compteur


 

Partagez | .
 

 Et si le staff était un équipage pirate ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
VIP
Feat : John Simm
Messages : 1152
Autre Identité : L'Indic

Race : Humain

Feuille de personnage
Pouvoirs:

Port Watif... Cela faisait un moment que je n'étais pas revenu ici et voir cette île m'enchantait au plus haut point. Il fallait dire que ma condition avait bien augmenté depuis notre dernière visite sur cette île de forban. J'étais passé de Second à Capitaine... Deadpool le rouge, notre ancien commandant, avait délaissé ses fonctions et nous n'avions plus que de maigre butin. Le reste de l'équipage et moi-même avions décidé de le destituer afin de nommer par vote un nouveau capitaine. Deadpool avait fini sur une île déserte avec un pistolet et une seule balle et moi, j'avais été élu capitaine. J'aurais tellement voulu directement partir à l'abordage, à l'aventure, avec mon équipage mais il fallait bien se ravitailler en eau, en poudre et en munition de bouche. e pouvais apercevoir le port qui était assez profond pour que nous puissions accoster plutôt que de mouiller dans la baie. Je me tenais à l'avant du pont, observant droit devant moi tandis que mes hommes faisaient avancer le navire sous mon commandement et celui du navigateur. Nous étions de plus en plus proche et les ordres sonnaient à travers le gréement et les voiles, de la poupe à la proue, tout le monde courrait partout...

- Affaler la Grande voile !!

Je pouvais observer les marins donner du mou à la brisse... Permettant au navire de ralentir assez pour arriver au port et accoster sans encombre. Pourtant à me voir on ne croirait pas que je sois capitaine. Je n'aimais pas vraiment l'élégance et préférais largement la simplicité pour ce qui était de m'habiller. Une simple chemise noir, des bottes de la même couleur... Un morceau de tissus rouge sang me tenant les cheveux, un autre accroché à mon baudrier qui m'étais si cher. Seul les bagues que je portais avait un peu de valeur... Les marins qui étaient sur le ponton attrapèrent les aussières lancé par mes hommes et le navire fut lentement amarrer à quai. La manœuvre d'accostage fut totalement réussie...

- Ne perdons pas de temps !! Faites le plein et nous repartirons à la tombé de la nuit.

Cela laissait la journée entière avant de repartir... L'équipage était grand mais mes plus proches camarades était Sif, le second, Loki, le quartier maître, Rigel, le maître-charpentier, Luke, le timonier et Will, le maître gabier... Moi j'étais James Lear, que l'on surnommait le Devin, tout nouveau capitaine du navire l'Avenger... Et j'espèrais emmener ce vaisseau au bout du monde....


***


Voilà maintenant deux jours que nous avions quitté Port Watif à bord de l'Avenger. Le temps était clément et nous filions à allure portante avec un vent de travers. L'équipage s'activait sous les ordres du quartier maître Loki pendant que je regardais sur mon compas la direction que nous prenions. Je n'étais pas forcément pressé, mais la vitesse me mettait de bonne humeur et mes hommes le savaient. L'embrun de l'océan me ravigotait et le bruit des vagues dessinaient sur mon visage un doux sourire que rien, ou presque, n'aurait put effacer.

- Navire à Tribord !!

Rigel, qui adorait se mettre à la vigie, avait donc vu quelque chose ? Je me dirigeai vers la lisse tribord pour voir ce qu'il en était... Je ne voyais pas grand chose d'ici et il fallut que je prenne ma longue-vue pour apercevoir le navire en question. A côté de l'Avenger ce bateau semblait assez ridicule mais ce ne n'était pas ce qui m'étonnait le plus. Il ne semblait y avoir aucune activité à bord... Les voiles étaient relâchées et il semblait à la dérive. Aurait-il était abandonné ? Où était passé l'équipage ? Quelques dégâts pouvait laisser penser qu'une bataille avait eu lieu et comme ce n'était qu'une petite frégate il avait du perdre. La curiosité m’envahit et je ne pus m'empêcher de vouloir aller voir.

- Lofer sur Tribord, bordez les écoutes. Préparez-vous à accoster le navire !!

Tout le monde se mit en place et prépara l'accostage... Les ordres fusaient de ma bouche avec autorité et habitude. Je me plaçai derrière le gouvernail pour en prendre le contrôle, gardant le barreur à porté de main dans le cas où j'aurais envie de changer de poste. C'était une position que j'appréciai tout particulièrement et comme je ne supportais pas la moindre erreur, je préférais m'occuper personnellement du cap du navire lors de ces manœuvres là. Nous avions dépassé le navire inconnu, mais mon but ici n'était pas de l'approcher pour l'instant. Nous étions à trop grande vitesse et le vent de nous permettait pas de l'approcher en gardant la même allure. Nous allions devoir faire un petit détour pour l'approcher au prés serré et arrêter le bateau à proximité en passant au vent debout.

- Serrez au plus près et gardez le cap !

Nous nous approchions de l'axe du vent, juste assez pour ralentir, mais pas trop pour ne pas arrêtez le navire. Les quelques rafales de vent voulaient nous faire lofer et je devais tenir fermement la barre pour garder le navire à cette allure. Nous nous approchions doucement mais sûrement de notre objectif et je redonnais la barre pour de nouveau observer le bâtiment à la longue vue avant que la lumière du jour ne faiblisse encore plus. Toujours aucune activité ? Etait-ce un piège ? Certains pirates utilisait cette tactique pour attirer d'autres vaisseaux.

- Branle bas de combat, préparez les canons et les fusils, ne nous laissons pas surprendre quoi qu'il arrive et si c'est un piège, nous saurons répliquer.

Si nous voulions réussir la manœuvre il fallait passer au vent debout au bon moment, sinon on se retrouverait trop loin pour l'accostage. Encore un peu, encore un peu... Voilà maintenant c'est bon.

- Passez au vent debout, choquez la grande voile.

Le changement d'allure nous fit tous reculer d'un pas tandis que l'Avenger glissait ses dernières encablures. Lorsque plus que quelques dizaines de brasses nous séparèrent, j'ordonnai de jeter l'ancre pour arrêter définitivement le navire.

- Préparez les grappins et les aussières et restez vigilant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Evangeline Lilly
Messages : 661
Autre Identité : Maeja Branwen

Race : Elfe
Localisation : Midgard, premère branche d'Yggdrasil et tout droit
Emploi : Elfe errante


Feuille de personnage
Pouvoirs:
Cette petite mutinerie avait été fort distrayante et purement justifiée. J'avais pris part à l'équipage lors de la dernière escale, recrutée par la belle seconde du navire en même temps qu'un certain William. Depuis que nous avions pris la mer, l'ancien capitaine ne s'était jamais montré, toujours planqué au fond de sa cabine, je parie qu'il avait le mal de mer, le bougre. Finalement nous l'avions laissé sur une île, comme le veut la coutume. Le tout s'était fait sans faire de vague et ce fut son ancien second, James, qui passa capitaine. J'étais fière de faire désormais partie du glorieux équipage de l'Avenger. Seule ombre au tableau, j'ignore comment mais j'avais écopé du poste de maître charpentier, moi qui n'avais jamais planté un clou de ma vie. Ma seule expérience dans le bois résidais dans la taille des arc et des flèches, pas très utile quand il s'agit d'entretenir un navire. J'avais donc, après l'appareillage, donné quelques ordres confus aux deux péquenauds qui me servaient comme charpentiers et fila me mettre à l’abri dans la vigie. De là-haut, j'étais loin de l'agitation du pont et contemplais la mer tout en taillant mes chères flèches. J'en descendais principalement pour manger, dormir, ou séduire occasionnellement aussi bien la seconde que le quartier maître.

Nous étions au large depuis deux jours maintenant et, une fois de plus, j'étais au poste qui n'était absolument pas le mien. Que voulez-vous, je ne suis heureuse que quand je peux grimper, quand je n'étais pas à la vigie, je me promenais dans les haubans. Collez une elfe au sol et vous pouvez être sur de vous retrouver avec une flèche en travers du crane, il valait mieux pour la survie de l'équipage que je puisse aller où bon me semble. J'étais tranquillement en train d'observer l'horizon en fredonnant «What shall we do whith the drunken sailor», quand je repérais la silhouette d'un navire au loin. Après quelques secondes à me rappeler où étaient tribord et bâbord, je l’annonçais au reste de l'équipage.

- Navire à Tribord !

Je dévalais l’échelle du nid de pie pour aller chercher mon arc tendit que la forme du navire repéré se précisais, ce devait être un brick, je ne comptais que deux mats. Il n'était pas gros, voiles baissés, visiblement immobile. Aucune activité n'était visible à bord, le capitaine James Lear semblait envisager un piège étant donné qu'il envoya chacun à son poste. En plus de mon arc, je m'armais d'un revolvers et d'un sabre court, on était jamais trop prudent. Je me postais sur le bord et attrapais un grappin, mon premier abordage, j’espérais qu'il y avait plus de vie sur ce navire qu'il semblait, sinon tout cela retomberait bien à plat. S'il n'y avait plus personne à bord, cela voudrait aussi dire qu'il n'y aurait de toute façon plus grand chose à piller. C'était pour cela que je m'étais engagée, si j'avais voulu faire une croisière paisible sur une mer d'huile, je serais restée à Alheim, je ne me serais pas engagée comme pirate. Nous étions maintenant tout proche du navire et je guettais le moindre mouvement. Quelque chose attira mon regard au niveau de la coque, dans les sabords au niveau des canons ennemis. C'était juste une ombre mais trop grosse pour être celle d'un rat. Il y avait de la vie la dessous.


-Il y a quelque chose qui bouge dans les cales !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Feat : Bradley Cooper
Messages : 1409
Race : Mutant
Localisation : New York
Emploi : Aucun


Feuille de personnage
Pouvoirs:



L’Avenger, ce navire avait de l’allure, j’étais fier de faire partie de son équipage. Un équipage de pirate qui n’avait pas hésité à se mutiner quand, leur précédent capitaine Deadpool le Rouge ne donnait plus signe de vie. Il restait des jours enfermé dans sa cabine sans jamais voir personne. Certains racontaient qu’il avait le mal de mer, d’autres encore pensaient qu’il préparait en secret leur prochaine expédition. Mais une chose était sûre, quand l’or ne coule pas à flots, les pirates sont, comment dire... Vicieux. Ce fut à peine quelques jours plus tôt que je fus recruté par Sif la Terrible, membre de l'équipage du Avenger. Il fallait dire que la donzelle avait été plutôt entreprenante, mais alors que je pensais bien m’amuser quelle ne fut pas ma surprise quand elle me demanda d’intégrer son équipage. Je fus séduit par l’idée ; mais quelque peu déçu également de constater que son plan depuis le début était de m’enrôler sur son navire et donc que je pouvais faire une croix sur une nuit de plaisir auprès de cette beauté, comme quoi ce qu’on dit est vrai, le cerveau d'un homme n’est pas dans sa tête, mais bien plus bas.

Bref, je vous raconte ma vie, mais revenons-en donc à cette mutinerie. En manque d’or, de sang et de violence pour les plus cinglés, l’équipage s’était mutiné. Épaulé par le second du capitaine James Lear, nous avons jeté le capitaine à la mer non loin d’une île déserte avec pour seuls effets un pistolet et une balle, tel était la tradition pirate. Afin de reprendre la mer vers de nouvelles conquêtes nous avons élu James Lear comme nouveau capitaine, Sif la Terrible devint son second.

Et moi, dans tout ça ?

Et bien, je suis le maître gabier, certes c’est plus un titre honorifique qu’autre chose. En effet les gabiers, mais oui vous savez ces types siphonnés qui passe leur vie sur les mâts à déployer les voiles quand il y a besoin. Mon rôle est de dire aux autres gabiers ceux qu’ils ont à faire, en gros un poste inutile étant donné que l’on sait tous quoi faire. Ainsi donc, je suis un pirate en manque d'aventure, sauf que je risque plus ma vie à faire le guignol dans les cordages qu’à combattant.

Mais l’histoire que je vais vous raconter, eh oui, je n’avais pas encore commencé, concerne un jour bien particulier. Cela faisait deux jours que nous avions quitté Port Watif. Comme à mon habitude je flemmardais à une trentaine de mètres du sol en attendant un nouvel ordre quand soudain la vigie, Rigel, l’une de ces bouffeuses de salades, beugla en annonçant :

-Navire à Tribord

C’est avec sourire que j’attrapais le cordage le plus proche et tel l’homme sans peur que j’étais, à moins que ce soit de la folie, je sautais dans le vide comme la plupart des autres gabiers. Le cordage était accroché au bas de la voile et en sautant un effet de poli avait relevé la voile provoquant un brusque ralentissement. Nous allions aborder ce navire inconnu.

Une fois sur le pont je me précipitais vers tribord, pour voir notre prochaine victime. Un brick à première vue, un simple deux-mâts, il faisait pâle figure à côté notre frégate. Mais quelque chose clochait. Il n’y avait pas âme qui vive sur le pont. L’excitation du moment retomba, un bateau vide voulait souvent dire la même chose : plus aucun butin à piller. Une autre sale journée en prévision.

Nous fûmes plusieurs, à envoyer les grappins afin de nous rapprocher du brick. Une fois ce petit navire collé au nôtre, le calme qui régnait à bord était des plus étranges. Quand Rigel, eh oui encore elle, annonça avoir vu quelque chose au niveau des canons, une ombre, un regain d’espoir m’envahit.

Prenant les devants, je fis signe à deux autres gabiers de me suivre. Nous avons sauté depuis notre navire sur le pont du brick. Mon vieux Khopesh dans une main, j’avais autrefois une fascination pour l’Égypte et ses mystères, et mon pistolet dans l’autre, j’étais sur le qui-vive m’attendant à voir surgir des cales, d’un moment à l’autre, une horde de soldats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Et si le staff était un équipage pirate ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois un Staff..
» Membres du staff
» Il y a des Raciste dans le Staff, des raciste des Gobelins!
» Il était une fois... Carrefour!
» Statement by the IMF Staff Representative on Haiti Executive Board Meeting 11/46

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Now :: RPs-