couloirs seraient chamboulés. Bref, il se jetait à l’aveugle dans un piège de pierre et d’acier. Un plan intéressant, se dit-il.

Quelques minutes après être entré dans la tente, le Prince en sortit, suivi comme son ombre par le militaire. Ce dernier commença à beugler à l’intention de ses hommes et des scientifiques des ordres. Thor avait été équipé d’un système de communication et toute l’équipe devait se tenir prêt à l’aider dans ses investigations. Mais pour l’heure, il était temps d’amorcer la grande descente. L’asgardien, pour l’occasion, avait été équipé d’une torche, d’une autre de rechange et de différents bâtons lumineux.
D’un pas décidé, il s’avança vers le Cube. Sans demander d’aide, il effectua quelques recherches au-dessus des ruines qui lui permirent de trouver le passage lui permettant d’entrer. Là, il craqua un premier bâton de lumière qu’il jeta dans le trou. Son regard observa avec attention la chute. Effectivement, il passage était étroit, ce qui finalement l’arrangeait. De la même façon, il y avait plusieurs plateformes qui faisaient que la chute n’allait pas être si importante et pourrait offrir des moments de répit. Thor regarda une dernière fois le Colonel. Il lui fit un petit signe de la tête lui indiquant que la mission allait pouvoir commencer. Le militaire se rapprocha de lui avec une corde afin d’effectuer la descente en rappel. Le Champion d’Asgard eut un petit sourire amusé et, avant que Riggs ne l’ait rejoint, il sauta dans le trou qui menait à l’obscurité infernale.


lumos maxima


Riders on the Storm
Into this world we're thrown
   
   ©Kali'


Dernière édition par Thor Odinson le Mer 26 Nov - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VIP
Messages : 266
Emploi : Empêcheur de Loki en rond


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A la recherche du Bifrost



Intérieur du Cube, quelques secondes après le début de la chute.


Thor se laissait tomber, ralentissant la chute avec ses bras. De temps à autre, il atterrissait sur un restant de sol, ce qui lui permettait de prendre le temps d’analyser la situation. Mais déjà il était difficile de savoir où il en était. Il jetait un coup d’œil vers le haut mais déjà le trou par lequel il avait amorcé sa descente ne représentait plus qu’un infime interstice lumineux.
Une nouvelle fois, il lança en contrebas un bâton lumineux, ce qui lui permit de constater qu’il s’approchait du but. Une dizaine de mètres tout au plus le séparait du trente quatrième étage qui était l’objectif premier. Après il savait qu’il serait dans une situation plus difficile puisque rien ne l’aiderait plus, Riggs ayant été assez explicite quant à l’utilité dérisoire des plans.

Un nouveau bond et Thor se dirigea rapidement vers l’étage où le contact avait été perdu avec les robots. L’ultime atterrissage fut rude et l’asgardien posa un genou au sol. Plus aucune lumière ne subsistait en ces lieux. Non pas que l’électricité ne fonctionnait plus, mais tous les éclairages avaient été ravagés. Il sortit sa lampe torche et l’alluma, faisant le tour de la pièce.
Comme prévu, tout était détruit dans ce lieu. Il avait appris que de terribles combats avaient eu lieu ici, mais le gouvernement lui-même n’avait pas souhaité en révéler plus. Une grande partie des évènements leur était connu, mais ils espéraient que le géant asgardien puisse leur fournir les enregistrements vidéo. Ils devaient connaître avec exactitude l’état du Cube et ce qui pourrait en être récupéré. De la même façon, la liste des évadés devaient être mise à jour. Outre Graviton, qu’ils espéraient mort, il y avait d’autres individus dangereux entre ces murs.

Thor s’était assuré qu’aucun danger n’émaillait son chemin. Mais son instinct lui dictait de se méfier. Ainsi, les sens en éveil, il avança dans le couloir. D’après les plans, un escalier se trouvait à une vingtaine de mètre de lui. Peut-être avait-il été épargné par les déflagrations. Il arriva devant une porte ouverte. De l’autre côté, il put voir les sondes. Ce qu’il observa ne fit que renforcer ses doutes. Il ne s’agissait à coup sûr pas d’un champ magnétique. En effet, les robots avaient été dépouillés de leur substance, et cela ne pouvait pas venir d’une espèce de champ de force. Thor n’était pas seul, il en avait la preuve.

Un dixième de seconde plus tard, la lampe que tenait Thor lui échappa des mains sous l’impulsion d’un coup pas exceptionnellement fort, mais qu’il n’avait senti venir. L’obscurité la plus complète s’imposa à nouveau dans les entrailles de ce qui subsistait du Cube. Un rire sardonique éclata alors. Les sens de l’asgardien avaient bien eu raison de lui imposer la méfiance. Le dieu se retrouvait piéger dans une obscurité totale face à un adversaire qu’il n’avait pas vu venir.

« Hi Hi Hi… Petit homme est perdu dans le noir… » La voix semblait venir de partout. Thor se concentrait pour tenter de déterminer la position de l’ennemi mais cela semblait impossible.

Comment cela se pouvait-il ? Une seconde passa et l’asgardien sentit une entaille sur son bras droit. Le produit d’une lame, il en était certain. Il étouffa un juron, plus par son sentiment de faiblesse que par la douleur somme toute relative pour un guerrier comme lui qui avait traversé des épreuves bien plus terribles. Mais les assauts s’accélérèrent, lacérant les jambes, puis les bras de l’asgardien. Au cours de deux ou trois assauts, il avait entendu la lame se briser sur son armure. L’ennemi ne tentait pas uniquement de l’affaiblir.

« Alors… on se sent tout petit, perdu dans le noir petit homme. Mais cette armure… oui cette armure… elle serait du plus bel effet sur Jeremiah… oui elle serait toute belle, toute brillante... je pourrais revoir la garce brune… oh oui Jeremiah pourrait lui faire la cour et la séduire avec cette belle armure… »

La voix ne respirait pas la lucidité. Aigue, nasillarde et totalement dépravée, voilà tout ce qu’elle semblait traduire.

« Elle aussi en avait une comme celle-ci… » Une nouvelle fois, le couteau entailla Thor. Mais il parvint à éviter que la blessure soit trop profonde au prix d’un réflexe surhumain. Il protégeait désormais principalement sa gorge qu’il savait vulnérable. A plusieurs reprises, le dieu tenta de frapper, mais il ne faisait que lutter contre le vide ce qui commençait à l’enrager à tel point que jusque-là, il n’avait pas prêté attention aux propos du mutant. Il devait trouver une solution… vite !

Une nouvelle salve d’attaque eut lieu. L’ennemi ne rigolait plus et tentait de tuer Thor, il n’y avait plus de doute désormais. L’arme frappait et l’asgardien faisait de son mieux pour protéger sa gorge. Jusque-là, il y parvenait mais il ne tiendrait pas indéfiniment. L’ennemi qui semblait être partout à la fois tenta de désarmer Thor, frappant sa main pour qu’il lâche Mjolnir. Cette fois ce fût une réussite et Thor, se sentant en danger, recula, s’éloignant de son arme. Il entendit alors un grognement. L’erreur de l’ennemi venait de se produire, il tentait de s’emparer du marteau magique. D’un mouvement vif, le Champion d’Asgard tenta de reprendre l’avantage. Il comprit la réussite de son entreprise lorsque son poing heurta de la chair et qu’il entendit, une seconde plus tard, un corps s’encastrer dans un mur. Une chose était sûre, ce monstre était tangible, ce qui rassura le guerrier légendaire.
Reprenant un avantage certain, il conclut qu’il ne devait pas laisser à son ennemi le soin de reprendre l’avantage de l’obscurité. Rapidement, il s’empara de plusieurs bâtons lumineux, les craqua et les envoya partout dans la salle. Il put enfin voir cet ennemi. Petit, grassouillet et avec une paire de lunettes grotesque (à vision nocturne, mais Thor se fichait de ce détail), bref, rien de terrifiant. Thor étouffa un juron en réfléchissant qu’un être si ridicule lui avait infligé des dégâts, même minimes. Il le vit se remettre du coup qu’il venait de subir. Il vit sur son faciès difforme une haine sans limite. Et dans un claquement significatif, il perdit de vue son adversaire qui le frappa dans le dos. La puissance du coup était ridicule mais Thor comprenait désormais un peu mieux ses difficultés. Son ennemi était doté d’une vitesse vertigineuse.

« Un petit gros qui court vite… je m’attendais à mieux en venant ici. » Dit-il en souriant, cherchant à provoquer cet ennemi dont il se savait, désormais, supérieur.

Jeremiah attaqua, une fois de plus. Thor contracta ses muscles. Il étudia avec minutie la façon de se battre de son ennemi. Ses coups ne lui firent pas grand mal et il repéra, petit à petit le schéma. Alors que le mutant allait une fois de plus l’attaquer dans le dos, Thor effectua un mouvement latéral d’esquive. Jeremiah rata sa cible et fut entraîné par son élan. Thor leva alors la main, rappelant à lui Mjolnir. Pris sur son chemin, l’adversaire de l’asgardien rencontra la puissance de l’arme de légende qui le sonna lourdement, lui faisant perdre connaissance. La menace n’était plus. Thor traîna le mutant sur plusieurs mètres, avant de le suspendre à une poutre à moitié écroulée. Il lui lia les bras pour le maintenir dans les airs, le privant de la force de ses jambes. Il avertit l’équipe à la surface de sa découverte puis reprit son exploration.
L’interroger aurait été intéressant, néanmoins, il n’avait pas le temps d’attendre dans les décombres. Il le récupèrerait pour rejoindre la surface, là il aurait le temps de poursuivre son avancée. Quittant le mutant, il se remit en route vers son objectif. C’est à cet instant qu’il repensa à ce que Jeremiah avait dit. Il avait parlé d’une femme en armure. Et si c’était elle ? Non, cela semblait impossible et de nombreuses femmes asgardiennes portaient l’armure pour aller au combat. Il devait en avoir le cœur net et cela viendrait huit étages plus bas.

Thor continua donc son avancée dans le couloir, arrivant à l’escalier qu’il espérait voir praticable. Certes ce mot était fort, mais il put constater qu’il avait de quoi descendre de quelques étages en se faufilant dans les décombres et en effectuant les sauts nécessaires. Il jeta un coup d’œil à son matériel, constatant qu’il ne lui restait plus qu’un seul bâton lumineux et la lampe torche de secours. Il avait ramassé un trait de lumière sur le sol et profiterait de son éclairage jusque sa mort. Toutefois, rien de tout ceci ne causa de difficultés au Champion des neuf Royaumes qui se retrouva au trente neuvième étage. Là l’escalier était totalement bouché, il fallait trouver une autre solution. Il s’engouffra alors dans ce qui restait de ce palier.

Des arcs électriques fendaient le sol, reliant deux câbles. Cela offrait à cet endroit lugubre un peu de luminosité qui ne lui donnait toutefois guère des allures de paradis. Mais cet éclairage permit à Thor,  dont le bâton lumineux venait de rendre l’âme, d’avancer dans les décombres. Le chemin était particulièrement sinueux et difficile. Il progressait à travers les salles en évitant les obstacles que les explosions avaient créés un peu partout. Ramper, escalader, cela n’avait jamais posé de problème à l’asgardien. Toutefois, la tête lui tournait légèrement. Il ne lui fallut guère de temps pour conclure que l’oxygène était rare dans cette partie du complexe et que les mouvements qu’il avait à accomplir pompaient les maigres réserves.

Dans la pièce suivante, il trouva un trou béant qui lui permit de rejoindre l’étage inférieur. Il se retrouvait dans une salle minuscule d’où émanait des odeurs pestilentielles. Il reconnut rapidement les senteurs de la décomposition qui naissaient bien souvent dans les charniers nés des champs de bataille. Il y avait de nombreuses personnes dans cette base et beaucoup furent écraseées.
Il s’extirpa avec difficulté de ce qui semblait être une cellule et identifia d’où venait la dérangeant fragrance. Une dizaine de cadavres gisaient. Certains provenaient de corps pris sous les éboulements de pierre. Mais deux ou trois semblaient avoir été démembrés. Thor observa les cadavres. Il tenta de transmettre ses observations à Riggs, mais le système de radio ne passait plus. Une fois de plus, le poil de l’asgardien se hérissa. Tout cela ne lui disait rien qui vaille. Il fallait avancer.
Il se retrouva dans une immense salle. Il comprit qu’il s’agissait d’un étage abritant une prison. Là il vit des armes. Il était sans nul doute dans la salle où se trouvaient et se préparaient les gardes. Il vit de loin la porte de l’ascenseur. Pour le coup, il n’avait guère de doute, s’il voulait accélérer le pas, le chemin le plus rapide était devant lui. Il ouvrit sans difficulté la cage. Utilisant sa lampe torche, il sonda les lieux. Rien de problématique pour le géant qui entama une descente en rappel, utilisant les câbles de l’ascenseur.

Quelques secondes plus tard, Mjolnir défonça les portes laissant passer un Thor qui sentait que sa mission touchait enfin au but. Il avait repéré sur le plan cet étage et savait qu’il était tout proche de son objectif. Il prit le chemin de droite, le plus rapide. Il avança rapidement à travers les décombres. Ici, les dégâts avaient été minimes et l’électricité fonctionnait encore. Riggs avait informé Thor de cette éventualité, la salle de contrôle et de surveillance s’y trouvait et bénéficiait d’une protection accrue ainsi que d’un générateur propre. Au cours de sa marche, Thor croisa encore quelques cadavres. Ceux-là avaient été victime d’une attaque. Et celui qui les avait attaqués était doté d’un équipement impressionnant, ou d’une force terrible mêlé à un esprit malade.
Enfin Thor fit face à la salle de contrôle. Il y trouverait les vidéos de surveillance. Le colonel lui avait donné le code qui lui permettrait de pénétrer dans ce lieu. Pour une fois, tout marcha comme le plan l’avait prévu. Une fois dans la salle de commande, Thor se dirigea vers un ordinateur. Il ne savait où chercher et avait besoin d’aide. Sa radio ne fonctionnant plus ici, il ne savait vers qui se tourner. Il effectua quelques recherches, se trouvant bloquer très vite par divers mot de passe et une façon de s’organiser très différente de ce qu’il connaissait sur Asgard. Il avait besoin de Jane… et se rappela qu’elle lui avait donné un moyen de la contacter. Il se replongea sur l’ordinateur et effectua les quelques manipulations que Jane lui avait apprises. Rapidement, sur l’écran principal son visage apparut.

« Thor mon amour ! Je suis heureuse de te voir. Comment vas-tu ? » Dit-elle inquiète.

« J’ai fait une rencontre déplaisante, mais je vais bien Jane. J’ai besoin de ton aide pour me sortir des griffes de cette satanée machine midgardienne. » Dit-il en lui adressant un sourire malgré son énervement face à l’informatique terrestre.

« Dis-moi ce que tu cherches, je vais te trouver ça. »

« J’ai besoin des images de surveillance lors de l’assaut sur le Cube. Trouve-moi quel était l’asgardien présent. Et récupère par la suite un maximum d’information que tu enverras à Stark. »La détermination du Prince d’Asgard était palpable.

« Bien, je m’y met. » Dit-elle alors que son regard se plongeait déjà sur son clavier.

Au rythme des doigts de Jane sur son clavier, Thor découvrait les informations relatives au Cube. Il se fichait de la plupart des données apparaissant sur l’écran, mais n’ignorait pas qu’Iron Man saurait quoi faire de ces trésors. Puis, enfin apparut ce qu’il était venu chercher. Depuis sa rencontre avec le mutant dégénéré, il s’attendait à cette nouvelle. Sur l’écran apparut Lady Sif, laissant Thor un instant sans voix.

Derrière la porte, un rugissement terrible se fit entendre…

lumos maxima


Riders on the Storm
Into this world we're thrown
   
   ©Kali'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VIP
Messages : 266
Emploi : Empêcheur de Loki en rond


Feuille de personnage
Pouvoirs:
A la recherche du Bifrost




Que faisait-elle là ? Pourquoi Odin l’aurait-il envoyé en mission sur Midgard. Que diable cachait cet endroit ? Thor réfléchissait à vive allure. Et oui, parfois, cela lui arrivait. Mais cela ne lui réussissait guère car il ne trouvait pas les réponses. Lui absent d’Asgard, pourquoi Odin aurait-il envoyé sur Terre l’atout principal des défenses de la Cité ? Tout ceci n’avait aucun sens…

Au fond de la salle, des hurlements terribles se heurtaient à la paroi de métal. Mais il n’y avait pas que ça. Des bruits sourds résonnaient à intervalle plus ou moins régulier. Mais Thor n’y prêtait encore qu’une faible attention. Son regard d’aigle ne quittait pas le moniteur qui dévoilait la crinière brune de la déesse nordique au sang chaud. Il devait en savoir plus. Il accéléra alors le flux des images, cherchant à connaître la raison de cette présence. Odin n’aurait jamais permis que l’un des siens prenne part dans un conflit qui ne concernait pas Asgard.
La vidéo en avance rapide, il observait les combats. Il vit la menace que représentait ce type qui ne ressemblait pas à grand-chose mais qui semblait manipuler la gravité. Sans la Belle Dame, ces pauvres midgardiens seraient sans doute morts. Enfin il vit ce qui avait sans doute motivé la venue de Sif. Thor n’eut aucun mal à reconnaître l’artefact qu’elle avait récupéré. Ainsi donc le SHIELD avait en sa possession un bâton de berseker. Mauvais plan… mauvaise idée. C’était tellement terrien de s’approprier des forces qu’ils ne savaient maîtriser. Et pourtant ce n’est pas comme s’il n’avait pas eu une expérience accablante avec le Tesseract.

Le bruit avait cessé.

L’esprit de Thor était accaparé par ce qu’il venait de découvrir. Certes l’objectif était important, il ne fallait pas laisser entre des mains maléfiques ce genre de pouvoir. L’utilité d’envoyer Sif, délaissant la protection du Royaume était toutefois bien relative. Tout ceci ne ressemblait pas à ce qu’Odin pouvait faire habituellement. Thor se redressa lentement, ses yeux quittant l’écran. Il était inutile de s’attarder ici.

« As-tu tout récupérer Jane ? » Dit-il d’une voix masquant parfaitement son trouble.

« Non, il y a des tonnes d’informations. Cela risque de prendre du temps. » Dit-elle, le regard fasciné par ce flux continu de secrets.

« Bien. Je ne peux m’attarder ici m… »



De l’autre côté des Etats-Unis, l’écran venait de se brouiller. Sur son écran, Jane pouvait lire CONNECTION LOST. Une angoisse s’empara alors de la scientifique de génie.



La base avait tremblé sous le choc. Le dieu n’avait quant à lui pas connu un tel choc depuis la bataille de la Maison Blanche. Là-bas il avait connu ce qu’il détestait et n’avait que rarement goûté, la défaite. Sans trop de difficultés, le Dieu se releva, des petits cailloux, vestiges de l’impact dans le mur qu’il avait créé tombant de son armure. Son regard chercha celui qui était à l’origine de cet assaut fourbe. Un hurlement ressemblant à une espèce de rire inhumain résonna. Thor vit enfin son agresseur et la stupéfaction s’empara de lui. Le fils de Coul, paix à son âme, avait feint la surprise lorsque Thor lui en avait parlé, mais les terriens avaient également leur forme de bilgesnipe. Immense, environ deux mètres trente, écailleux à souhait, des cornes magnifiques, voilà un adversaire qui plaisait au Champion d’Asgard. Le temps de lui régler son compte, il devrait penser à autre chose que ce vent venant d’Asgard qui ne lui semblait pas raisonnable.

« Est-ce que tu parles… chose ? Si tel est le cas, je suis Thor, Prince d’Asgard et j’accepte te reddition. Cela est ton unique chance. » Le héros des neuf Royaumes avait repris ses esprits. Fier mais juste, il offrait à son ennemi la chance de se sauver.

« BEEEEEUUUWWAAAAHHHHHHHH !!!! » Hurla le monstre dans une sonorité gutturale.

« Bien, je crois pouvoir dire que tu ne parles pas… » Acheva le divin, son marteau tournoyant dans sa main.

Un pas… puis deux… le géant d’Asgard se mit en route vers la créature reptilienne qui devait déjà s’imaginer l’éventrer de la même manière que les pauvres hères qui étaient tombés entre ses pattes griffues. Puis le combat débuta enfin. D’un mouvement d’une célérité divine, Thor asséna un coup mjolniresque dans le ventre du reptile ( ?). La puissance du choc provoqua de nouveau des tremblements dans la structure.


Sommet du Cube, au même moment.


« Eloignez-vous d’ici immédiatement ! Repli général vers le campement !!! »

Le Colonel Riggs hurlait ses ordres à ses hommes et aux scientifiques qui relevaient de nouvelles mesures. Pour la deuxième fois en quelques secondes le bâtiment entier vacillait sur lui-même. La charpente déjà fortement endommagée semblait ne plus tenir longtemps et devoir s’écrouler dans les minutes qui suivraient, ne laissant qu’un trou béant dans le sol.


Salle de contrôle.


Sur un adversaire ordinaire, le coup qu’avait porté le dieu de la foudre aurait été synonyme de mort instantanée. Mais le monstre n’avait rien d’ordinaire et il se releva à son tour, poussant un beuglement sourd.

« Oh, je crois que la bêbête est fâchée. » Dit Thor d’une voix moqueuse.

L’objet d’expérience se rua sur l’asgardien avec toute la rage qu’il avait accumulée. Pas de doute, son seul objectif était d’anéantir ce petit homme qui se croyait tant supérieur. Ivre d’une colère sourde, il arriva au contact de l’Avenger. Les coups pleuvaient, sans réellement inquiéter Thor qui montrait une supériorité à toute épreuve. Toutefois le monstre avait une grande résistance et le combat offrait une belle distraction à Thor. La puissance développée par les deux protagonistes provoquait des déflagrations de souffle qui ne faisaient qu’ébranler plus encore la structure qui commençait à s’écrouler par endroit. C’est ainsi, alors qu’un pan de plafond s’écroula sur son dos que le natif d’Asgard perdit un peu de son avantage. Frappant,  lacérant, le reptilien ne lâchait pas sa proie. Thor tenta une contre-attaque par un coup de pied circulaire, mais son adversaire parvint à tourner cet assaut à son avantage. Dans sa gueule immense, il attrapa la jambe du dieu et commença à la mordre, débutant un broyage méticuleux. Dans un mouvement réflexe, Mjolnir était la solution ultime. Le marteau partit loin derrière le monstre avant de revenir à la vitesse de l’éclair, le frappant à la nuque.

Le sur-reptile lâcha prise et fut projeté vers l’avant. Thor chût lourdement. Il tenta de se relever mais la douleur était terrible. Le muscle blessé par l’Omega avait une fois de plus été touché. Il lui faudrait des soins… rapidement. Ignorant la douleur, il s’appuya sur les autres muscles de son corps, et Odin sait qu’il en a beaucoup, pour se relever. Mjolnir en main, il attendit que son ennemi se relève, chose qui ne tarda pas à se produire.
Le bilgesnipe terrestre semblait également mal en point. Ses pas étaient moins assurés, titubant même. Un nouveau tremblement se produisit. Cette fois-ci, il ne voulait plus s’arrêter. Thor comprit alors que tout allait s’écrouler et qu’il était sur le point de se retrouver piéger dans une prison de pierre et d’acier. L’arme mythique se mit alors à tournoyer dans son poing serré. Son regard de prédateur ne quittait son ennemi qui préparait une ultime escarmouche. Mais dans l’esprit de Thor, l’heure de l’estocade finale avait sonné.
Le monstre avait dessiné le moment et il se jeta sur le malotru qui se refusait à lui. En réalité, le glas avait déjà sonné pour lui, mais il l’ignorait encore. Alors qu’il n’était plus qu’à un mètre de l’asgardien, ce dernier leva son arme vers les cieux. Une déflagration suivit. Ceux qui connaissaient le dieu n’ignoraient rien de la signification de ce vrombissement. Le tonnerre venait de retentir, annonciateur de la foudre. Celle-ci vint frapper l’ennemi qui s’écroula sous le coup, son corps calciné.

Thor tomba à genou, sa jambe lui faisant défaut. L’assaut qu’il venait de conclure avait puisé dans ses forces. Plus que jamais il ressentait le manque d’oxygène et sa tête tournait. La base ne pouvait en supporter plus. Des craquements sinistres se firent entendre, annonciateurs de la fin imminente. Puis tout s’effondra, dans une obscurité qu’Hell lui-même n’aurait pas renié.


Sommet du Cube, quelques secondes après que la base ne se soit effondrée.


Le Colonel Riggs regardait ce qui n’était désormais plus qu’un cratère d’une profondeur incroyable. Le Cube n’était plus et il n’y avait plus rien à récupérer. Cela n’était pas si grave en soit. La seule réelle perte venait de celui bloqué dans les décombres. Thor était un soutien inestimable pour la nation, le militaire le savait. Hydra avait encore remporté une victoire, sans avoir eu à combattre.
Des décombres, un nouveau craquement se fit entendre. Cela n’arrêtait pas, comme si la pierre hurlait ses derniers tourments. Puis un suivant, un peu plus puissant. Finalement, une explosion terrible retentit. Une ombre s’échappa du trou béant. Riggs le reconnut à la cape rouge flottant dans les airs. Thor avait survécu et il quittait les lieux.

« Bien, je crois que le débriefing sera pour une prochaine fois. » Dit-il d’une voix résignée.


Suite de la mission:
 



lumos maxima



Riders on the Storm
Into this world we're thrown
   
   ©Kali'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche du Bifrost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la recherche du Bifrost
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Reste des USA-