compteur


 

Partagez | .
 

 ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

history was changed
Mason Terry Mindus



Mason ouvrit les yeux, les tirs fusaient autour de lui, il sentait son sang s'écouler et coller a son uniforme, les shrapnels ne semblait pas s'être enfoncés profondément mais il aurait besoin de les retirer très vite. Hill tirait sur le docteur ainsi que tout les membres du groupe, le combat était féroce et Hall perdait peu à peu ses forces. Mason sentit ses sens revenir peu à peu, le bruit était infernal, la battisse tremblait, tous ses sens étaient surchargés d'information et il sentit qu'un mal de crâne faisait son apparition, Mason palpa le casque, ce dernier avait protégé son précieux crâne, il se releva, serrant le dents sous la douleur causé par les schrapnels qui déchiraient sa chaire. Il DEVAIT se relever, il n'allait pas mourir ici. Il ne voulait pas mourir ici. Hill ordonna l'évacuation, Mason la considera avec effroie. était-elle folle? Ils allaient tous mourir ici et elle voulait rester? Si il n'avait pas une couverture à faire tenir il aurait fuit depuis très longtemps.

Mason se leva avec difficulté, Hall pulsait de puissance brute, comment un si petit corps pouvait retenir une telle puissance?  Il retrouva son pistolet et s'en servit dès qu'il l'eut ramassé, faisant pleuvoir un déluge de balle jusqu'à épuisement du chargeur, il finit par lancer l'arme avec un hurlement de rage et de frustration. Que tous ces connards aille se faire voir! Les objets tournoyant autour de Graviton arrêtaient la plupart des projectiles, se bâtiment allait s'effondrer et ils restaient? Quelle bande d'abrutis, d'idiots idéalistes et de... de... il ne trouvait même plus de mot pour qualifier leur bêtise. Il ne voulait pas crever ici, il ne devait pas crever ici. Sa fille, qu'allait-elle devenir? Et Stark? Ce salaud n'avait pas encore payé ses dettes. Mason commença à suffoquer, la poussière encombrait ses voies respiratoires, il devait évacuer cet endroit au plus vite si il ne souhaitait pas crever comme un chien.


Qui a éteint la lumière?:
 

Tous le monde avait épuisé ses munitions et Mason, pétrifié à l'idée de crever ici, commença à hurler qu'il fallait vraiment se tirer de là, il entama un sprint à travers les escaliers, il n'aimait aucun de ces types et n'allait certainement pas mourir pour l'un d'entre eux, il pensa fort à sa fille, une larme perla au coin d'un de ces yeux à la simple idée qu'elle ait à vivre sans son père, et en sachant qu'il aura été un criminel, et pas celui qui aura sacrifié son âme pour rendre à Stark la monnaie de sa pièce. Il poussa un hurlement de rage et accéléra la cadence, le sol trembla une nouvelle fois et une brèche se forma sous ses pieds alors qu'il grimpait les escaliers, fendant le béton comme si de rien n'était, Mason vit l'obstacle trop tard et son pied se coinça, il s'étala de tout son long et, en tentant de se relever, un nouvelle secousse le fit basculer en arrière, il sentit son corps frapper avec violence le béton et il sentit surtout sa jambe faire un angle qu'elle n'aurait jamais dut faire. Il hurla de douleur. Un bras et une jambe en moins, il n'avait aucune chance de sortir d'ici en vie. Il tenta de se relever mais il était à bout de force, sa volonté s'émiettait peu à peu. Il sentit alors une main puissante le saisir et à travers le chaos et la fumée il vit le profil déterminé de Kowalski qui l'aidait à sortir de cet enfer.

*Connard, moi aussi si j'avais pas un bras et une jambe en moins je ferrait le malin.*

Il tenta de marcher lui aussi afin de ne pas trop ralentir son sauveur et surtout pour sortir de ce tombeau au plus vite. Il se demandait si avec tout ce bordel le cristal n'était pas parti de sa poche. Il rigola à cette pensée mais finit par tousser à cause de la poussière. Lorsque la lumière du jour fit son apparition, il sentit une douce brise le rafraîchir avant que le bâtiment qui finissait de s'effondrer sur lui même ne lui renvoi un souffle chaud et chargé de poussière dans le dos, le faisant de nouveau tousser. Kowalski l'aida ensuite à se poser avec toute la délicatesse possible, c'est à dire très peu, sur le sol. Mason se demanda comment il allait s'en sortir maintenant, il aurait dut tous les laisser crever là dessous.


Dernière édition par Mason Terry Mindus le Dim 13 Juil - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Mason Terry Mindus' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

history was changed
Nom du joueur

Sonné par la riposte de Graviton, Jack se releva avec difficulté. Il passa en revue son corps pour détecter une éventuelle fracture mais rien de bien important à première vue. En revanche, son armure a subit des dommages qu'il faudrait réparer au plus vite s'il voulait finir cette mission en vie. Son bras droit provoquait sans cesse de petites étincelles. Son gant électrique risque d'accentuer le problème mais Lame Noire s'en moquait éperdument. Il sortira d'ici, ne serait-ce que pour pouvoir retourner à ses recherches pour retourner sur Gamaïa avec Echo.

Hill tenta de raisonner l'ex-scientifique qui ne cessait de les narguer. Oui, le S.H.I.E.L.D. était ce qu'il y avait de pire en ce qui concerne les secrets. Mais il avait décidé d'aider les humains malgré ce fait. Le fait de savoir que Graviton faisait partie de l'HYDRA n'étonnait guère le Gamaïen. Sans attendre que celui-ci ne commence le massacre, Hill ordonna une attaque massive sur le professeur qui se solda encore par un échec cuisant. Pourtant, le sédatif administré semble l'avoir affaibli a un point tel qu'il était sûrement possible de le neutraliser sans trop de dégâts. C'est pourquoi Jack se tint aux côtés de son équipe quand Hill ordonna l'évacuation. La lame en main, il était prêt à en découdre, peu lui importait l'état de son armure. Les autres firent de même tandis que l'un des soldats fit voler une pluie de balles sur l'ennemi. L'attaque fut bien sûr amoindrie par les objets qui gravitaient dans la pièces mais ceci offrit une brèche pour Lame Noire qui fonça en direction de Graviton, le gant électrique chargé au maximum. Une lueur bleutée illumina un instant la prison.

Dernière attaque! YAAAAAAAAH!:
 

Jack utilisa toutes ses forces pour toucher Graviton de sa lame. Voyant le danger arriver, Graviton esquive non sans mal. Le Gamaïen enchaîna alors avec une attaque électrique que l'ex-professeur esquiva aussi avec difficulté. Néanmoins, Jack était passé. Il pouvait dès maintenant évacuer la zone en espérant que les autres puissent en profiter pour neutraliser ce puissant ennemi au plus vite. Jack courut le plus vite possible, voyant l'un des soldats tomber. Il s'est cassé la jambe. Cet instant d'inattention coûta cher à Jack qui se prit des décombres en pleine tête. Il les auraient détruit en temps normal. Mais là, il a commit une véritable erreur. Tentant de reprendre ses esprits, d'autres décombres tombèrent, le poussant à laisser un genou à terre. Il tenta d'en détruire quelques un pour se créer un passage mais son gant électrique sauta en même temps que le bras droit de son armure. Si cela continuait ainsi, il risquait de mourir pour de bon. Alors qu'il allait perdre connaissance, il entendit quelqu'un venir près de lui pour l'aider. Il n'arrivait plus à distinguer les visages, c'est pourquoi il se contenta de suivre cet homme, ou cette femme pour sortir enfin de ce cauchemar.

I will survive!:
 


Dernière édition par Jack Reed le Mar 15 Juil - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Jack Reed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Feat : Jaimie Alexander
Messages : 1498
Autre Identité : Rose Chambers

Race : Asgardienne
Localisation : Midgard
Emploi : Guerrière


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Lady Sif

L’agent Hill tenta de rassurer le scientifique, et visiblement cela ne fonctionnait pas, il n’accordait pas sa confiance au SHIELD.. La déesse d’Asgard se tenait à l’écart, sage, quand bien même l’envie de mettre cet homme en pièce bouillonnait en elle. Un court instant, Hall apaisa le jeu, avant de retourner sa veste et d’avouer qu’il était pour Hydra. Sif n’avait jamais entendu parler de cette organisation, mais à en juger la situation et les prisonniers, ces hommes n’avaient plus une once d’humanité. Comment était-il possible de traiter ainsi sa propre espèce? Et c’était pour cette planète en déclin que Thor avait fui Asgard? La colère rongea la guerrière, le bâton Berserker amplifiait ses émotions négatives, l’Ase était réputée pour sa spontanéité mais contradictoirement son contrôle. Avec cet artefact entre les mains, elle-même n’était pas consciente de la puissance qu’elle possédait. Plus de colère, plus de rage, plus de force. Personne ne s'était approchée d'elle, et cela était la meilleure chose à faire.

L'asgardienne leva ses prunelles noisette au ciel. Par Odin, qu'ils cessent de jacasser et qu'ils passent à l'action. Hill essayait toujours de convaincre l'homme de se ranger, Hall s'étendait désormais sur son expérience avec le SHIELD. Mais pendant que ce dernier faisait son monologue. Sif tout comme Maria avait senti le danger arrivé. L'agent du SHIELD ordonna de tirer, Sif se jeta sans attendre sur Hall.

Pour mon dernier lancer !!!!:
 

Elle contrôlait parfaitement le bâton, même si les effets néfastes de cette arme la faisait terriblement souffrir, elle savait quoi faire pour utiliser toute cette rage enfuit. Elle y était presque, elle se savait capable de gagner ce combat, elle était la Déesse de Guerre !

Et pourtant... Sa rage, elle ne l'avait pas contrôlée, elle n'était qu'à quelques mètres du Hall, elle hurla à plein poumon et porta son coup... dans un bloc de béton, le lâche s'est abrité derrière. Sif n'avait aucun doute sur la suite des événements. Hall du user de sa pleine puissance pour la dégager de sa route, mais il réussit . La gravité est plus forte que la colère.

Pour la seconde fois, Sif se retrouva prisonnière sous le poids lourd du monolithe, le bâton coincé entre la paroi et son armure. Trop de facteurs avaient amené la déesse ici, mais un seul homme l'y avait envoyé. Et il le payera dès son retour sur Asgard.

J'emmerde les dés jusqu'au bout:
 

Cette fois-ci, la déesse n'avait rien pour se sauver, et ses blessures anciennes n'avaient pas supporté ce nouveau choc. Pourquoi ? La guerrière avait connu des situations bien plus pénibles et dangereuses au cours de sa longue existence mais jamais, Hô grand jamais, elle n'avait eu autant de peine à tenir un combat. Et jamais elle n'avait échoué lors d'un combat.

Mais elle n'avait pas le temps de se maudire, elle devait à tout prix s'extirper de là, il était hors de question qu'elle ne finisse enfouie sous un tas de poussière. Sif était capable de soulever plus de vingt-cinq tonnes, ce n'était pas un morceau de béton qui allait l'arrêter. Les paumes de ses mains plaquaient contre la paroi lisse, l'asgardienne poussa de toutes ses forces. Son abdomen était écrasé, ses côtes la faisaient terriblement souffrir, et hurler ne lui permettait que de supporter la douleur.

Elle avait besoin d'aider, mais trop fière et bien trop têtue pour demander quoi que ce soit, l'asgardienne se débrouilla seule, au prix de son bras gauche. Lorsqu'elle se glissa sur le sol, le monolithe retomba de tout son poids sur le bras de la déesse. Son bouclier amortit le choc, et ses capacités surhumaines lui évitèrent de perdre son bras.

Épuisée comme elle ne l'avait jamais été, elle récupéra le bâton et s'en servir pour se remettre sur pied. Elle devait sortir d'ici et vite avant que tout ne s’effondre. Et il y avait encore des personnes dans le bâtiment...




Invité, I wonder if I serve the King...
From All The Laws Of Asgard, This Is The One i have Break ! @ ALASKA.

C'est qui le patron?:
 


Dernière édition par Lady Sif le Mar 15 Juil - 12:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Lady Sif' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Bradley Cooper
Messages : 1409
Race : Mutant
Localisation : New York
Emploi : Aucun


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
William Cooper

Le chaos, voilà qui résumait bien la situation. William toujours accouder à la cage d’ascenseur attendait le bon moment pour attaquer à nouveau, il put voir les autres membres de l’équipe attaquer, y compris la déesse de la guerre, qui pour l’occasion se battait avec une étrange arme, une sorte de bâton. Peu de temps après, alors que la déesse avait été renvoyée au loin avec une facilité déconcertante, William vit Hill s’approcher de Graviton. Leur discussion s’acheva par un ordre d’attaque et surtout par une révélation, le docteur Hall était avec l’Hydra. Si William ne savait pas exactement ce qu'était l’Hydra au sens propre des termes, il savait de quoi ce groupe était capable en ayant combattu leurs soldats toute la matinée.

Aussitôt, les forces en présence se mirent en action. Alors qu’il voyait Lame Noire partir à l’assaut et mettre en difficulté Hall, William vérifia le chargeur de son arme, plus que deux balles. La situation était critique, un bras en moins et presque plus de munitions, William pensait qu’ils n’allaient pas s‘en sortir vivant, et ce sentiment s’accentua encore lorsque Graviton fit trembler tout l’édifice à l’aide de son pouvoir. Pendant que William cherchait la meilleure façon se rendre utile, il entendit Hill ordonner l’évacuation, mais cette dernière comptait rester pour en finir au Graviton, ou au moins l’occuper. William aurait tout donné pour être ailleurs en ce moment précis, mais s’il voulait ressortir vivant, il allait devoir se battre.

Il était déjà passé près de la mort, il n’avait rien pu faire, sans un aide extérieur il aurait sans doute passé l’arme à gauche. Il avait appris qu’il ne devait sa survie qu’à Sif. S’il lui était énormément reconnaissant pour son geste, à présent il allait devoir faire front, il était hors de question qu’il assiste à leur mort sans rien faire. Deux balles dans son chargeur, bien il allait faire en sorte qu’elle soit des plus destructrices. Il sortit de son couvert juste à temps pour voir un énorme bloc de pierre traverser la salle avec pour seule résistance l’asgardienne. William grimaça quand le bloc heurta le mur, même si l’asgardienne était solide un tel acharnement du destin devait faire bien mal.

Geronimo !!!:
 

Cherchant à être le plus immobile possible, William s’appuya sur son bras blessé, il ne put s’empêcher de grincer des dents, la douleur de son bras cassé se réveilla de plus belle. En plus affublé d’une terrible migraine, il dut se concentrer. Lorsqu’il appuya sur la détente,  à deux reprises, les deux balles partirent à toute allure en direction de leur cible. La première balle fut déviée par un débit qui tomber du plafond. La seconde balle en revanche passa au travers des obstacles et vint de loger dans le corps du Docteur Hall. Mais pas le temps de tergiverser et de se reposer sur ses lauriers, le bâtiment est sur le point de l’effondrer.

Fuyez pauvre fou:
 


William suivit les autres dans leur fuite. Déjà que courir avec un bras cassé n’était pas des plus plaisants, voilà qu’un débris, bien plus gros que les autres, vint s’écraser contre sa jambe. Il ne sut pas sur le coup s’il avait le droit à un nouveau membre brisé ou s’il ne s'agissait que d'une fracture. Quoi qu’il en soit le choc le fit tomber à terre et la douleur l’empêcha de reposer le pied au sol. Ce n’est que grâce à l’aide d’une autre personne qu’il réussit à continuer son ascension.


Dernière édition par William Cooper le Mar 15 Juil - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'William Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Acoustique
Feat : Chesca Miles
Messages : 819
Autre Identité : Supersonique

Race : Mutante
Localisation : N'importe où
Emploi : Freelance


Feuille de personnage
Pouvoirs:

history was changed
Phillia Jenkins

Lorsque Phillia atteignit enfin l’étage inférieur vers lequel elle avait envoyé balader l’ennemi avec William remit de sa blessure, ce fut pour voir que l’ennemi était tout sauf hors d’état de nuire. Chacun des membres de l’équipe tenta de le neutraliser mais en vain. Même la guerrière ne réussi pas à l’atteindre malgré la force impressionnante dont elle fit preuve.
La jeune fille la fixa, alors prise d’un rire nerveux et frissonna. Cette femme était indestructible, incroyablement puissante… Elle avait été gravement blessée par leur adversaire un peu plus tôt et elle avait malgré tout trouvé la force de se relever pour lui foncer à nouveau dessus. Et elle avait été incapable de le toucher !! Mais que leur fallait-il donc ?!!

La femme qui avait soigné William un peu plus tôt tenta alors de parlementer avec l’homme. Dans d’autres circonstances, Phillia l’aurait approuvé. Les gens avaient tendance à frapper avant de parler. Mais bizarrement, avec toute la colère et la folie qui habitait Hall, la jeune fille n’était pas sûre que cela marche vraiment.
Et la suite lui donna raison, les arguments de la femme furent balayé par la colère de leur adversaire. La jeune fille avait presque de la peine pour lui en l’entendant parler. Il s’était retrouvé séquestré ici à cause de ces capacités… C’était une crainte qu’elle nourrissait depuis qu’elle avait découvert ses pouvoirs. Elle pouvait presque faire preuve de compassion… Presque… Il s’en était prit à William.

Phillia grogna en le voyant tenter de faire s’écrouler le bâtiment pour tous les ensevelir. Cette fois, l’issue de cette mission était proche… Et en cas d’échec, c’était la mort. Elle refusa toutefois de laisser la femme faire seul une dernière tentative pour endormir Hall. En écho avec le reste du groupe, ils avaient commencés ensemble, ils finissaient ensemble !!
Laissant le reste de l’équipe attaquer en premier, elle se concentra pour faire une nouvelle charge sonique. Ce n’était pas comme la dernière fois. C’était beaucoup plus facile… La prison sur le point de s’écrouler produisait un bouquant infernal qui gavait la charge sonique qu’elle produisait alors. Elle pouvait le faire, elle pouvait le blesser… elle l’avait déjà fait.

MOUHAHAHAHAHAHAHA 8D :
 

Le front plissé et ruisselant de sueur, Phillia était tendu au maximum, rassemblant encore et toujours plus de puissance. Elle était tellement concentrée sur ce qu’elle faisait pour que sa charge n’échappe pas à son contrôle qu’elle ne remarquait pas ce qu’il se passait autour d’elle. Et puis, à l’extrême limite de son contrôle, elle relâcha enfin la pression et envoya sa charge sur son adversaire.
La jeune fille pu alors voir toute l’étendue de son pouvoir. Un grondement assourdissant ressemblant à celui du tonnerre envahit la pièce et se déchaîna sur Hall, l’affectant même physiquement !! Haletante, Phillia ne pu s’empêcher de sourire, elle avait réussi… Mais elle devait à présent partir… L’immeuble allait s’effondrer…

RUN ! :
 

Le chaos était partout, tout s’effondrait. Phillia avait été parmi les derniers à s’en aller, elle devait se dépêcher si elle ne voulait pas que cette prison devienne son tombeau. Toutefois, l’adrénaline la faisait progresser à une vitesse qu’elle n’aurait jamais soupçonnée de sa part !! Elle gravissait les escaliers 4 à 4, incapable de trouver le temps pour elle fatiguée.
Mais une chose l’arrêta dans sa course, ou plutôt quelqu’un. Elle faillit écraser par mégarde William qui gisait au sol, incapable de se lever. La jeune fille n’avait pas le temps de parler, elle n’avait pas le temps de réfléchir. Elle le redressa et l’aida à continuer à ses côtés. Sa progression en fut ralentie et la peur de ne pas y arriver était de plus en plus présente… Mais ce n’était pas une raison pour laisser son ami derrière. Elle s’en sortait avec lui, ou elle ne s’en sortait pas. Tout était dit.


Phil' Jenkins ~ Supersonique



Dernière édition par Phillia Jenkins le Mar 15 Juil - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral
Le membre 'Phillia Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'Six faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DE JEU
Messages : 664
Localisation : Dans le plan astral

history was changed
Groupe B
- Jack Reed - Mason Mindus - Philia Jenkins - Lady Sif - William Cooper - Marcus Marielo -



Ils auraient beau frapper, ils n’étaient pas de taille. Un par un ou tous ensembles. Ils n’étaient des insectes que son pouvoir pouvait refouler en un simple souffle ! Dans le brouhaha, il distingua une silhouette. Un type voulait l’attaquer avec une épée. Il l’esquiva sans trop de peine mais sa grande vanité manqua de lui valoir une jolie surprise lorsqu’il vit du coin de l’oeil, à la dernière seconde, le gant électrique s’approcher de lui dangereusement. Une violente impulsion le protégea de cette attaque, lui arrachant une grimace. Il n’eut pas le temps de s’acharner sur le misérable qui avait osé le provoquer qu’il dut faire face à l’asgardienne dont il pouvait sentir la fureur tel un doux parfum. Il la regarda un instant. Elle qui le combattait lui ressemblait plus à cet instant qu’elle n’aurait souhaité l’admettre. La démence ancrée dans son oeil, il se débarrassa d’elle avant qu’elle ne puisse le toucher, excitant davantage ses nerfs. Elle l’avait frôlé la peste !

Les balles fusaient sans le menacer. Il détruisait chacune d’entre elles avant qu’elles n’atteignent leur cible. Une seule parvint à passer outre son bouclier gravitationnel : celle de l’éclopé. Il eut une sueur froide. Le frêle et pourtant mortel objet toucha sa poitrine, ou du moins, d’un certain point de vue. La balle ne perça pas sa chair, elle s’y enfonça lentement comme une pierre au cœur d’un trou noir. Soudain, le centre de gravité changea et la balle et tout autre objet un tant soit peu près de lui fut projeté avec une violence sans commune mesure. Hall disparut maintenant totalement. Le corps humain avait beau subir les effets du sédatif, son pouvoir ne faisait que croitre, tout comme sa folie. Même le hurlement de la mutante sembla ne faire qu’alimenter sa férocité.

Tout allait s’effondrer maintenant, c’était inéluctable.

Maria ne parvint pas à le toucher malgré ses efforts et même son acharnement. Elle ne pourrait pas mener sa mission à bien et cela l’enrageait. Le plus urgent maintenant, c’était de mettre ses hommes à l’abri. Tsss ils étaient restés à ses côtés pour combattre l’ennemi. Foutus héros !

Cette fois la situation était critique et c’est en toute hâte qu’ils s’extirpèrent du niveau de la prison de Franklin. Maria, comme Kowalski et l’un des soldats aidèrent ceux qui ne pouvaient plus avancer d’eux-mêmes tant ils étaient en mauvais état. Le Sergent s’occupa d’un des leurs, un soldat entreprit de passer le bras de Jack Reed sur son épaule pendant que Maria aidait Lady Sif. Une fois de retour sur leurs pas, des cordes étaient à leur disposition là où l’ascenseur avait été arraché. Après s’être solidement harnachés, chacun fut remonté jusqu’au hall d’entrée dont la porte blindée avait été forcée.

Une fois extirpés de la cage d’ascenseur, ils pouvaient reconnaître la première salle où avaient eu lieu les affrontements de leur soirée agitée. Les soldats d’Hydra gisaient sans vie et l’on voyait encore sur les murs les traces de brûlures noirâtres de la grenade envoyée par Richards pour faire définitivement le ménage. Même si Kowalski n’émis pas la moindre réflexion là-dessus, ses mâchoires se serrèrent. Il l’avait laissé là-bas… Il chassa cette idée de son esprit en aidant les derniers à se hisser hors de l’excavation. Une fois que cela fut fait, Maria Hill se dirigea vers l’entrée du Cube, arme au poing. Le sol tremblait toujours, il fallait se dépêcher, mais certainement pas pour se faire canarder dehors ! Une voix s’éleva alors de l’extérieur, une silhouette se dessinant hors de l’ombre pour très vite leur faire face. « Vous en avez mis du temps. » Maria baissa son arme en poussant un soupir de soulagement en reconnaissant Melinda May, aussi connue sous le nom de « la Cavalerie ».

Hill se redressa, lançant avec désinvolture un « Tu sais ce que c’est. On s’amuse, on s’amuse et on n’voit pas le temps passer ! » Melinda lui sourit et les invita à se diriger vers la sortie lorsqu’elle vit ce que tenait entre ses mains l’asgardienne. Elle ne lui posa aucune question, se contentant de croiser son regard en silence, partageant avec elle un peu de cette rage aliénante qui la possédait, elle aussi, encore.

Une fois à l’extérieur, un grondement terrible provenait du Cube, comme s’il était vivant et qu’il poussait un dernier rugissement sonore avant de rendre l’âme et il était de plus en plus difficile de se tenir debout, même pour les moins blessés du groupe. « Dépéchez-vous ! » Des cordes pendaient face à eux et s’ils levaient la tête, un avion noir se tenait à l’extrémité en vol stationnaire. May les attachait un à un et allait faire de même avec Lady Sif lorsque le ciel se mit à son tour à gronder, des nuages tournoyant dans une danse inquiétante. Melinda eut à peine le temps de reculer que la lumière colorée du Bifrost frappa sa guerrière, l’aspirant hors de la Terre pour lui faire rejoindre son monde natal. Le voyage, pour elle, s’arrêtait là mais les autres devaient encore sauver leur peau avant que le Cube ne soit complètement détruit.

Lorsqu’ils furent héliportés à bord de l’avion gouvernemental, la bâtisse céda enfin, s’effondrant sur elle-même, ne laissant qu’un tas de ruines fumantes.

A bord, vous pouvez enfin respirer un peu et bénéficier de soin en plus de boissons en tous genres –éviter l’alcool peut-être- et de nourriture. Vous faites alors la rencontre d’une certaine Skye et d’une jeune scientifique portant le nom de Jemma Simons ainsi que d’un ancien agent du SHIELD : l’agent Triplett. Tandis que tout ce petit monde s’occupe de vous, un homme s’approche de vous. Chaussures cirées, costume cravate, sourire en coin chaleureux… Il reconnait certains d’entre vous et sans doute que cela sera réciproque. « Bienvenue à bord ! » L’agent Coulson –censé être mort, tué par Loki Laufeyson il y a plusieurs mois déjà- se tient devant vous.

« Je sais que certains d’entre vous pourraient avoir des questions à me poser mais ce que j’ai à vous dire est d’une toute autre importance et je me dois de vous tenir informés de la situation. Tout d’abord, vous êtes en sécurité ici. Ensuite, nous ne nous dirigeons pas vers l’ancienne base du SHIELD car celle-ci a été détruite dans la journée, comme de nombreuses autres infrastructures gouvernementales. »

L’agent se retourna pour se placer derrière une sorte de table à hologramme. Il fit certains gestes étranges et… rien ne se passa. L’air un tantinet contrarié, il jeta un regard à Skye qui lui sourit en le rejoignant, elle, animant la table d’où sortaient maintenant des images translucides bleuâtres. Ce qui se dessinait devant eux étaient curieux. Il s’agissait d’une bâtisse en ruine mais quel intérêt. Soudain, certains visages pâlirent et Coulson, d’un air grave, pris de nouveau la parole. « La Maison Blanche a été attaqué pendant que le Président terminait son discours ce matin. Un homme s’étant révélé être de l’Hydra s’est levé et lui a tiré dessus. Je vous rassure, le Président Palmer est en sécurité et il va bien – il parut soudain très affecté- Captain America s’est interposé et a été blessé à sa place. Il est actuellement en soins intensifs.
Après l’attentat, l’équipe Alpha était passée à l’ennemi avant que le véritable assaut ne commence. Des sentinelles
–les engins apparurent en trois dimensions- ont attaqué la Maison Blanche. Heureusement, elles furent freinées par les interventions de quelques surhumains présents lors du discours. C’est là-bas que nous nous rendons. Si vous avez des questions… veuillez les garder pour le débriefing. »

Un peu plus d’une heure plus tard, ils parvinrent à Washington et ne purent que constater les dégâts. La Maison Blanche n’était plus. Les secours s’étaient organisés et à l’arrière se tenait une base d’opérations provisoires. Lorsque l’avion se pose, une équipe armée mêlée de médecins vient les accueillir.


Situation

Bravo vous êtes arrivés à la fin de l’aventure ! Vous êtes donc à la Maison Blanche (ou du moins ce qu’il en reste), accueillit par l’armée, très mobilisée pour sécuriser la zone. Iron Patriot vous a même accompagné jusqu’à l’atterrissage de votre avion ! La classe xD

Vous êtes aussi pris en main par une équipe médicale.

Mason, tu peux te barrer quand tu veux ♥ (le plus rapide sera le mieux je pense xD)

Vous pouvez dès lors rp entre vous sans limite et poster 10 fois si cela vous chante.

Vous aurez la conclusion de l’Event dans un peu plus d’une semaine, voire dans une dizaine de jours (et oui on vous réserve quelques surprises au passage !)

Donc, pour la suite, cela se passe ici !!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe A
» ☩ Event ☩ And when history did not cooperate - Groupe C
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: Event :: ☩ Event ☩ And when history did not cooperate-